Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide complet sur la castration du chien

La castration est un sujet encore tabou en France tant certains propriétaires estiment qu’il s’agit d’une mutilation barbare et sans consentement de la part de l’animal. Pour d’autres, il est question d’un acte qui changera le comportement du chien pour toujours. Cependant, cela va sans dire que le fonctionnement physiologique du chien prouve bien d’une grande différence entre l’homme et l’animal, ce qui peut remettre en perspective cette conception anthropocentriste de la santé canine. Plus encore que l’homme, le chien est essentiellement guidé par ses sens, son instinct et ses hormones. Sa stimulation sexuelle se base sur un stimulus extérieur, la présence physique d’une femelle lors de ses chaleurs. Mais en l’absence de cette situation, le chien mâle ne ressent aucun instinct reproducteur. Autrement dit, le chien mâle qui se verrait entouré de femelles pourrait souffrir d’hyperexcitation, état qu’il faudrait calmer et soulager grâce à un traitement hormonal médical. Seulement, la manière la plus sûre de venir à bout de cet état est la castration chirurgicale ou chimique, c’est-à-dire l’ablation de ses organes reproducteurs. De plus, sachez que les chiens mâles de type Tosa, Pitbull et Boer bull non-inscrits au LOF sont conviés de se faire obligatoirement castrer depuis la loi du 6 janvier 1999.

La prise de poids après la castration du chien

Castration et prise de kilos : observations des effets sur l’organisme La castration ne se résume pas à une simple […]

Les croquettes pour un chiot stérilisé

Les besoins spécifiques du chiot après opération L’équilibre hormonal régit en le corps de votre animal bien plus que sa […]

Les croquettes pour chien stérilisé sans céréales

L’alimentation spécifique chez le chien stérilisé Que votre chien soit castré, stérilisé ou non, la satiété et sa bonne santé […]

Les meilleures croquettes pour chien stérilisé

Les critères de l’alimentation spécifique chez le chien stérilisé Lorsque votre chien est stérilisé, il connait différents changements hormonaux qui […]

Croquette light ou stérilisées : les différences, usages et conseils

Qu’est-ce que des croquettes lights pour chien ? Lorsque votre chien est en surpoids, il n’est pas uniquement question de […]

Les croquettes pour chien stérilisé en grande surface

L’essentialité d’une alimentation adaptée à sa nouvelle physiologie Après avoir été stérilisé, le métabolisme de votre chien change. Cela affecte […]

Avis sur les croquettes pour un chien stérilisé

Pourquoi est-il nécessaire pour un chien stérilisé d’avoir une alimentation spécifique ? Après la stérilisation, il est nécessaire d’effectuer une […]

Guide sur les pâtées pour chien stérilisé

Qu’est-ce que la pâtée pour chien stérilisé ? Comme son nom l’indique, ce type de pâtée est une nourriture humide conçue […]

Chien stérilisé : quelle alimentation lui donner ?

En quoi est-il nécessaire de changer l’alimentation d’un chien stérilisé ? Après une stérilisation, le métabolisme du chien peut subir un […]

Les tarifs d'une castration d'un chien

Les différents types de castrations Pour stériliser son chien mâle, il existe deux méthodes que sont : la castration chirurgicale et la castration […]

Photos de castration de chien

reveil apres castration chien stérilisation chienne clinique castration chien opération castration chien

La castration : idées générales

Castrer l’animal décrit l’ablation des testicules d’un chien mâle, la source majeure de l’hormone testostérone. Il s’agit d’un acte fait sous anesthésie générale par un vétérinaire expérimenté et agréé. Les chiens peuvent être castrés pour de multiples raisons dont la plus simple étant l’élimination de toute possibilité de reproduction. Chez certains animaux, la procédure aide à prévenir les cancers de la reproduction ou tout autre souci de santé lié au statut « intact » de l’animal. Enfin, la castration du chien peut servir à protéger l’animal de lui-même dans la mesure où un mâle intact peut montrer un comportement agressif et extrême, surtout en période de chaleur chez la femelle. Il peut avoir des comportements inappropriés comme la pulsion sexuelle disproportionnée, le marquage urinaire ou encore les figues répétitives.

