Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide ultime du Beagle

Le Beagle est un petit chasseur curieux et plein de vie. Il peut sembler menu, il n’en est pas moins un chien au profil robuste. Bon vivant, il peut vivre à la ville comme à la campagne, en maison comme en appartement. Cependant, ces races ont besoin d’exercice pour rester joviaux et en pleine santé. Et pourquoi pas pour éviter les bêtises ! Car, le Beagle est également le roi de l’évasion. Il est connu pour savoir se frayer un chemin sous une clôture ou à travers des barrières. Son odorat très aiguisé le mène tout simplement où bon lui semble. Moyennant un peu de rigueur et d’entraînement, il peut se montrer plus discipliné et mieux se comporter.


Les caractéristiques du Beagle

Espiègle, curieux et foncièrement énergique, le Beagle ne manque pas d’adjectifs pour le qualifier. Pourtant, il est surtout l’une des races préférées des familles. Vous n’allez pas tarder à savoir pourquoi.

Ses origines

L’origine de la race reste entourée de bien des mystères. Pour certains historiens, le nom de la race canine serait une dérivation du mot beag qui signifie petit en gaélique. Pour d’autres, il serait une quasi-onomatopée française du son que les chiens font lorsqu’ils chassent. Il faut dire que la race apparaît dès 400 av. J-C. dans des documents grecs qui attestent de meutes semblables. Ils auraient par ailleurs été des chasseurs de lapin et de gibier en Angleterre autour de 55 av. J-C. quelque temps avant l’arrivée des Romains. Mais c’est dans les années 1500 que la race connaît une certaine notoriété lorsque les gentilshommes anglais traquaient les lapins accompagnés de leurs gros et de plus petites bêbêtes, les ancêtres du Beagle actue. Leur atout ? Ils n’étaient pas aussi imposants que les autres chiens de chasse et les hommes pouvaient ainsi les suivre à pied, sans besoin de cheval.

Sa taille

Le Beagle est un animal de taille intermédiaire. La femelle fait de 30 à 40 cm. Il faut compter 33 à 41 cm pour le mâle. Il y a finalement très peu de différentes entre le mâle et la femelle dans le cas de ce chien.

Sa nomenclature de race

Dans les années 1800, une poignée d’éleveurs américains commencent à importer la race en terre outre-Atlantique où ils sont rapidement adoptés pour leur rapidité. Un Américain répondant au nom de Willet Randall développe une lignée qu’il nomme les Patch Beagles à New York à la fin du siècle. Il s’agit d’un chien terrier, c’est-à-dire un chien élevé dans le but de déloger les petites proies de leur terrier. Il faut cependant attendre 1885 pour que le fameux American Kennel Club enregistre le premier Beagle, du nom Blunder en tant que chien de chasse. En 1897, le National Beagle Club est fondé.

Son caractère

Le Beagle est avant tout un petit intrépide, mais aussi un compagnon de vie adorable. Cette race s’entend à merveille avec les familles actives. Il aime les enfants et se montre toujours prêt à jouer avec eux. Son expression est toujours douce et avenante. Il est loyal, courageux et intelligent. Il présente cependant un inconvénient. Le Beagle est un fugueur né. Comme la plupart des chiens de chasse, il peut toutefois être éduqué de manière à contrer sa nature. Mais sa vivacité l’amène à nécessiter pas mal d’espace. Il peut toutefois vivre à la campagne ou à la ville, en appartement ou en maison avec jardin.

Son éducation

Avoir et éduquer un Beagle, c’est un peu comme faire face à un enfant surdoué. Il est à la fois brillant et têtu. Son éducation peut se révéler quelque peu compliquée pour ces mêmes raisons. L’un des points les plus ardus est de l’éduquer de manière à annihiler ses tendances à la fugue. Il est également nécessaire de lui apprendre à ne pas réclamer de plats ou de friandises supplémentaires car le Beagle est un chien gourmand.

Prix moyen à l’achat

Le prix d’un Beagle peut varier selon son pedigree et son lieu d’élevage. Les mâles et les femelles ne requièrent pas non plus le même budget. De manière générale et lorsque inscrit au Livre des Origines Français (LOF), les coûts peuvent osciller entre 500 € et 1 000 €.

