Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide ultime du Cavalier King Charles

Le Cavalier King Charles est la définition même du chien tendre. Il adore jouer, suivre sa famille partout où cela peut bien le mener. Il est facile à vivre et plein d’amour. Contrairement à d’autres races, il est moins porté sur l’endroit où il se trouve que sur les personnes avec qui il est. Garantissez-lui une famille qui lui rende tout son amour et le Cavalier King Charles sera le compagnon canin idéal. Il est également facile à entretenir et ne nécessite pas un budget astronomique. Il aime tout le monde, de tous les âges et de tous les profils. Si c’est ce que vous recherchez, découvrons ensemble cet adorable chien de poche afin de déterminer si vous êtes tous deux faits pour vous entendre à merveille.


Les caractéristiques du Cavalier King Charles

Chien équilibré et élégant, il se caractérise par son crâne sujet à la platitude et ses longues franges au niveau des oreilles. Originaire d’Angleterre, il est élevé pour devenir le compagnon affectueux que l’on connaît. Mais il possède toujours cette impulsion sportive en lui, héritée de son ancêtre de chasse l’épagneul. Si se faire câliner est une de ses préférences, il raffole d’activités engageant le saut et l’engagement ludique.

Les origines de la race canine

Le Cavalier moderne est le descendant des petits épagneuls que l’on pouvait observer sur les toiles de Van Dyck, Stubbs, Reynolds ou encore Gainsborough. Plutôt que de chasser le gibier et les petits animaux de terrier, il s’impose comme étant le parfait compagnon d’intérieur des dames de court. C’est sous le règne des Tudors que les Cavaliers deviennent l’animal de compagnie préféré des femmes et qu’ils reçurent le sceau royal de King Charles. Le roi Charles II affectionnait tellement la race qu’il ne se déplaçait jamais sans sa meute et les autorisa dans tous les lieux publics, y compris au Parlement.

Le Carlin finit par remplacer par le Spaniel qui disparaît peu à peu des courts. C’était sans savoir qu’une souche subsistait au palais de Blenheim où quelques ducs de Malborough continuait de l’élever. Il y reçoit l’apport du Carlin et du Pékinois, l’amenant à ses caractéristiques actuelles. La première version moderne du Cavalier King Charles est reconnue en 1928 en Angleterre. En 1945, l’American Kennel Club en fait de même. Il faut cependant attendre 1955 pour que le FCI (Fédération Cynologique Internationale) suive la tendance.

La taille

Fait plutôt rare, il n’y a pas de différence de taille entre le mâle et la femelle au sein de cette race. Un chien adulte mesurera entre 32 à 36 cm quelles que soient ses ses caractéristiques physiologiques.

La nomenclature de race

Il est reconnu en tant que épagneul anglais d’agrément en dépit de ses origines plus actives.

Le caractère du Cavalier King Charles

Le Cavalier King Charles peut se décliner sous toute une gamme de personnalités, comme tous les autres chiens. De nature discrète, il peut se montrer plus exubérant en aboyant furieusement lorsque quelqu’un vient frapper à la porte. C’est une race pleine de vie, avenante et sociable. Cela va sans dire que le Cavalier est davantage un chien familial affectueux qu’un chien de garde. Il s’entend à merveille aussi bien avec les petits enfants que les séniors. Il a en effet la capacité de s’adapter à tout type maître de chien, du plus jeune au plus âgé, de la personne sédentaire au globe-trotter ou au sportif.

L’éducation du chien

C’est un chien facile à vivre et détendu. Il est rarement nécessaire de l’encourager fortement à agir d’une façon ou d’une autre. Il n’a pas non plus besoin d’une forte émulation collective de la part des autres chiens pour se montrer enclin à apprendre quoi que ce soit. Il est facile à dresser et suffisamment à l’écoute de sa famille. Comme les autres races, il nécessite également d’être sociabilisé à un jeune âge afin de savoir comment se comporter avec les animaux comme avec les humains.

Le prix moyen à l’achat

Les coûts d’achat d’un Cavalier s’élèvent en moyenne à 1 200 € et peuvent osciller entre 900 € et 1 400 € s’il est inscrit au registre du LOF (Le Livre des Origines Français).

Espérance de vie

Il s’agit d’une donnée qui diffère selon les races. En moyenne, le Cavalier est attendu vivre de 9 à 14 ans. Sa longévité dépendra de son poids, sa taille, son âge ainsi que son rythme de vie et la qualité de son alimentation.