Le chiot est souvent castré entre 6 et 12 mois. Attention, il reste cependant possible de le faire à tout âge une fois adulte. Il est cependant admis que la période charnière entre 6 et 12 mois garantira un meilleur résultat sur le plan physique, physiologique et psychologique qu’à tout autre âge. Il arrive aussi que certains canidés soient castrés plus tôt et dès l’élevage, c’est le cas des chiens de refuges. Alors qu’ils n’ont pas encore atteint leur puberté (et donc leur maturité sexuelle), les castrer permet de les faire adopter plus facilement et plus tôt, car il est certain qu’ils ne se reproduiront pas. Pour certains futurs propriétaires, cela permet de s’assurer que le chien ne leur imposera pas une torsion testiculaire, un cancer des testicules, des infections de la prostate ou encore des hernies périnéales et des calculs vésicaux à plus long terme.

Les différentes méthodes

Afin de dissoudre toute chance de reproduction, il faut procéder au niveau des testicules où la testostérone est produite ainsi que les spermatozoïdes. La production en question peut être inhibée de deux façons. La première consiste en une intervention de chirurgie qui comporte l’ablation définitive des testicules. L’autre propose de supplémenter l’animal en traitement médicamenteux et un implant pour une action temporaire.

L’intervention chirurgicale

En cas de castration du chien par voie chirurgicale, le vétérinaire est tenu de retirer les deux testicules qui composent l’appareil reproducteur canin. Suite à cette opération, le chien est attendu devenir entièrement infertile, bien qu’il puisse y avoir un léger laps de temps entre l’opération et ses résultats. Devenant infertile, le chien ne devrait plus révéler d’attitude excessive ou anormalement acerbe.

L’intervention médicamenteuse (ou chimique)

la synthèse de testostérone peut être réduite au silence grâce à la pose d’un implant résorbable sous le pelage et la peau du canidé. C’est son dosage qui permet d’entraver la production d’hormones sexuelles sur une période longue de 6 à 12 mois. Ironiquement, la production d’hormones peut augmenter pendant une poignée de jours. Comme attendu d’un chien actif, non seulement son comportement sexuel augmente, mais il entraîne également une montrée en agressivité par la même occasion. Si cela devient ingérable, rapprochez-vous de votre vétérinaire pour des conseils adaptés. Normalement, c’est au bout de deux semaines après la pose de l’implant que le taux sanguin hormonal devrait chuter. Les testicules se font de plus en plus petites et l’attitude qui accompagnait ses caractéristiques physiologiques disparaissent elles aussi. Il faut savoir que ce n’est qu’au bout de six semaines que le chien est déclaré officiellement stérile. En effet, il faudra compter avec le reste de sperme stocké dans l’épididyme durant les six premières semaines qui le gardent actif.

La différence entre castration et stérilisation d’un chien

Il n’est pas rare d’entendre parler de stérilisation lorsque l’on décrit la castration. Parle-t-on alors de la même procédure ? Si non, quelle est la différence ? En réalité, la castration ne fait référence qu’à l’ablation des gonades, les glandes sexuelles du mâle. La stérilisation s’adresse aux femelles à qui on supprime les ovaires dans l’objectif de les rendre stériles. Par extension, stériliser fait souvent référence à la suppression des organes génitaux chez le chien.

Avantages et inconvénients de la castration

Sans cette envie de s’accoupler, le chien peut se montrer plus calme et reposé. Il ne passera plus le clair de son temps à procéder à des sérénades à n’en plus finir en saison des amours. Les chiens stérilisés sont globalement plus faciles à vivre.

