Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide ultime sur le Yorkshire

Le Yorkshire est un chien de compagnie de la famille des terriers, très populaire en France et en Amérique. Fort de ses 130 ans d’hybridation, son nom émane du comté anglais éponyme. La race portait pourtant le nom de « terrier écossais » à l’origine. Le Yorkie, comme on l’appelle très souvent, a énormément évolué depuis ses débuts en raison de la contribution de nombreux ascendants. Toutefois, il est resté le canidé à la personnalité nerveuse, dynamique et attachante qu’on lui connaît aujourd’hui. Il est agile et courageux. Initialement utilisé dans les usines de textile en Angleterre où il chassait toute sorte de rongeurs, il a peu à peu gagné ses lettres de noblesse et intégré les foyers. Très gentil avec petits et grands, il a besoin d’énormément de tendresse et de reconnaissance de la part de sa meute familiale. Ce petit terrier amateur de chasse au petit gibier est aujourd’hui connu comme l’un des chiens de compagnie les plus répandus.

Photos de Yorkshire

Yorkshire appartement Yorkshire jardin Yorkshire toilettage Yorkshire famille Yorkshire mange Yorkshire en laisse

Origine et caractéristiques du Yorkshire

Développé pour la première fois dans les années 1800 au Royaume-Uni, le Yorkshire est originaire, comme son nom l’indique, du comté du même nom. Il aurait été tout d’abord servi dans les usines de tissage en raison de sa petitesse qui le rendait apte à atteindre les fissures et les recoins des lieux afin de chasser les souris et autres rongeurs.
Ce petit chien à l’espérance de vie de 13-16 ans aurait également travaillé dans les mines de charbon à de mêmes fins. C’est en 1885 qu’il est finalement reconnu par l’American Kennel Club et un an plus tard, chez lui, en Angleterre. Dès lors, il devient chien de compagnie de l’élite victorienne et commence à voyager, notamment en France.

Le caractère du Yorkshire

Malgré sa petite taille, le Yorkie est un chien dynamique et qui ne manque pas de caractère. Sans une socialisation aboutie, il peut cependant se montrer agressif. Il est important de ne pas prendre le chien pour un jouet, notamment de la part des enfants. Il faudra également adapter ses activités physiques et mentales de manière à les aligner sur son instinct de chasseur. Étant donné son profil de chien de garde passé, il a par ailleurs tendance à aboyer en présence d’un danger ou d’un inconnu.

Le prix d’achat du Yorkshire

Le tarif d’achat d’un Yorkie inscrit au LOF est de 1 000-1 500 €. Ses coûts d’entretien s’élèvent à 800-850 €, le budget étant calculé à l’année.

L’éducation du Yorkshire

Son éducation nécessite un entraînement constant et équilibré basé sur un dressage inspiré de la méthode du renforcement positif. L’éduquer implique aussi l’apport en exercice sous forme de stimulation physique et mentale d’au moins 30 à 45 minutes par jour en marche et jeux.
En tant que terrier, le Yorkie affectionne tout particulièrement les jeux d’odeur. Il est très actif et aime les activités s’articulant autour de l’agilité, des mini-chasses et de l’obéissance. Contrairement à ce que son physique menu pourrait laisser croire, il est bon en sports canins, et notamment de recherche, ce pour lesquels il a été élevé en premier lieu.

Le toilettage du Yorkshire

Vous devrez prendre soin de son poil soyeux tous les jours. Le brossage de dents sera à effectuer tous les deux jours. De manière hebdomadaire, il sera question de vérifier ses oreilles, ses yeux et son nez. Privilégiez des boules de coton pour l’intérieur de son oreille.
Coupez ses ongles régulièrement également pour éviter toutes traces de griffes au sol ou sur les meubles. Chaque mois, il doit être aussi prendre un bain si cela est nécessaire. Il est essentiel de le toiletter avec le bon shampoing, c’est-à-dire un produit spécialement conçu pour les chiens avec un pH neutre. Pensez à bien savonner, peigner et brosser votre animal de compagnie simultanément. Le rinçage doit être, quant à lui, abondant. Tous les cinq mois, il sera probablement nécessairement de lui couper la longueur de son pelage à l’aide de ciseaux adaptés. Le monde vétérinaire recommande un toiletteur de salon professionnel si vous ne vous sentez pas en mesure d’assurer le groom de l’animal.

Les robes du Yorkshire

Les caractéristiques premières du pelage du Yorkshire sont sa texture et sa couleur. Les deux s’associent à créer le type de Yorkie visé.