L’hygiène et l’entretien du chien

Le Cavalier King Charles connaît une mue deux fois par an, au printemps et en automne. Il est facile à entretenir et ne nécessite qu’un brossage complet à la semaine avec une brosse adaptée. Il ne doit pas être toiletté, si ce n’est une poignée de fois à l’année avec un shampoing doux adapté. Pensez à bien le sécher. Il est essentiel de prêter attention à ses oreilles, ses membres et sa queue. Les yeux sont également un point important de son hygiène. Munissez-vous de compresses et de sérum physiologique pour les lui nettoyer. Comme les autres chiens, ses dents doivent être brossées régulièrement.

Les robes du chien

Quatre robes ont été, à ce jour, officiellement reconnues. Deux de ces robes sont bicolores tandis que les deux autres sont des teintes entières :

Le Blenheim

Il s’agit du pelage le plus populaire chez le Cavalier. La majeure partie de son corps est recouvert de blanc. Leur museau, également blanc, s’écoule jusqu’au front. Cette couleur blanche peut être associée à des traces rubis ou marron autour des oreilles ou sur le corps.

Le tricolore

Il combine les trois couleurs principales du chien. Le blanc est plus généralement la teinte principale. Dans de plus rares cas, il s’agit du noir, qui peut avoir des taches marrons et rubis. À savoir que le tricolore bringé possède des sourcils de teinte rubis.

Le Rubis

Le Rubis (aussi orthographié « Ruby ») est moins répandu que les précédents coloris. Il se distingue par une couleur marron sur le corps avec quelques potentielles taches blanches.

Le Noir et feu

Les chiens de cette couleur possèdent généralement un corps noir avec quelques reflets bronzés autour des joues, des sourcils et sous la queue. Ils peuvent par ailleurs avoir quelques reflets sur la face interne de l’oreille ou sur les pattes.

Il existe une poignée d’autres couleurs comme le tricolore chocolat, le bronzé chocolat, le tout noir ou encore le noir et blanc, mais aucune n’a été officiellement reconnue à ce jour par les institutions canines.

Le poids idéal du Cavalier King Charles

Le poids du Cavalier King Charles peut être un indicateur de bonne santé. Il est ainsi important de veiller à la bonne évolution de sa courbe de croissance et de poids semaines après semaines. Ces chiens finissent vite leur croissance, dès leur 12 mois.

La croissance du mâle

Le chiot de 3 mois pèse en moyenne entre 2,6 kg et 3,6 kg. Trois mois plus tard, il devrait désormais peser entre 4,7 kg et 6,4 kg. C’est à peu près à cette période qu’il perd ses dents de lait pour une dentition d’adulte. Au bout de 12 mois, les plus petits gabarits pèsent 5,9 kg en moyenne et les gros gabarits peuvent aller jusqu’à peser 8,2 kg.

La croissance de la femelle

Lorsqu’elle est encore toute petite, la femelle pèse entre 2,6 kg et 3,6 kg également. Il n’y a donc pas de différence notable avec le mâle. Toujours comme le mâle, elle devrait peser entre 4,7 kg et 6,4 kg autour de 6 mois. Quand elle termine sa croissance, au bout d’un an, elle présente le même poids que le mâle.

Les maladies les plus courantes du Cavalier King Charles

Si vous envisagez accueillir une de ces boules d’amour, il vous sera néanmoins primordial d’être pleinement conscient de son historique de santé. Nous vous avons sélectionné cinq des problèmes de santé les plus répandus chez le Cavalier afin de vous préparer à devenir le meilleur parent pour lui.

La dysplasie de la hanche

Elle apparaît quand l’articulation de la hanche ne s’aligne plus correctement sur la cavité. Il s’agit d’une condition médicale génétique, mais celle-ci peut être accentuée par la prise de poids excessive. L’obésité et le surpoids sont deux facteurs aggravants qui peuvent amener votre chien à éprouver des difficultés articulaires quotidiennes ou à agir, au contraire, de façon léthargique. La dysplasie eut être traitée par intervention chirurgicale ou à l’aide de médicaments.

Les infections des voies urinaires

Si elles sont relativement courantes chez le chien, elles le sont d’autant plus chez le Cavalier. Sachez que la condition attaque plus souvent les femelles que les mâles. Elle se caractérise par l’envie d’uriner plus fréquemment, malheureusement avec grandes difficultés.