Les avantages

Les avantages de la castration chez le chien dont nombreux, comme en témoigne notre liste. La castration :

  • réduit le marquage du territoire : en présence d’autres chiens, certains canidés peuvent devenir obsédés par le marquage de territoire, y compris à l’intérieur de la maison pour certains mâles autoritaires.
  • réduit l’agressivité : la réduction de la testostérone amoindrit l’instinct de dominance du profil agressif. Attention à deux points importants. La castration n’élimine néanmoins pas toute la testostérone. De plus, lorsque le comportement agressif est le résultat d’une mauvaise socialisation, éducation ou d’un mauvais dressage, l’ablation des organes génitaux ne réglera pas nécessairement votre problème.
  • réduit le risque d’attaque de chiens : même sans attaquer de lui-même, le statut de chien intact le place en ligne de mire des autres chiens qui le voient comme un rival potentiel durant la saison des amours.
  • peut renforcer à nouveau le lien qui vous unit à lui : le chien accorde généralement énormément de temps et d’attention et d’attention en période des amours. Cela peut avoir des conséquences sur la complicité que vous partagez.
  • réduit le risque de maladies de la prostate : l’hypertrophie de la prostate apparaît chez 8 chiens sur 10 intacts qui finissent par rencontrer des difficultés à uriner ou encore déféquer.
  • annihile le cancer des testicules : il est rare que les tumeurs se propagent. Mais nous savons que par sûreté, la castration l’annule entièrement comme la stérilisation annihile les tumeurs mammaires chez la femelle.
  • diminue le risque de fistule périanale : maladie cutanée se manifestant par des furoncles autour de l’anus du chien, elle est compliquée à traiter et apparaît surtout chez les Setters irlandais, les Bergers allemands non castrés et les Léonbergs.

Les inconvénients

Il semblerait que l’opération ne présente pas que des avantages. Voici quelques inconvénients soulevés par le monde médical. Elle est dite :

  • doubler le risque de surpoids et d’obésité si le maître continue de nourrir le chien avec les mêmes quantités caloriques. La prise de kilos engendre ou aggrave elle-même d’autres maladies comme l’arthrite, le diabète, la pancréatite et les maladies cardiaques.
  • accroître le risque d’une forme de cancer appelée hémangiosarcome car les organes reproducteurs du chien agiraient en protection contre cette maladie. Il s’agit d’une condition mortelle qui touche principalement le Lévrier Afghan, le Setter Anglais, le Labrador Retriever, le Doberman Pinscher, le Berger Allemand, le Rottweiler, le Golden Retriever, les Bouledogues, le Boxer, le Berger Belge, le Saluki, le Vizsla, les Bouviers, le Scottish Terrier, le Flat Coated Retriever, le Grand chien suisse Mtn, le Skye Terrier et le Rhodesian Ridgeback.
  • augmenter le risque d’hypothyroïdie, car la disparition des organes de reproduction semblerait perturber le système endocrinien de l’animal.
  • augmenter le risque de dysplasie de la hanche, de cancer osseux ou encore de déchirure des ligaments lors que la castration a lieu trop tôt. Enlever les hormones trop tôt peut ne pas laisser le temps à l’organisme de mener à bien la croissance.
  • accroître le risque de complications cognitives gériatriques chez le chien âgé. Le sénior peut présenter une sorte de démence au sein de leur environnement pourtant familier. Leur comportement avec leur famille et les enfants peut être en être impacté. Il est soupçonné sur les hormones de reproduction du mâle aident à protéger certaines fonctions du cerveau.
  • requérir un acte chirurgical à anesthésie générale. Une opération sur cinq révèle une complication post-opératoire, qu’elle soit liée à l’anesthésie ou à une infection survenue durant l’opération.

Le prix d’une castration d’un chien

Le tarif d’une castration d’un chien se calcule en fonction tout d’abord de la taille de l’animal. La logique est simple. Plus le chien est imposant, plus il aura besoin de médicaments et d’analgésiques, plus il nécessitera de temps pour procéder à la castration, nettoyer la zone et de matériel pour la suture. La race, l’état de santé, l’âge ou encore le poids peuvent aussi avoir une importance. Les chiens âgés sont généralement plus délicats à couper et coûtent ainsi plus cher que les juniors. Les Bouledogues requièrent plus de temps que la plupart des autres races. Il en est de même pour les chiens obèses.