Ses robes

Les robes du Beagle peuvent être facilement classées en trois catégories :

Les robes unicolores

Il s’agit du Beagle blanc qui possède des oreilles de couleur légèrement plus foncée. Toutefois, cette teinte est peu commune.

Les robes bicolores

Elles se déclinent sous différentes combinaisons :

  • le blanc et le cédrat
  • le blanc et le feu
  • le blanc et le beige
  • le blanc et le sable
  • le blanc et le noir

Les robes tricolores

On leur connaît quelques combinaisons possibles dont la première qui s’avère être, de loin, la plus répandue :

  • le blanc, le feu et le noir
  • le blanc, le feu et le noir réduit (aussi appelé tricolore délavé)
  • le blanc, le feu réduit et le gris
  • le blanc, le feu et le marron
  • le blanc, le brun et l’orange
  • le bleu tricolore

On trouve également le tiqueté et le bringé. Les Beagles tiquetés sur base blanche possèdent des taches de différentes couleurs. Les couleurs foie et truffe ne sont pas nécessairement reconnues.

Espérance de vie

Son espérance de vie se situe plus ou moins entre 12 et 15 ans. Mais sa qualité de vie a toute son importance dans sa longévité.

Hygiène et entretien

Afin de garder votre chien en bonne santé, il est nécessaire de lui fournir un toilettage optimal et des soins réguliers à ses ongles, ses oreilles, sa peau, son pelage, ses yeux et ses dents. Qu’en est-il des bains ? Le poil court et resserré peut vous faire penser qu’il est toujours propre qu’ordinaire, à tort. Que son pelage ait l’air sale ou non, il y a pléthore de raisons qui justifie le bain chez le chien. Premièrement, une fine couche d’huile excrétée par le corps s’accumule chaque jour. Il s’agit d’un processus normal que les humains connaissent aussi. Après deux ou trois semaines, cette accumulation doit être prise en charge.

De plus, les poils morts retombent nécessairement dans le pelage à mesure que le chien les perd. Il n’a pas besoin d’être en période de mue pour les perdre dans la mesure où il s’agit, une nouvelle fois, qu’un cycle tout à normal pour tout poil ou cheveu : pousse, vie puis chute. Si vous ne vous en occupez pas au bout de trois semaines, vous serez probablement alerté par la mauvaise odeur naissante du cumul de ces éléments.

Quel est le poids idéal du Beagle ?

Le Beagle mâle se trouve être légèrement plus lourd que la femelle. Observons plus en détail le poids du Beagle idéal ainsi que le comparatif de leur courbe de croissance respective.

La croissance du mâle

A 3 mois, un mâle devrait peser entre 4,3 kg et 4,7 kg en fonction de son gabarit.
À 6 mois, il pèse entre 7,8 kg et 8,5 kg.
Lorsqu’il atteint enfin 1 an, il pèse entre 10 kg et 10,9 kg. Il atteint sa croissance à 14 mois pour les plus imposants.

La croissance de la femelle

La femelle de 3 mois pèse en moyenne entre 3,9 kg et 4,3 kg.
À 6 mois, elle pèse en moyenne entre 7 kg pour les plus menues et 7,8 kg pour les plus imposantes.
À 1 an, elle atteint entre 9 kg et 10 kg. Elle atteint sa maturité à 12 mois soit avant le mâle.

Quel genre d’alimentation privilégier pour un Beagle ?

Il s’agit d’un chien qui souhaite constamment manger, en plus de sa tendance au vol de nourriture. Ils sont capables de manger en continu, d’où l’importance de les rationner d’autant plus. Il est tout à fait recommandé de le nourrir de croquettes, mais la méthode peut s’avérer peu rassasiante pour certains d’entre eux. C’est d’autant plus le cas pour le chien stérilisé et castré, le chiot, la femelle en gestation et le chien en surpoids. À ce titre, il faudra veiller à ne pas le sous-alimenter ni le suralimenter dans la mesure où il s’agit d’une race sujette au surpoids. Pour contrer cette problématique, vous pouvez opter pour une gamme anti-glouton.

Quel genre de croquettes privilégier pour un Beagle ?

