Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide ultime sur le Carlin

Illustre compagnon des empereurs de Chine avant de devenir le chien préféré de la Maison d’Orange de Hollande, le Carlin est encore et toujours aussi apprécié des foyers par-delà le monde et notamment en France. Son objectif est de recevoir tout l’amour qu’il porte à son entourage. Et ce n’est pas la tendresse qui manque en ce petit gabarit. Avec ses grands yeux pleins d’énergie, sa tête aplatie et son front plissé, on le retrouve principalement de deux couleurs : le fauve et le noir. Mais il se rend également disponible en deux couleurs supplémentaires. Ce n’est cependant pas nécessairement son apparence qui en fait une préférence parmi les enfants ou alors les personnes âgées. Le Carlin est surtout un chien qui s’adapte à bon nombre d’environnements. Il peut vivre en maison avec jardin comme se développer en appartement. Il s’épanouit aussi bien par temps chaud, froid que modéré, bien que ce dernier soit son péché mignon. Mais son plus grand péché mignon, c’est la nourriture. Le Carlin est très gourmand, mais aussi sujet à l’embonpoint. Il sera par conséquent important de garder un œil vigilant sur son poids et sa santé en général.

Photos de Carlin

Carlin avec chat Carlin exterieur Carlin jardin

Origine et caractéristique du Carlin

Taille, espérance de vie, prix

La race est originaire de Chine d’où elle est importée par les marchands hollandais de la compagnie des Indes orientales au cours du 16ᵉ siècle. L’ascension de Guillaume III au trône d’Angleterre en 1669 signera les grands débuts du Carlin à la cour britannique. Il s’invitera progressivement aux salons aristocratiques les plus mondains et fera l’objet de représentations picturales à travers l’Europe, y compris au Château de Versailles sous Louis XV.
C’est d’ailleurs au cours de la même période qu’il se popularise en France jusqu’à perpétrer sa réputation aristocratique sous Napoléon avant d’intégrer les foyers standards dès le 20ᵉ siècle.
Aujourd’hui, il mesure 25-36 cm pour 6,3-8,1 kg et possède une espérance de vie longue de 12-15 ans.

Le prix d’achat moyen d’un Carlin

Pour un chien inscrit au LOF, le tarif d’achat moyen se situe entre 1 100 € et 1 600 € en fonction de l’élevage.
Les coûts annuels pour un bon entretien du chien s’élèvent à 900-950 € en moyenne, soit un budget relativement conséquent pour un petit chien.

Le caractère du Carlin

La positivité est un trait qui caractérise particulièrement le Carlin. Il est loyal, agile, vif, courageux, affectueux, enjoué, et parfois espiègle. Il s’agit toutefois d’un chien intelligent qui adore jouer tout en testant son maître.
Il peut rapidement se sentir seul et n’aime pas être séparé de son groupe d’humains. Il n’est pas du genre à aboyer, ce qui peut être plaisant pour les voisins.
Il faut dire que c’est un chien très calme qui n’exprimera jamais sa frustration à devoir rester à l’intérieur, car c’est tout justement ce qu’il préfère. Le Carlin constitue ainsi un excellent choix pour les individus qui habitent en appartement.

L’éducation du Carlin

Initialement, le Carlin a été élevé afin d’être un chien de compagnie aimant et plaisant pour ses maîtres. Il est ainsi doté d’un caractère doux et stable. Il peut se montrer extraverti dans l’expression de son amour.
La race vit avec l’envie de plaire à sa famille, ce qui en facilite le dressage, car il souhaitera toujours se montrer sous son meilleur jour.
Un chien qui cherche à plaire est également un animal qui peut être facilement blessé. L’éduquer, c’est aussi ne jamais utiliser la punition pure et dure comme méthode d’entraînement et plutôt recourir plutôt à la récompense.

L’entretien du Carlin

Le pelage lisse et court du Carlin ne devrait pas nécessiter énormément de soins et d’entretien. Et pourtant, contrairement à la croyance populaire, il demande une attention spécifique et quotidienne en raison de sa grande perte de poils.
Il n’a pas nécessairement besoin de prendre un bain très souvent, mais il sera recommandé de le plonger dans l’eau dès que des odeurs corporelles commenceront à apparaître. Ses ongles devront être entretenus toutes les semaines pour éviter que ses griffes ne lui causent du tort. Après chaque grande toilette hebdomadaire, il faudra aussi penser à lui nettoyer les oreilles, les yeux, la bouche et les coussinets afin de prévenir toute infection. Il faudra aussi lui laver les dents tous les jours ou tous les deux jours afin de prévenir le dépôt de tartre. L’intérieur de son oreille pourra être nettoyé à l’aide d’un coton imbibé d’un nettoyant doux. Le shampoing pour son bain devra être de pH 7 pour les chiens. Un bon entretien du chien requiert aussi de prendre soin des glandes anales, tâche que vous pouvez laisser au vétérinaire si vous ne savez pas comment vous y prendre. Il faudra également veiller à ce qu’il soit à jour en termes de vermifuges et antiparasitaires.