Bleu et tan

Cette robe s’obtient à partir d’un seul gène grisonnant. Il est important de noter que la teinte bleue se démarque entièrement du noir classique. Le Yorkie bleu et tan possède une robe chatoyante et brillante qui a tendance à refléter la lumière. Généralement, la queue est plus foncée que le reste du corps.

Bleu acier foncé et fauve

Il s’agit d’un bleu acier et non argenté. Il se caractérise par un mélange de poils fauve ou bronze. La couleur fauve rend compte de poils plus foncés à la racine. La couleur s’estompe légèrement vers une teinte plus claire aux pointes du chien.

Noir et feu

Il arrive que le chiot conserve sa couleur noire et feu même après la maturité. Cela veut dire qu’il lui manque le gène grisonnant. La couleur noire se loge généralement au niveau du torse, les poils bronzés se trouvant aux pattes, au visage ou encore à la poitrine.

Les différentes catégories du Yorkshire

On recense différentes variétés du standard Yorkshire. Il s’agit de croisements spécifiques de Yorshires terriers.

Le Biewer

Il est tout à fait similaire au Yorkie terrier et est davantage élevé en Allemagne et dans l’Est de l’Europe depuis la fin du 20ᵉ siècle. La différence majeure est sa couleur car il se décline dans des coloris différents : le bleu, blanc et or.

Le Morkie

C’est un petit canidé aux airs d’ours en peluche qui est le résultat de l’hybridation entre le Bichon maltais et le Yorkshire terrier. Le Morkie est un « designer dog » , autrement dit une variété qui résulte d’un croisement de deux races d’élevage déjà reconnues et à des fins purement esthétiques.

Le Yoranian

Il n’est disponible que dans certaines teintes comme le blanc, le noir, le doré, le crème, le marron clair et le noir. Il est hybride, issu du croisement entre un Yorkshire et un Poménarian.

Le Yorkipoo

Aussi appelé Yorkidodle, c’est un chien hybride résultant de l’alliance entre un Yorkshire et un Caniche nain (ou toy). Son poil est plus soyeux que le premier et quelque peu ondulé.

Le Toy

On l’appelle également le Yorkshire nain ou mini, car il est de taille miniature. Il possède l’ensemble des traits du terrier, à la différence près de la taille.

La courbe de poids idéal du Yorkshire

Le poids du Yorkshire dépend de sa taille comme de sa phase de croissance. Le genre du Yorkie n’a que peu d’incidence sur son poids.
Il pèse en moyenne entre 900 g et 1,4 kg à l’âge de 3 mois. Autour de 6 mois, son poids évolue lorsqu’il devient junior.
Il atteint 1,6 kg pour les plus petits d’entre eux et 2,5 kg pour les plus grands. Sa croissance prend fin à son premier anniversaire. Mâle comme femelle pèsent alors entre 2 et 3,1 kg.

Les maladies du Yorkshire

Les Yorkies peuvent être sujets à des conditions médicales telles que :

Les maladies dentaires

Comme de nombreuses petites races, le Yorkie est sujet aux troubles dentaires souvent en raison de l’encombrement de ses dents. Le brossage de dents doit ainsi être quotidien ou tous les deux jours et visiter régulièrement le vétérinaire pour une vérification dentaire générale.
Sachez qu’un manquement à la tâche ou un mauvais entretien dentaire peut causer la chute des dents ou encore augmenter les risques de complications cardiaques et métaboliques.

La dysplasie microvasculaire

Elle se définit par une anomalie vasculaire sanguine du foie relativement fréquente chez les petites races, notamment le Yorkshire et le Cairn terrier.

Les shunts portosystémiques

Aussi appelés les shunts hépatiques, ils se manifestent quand les vaisseaux sanguins ne communiquent pas correctement avec l’organe du foie.
Le sang gastro-intestinal circule alors au sein du corps tout en contournant le foie, ce qui provoque l’accumulation de l’ammoniac et d’autres toxines. Les symptômes sont généralement la perte d’appétit et le retard de croissance.

L’entéropathie exsudative

Il s’agit d’une sous-catégorie des maladies intestinales chroniques sévères. Elle se manifeste par une perte de poids drastique ainsi que l’accumulation de liquide de l’abdomen qui s’accompagne de diarrhée.

L’encéphalite

Cette inflammation cérébrale a pour symptômes communs des difficultés à se déplacer, des convulsions, une inclinaison de la tête ou encore des difficultés à voir.

La myélopathie dégénérative

Elle décrit une maladie neurologique que l’on considère comme un équivalent chez l’homme de la sclérose latérale amyotrophique, aussi appelée maladie de Lou Gehrig.
Les symptômes incluent l’atrophie musculaire et la perte progressive de coordination.