Les croquettes doivent se montrer riches en protéines d’origine animale et en matières grasses car le Beagle est un chien actif. Elles seront cependant light (ou allégées) lorsqu’il y a risque de surpoids ou d’obésité. Le Beagle est d’une taille intermédiaire, mais certains fabricants les considèrent sur leurs paquets comme étant des chiens de taille intermédiaire. Vous pourriez être amenés à lui donner des croquettes pour petit chien si les informations nutritionnelles relatives au poids s’avéraient correspondre. Votre chien adulte nécessite entre 150 et 250 g de croquettes par jour. Évidemment, les doses ne sont pas tout à fait les mêmes pour les chiots puisque leurs besoins sont différents.

Quels vêtements choisir pour un Beagle ?

Le Beagle est une petite race de chien. Ils n’ont pas nécessairement la graisse nécessaire pour les maintenir au chaud dans des conditions semi-extrêmes. Comme la plupart des autres petits chiens, il vaut mieux les habiller lorsqu’ils sont en contact direct avec le froid. Les chiots y sont particulièrement sensibles. Étant donné que leur pelage n’a pas encore entièrement poussé, ils sont laissés sans double protection face aux intempéries. De plus, ils ont beaucoup plus de mal à réguler leur température corporelle. Enfin, le Beagle est un chien aux poils très courts sur le ventre. Qu’ils soient des chiots ou des adultes, ils sont plus susceptibles d’être couverts de glace après des moments de jeu à l’extérieur.

Les bottes

Il peut s’agir d’une bonne option si vous vivez à un endroit enneigé une bonne partie de l’hiver. De petits cristaux de glace peuvent s’infiltre entre les coussinets, causant inconfort et douleur. Dans les pires cas, ces cristaux peuvent aller jusqu’à le blesser. De plus, si votre ville utilise du sel pour dégivrer, le sel peut provoquer des inflammations de son estomac après avoir voulu se nettoyer les pattes. Il vous faudra lui chercher de bonnes bottes imperméables et facilitant la traction.

Les pulls

Les pulls sont notamment recommandés s’il fait froid, mais qu’il n’y a pas beaucoup de neige. Auquel cas, on pensera davantage au manteau. Les pulls sont bien moins encombrants que les manteaux et admettent une meilleure flexibilité. Il est possible pour votre chien d’en porter à l’intérieur s’il en raffole. Veillez cependant à lui faire prendre des bains un peu plus régulièrement s’il porte des vêtements.

L’imperméable

En cas de froid et de pluie, les températures peuvent être ressenties différemment. L’imperméable lui permet de rester au sec et se couvrir contre l’hypothermie. Cela est particulièrement important lorsque le chien se remet d’une blessure, d’une maladie ou qu’il est grandement sensible au froid dû à un système immunitaire affaibli. Pensez-y si votre chien devrait être stérilisé ou castré durant l’hiver ou que la femelle est en gestation. Vous devrez alors faire très attention à votre meilleur ami canin durant cette dure période de récupération.

Le blouson d’hiver

Le Beagle est sensible au froid, mais peut supporter jusqu’à des températures proches de 0 si l’exposition n’est ni excessive ni trop longue. En cas de températures négatives, il pourrait développer des engelures ou faire de l’hypothermie. Sa double couche naturelle ne suffit alors plus à agir en qualité de barrière entre lui et le froid. Dans ces cas-là, prévoyez un petit blouson d’hiver pour le maintenir bien au chaud, même dans les conditions les plus ardues.

Quels accessoires choisir pour un Beagle ?

Vous venez de faire l’acquisition d’un Beagle ou vous vous interrogez sur ce qu’il lui faut ? On vous dit tout sur la petite vanité d’accessoires à prévoir pour votre chien.

La couverture

Vous l’avez compris, le Beagle est un petit chien qui aime être au chaud. Il apprécie avoir une couverture sur lui lors de ses déplacements ou pouvoir s’endormir avec un édredon à ses côtés. Pour les chiots, il s’agit même d’un accessoire primordial. Il existe plusieurs textures intéressantes pour une couverture, mais la plus douce et la plus pratiquée reste celle en velours ou en sherpa.