 

Les robes du Carlin

 

Il est tout à fait probable que les couleurs du Carlin avec lesquelles vous êtes le plus familier soient le fauve et le noir. Pourtant, deux autres couleurs standards existent. Et grâce aux réseaux sociaux et les médias, il est plus facile de voir des Carlins de différentes couleurs de nos jours.

 

Le fauve

 

Elle constitue la couleur la plus courante chez la race. Elle se trouve à mi-chemin entre le crème et le café con leche légèrement grillé. Son museau et ses oreilles doivent être noirs.

 

Le noir

 

Ironiquement, même si le fauve est la couleur la plus répandue, le gène noir reste dominant. Comme dans le cas du Carlin fauve, le museau ou le masque ainsi que les oreilles sont noires. Il s’agit ici d’une couleur unie, sans ton bringé. Toutefois, il est possible d’en rencontrer avec quelques taches blanches, habituellement sur la poitrine.

 

L’argent

 

Il décrit une sorte de gris brillant. C’est d’ailleurs la couleur la plus claire qu’un Carlin puisse porter. Il en convient de préciser qu’ils sont assez rares.

 

L’abricot

 

L’abricot reflète une nuance chaude d’orange. La couleur est plus profonde et riche que le fauve. Il est assez courant que le chien abricot possède des marques fauves ou blanches parsemées dans le manteau.

Les différentes catégories du Carlin

Le Carlin ne possède pas de variétés de standard comme c’est pourtant le cas de beaucoup de races. Il n’existe que différentes robes, dont certaines qui sont des combinaisons sélectives non reconnues par les clubs canins officiels. C’est essentiellement le cas du Carlin bringé noir et blanc et d’autres chiens dits exotiques.

La courbe de poids idéal du Carlin

Selon la corpulence du chien, le poids du Carlin femelle à 3 mois sera de 2,6-3,1 kg tandis que le mâle pèsera 2,9-3,5 kg.
3 mois plus tard, le poids de la femelle sera de 4,8-5,6 kg contre 5,2-6,3 kg en moyenne.
Lors de son premier anniversaire, le Carlin femelle affiche un poids de 6-7 kg. Le mâle se fera un peu plus lourd avec 6,5-8 kg.
Tous les deux termineront leur croissance au cours du même mois.

Les maladies du Carlin

Les Carlins sont habituellement des animaux qui ne demandent que peu d’entretien.
Toutefois, il est nécessaire de rester vigilant au moindre symptôme qui peut indiquer un problème de santé ou une maladie avérée.

Les problèmes respiratoires

Le Carlin est particulièrement sujet au syndrome d’obstruction des voies respiratoires brachycéphales émanant d’un excès de tissus dans les voies respiratoires jusqu’à en bloquer le flux d’air.
Les premiers symptômes sont évidemment la difficulté respiratoire, y compris à activité physique modérée.

Les problèmes oculaires

Les grands yeux des Carlins sont sujets à quelques problèmes oculaires sévères qui peuvent donner lieu à des douleurs chroniques. On pense par exemple aux cataractes.
Si leurs yeux pleurent sans raison ou qu’ils se blessent accidentellement lors d’une chute ou en se heurtant à un obstacle, il sera nécessaire de prévenir l’impact et de consulter au plus vite un vétérinaire suite à ces signes avant-coureurs.

Les allergies cutanées

Les Carlins sont souvent les victimes de démangeaisons cutanées. Ajouté à cela, les plis de leur peau ridée, essentiellement au niveau des yeux, peuvent stocker humidité et saleté qui se font les causes majeures du développement d’infections bactériennes comme la pyodermite.

Les problèmes osseux

Les Carlins sont dotés d’un corps compact et musclé soutenu par de toutes petites pattes.
Cette physionomie explique leur prédisposition aux complications osseuses et articulaires. Ces complications incluent la luxation de la rotule du genou.