Les troubles du genou

Le Yorkie est par ailleurs sujet à des luxations rotuliennes ou des rotules lâches. Bien qu’il puisse vivre normalement avec cette maladie, elle le conduit souvent à l’arthrose le temps passant.
C’est la raison pour laquelle il est important qu’il maintienne un poids correct. La limite étant que le Yorkie puisse malheureusement être aussi sujet au surpoids à l’obésité.

L’alimentation canine idéale pour un Yorkshire

Certaines caractéristiques doivent être prises en compte dans l’alimentation du Yorkshire. Tout d’abord, le Yorkshire est un chien de petite taille, parfois miniature, qui possède une mâchoire étroite et une dentition fragile. Le calcium, le phosphore ainsi que les vitamines A, C, D et K se feront les meilleurs alliés pour une bonne santé bucco-dentaire et ainsi éviter les déchaussements et les gingivites.
Le calcium aura également son rôle à jouer dans la lutte contre la fragilité osseuse, notamment au niveau des rotules pour ce chien qui a une longue espérance de vie.

Le chien est également sujet aux problèmes digestifs, son estomac étant trop volumineux pour son intestin très court. Il lui faudra ainsi de quoi protéger son système digestif et faciliter le passage du contenu métabolisable à l’aide de fibres brutes contenues dans les légumes et d’un mélange de prébiotiques et probiotiques.
La nutrition devra aussi apporter une solution sur le plan cutané. Son régime devra contenir des huiles qui répondront aux besoins en énergie, mais aussi du poil, du pelage et de la peau du canidé dont la fragilité s’explique par l’absence de duvet corporel. Il faut savoir qu’environ 35 % des besoins protéiques quotidiens servent à la régénération de son poil. Enfin, privilégiez les marques Premium scientifiquement approuvées par souci de qualité.

Les meilleures croquettes pour un Yorkshire

Une fois ses caractéristiques connues, on préconisera des croquettes pour Yorkshire :

  • ergonomiques adaptées à sa mâchoire
  • dotées d’une teneur en oméga 3 et 6 élevée pour éviter le risque de dermatose cutanée
  • renforcées en chondroprotecteurs (glucosamine et chondroïtine) pour la santé des articulations
  • enrichies en anti-oxydant et essentiellement en vitamine E pour la santé oculaire

Les croquettes devront également être riches en protéines de viande animale (agneau, poulet, dinde, boeuf) ou de poisson.
Seul un taux protéïque élevée peut permettre une sécrétion d’acide chlorhydrique HCL suffisante à une acidité gastrique capable de d’éliminer rapidement et efficacement l’aliment présent dans l’estomac.

La quantité de croquettes recommandée pour un Yorkshire

Encore chiot, le Yorkshire nécessaire 50 g de croquettes par jour à 2-3 mois . Lorsqu’il atteint l’âge de 4-5 mois, il peut manger 60 g, et ce, jusqu’à l’âge adulte compris. Il faut savoir que le Yorkie peut cependant obtenir jusqu’à 78 g s’il s’agit d’un grand sportif.
À l’inverse, un sénior, un adulte castré ou stérilisé, une femelle allaitante ou gestation ainsi qu’un canidé en surpoids ou obèse et tout autre sujet au régime limité ne consommera que 46 g de croquettes par jour.

La nourriture maison du Yorkshire

La ration ménagère est une mode alimentaire maison qui vous permet de connaître et de contrôler exactement ce qui composera la gamelle de votre chien. Il vous sera toutefois nécessaire de savoir équilibrer les rations afin de contourner les risques d’excès comme de carences à moyen et long terme. L’alimentation maison du Yorkshire devra se composer essentiellement de sources de protéine animale comme la viande, le poisson et les œufs.
On y trouvera également des féculents comme le riz ou les pâtes très cuites ainsi que des légumes verts cuits ou crus, idéalement broyés pour en faciliter le travail digestif.
Ajoutez à cela des huiles de type colza, Isio4, saumon et un complément minéralo-vitaminique qui assurera l’équilibre du régime. Quant aux quantités, le Yorkshire adulte nécessaire d’un poids de 2,5-3 kg nécessite une ration de 150 g en moyenne.
Cette dernière doit comprendre 80 g de viande ou de poisson, 35 g de riz et 35 g de légumes. N’oubliez pas de toujours accompagner vos plats d’une gamelle d’eau propre et fraîche.