Le panier et le coussin

Vous avez le choix entre le panier et le coussin dans la mesure où sa taille justifie les deux options pour des raisons différentes. Le coussin est d’un confort optimal. Le panier, quant à lui, maintient parfaitement le chien. Les bords le rassurent souvent, notamment lorsqu’il est encore jeune.

La laisse

Après la laisse fine lorsqu’il n’est encore qu’un chiot, il sera nécessaire de lui procurer une laisse en cuir d’environ 1 m à 1,20 m pour les promenades en lieu public. Vous pouvez plutôt utiliser une corde s’il s’agit d’une randonnée. Auquel cas, laissez-lui plus de liberté en optant pour une corde bien plus longue.

Le harnais

Le harnais est préconisé pour les longues balades ainsi que spécifiquement adapté à l’entraînement pour remplacer la laisse. Il offre plus de confort que celle-ci ainsi qu’un meilleur soutien. Une taille M devrait suffire pour un chien de ce gabarit.

La brosse

Deux options de brosses fonctionnent à merveille sur le Beagle : la brosse à épingles et la brosse à poils. La brosse à épingle effectue un bon travail de massage de la peau et réussit à attraper les poils morts situés sous la couche supérieure de son pelage. Quant à la deuxième option, elle sert non seulement à récupérer les poils morts, mais aussi à stimuler la libération des huiles corporelles excédentaires.

La gamelle

Comme tout autre chien, il nécessite un bol solide en acier inoxydable. Celui-ci doit pouvoir être lavé facilement, ne pas rouiller, se montrer résistant et impropre aux odeurs. Il est important que le dessous bénéficie d’une couche antidérapante pour éviter déversement et glissement. Les règles restent les mêmes pour le récipient à eau.

Le jouet solide

Il n’y a pas un type de jouet spécifique à offrir au Beagle, mais plusieurs. Un des plus utiles quand votre chien est encore tout nouveau dans la maison, c’est le jouet imitation cœur. Il est courant que le Beagle chiot ressente de l’anxiété lorsqu’il est tout nouveau dans un environnement. Le cœur interactif rappellera les battements de cœur de sa mère, contribuant à un sentiment de bien-être et sécurité. Le coussin chauffant est une bonne solution alternative.

Sachez que le Beagle est une race qui aime foncièrement jouer. Il sera alors important de donner au chien différentes options de jouets en peluche pour qu’il puisse aussi bien s’amuser que se reposer dessus durant l’heure de la sieste. Un accessoire idéal pour qu’il se sente à l’aise.

Le jouet à mâcher

Vous avez déjà surpris votre chien en train de mâchouiller vos chaussures ou le bord d’une télécommande ? Donnez-lui un os à mâcher ou tout autre objet susceptible de lui plaire, à mâcher, en nylon résistant. Prêtez attention aux tailles, car les jouets à mâcher sont habituellement catégorisés selon les types de races de chien. Il est nécessaire que le jouet s’adapte à la taille, la corpulence et la dentition de votre toutou. Et pourquoi ne pas opter pour un jouet texturé pour lui faire travailler ses petites dents ?

Autres conseils pour bien entretenir son Beagle

Tous les chiens souffrent de problèmes de santé, qu’ils soient héréditaires ou non. Cependant, certaines conditions affectent les Beagles bien plus que les autres races.

  • l’épilepsie : ils sont notamment sujets aux maladies qui affectent le cerveau, les nerfs et la colonne vertébrale. L’épilepsie est un trouble cérébral qui cause des convulsions et divers épisodes de crises qui peuvent voir le jour chez le chien dès l’âge de six mois. En fonction de la gravité, il peut être nécessaire de placer le Beagle sous médicament.
  • tumeurs et kystes : ils peuvent présenter des tumeurs, des kystes et différentes formes d’excroissances. On pense notamment aux mastocytes qui désignent des cellules cutanées qui réagissent aux traumatismes en libérant de l’histamine. Dans la plupart des cas, leur apparition en requiert l’ablation.
  • les problèmes de peau : l’intérieur de l’oreille est la zone la plus touchée par les problèmes de peau. Cependant, le Beagle peut en développer à tous les endroits les plus propices, typiques pour un chien.
  • les problèmes osseux : l’arthrose est la maladie la plus commune chez le Beagle lorsque l’on évoque les os. Un traitement à long terme est souvent préconisé afin de les maintenir parfaitement actifs. Ils sont également à divers problèmes au niveau de la colonne vertébrale.