La meilleure alimentation du Carlin

Un premier tri de croquettes se fera selon la race, mais aussi selon l’âge du chien. En fonction de sa phase de croissance, le profil du sac d’aliment sec idéal changera.
Une fois ses besoins physiologiques déterminés, il faudra se tourner vers ses exigences en tant que Carlin et lui offrir les solutions alimentaires existantes. La première chose à savoir sur la race est qu’elle est encline à la prise de poids. L’alimentation du Carlin devra se montrer saine, mais aussi équilibrée et adaptée au mode de vie de votre chien. Le Carlin possède des voies respiratoires excessivement étroites en raison d’un prognathisme prononcé et de la forme de sa mâchoire dite brachycéphale, renforcée par les hypertypes. Étant donné qu’il éprouve des difficultés à respirer et à attraper sa nourriture, il lui faudra des croquettes à la taille et à la texture ajustées.
Sachez que cet aspect n’est pas sans conséquence sur la qualité du transit et sur la digestion qui se fait plus lente.
Enfin, ses articulations sont fragiles. Les composants ainsi que les suppléments devront assurer un meilleur soutien de la masse osseuse.

Les meilleures croquettes du Carlin

Pour ces mêmes raisons, les croquettes pour Carlin doivent contenir des protéines animales de qualité qui incluent : de la viande de boeuf, de l’agneau, du poulet, du saumon ou encore de la truite et des oeufs. Elles doivent présenter une haute valeur biologique et un taux protéique de 28 % minimum.
Le maintien d’un poids de forme idéal sera rendu possible par une supplémentation en L-carnitine, un puissant brûleur de graisses. Les graisses saines seront cependant importantes pour la peau, le poil et le pelage. Elles contribuent également au bon fonctionnement des articulations.
Sur ce point, les chondroprotecteurs que sont la chondroïtine et la glucosamine aideront les jointures à se montrer résistantes. Les croquettes devront également bénéficier d’une forme adaptée à la mâchoire de l’animal afin de faciliter l’ingestion de l’aliment.
Des complexes de prébiotiques et de probiotiques aideront à une meilleure digestion et l’équilibre de la flore intestinale aux côtés des fibres brutes contenues dans les légumes verts.

Les quantités de croquettes du Carlin

Le chiot de 2-3 mois pourra consommer 60 g de croquettes par jour suite à sa transition de l’alimentation de sa mère à un régime plus solide. Le Carlin de 4-5 mois mangera 75 g de croquettes.
Dès l’âge de 6-8 mois, le chien pourra ingérer la quantité recommandée chez l’adulte, soit 85 g étalés sur trois repas, contrairement à l’adulte qui n’aura besoin que de deux repas pour digérer cette ration quotidienne. Si votre chien est sportif ou un grand amateur de plein air, sa ration pourra être augmentée jusqu’à 110 g.
S’il s’agit d’un chien en surpoids, obèse, stérilisé, castré, d’une femelle allaitante, en gestation ou d’un sénior, une quantité de 68 g de croquettes pourra suffire.

Les aliments à bannir de l’alimentation du Carlin

Les aliments les plus dangereux pour le Carlin sont finalement ceux qui pourraient nous paraître les anodins.
Il s’agit de plats et d’ingrédients qui font souvent partie de notre quotidien, mais dont les taux de sucre et de sel ainsi que les proportions nutritionnelles sont si différents qu’ils provoquent le système immunitaire du chien de manière excessive.
De telles réactions ont pour conséquence de potentiellement provoquer une intoxication alimentaire, des selles molles, de la diarrhée, des vomissements que le coma ou une torsion d’estomac mortelle. Ces aliments sont donc à bannir. Mais quels sont-ils ?

  • le chocolat
  • les édulcorants
  • la pâte crue (à gâteau, à pain)
  • le cacao
  • les produits laitiers et composés de lactose
  • la pomme de terre crue
  • les raisins
  • les os de petite taille et cuits
  • les noix et les noisettes
  • l’ail, l’échalote, l’oignon, le poireau
  • l’avocat
  • le café et le thé
  • l’alcool

Le Carlin chiot

Le chiot est un petit canidé très sociable et curieux, avide de découvertes. Il aime également apprendre.
Bien qu’il puisse se montrer têtu de temps à autre, il n’est pas du genre à faire de grandes bêtises. Il écoute et se montre réceptif à l’idée d’ordres.

L’éducation du chiot

La pièce maîtresse de l’éducation d’un petit chien est sa socialisation. Il est essentiel de le confronter dès son plus jeune âge à des situations inconnues, des visages peu familiers, des sons et des expériences insolites.
Le tout sous votre regard et votre surveillance afin qu’il ne prenne pas peur et que vous lui serviez de guide grâce à des échanges et le renforcement positif. Il doit rencontrer des enfants, des adultes, des personnes âgées comme d’autres chiens et d’autres animaux, dans l’idéal, lors de sorties et d’excursions. C’est ainsi la meilleure façon de l’équilibrer et de l’encourager à se montrer confiant.