Selon l’endroit choisi, le prix moyen d’une castration d’un chien peut varier. Comptez entre 60 et 100 € pour une castration chimique et 150 à 200 € en moyenne pour l’opération vétérinaire chirurgicale. Attention, car si l’opération est réalisée sur un chien malade, le coût sera radicalement plus élevé. Il faudra compter les traitements tels que les fluides intraveineux (IV), les antibiotiques ou encore les analgésiques. En raison des risques de complications post-opératoires accrus, la durée d’hospitalisation sera également plus longue.

Comment payer moins cher la procédure ?

Posséder un animal représente une certaine responsabilité. Sachez qu’il n’existe aucun service public pour chiens. Certaines structures pour animaux peuvent néanmoins vous aider en cas de nécessité.

Les dispensaires

La SPA comme la Fondation Assistance aux Animaux ont ouvert leurs portes aux propriétaires dans le besoin pour prendre soin de leur animal lorsqu’il s’agit d’une urgence. Plus de 70 000 animaux profitent de soins, d’accessoires d’identification et de traitements de stérilisation par an dans les 12 dispensaires créés par la SPA et ce, gratuitement. Les centres de la SPA et de la Fondation Assistance aux Animaux s’adressent essentiellement aux sans domicile fixe, aux personnes non imposables et sans grand argent, aux étudiants ainsi qu’aux personnes bénéficiant du RSA. Des justificatifs de revenus sont donc demandés pour pouvoir bénéficier de leurs services.

Les écoles vétérinaires

Elles proposent des tarifs préférentiels étant donné que ce sont des étudiants qui procèdent aux soins sous la supervision de spécialistes. Les prix conviennent notamment au propriétaire à petit budget. L’intérêt des écoles vétérinaires est qu’elles sont généralement bien équipées et peuvent ainsi prendre en charge un très large panel de pathologies. Elles sont cependant victimes de leur succès. Il n’est pas rare de devoir attendre plusieurs heures avant que votre chien ne soit traité, car les établissements sont souvent débordés, à l’instar des ENVA de Maisons-Alfort, Lyon, Nantes et Toulouse.

Les associations

La Fédération Vétérinaires pour tous (VPT) ou encore les associations de protections animales peuvent être des alternatives intéressantes. Certes, les soins n’y sont pas gratuits, mais les coûts sont revus à la baisse. Attention, vous ne pourrez malheureusement pas prendre rendez-vous avec la Fédération de votre propre chef. Votre vétérinaire est la seule personne habilitée à prendre contact et vous faire part des modalités de consultation. Quant aux associations classiques, ne s’agissant pas de dispensaire, les moyens sont limités. Pensez à ne solliciter leur aide sur le plan médical qu’en dernier ressort.

Les assurances santé pour animaux

Une assurance santé pour animaux permet de réduire les coûts médicaux de manière considérable. Vous avez la possibilité entre souscrire à un coût mensuel bas avec une franchise élevée, mais sachez que la part qu’il vous restera à payer sera conséquente. Vous pouvez opter pour un compromis et un tarif mensuel plus intermédiaire, voire plus élevé, qui vous permettra de bénéficier d’un remboursement des frais vétérinaires ou de clinique dès le premier centime.

Le déroulement de l’opération

Il en convient de se renseigner sur le déroulement de la procédure avant que votre chien ne se rende en salle d’opération. Voici les étapes qui décrivent le bon déroulement de la procédure :

  • le chien arrive en clinique au matin, à jeun. Il est important qu’il n’ait pas mangé depuis la veille au soir, eau exceptée.
  • l’examen de préparation comprend des prises de sang afin d’être certain que le chien est en mesure d’être opéré.
  • il reçoit l’anesthésie puis est mis sous perfusion.
  • l’opération a lieu. Les testicules sont retirés puis le médecin suture la plaie.
  • la clinique donne des anti-inflammatoires au chien qui est en observation par des spécialistes.
  • le propriétaire du bien peut venir chercher son toutou le même soir, ou le lendemain en cas de complication post-opératoire ou de santé de l’animal.
  • la clinique fournit des antibiotiques au chien pour plusieurs jours. Il portera une collerette durant une semaine afin de l’empêcher de mordre ou de lécher ses plaies. Cela pourrait causer la réouverture de la plaie ou encore un risque d’infection.