La nourriture interdite du Yorkshire

Il faut tout d’abord savoir que les restes de table humaine doivent être évités, y compris dans le cadre de la nourriture maison pour le Yorkshire.
Les quantités de sucre, de sel tout comme la répartition des nutriments étant diamétralement différents, ils peuvent ne pas convenir aux besoins de votre chien. Dans certains cas, ils peuvent aller jusqu’à être nocifs, toxiques, voire mortels.
C’est le cas des noix ou encore de certains fruits et leurs noyaux (pommes, prunes, etc) dont l’ingestion peut causer des vomissements, une torsion d’estomac, une intoxication ou plonger dans le coma.
Plusieurs aliments constituent la nourriture interdite pour le Yorkshire, dont les plus communs sont :

  • l’ail, l’échalote, l’oignon, le poireau
  • la pomme de terre crue
  • le chocolat
  • les raisins
  • les produits laitiers et composés de lactose
  • l’avocat
  • les noix et les noisettes
  • le cacao
  • la pâte crue (à gâteau, à pain)
  • les os de petite taille et cuits
  • le café et le thé
  • l’alcool
  • les édulcorants

Le Yorkshire chiot

Le petit Yorkie est un chiot intelligent. Il sera toutefois important de savoir le canaliser en raison de son dynamisme à toute épreuve. Son éducation sera alors la clé de son bon développement aussi bien pour lui-même que pour les autres.

L’éducation du Yorkshire chiot

Sa personnalité extravertie fait en sorte qu’il puisse développer de mauvaises habitudes qu’il n’est pas suffisamment ou pas bien entraîné. Cet entraînement se décline aussi bien sur le plan mental que physique et commence par la socialisation dès le plus jeune âge.
Il faut savoir exposer votre chien à de nouvelles têtes et de nouveaux stimuli, en douceur. En parallèle, il faudra procéder à des cours et des jeux sur l’ordre et la commande avec renforcement positif.

L’alimentation du Yorkshire chiot

Lorsqu’il est encore petit, ses besoins alimentaires changent rapidement. Sa nourriture doit être plus riche que celle de l’adulte, notamment en protéines. Il mange généralement petite ration par petite ration, ce qui conduit à devoir étaler sa ration quotidienne de 60 g sur trois voire quatre fois par jour sous peine de risques d’hypoglycémie.
Sa ration pourrait toutefois changer en fonction de son mode de vie et de sa santé.
Les croquettes pour chiots Yorkshire devront démontrer un rapport calcium / phosphore adapté à son âge et à son développement osseux. Étant donné ses problèmes de peau potentiels, il devra aussi pouvoir profiter d’un taux intéressant de graisses polyinsaturées, mais contrôlées en connaissance de sa tendance à la prise de poids. Évitez également les céréales, le riz avec opercule (allergène) pour son repas. Auquel cas, il faudra rapidement se tourner vers une supplémentation en L-carnitine comme brûleur de graisses et chondroïtines pour le soutien des jointures sous la pression pondérale.

Quels vêtements choisir pour un Yorkshire ?

Son petit pelage léger fait des vêtements une aide précieuse par temps pluvieux ou glacial. Mais quels vêtements préconiser exactement ?

L’imperméable

Le vêtement ne doit pas être exclusivement réservé aux temps froids, mais uniquement couvrir du vent et de la pluie. La meilleure configuration est sous forme de poncho, imperméable et capable de protéger de l’ensemble des intempéries. Il doit être souple et laisser la place au chien de se mouvoir à son aise.

Le manteau d’hiver

Par temps froid, il doit pouvoir bénéficier d’un manteau d’hiver, si possible dans une matière solide et douce comme le polaire qui l’enveloppe idéalement d’une couche isolante. Le vêtement doit être à sa taille, ni trop grand ni trop petit.

Le gilet de sécurité

Pour des questions de sécurité, il est également judicieux de munir votre chien d’un gilet de sécurité en cas de sorties nocturnes. Que ce soit par mauvais temps ou en cas de visibilité limitée, il pourra se rendre à l’extérieur, dans le jardin ou hors cloisons sans risquer de ne pas être vu grâce à son gilet à bandes réfléchissantes.

Les accessoires du Yorkshire

Lorsque vous faites l’acquisition d’un petit Yorkie, il est nécessaire de préparer votre maison ou votre appartement à sa bienvenue.

Le panier beignet

Le Yorkie aime se recroqueviller lorsqu’il dort. Un panier beignet est alors une option idéale pour lui, associé à une couverture douce. Si vous optez pour une caisse la nuit, pensez à choisir un tapis de caisse confortable et auto-chauffant.