Le chiot Beagle

Les chiots Beagle sont des compagnons adorables pour les enfants comme pour les adultes. Il est attachant, énergiques, mais peut être bruyant et désordonné. De quoi a-t-il besoin durant les premières semaines ?

Les besoins du chiot

Ses premières nécessités sont un endroit sûr, confortable et avenant pour manger, se reposer et dormir. Il lui faudra également votre temps et votre attention. Les premières semaines, vos principales priorités au sujet de votre chiot seront de le sociabiliser, de le faire vacciner chez le vétérinaire et l’entraîner. Cet entraînement devra être suivi d’une phase d’apprentissage de l’obéissance à proprement parlé. Si vous n’avez jamais entendu de la socialisation chez le chien, elle consiste à exposer le jeune Beagle à d’autres compagnons canins et de nouvelles expériences. Il faudra que cela soit effectué avant qu’il ne devienne timide en grandissant. Chez le chien, la timidité s’avère précoce et la socialisation doit avoir lieu avant l’âge de 13 semaines.

L’alimentation chez le chiot

Il faudra veiller à ce que l’alimentation de votre petit Beagle soit équilibrée en minéraux, en énergie, en oligo-éléments et en vitamines afin qu’elle apporte ce dont il a besoin. Un petit Beagle doit être nourri trois fois par jour. Après son changement de dents, cette routine nécessitera deux repas au lieu de trois. Voici les quantités attendues :

  • de 2 à 3 mois : 80 g en 3 fois
  • de 4 à 5 mois : 120 g en 3 fois
  • de 6 à 8 mois : 145 g en 3 fois
  • de 9 à 11 mois : 145 g en 2 fois
  • de 12 à 24 mois : 145 g en 2 fois

Les maladies les plus fréquentes du Beagle

Le Beagle est un chien qui se trouve être, en général, en très bonne santé. Mais comme tout chien, il peut être affecté par certaines affections spécifiques comme : l’épilepsie, l’atrophie centrale progressive de la rétine, le glaucome, l’hypothyroïdie, la kérato-conjonctivite sèche, l’œil de cerise, le distichiasis, la chondrodysplasie, la cataracte, la hernie ombilicale ou encore la surdité. Certains d’entre eux peuvent également être atteints de carence en carnitine ou de maladie du disque intervertébral. Les vétérinaires recommandent aux chiens prédisposés d’être testées de la thyroïde, de la hanche et des yeux pour s’assurer que le chiot ne soit sujet à aucune de ces troubles.

Le Beagle et la chasse

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, le Beagle est une race de chasseur à part entière. Son inclinaison et talent se sont développés au fil des décennies, voire de siècles de chasse du petit gibier et du lapin. Nombreux sont ceux qui demandent ce qui rend ce chien si efficace dans le secteur de la chasse. En voici quelques raisons :

  • le sentier d’attelage : lors d’une chasse, le Beagle attire la proie vers le chasseur avec brio.
  • odeurs : il est également doté d’un sens aigu du parfum, ce qui explique la raison pour laquelle il a quasiment toujours le nez au sol.
  • l’aboiement : lorsque le Beagle est en session de chasse, il peut émettre un aboiement, puis un
  • énergie : étant donné que les sessions de chasse peuvent commencer très tôt dans la matinée et terminer très tard dans la nuit, le chien a besoin d’être endurant, résistant, motivé et d’avoir de l’énergie. Toutes les qualités du Beagle.
  • détermination : lorsque la chasse se fait dans le froid, la pénombre ou que les sentiers ne sont pas praticables, le Beagle redouble de détermination lorsqu’il faut suivre le gibier.
  • vigilant : pour sa propre sécurité, le Beagle sait comment se démarquer des autres animaux et faire en sorte que les chasseurs ne le confondent pas avec les autres animaux de sa taille. Il est alerte, vif d’esprit et intelligent.