L’alimentation du chiot

Comme tous les chiots, le petit Carlin a besoin de plus de protéines que l’adulte pour la bonne formation de ses organes et le développement de son système nerveux et cérébral. Ces deux derniers seront soutenus par un apport contrôlé en graisses polyinsaturées aidées de complexe de vitamine et de minéraux.
Les protéines de qualité Premium et de source animale se chargera de la formation organique ainsi que du développement musculaire. Les croquettes pour chiots Carlin devront afficher un bon ratio de calcium / phosphore qui assurera une bonne ossature et la solidification des cartilages.
Une complémentation en L-carnitine pourra aider au tonus musculaire tandis que la glucosamine et la chondroïtine pourra contribuer à la prévention des troubles articulaires courants chez la race.

Les vêtements et le Carlin

Le Carlin est un chien de petite race qui peut avoir besoin de vêtements contre le froid et les intempéries. Lors de votre sélection, vous devrez rechercher des articles de bonne qualité, fonctionnels et confortables.

Le manteau d’hiver imperméable

Si certains des animaux canins (le Husky, le Terre-Neuve, etc) n’ont pas besoin de protection thermique et imperméable l’hiver, le Carlin nécessite une couche de fourrure supplémentaire pour se sentir bien au chaud.
Les meilleures matières sont le coton, la laine et surtout le polaire. Le manteau doit être parfaitement adapté à la taille du chien et lui couvrir le cou, le dos et le ventre de manière intégrale. Il est recommandé qu’il atteigne la base de la queue.

Le sweatshirt ou le pull

Que vous choisissiez un pull ou un sweatshirt, il doit couvrir la poitrine, le ventre et le dos de l’animal.
Il doit être ajusté sans serrer pour ne pas étouffer l’animal. De la même façon, il ne doit être trop ample, par risque que le chien mâle n’urine dessus.

Les accessoires du Carlin

Voici les quelques accessoires indispensables au Carlin.

La brosse

Le pelage épais du Carlin force à utiliser la bonne brosse en fonction de l’usage visé. Il n’y aura pas un type, mais trois types de brosses à toujours avoir dans votre panier à accessoires.
Tout d’abord, la brosse de bain pour éliminer les débris et les sécrétions huileuses du corps accumulées. Il y a ensuite le gant de toilettage pour un usage quotidien et de routine afin de pouvoir arracher les poils morts sans blesser le chien.
Brosser avec ce gant est souvent perçu comme un massage par bon nombre de chiens. Pour finir, vous pourrez compter sur la brosse de délestage antidérapante pour les cycles de mue très abondante.

Les jouets

Les jouets sont très importants pour ce chien qui souffre vite de solitude. Vous verrez qu’en présence de quelques objets d’amusement, votre chien changera de comportement et sera bien plus calme, reposé et heureux. Les meilleurs jouets à posséder sont les jouets de dentition et à mâcher, d’occupation, les puzzles à croquettes et les cachecaches pour la stimulation mentale.

Le parc enclos

Un parc enclos est d’une aide précieuse pour la race à plusieurs niveaux, car il crée une sorte de « maison dans la maison » et de tanière confortable et rassurante pour le chien. Il peut notamment aider à :

  • contrer l’ennui
  • réduire l’anxiété de la séparation d’avec le propriétaire
  • éliminer les accidents domestiques
  • lui permettre d’avoir toujours ses jouets à proximité

Autres conseils pour bien entretenir son Carlin

Le Carlin peut être sujet à des problèmes d’odeurs et de dermatites dues à une hygiène mal maîtrisée. Cela est essentiellement dû à l’accumulation de sécrétions dans les plis de ses yeux et sa peau. Si vous ne prenez pas le temps de le nettoyer comme il le faut, l’humidité ainsi que les bactéries s’amoncellent jusqu’à causer des infections et dégager des odeurs. Il vous faudra lui laver le visage et ses plus entièrement et régulièrement à l’aide de lingettes adaptées et de produits nettoyants doux.
Attention, il est important de bien sécher les plis après chaque nettoyage pour ne pas faire proliférer la moindre bactérie de nouveau. Afin de vous faciliter la tâche, apprenez très tôt à votre chien à être nettoyé et manipulé. Il se montrera plus conciliant par la suite.