Effets secondaires

Il peut arriver qu’on observe une réaction locale à l’opération. Elle se traduit par un gonflement ou une inflammation au niveau de l’hypoderme. Plus classique, le chien peut prendre des kilos s’il continue de bénéficier du même modèle alimentaire en dépit de la chute de son niveau d’exercice. Enfin, la castration peut avoir des effets sur la qualité de son poil ainsi sur la situation urinaire du chien. Le niveau de testostérone peut aussi se trouver plus élevé pendant quelques semaines suivant l’opération comme énoncé plus tôt dans notre guide.

Quels sont les cas où la castration est recommandée ?

La castration du chien est vivement recommandée, si ce n’est nécessaire dans le cas des chiens atteints de maladies liées aux hormones (ici, les prostatiques) mais pas seulement :

  • douleur rectale
  • douleur abdominale
  • troubles urinaires
  • boiterie
  • douleur à la défécation (aussi appelé ténesme)
  • état général

Les vétérinaires sont notamment alertés par un chien qui présente de la fièvre, de l’hyperplasie bénigne, un kyste anormal, un abcès prostatique, une tumeur de la prostate ou tout simplement une anorexie.

La castration et le changement de comportement de l’animal

La castration chez le chien difficile peut avoir des retombées positives sans précédent. Outre le fait qu’elle inhibe les ambitions sexuelles du mâle, il devient aussi plus calme globalement parlant. Elle peut être une des astuces et des solutions aux problèmes de fugue. Il ne semble plus aussi enclin à vagabonder hors des sentiers battus. Il ne se bat plus avec les autres chiens de manière intempestive et diminue drastiquement son marquage. Il ne se lance plus dans l’inconnu sur la route, ne représentant plus un danger pour lui-même. Le chien castré devrait bénéficier d’une espérance de vie plus longue, car moins malade.

L’assurance chien pour la castration

La castration est un acte qui peut se révéler essentiel pour certains chiens. Seulement, les frais vétérinaires sont onéreux, à moins que vous ne vous rendiez dans un dispensaire et que vous confiez votre chien à un étudiant d’école vétérinaire. La mutuelle santé pour animaux peut ainsi vous dans vos dépenses médicales dans tous les cas de figure. Plusieurs alternatives s’offrent à vous au sujet de la prise en charge de l’opération. Il y a tout d’abord la stérilisation de convenance qui est la plus classique et qui, chez bon nombre d’assureurs, fait l’objet d’un remboursement au sein d’une formule préventive. Le montant de la franchise reste alors à votre charge. Il en est de même pour la castration qui résulte de la nécessité d’opérer due à une maladie. Le montant du remboursement sera à la hauteur du forfait.
Plus de détails dans notre dossier dédié à l’assurance chien pour la stérilisation.

La prise de kilos après la castration du chien

Il est courant que le chien prenne un peu de poids après la castration dû au changement métabolique. Étant donné leur niveau d’activité réduit, au moins sur les trois mois qui suivent l’opération, ils ne peuvent manger plus qu’ils ne dépensent. Le surplus calorique et énergétique est alors transformé et stocké dans le tissu adipeux. Cependant, cette prise de poids après la castration du chien ne doit pas s’accompagner d’une surcharge pondérale, c’est-à-dire d’un surplus de plus de 10 % du poids idéal du canidé. Une multitude de problèmes de santé pourrait survenir comme les maladies du système immunitaire, hépatites, sanguins ou encore cardiaques.

L’alimentation d’un chiot stérilisé

La manière la plus fiable de maintenir un certain poids de forme chez le chiot après la castration est de diminuer les valeurs énergétiques ingérées tout en augmentant les dépenses physiques. Il ne doit jamais consommer plus de calories qu’il ne les brûle. Attention toutefois à l’idée de réduction des apports énergétiques. Il s’agit bien ici de réduction calorique des ingrédients qui compose la gamelle et non de la réduction du contenu du bol. Il est important de comprendre que réduire les quantités peut frustrer le chien.
L’alimentation d’un chien stérilisé devra contenir de l’huile de poisson pour un apport en oméga 3 et 6, pour contourner les problèmes cutanés qui pourraient survenir.
Afin d’éviter le voir réclamer de la nourriture après son repas du soir, il vous faudra vous tourner vers une alimentation faite de protéines de viande plus légère comme l’agneau ou la dinde. Veillez par ailleurs à surveiller sa courbe de poids durant les premières semaines pour assurer que son régime est bien adapté.