Les troubles de l’oreille

Le Cavalier exprime toute sa douceur grâce à ses oreilles tombantes. Malheureusement, la configuration de telles oreilles fait en sorte qu’il soit davantage sujet à des allergies et des otites. Ces troubles sont généralement sans gravité, mais très handicapantes pour le chien. Afin d’éviter tout risque, pensez à nettoyer régulièrement ses oreilles, surtout après un contact direct avec l’eau.

L’obésité

Le risque d’obésité ne fait pas toujours partie de l’agenda des chiens, mais chez le Cavalier, il s’agit d’un sujet sérieux. Prédisposé à certains problèmes de santé, la prise de poids peut être décisive dans le glissement progressif vers la dysplasie de la hanche.

La maladie de la valve mitrale

La MVD est la première cause de décès chez le Cavalier King Charles. C’est une maladie dégénérative qui complique le processus de circulation sanguine dans l’organe coronaire. Bien qu’il n’existe pas de solution à cette maladie, votre vétérinaire peut vous fournir en médicaments qui aide à gérer la condition.

Quel genre de nourriture pour un Cavalier King Charles ?

Le Cavalier King Charles est un chien doté d’un petit estomac. Pour cette raison, sa ration journalière doit être répartie sur trois repas. Facilement sujet à des problèmes digestifs, sa nourriture devra contenir de quoi l’en soulager, autant dire des protéines origine animale et des fibres pour une meilleure digestion. Etant un animal omnivore-carnivore, une bonne alimentation d’un Cavalier King Charles passe par un apport suffisant en viande. Cependant, il est recommandé de veiller à ce qu’il bénéficie par ailleurs d’une portion de légumes et de féculents dans une même gamelle. Sa ration idéale devrait contenir 50 % de viande, 25 % de légumes et 25 % de céréales ou de riz en fonction de la diet adoptée.

Quel genre de croquettes pour un Cavalier King Charles ?

Les croquettes du Cavalier King Charles doivent contenir l’ensemble des nutriments essentiels que sont les acides aminés et les matières grasses principalement. Seulement, le Cavalier a des besoins également spécifiques en calcium et phosphore. Il est primordial que ces nutriments soient présents en quantité suffisante, mais raisonnable. L’équilibre nutritionnel est le facteur de croissance le plus important. En parallèle, ses croquettes doivent être enrichies en vitamines A, B et D ainsi qu’en iode, en zinc, en cuivre, en manganèse et en L-carnitine.

Le Cavalier King Charles chiot

Avant de devenir un adulte confirmé, le petit Cavalier nécessite une attention particulière afin de se développer correctement. Voici quelques points cruciaux à ne pas négliger.

Nourrir son chiot

Dès 3 mois, il vous sera possible de le nourrir avec des croquettes. Ces dernières devront être équilibrées et pouvoir fournir l’essentiel des nutriments nécessaires à son développement musculaire, osseux et nerveux. Il pourra être nourri trois fois par jour jusqu’à 6 mois, puis 2 fois à 3 fois par jour comme les adultes en fonction de sa sensibilité digestive. Voici une idée de la répartition des rations :

  • de 2 à 3 mois : 60 g en 3 fois
  • de 4 à 5 mois : 75 g en 3 fois
  • de 6 à 8 mois : 85 g en 3 fois
  • de 9 à 11 mois : 85 g en 2 fois
  • de 12 à 24 mois : 85 g en 2 fois

L’éducation chez le chiot

Savoir quand commencer l’éducation d’un chiot constitue souvent l’une des premières interrogations du nouveau parent de chien. La réponse est pourtant assez limpide. Celle-ci doit commencer dès son arrivée de l’élevage, soit à deux mois. La raison est la même que celle que l’on évoque pour les enfants. Les plus jeunes se révèlent bien plus réceptifs à l’apprentissage que les adultes.

Le Cavalier King Charles chiot et la socialisation

En parallèle de son éducation, votre chiot doit être progressivement plongé dans le bain de la socialisation quelques semaines plus tard afin d’éviter le développement de toute timidité handicapante. Celle-ci peut également favoriser un meilleur équilibre psychologique. Sachez que le Cavalier est un virtuose en termes d’entente avec les animaux comme avec les humains. Son intuition ainsi que ses traits de personnalité tournés vers l’extérieur lui permettent de s’adapter à bon nombre de situations avec facilité et brio. Et c’est tant mieux, car il s’agit d’un chien qui n’affectionne pas la solitude.