Autre info sur cette race de chien

Cette petite boule de poils au cœur mou aime son maître plus que tout. Il se montre toujours enclin à bouger, sauter, s’adonner à des jeux d’obstacle, d’adresse et même à rejoindre son propriétaire lors d’une promenade à vélo.
Ce qu’il aime, c’est suivre son ami humain partout où il se rend. Et si cela lui demande de courir ou de se dépenser, il ne s’en montrera pas contrarié pour autant.
Il peut toutefois se montrer entêté et faire mine de vous ignorer et de ne pas vous voir parce que vous ne lui avez pas porté suffisamment d’attention. Auquel cas, ses réactions pleines de douceur ne pourront que vous faire rire et vous attendrir.

Notre avis sur le Carlin

Il est important, avant d’adopter un Carlin, de vous assurer de bien en comprendre les enjeux. Avez-vous le profil parfait pour posséder un Carlin ? Pourrait-il s’habituer à votre environnement ? Est-il chronophage ?
Il est possible de se faire une idée de cela en se posant les bonnes questions en fonction de ses caractéristiques et essentiellement de ses points positifs comme négatifs.
Le premier point positif du Carlin est qu’il est très intelligent et a bon caractère. Il est donc plutôt aisé de bien s’entendre avec lui dès les premières semaines. Il s’adapte aussi à la plupart des environnements et des climats. Il est sociable, apprécie la compagnie et s’entend très bien avec les autres animaux.
Si vous possédez un autre chien ou un matou, cela ne devrait pas poser de problème. Enfin, il s’agit d’un chien qui a l’esprit de famille. Il est très sensible à la présence d’enfants.
A priori , il ne devrait donc présenter que de bons côtés.

Mais, il vous faudra aussi prendre en considération le fait qu’il perde énormément ses poils, qu’il soit sujet aux gaz et qu’une hygiène rien qu’approximative peut engendrer de fortes mauvaises odeurs chez ce chien. Il requiert ainsi beaucoup de temps de toilette.
Il est également sujet à l’embonpoint, vous forçant à redoubler de vigilance en termes de nutrition canine. Il est également bruyant et provoquer la gêne de tout individu qui nécessite d’un sommeil réparateur de qualité.
En effet, le Carlin renifle, grogne et ronfle constamment en raison de ses problèmes respiratoires dus à son élevage sélectif controversé.
Enfin, il est incapable de supporter la solitude et d’être séparé de sa meute familiale.
Un problème pour les personnes qui ont un emploi du temps chargé. Le chien n’étant pas une peluche, vous devrez peser le pour et le contre avant de vous engager.

FAQ

Est-ce que le Carlin perd ses poils ?

Le Carlin est un chien qui perd énormément ses poils. Il a ainsi besoin d’un brossage quotidien. Si vous souhaitez réduire la perte de poils, mélangez une petite cuillère à café d’huile de noix de coco aux croquettes de votre animal de compagnie. Son pelage en deviendra plus doux, plus fort et en sera plus hydraté.

Pourquoi le Carlin dégage une odeur ?

Parfois, le Carlin peut dégager une mauvaise odeur en raison de l’accumulation de saleté ou de sueur, notamment au niveau des plis de sa peau. Elle peut émaner d’une manifestation de dermatite localisée entre les coussinets. Seule une hygiène irréprochable peut aider à en éliminer l’odeur.

Pourquoi ne pas acheter un Carlin ?

Selon les vétérinaires, il serait cruel de se procurer un Carlin, à l’instar d’un Bouledogue français. Et pour cause, il est issu d’un élevage si sélectif qu’il serait condamné à une multitude de maladies dès sa naissance. Outre une espérance de vie écourtée, il est :

  • 51 fois plus sujet aux narines étroites
  • 54 fois plus sujet au syndrome obstructif des voies respiratoires brachycéphaliques
  • 11 fois plus sujet à la dermatite des plis cutanés
  • 2,5 fois plus sujet à l’obésité
  • 13 fois plus sujet à l’ulcération cornéenne

Carlin ou Bouledogue français : que choisir ?

Du point de vue de l’apparence, les deux races se ressemblent. Le Frenchie est toutefois plus trapus et athlétique.
Ses rides sont moins importantes que celle de son homologue. En termes de personnalité, le Carlin affiche un tempérament d’amuseur et de chiot tout au long de sa vie.
À l’inverse, le Frenchie se fait plus sage le temps passant. La tendance s’inverse lorsqu’il s’agit d’exercices. Bien qu’aucun des deux n’ait besoin de beaucoup d’activité physique, le Carlin se fait bien plus actif que le Bouledogue.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022