L’alimentation d’un chien stérilisé

La solution alimentaire se basera sur les caractéristiques des conséquences du surpoids chez le chien. Celui-ci nécessitera une alimentation de haute qualité qui puisse l’aider à brûler plus de calories pour combler la baisse d’activité physique décrite. Il lui faudra également des nutriments, des vitamines et des minéraux qui prennent soin de son irrigation cardiaque, car un chien en surpoids peut s’essouffler plus rapidement et souffrir d’insuffisance cardiaque. Il faudra s’attendre à des composants qui répondent à la problématique des problèmes cutanés. Enfin, son alimentation adaptée devra tenir compte du fait que le surpoids, voire l’obésité, porte atteinte à la capacité du chien à se défendre face aux infections. Son menu devra inclure de quoi renforcer son système immunitaire.

Les croquettes pour chiot stérilisé

Selon l’avis de certains chercheurs, il n’est pas recommandé de recourir à de la nourriture light pour un chiot, car il est encore en pleine croissance. En revanche, vous pouvez porter une plus grande attention à la composition elle-même des croquettes pour un chiot stérilisé. Évitez le bœuf gras et le hareng. Choisissez des aliments secs qui contiennent de la L-carnitine pour brûler jusqu’à deux fois plus de graisses que d’ordinaire. Les protéines doivent être légères, mais très digestibles. Les fibres (légumes, riz blanc) rendront le contenu plus rassasiant. Les croquettes pour chien stérilisé sans céréales peuvent être une option, mais pas toujours favorisées par les vétérinaires qui pensent qu’un canidé en croissance se doit de consommer des grains. Prévoyez également des morceaux de fruits et légumes en guide de friandises, d’encas et de récompense pour accompagner les aliments secs.

Les croquettes pour chien stérilisé

Notre avis sur les croquettes pour un chien stérilisé nous porte vers une alimentation dite allégée ou light. Il s’agit de croquettes dont la valeur énergétique est réduite, souvent sans grains pour éviter les glucides inutiles des charges caloriques comme le maïs. Afin de favoriser la combustion rapide des graisses, vous pourrez choisir les meilleures croquettes pour chien stérilisé qui contiennent de la L-carnitine. Il est d’ailleurs nécessaire de préciser que la teneur protéique doit rester élevée afin de pouvoir encourager le corps à éliminer. Des antioxydants comme la lutéine, la taurine, les vitamines C et E sont des éléments qui peuvent contribuer au renforcement de l’immunité chez le canidé castré. Les chondroprotecteurs soutiennent essentiellement la structure osseuse qui peut être touchée par l’impact des kilos excédentaires au même titre que le calcium, le phosphore et la vitamine E.

Notre avis sur la castration d’un chien

Si la procédure ne présente que peu de dangers pour l’animal, il s’agit malgré tout d’une opération lourde, susceptible de fatiguer le chien. Comptez un délai de 8 à 10 jours pour la convalescence selon son état de santé et la facilité de l’opération. Cette période de convalescence consistera essentiellement à procéder à son entretien post-chirurgical, lui donner les traitements prescrits et garder les yeux ouverts sur l’évolution de sa plaie. Outre son collier élisabéthain, il devra porter un body pour chien pour éviter tout contact entre ses griffes et sa plaie. Dans certains cas, le vétérinaire peut vous demander de désinfecter sa blessure, surtout s’il ne porte pas de pansement. Généralement, le chien retrouve vite son activité. Celle-ci doit toutefois rester modérée. Il devra être tenu en laisse durant deux semaines lors des excursions pour lui éviter toute envie de sauter ou de jouer de manière trop violente. Dans de telles conditions, il ne devrait tirer que du positif de sa castration.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022