La vitesse du Cavalier King Charles

Lorsque le Cavalier King Charles est en pleine forme et qu’il est en pleine course, il peut atteindre 37 Km/h, soit 10 Km/h de plus que le chihuahua et 12 Km/h de moins que le Dalmatien et le Collie.

Les vêtements d’un Cavalier King Charles

Le Cavalier est un petit chien sensible aux changements de températures extrêmes. Il peut se montrer frileux et tombe facilement malade durant les épisodes de gel comme de pluie. Contrairement à des chiens comme le Saint-Bernard ou le Berger allemand, il ne bénéficie d’un sébum capable de le tenir au chaud et au sec. C’est là que les vêtements pour chien interviennent.

L’imperméable

Certains maîtres oublient que la pluie peut s’avérer aussi désagréable pour le chien que pour nous, les humains. Ils ne voient que quelques paires de pattes qui s’amusent joyeusement dans la boue sans se douter que la combinaison de temps pluvieux et froid est l’ultime façon pour leur chien de tomber malade. Bien sûr, cela ne concerne pas tous les chiens, car certains d’entre eux sont biologiquement mieux protégés que d’autres. Sur le sujet, le Cavalier ne fait pas partie des heureux élus. Aussi, un petit poncho imperméable qui couvre ses pattes est toujours le bienvenu par temps de pluie.

Le pyjama

Son petit corps a tendance à se refroidir rapidement. En plein hiver, les fluctuations de températures entre la journée et la nuit peuvent avoir raison de son bien-être. S’il dort dans une pièce mal chauffée ou qui ne se trouve pas à l’abri de quelques courants d’air désagréables, songez à lui procurer un petit pyjama d’hiver. Il en est de même si vous voyagez avec lui par mauvais temps et qu’il semble fatigué par le trajet ou en convalescence.

Le blouson d’hiver

Comme mentionné, son pelage ne permet pas de le protéger intégralement contre les aléas du froid. Le blouson d’hiver peut être une bonne alternative si le sweatshirt n’est pas suffisant et que le manteau semble lui être trop contraignant. Sachez cependant que si les températures sont négatives, qu’il est malade ou en convalescence, vous n’aurez pas d’autre choix que d’opter pour un véritable manteau d’hiver.

Quels accessoires choisir pour un Cavalier King Charles ?

Faire l’acquisition de quelques accessoires de base pour votre chien doit être votre priorité dès l’arrivée du chiot dans votre vie. Ils incluent le panier, la gamelle ou encore le harnais et sont les indispensables de sa vie au quotidien.

Le panier

Sa petitesse l’amène à se sentir plus en sécurité entre les bords bien définis du panier. Un coussin serait trop vaste et glissant pour lui. Un panier lui permet de se sentir enveloppé. En hiver, n’hésitez pas à lui fournir une petite couverture polaire supplémentaire.

Le harnais

Le Cavalier est un chien fragile. Il est important de ne pas mettre à mal son cou avec un collier, mais de répartir son poids sur toute la longueur de l’objet. L’alternative de choix est le harnais. Il permet un meilleur maintien et un meilleur confort sans risque de strangulation pour votre compagnon. La promenade en est bien plus agréable.

La laisse

Lorsqu’il est encore un chiot, une petite laisse fine suffit. Une fois adulte, vous pouvez opter pour une désormais en cuir léger et longue d’entre entre 1 m et 1,20 m pour les petites balades quotidiennes. Pour les promenades en campagne ou en forêt, le harnais est une bonne solution.

La gamelle

Comme tout chien, le bol ou la gamelle en acier inoxydable s’impose comme la meilleure option. Elle présente l’avantage d’être pratique pour le chien comme pour vous étant facile à nettoyer. Pour ne pas frustrer votre Cavalier avec les possibles débordements, prévoyez une gamelle qui soit dotée d’une surface antidérapante.

La brosse

S’il s’agit de simples soins quotidiens, choisissez une brosse douce en soie ou en poils de sanglier afin de respecter son poil. S’il est question d’un toilettage plus en profondeur, optez pour une brosse Furminator. Cette dernière permet de diminuer la perte intempestive des poils de votre chien en vous aidant à garder votre maison propre et lui le pelage sain. Elle limite la formation de nœuds et dans le sous-poil.

Le jouet solide

Les jeux solides sont primordiaux dans le cadre du bon développement du chien. Petits, ils éprouvent le besoin de tester leur matière grise et leur intuition, ce qu’ils ne peuvent pas toujours faire lors de simples promenades.