Le Beagle et les laboratoires

Un numéro sur le dessus du crâne du chien. Voilà à quoi on reconnaît généralement les Beagles de laboratoires. Il existe en effet une industrie largement dissimulée, c’est celle de l’élevage de Beagles avec comme seul objectif de procéder à des expérimentations, parfois proche de la torture, avant de les euthanasier parce que ces derniers ne sont plus utiles. Des entreprises et des institutions exploitent les chiens à but scientifique, pour des projets nucléaires ou pour des vérifications médicamenteuses. Mais pourquoi les Beagles sont-ils la catégorie qui constitue la majorité des sujets canins utilisés dans ces laboratoires par-delà le monde ? D’après certaines sources, le Beagle serait la catégorie canine la plus facile à exploiter par son caractère docile, endurant, par sa confiance en l’humain et son sens de la responsabilité. En d’autres termes, il semblerait que les traits de personnalité qui en font des compagnies de vie merveilleux sont les mêmes que les êtres humains exploitent pour mieux les manipuler dans l’enceinte des laboratoires.

Autres infos sur cette race de chien

De manière générale, les chiens sont des animaux de compagnie qui apprécient la compagnie de leur meute, qu’elle soit humaine ou non. Certaines races restent, cependant, plus indépendantes et prennent plaisir à s’isoler quelques heures dans la journée. Les Beagles sont fondamentalement des êtres sociables qui n’aiment pas être seuls pendant une trop longue période. Ils ne se révèlent pleinement heureux qu’en compagnie de leurs parents humains ou d’autres animaux de compagnie tant qu’ils se connaissent. Ils n’ont d’ailleurs aucun mal à s’entendre avec d’autres animaux, y compris le chat lorsque tous deux ont été présentes comme il se doit.

Notre avis sur le Beagle

Les Beagles sont des chiens qui conviennent parfaitement à une première fois pour un maître en raison de leur petitesse et de leur humeur joviale. Ils s’intègrent facilement et s’adaptent à pléthore de situations et de contextes. Néanmoins, gardez à l’esprit que le Beagle est également difficile à dresser dû à sa nature énergique et curieuse. Il peut également être bruyant en public, ce qui peut vous amener à devoir le surveiller, notamment lorsqu’il est en compagnie d’enfants. Si vous envisagez adopter un Beagle, sachez qu’il existe un certain nombre de refuges dont certains spécialisés dans certaines races qui seraient ravis de vous conseiller en la matière. La nature agréable et extravertie de ce chien en fait un excellent compagnon de vie.

FAQ

Est-ce que le Beagle aboie beaucoup ?

Il aboie généralement lorsqu’il a faim et que l’heure du repas approche. Il peut aussi vous faire savoir qu’il souhaite une friandise. Lorsque vous êtes absent, il peut également hurler ou émettre un long appel plaignant parce qu’il s’ennuie ou qu’il ne désire plus être seul.

Est-il possible de vivre avec un Beagle en appartement ?

Il n’est pas recommandé de vivre en appartement avec un Beagle dans la mesure où il a besoin d’espace pour exprimer sa curiosité et partir à l’aventure. Même s’il ne peut pas sortir quand il le veut, le simple fait de se sentir dans un large environnement lui apporte un sentiment de liberté et un souffle inestimable. Cependant, si votre chien bénéficie d’une bonne éducation et qu’il sait exactement à quoi s’attendre, vous pouvez trouver un terrain d’entente en le faisant vivre en appartement sous certaines conditions. S’il sort énormément, rencontre d’autres chiens et se dépense comme il se doit, votre chien d’appartement sera plus heureux qu’un Beagle enfermé toute la journée dans un jardin clos.

Combien la femelle peut-elle porter de chiots ?

Avant toute chose, il n’est recommandé ni pour le chien ni pour la chienne de s’accoupler avant l’âge adulte, soit 15 mois. Bien que la chienne ait ses premières chaleurs entre 8 et 12 mois, sa structure squelettique ne devrait pas lui permettre de porter de quatre à six chiots.

Photos de Beagle

Beagle qui dort Beagle dans l'herbe Beagle qui dort 2 Beagle dans un panier Beagle dans un lit

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022