Le peigne

Le meilleur peigne pour la race comptera des épingles arrondies sécurisées et une poignée ferme, mais confortable pour le maître. Il doit pouvoir permettre de pénétrer doucement, mais efficacement le pelage fin et long du Yorkie et enlever les noeuds sans blesser, ainsi que les enchevêtrements et débris piégés entre chaque poil. Il devrait aussi pouvoir préparer le chien au toilettage et au bain et stimuler la circulation sanguine dans la cadre d’un massage du manteau.

La rampe de sécurité

Pour des questions de sécurité, le petit chien doit être tenu à l’écart des bords de meubles, d’escaliers et tout objet dangereux. Afin d’éviter qu’il ne saute pour atteindre les canapés, les lits ou les escaliers, pensez à installer des rampes progressives là où il se doit.

Autres conseils pour bien entretenir son Yorkshire

Un aspect de son entretien vise à lui assurer des soins de qualité une fois malade ou par prévention. En raison de sa longue espérance de vie, le Yorkshire peut engendrer des factures médicales conséquentes une fois âgé. Hormis les maladies, le chien est généralement atteint d’allergies naissantes ou de problèmes oculaires.
C’est là qu’une souscription à une assurance pour animaux de compagnie peut être intéressante. Certaines formules vous permettront aussi d’alléger les dépenses liées aux interventions d’urgence, aux antiparasitaires et vermifuges.

Autre info sur cette race de chien

Elever un Yorkshire, c’est aussi traiter le problème de l’aboiement. Le Yorkshire peut être un chien qui a tendance à aboyer. La socialisation et la dépense physique auront leur rôle à jouer dans la régulation du comportement et son inclinaison organique à l’aboiement.
En effet, de nombreuses études ont démontré que le jeu et l’exercice réduisent le stress, la peur, l’ennui et la frustration qui sont souvent la source d’aboiements. Une bonne socialisation réduit également la peur et la frustration. Elle participe à une meilleure accoutumance à tout type de personne et de situations.

Notre avis sur le Yorkshire

Les Yorkshires sont des chiens très sensibles. Il est alors important de savoir les ménager émotionnellement. Ils ont besoin de temps et d’attention de la part de leur famille et ne devraient pas être laissées seuls bien longtemps. Il peut être toutefois préjudiciable de les surprotéger, car cela pourrait les rendre dépendant. Il est important de leur apprendre l’indépendance qu’ils appliqueront au mieux.
Le Yorkshire a également tendance à mimer les émotions humaines, à démontrer des signes de névrosisme lorsqu’il sent le danger. De manière plus générale, le chien anglais se sent mieux en famille avec enfants plus âgés, car le Yorkie pourrait être la cible d’enfants en bas âge hyperactifs, ce qu’il n’affectionne pas particulièrement.

FAQ

Comment vivre avec un Yorkshire ?

Il n’est pas différent des autres chiens en ce sens qu’il aime courir et prendre l’air frais. Il est recommandé de le sortir tous les jours. Il s’accommode aussi bien de la campagne que de la ville et s’adapte très bien aux adultes comme aux personnes âgées. Il n’a également aucun mal avec un tiers compagnon canin.

Quelle est l’intelligence d’un Yorkshire ?

C’est un chien qui, malgré ses apparences, est vif de caractère et intelligent.

Quelle est la différence entre un Yorkshire et un Yorkshire terrier ?

Le Yorkshire et le Yorkshire terrier désigne le même chien. Ce n’est que par abus de langage qu’on ôte « terrier » notamment lorsqu’il s’agit de types de Yorkie spécifiques comme le Toy.

Pourquoi les Yorkshires tirent-ils la langue ?

Le Yorkshire tire habituellement la langue pour sentir une odeur ou encore lorsqu’il aperçoit de la nourriture. Ce phénomène lui permet la sécrétion d’une plus grande quantité de salive afin de le préparer à la digestion. C’est également un moyen d’exprimer sa béatitude.

Où acheter un Yorkshire ?

Si vous recherchez un Yorkie pure race, rendez-vous chez votre éleveur local ou des marchands reconnus de votre région. Il pourra vous aider à s’assurer de l’ascendance du chien ainsi que son héritage génétique. Si vous souhaitez adopter quelque soit l’âge, il existe aussi de nombreux refuges. Malheureusement, il y a également de nombreuses personnes qui sont prêtes à donner leurs Yorkshires gratuitement parce qu’ils ne sont plus en mesure d’assurer leur bien-être. Vous pourrez ainsi adopter l’un d’entre eux. Attention toutefois, vous devrez vous montrer vigilant.
Soyez sûr de la provenance du chien et qu’il ait bien effectué tous ses tests vétérinaires. Seul un vétérinaire certifié sera en mesure de vous le confirmer.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022