Le frisbee

Le Cavalier n’est peut-être pas le champion de l’athlétisme aux côtés de races comme le lévrier ou le Berger allemand, il n’en reste pas moins un animal très agile qui aime se tester sur le plan de la motricité. Le frisbee lui permet de se divertir tout en s’exerçant sur sa capacité à sauter, attraper et réagir. De plus, cela lui permet de partager un moment supplémentaire avec vous.

Le jouet à mâcher

Le Cavalier peut ressentir le besoin, dès son plus jeune âge, de mastiquer de petits objets, qui peuvent l’aider à gérer l’attente, l’impatience ou l’anxiété et le stress. Si vous ne souhaitez pas voir vos chaussures préférées recouvertes de petites traces de dents de chien, investissez dans des jouets à mâcher. Les Cavaliers aiment particulièrement ceux qui couinent, notamment lorsqu’ils sont encore en bas âge. Quand ils sont adultes, vous pouvez d’ores et déjà fournir en os synthétiques à mâcher. N’oubliez pas que les jouets à mâcher se déclinent selon la taille du chien.

Autres conseils pour bien entretenir son Cavalier King Charles

Les Cavaliers ne sont pas gourmands en activité physique. Sur la promenade d’une heure par jour, prévoyez de petits exercices qui s’étalent sur 30 minutes en extérieur. Vous pouvez également prévoir une promenade d’une heure et 30 minutes de jeux à l’intérieur. Il faut savoir qu’une surdose d’activité peut entraîner des problèmes respiratoires chez le Cavalier. Il n’est pas non plus épargné par la complication cardiaque. Cette race au museau tout court peut rapidement ressentir des coups de chaleur. Il est donc important de ne pas le surcharger d’effort physique. Dans l’idéal, prévoyez des jours de jeu au parc canin pour qu’il s’exerce également avec d’autres chiens de manière ludique.

Autres infos sur la race

C’est avant tout un chien d’intérieur qui apprécie avoir un sofa sur lequel se reposer, s’amuser, câliner. Il n’est cependant pas contre l’idée de disposer d’un petit espace vert où il peut gambader de temps à autre. Il peut néanmoins parfaitement vivre en appartement. Gardez toujours à l’esprit qu’il est primordial pour le chien de s’exercer, qu’il vive en appartement ou en maison avec jardin. Une heure de promenade par jour est une base à retenir. Le Cavalier sera rarement friand d’une virée plus longue que cela.

Notre avis sur le Cavalier King Charles

Si vous avez un penchant pour les chiens affectueux à l’allure royale, ce chien est fait pour vous. Le Cavalier King Charles constitue l’une des races les plus avenantes avec tout profil, qu’il s’agisse d’un bébé, d’un jeune enfant, d’un adulte ou d’une personne âgée. Ce petit animal roux aux poils courts est facile à adopter et dresser. Si vous espérez pouvoir compter sur lui pour mener la garde, vous pouvez cependant l’oublier. Outre son pedigree plus nain que de nombreux autres chiens, c’est davantage son caractère philanthrope qui le rend tout à fait impropre à la tâche. Cependant, il peut faire un bon chien d’alerte.

FAQ

Est-ce que le Cavalier King Charles perd ses poils ?

Il est en effet réputé pour être un chien qui perd énormément ses poils. En réalité, il en convient de préciser que la perte n’est pas anormalement excessive, mais juste supérieure à d’autres races. La bonne nouvelle, c’est que la poussière ne s’incruste pas facilement dans son poil court à mi-long. De plus, il est facile à brosser. Un simple passage de Furminator deux fois par semaine devrait suffire à réguler sa perte de poils et vous débarrasser du duvet excédentaire qui se repose un peu partout dans la maison et la voiture.

Est-ce que le Cavalier King Charles aboie beaucoup ?

Globalement, il ne s’agit pas d’un chien qui aboie beaucoup. Bien sûr, en cas de danger, il sera plus enclin à se manifester. Il en est de même lorsqu’il est particulièrement jovial en présence d’autres chiens ou de personnes qu’il apprécie, notamment des enfants. Mais cela reste modéré et dépend de la personnalité du chien en question.

Photos de Cavalier King Charles

Cavalier King Charles chiot friandise Cavalier King Charles femelle Cavalier King Charles sieste Cavalier King Charles male famille Cavalier King Charles Cavalier King Charles dort Cavalier King Charles chiot Cavalier King Charles huiles essentielles Cavalier King Charles plage

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022