Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Comment soigner les problèmes articulaires du chien ?

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Problèmes articulaires du chien
Problèmes articulaires du chien

Comme nous les humains, les chiens ne peuvent pas éviter une usure généralisée de leurs articulations, dès qu’ils atteignent un certain âge. Les plus vieux d’entre eux souffrent ainsi, pour la plupart, des problèmes articulaires. La vieillesse ne constitue, cependant, pas le seul facteur qui peut y être en cause. En fait, ces douleurs peuvent, aussi, être liées à un excès de poids ou à un problème de santé touchant habituellement leur race.
Mais quelle qu’en soit la cause, personne ne souhaite que son meilleur compagnon en pâtisse ! Comment savoir si son toutou souffre de problèmes articulaires ? Et quels soins du chien privilégier pour une guérison rapide ? Nos réponses dans cet article.

Problèmes articulaires chez les chiens : les signes qui ne trompent pas

Il faudra une bonne capacité d’observation pour détecter les indices relatifs aux problèmes articulaires d’un chien ou d’un chat. Les animaux disposent, en effet, d’une bonne résistance aux douleurs. Il arrive, dès lors, qu’ils souffrent déjà du problème depuis longtemps, alors qu’aucun signe extérieur ne vous a permis de le reconnaître. Cependant, quelques changements sur leur comportement suffisent pour savoir qu’ils ne sont pas dans leur état normal.

  • Votre compagnon ne semble-t-il pas motivé durant vos promenades ?
  • Ses sauts dans la voiture et ses montées et descentes du canapé se font-ils de plus en plus rares ?
  • Avez-vous remarqué une perte d’intérêt pour les jeux, une agressivité soudaine ou une longueur anormale de sommeil ?

Si la réponse à une ou à plusieurs de ces questions est oui, votre chien éprouve réellement des douleurs au niveau de ses articulations. Il en est de même quand il est irritable et léthargique, lèche fréquemment une zone particulière de son corps et ne veut pas être touché. Vous pourrez, également, constater un gonflement des articulations et un gémissement de la part du chien, au moment où vous le touchez.

Quels sont les chiens susceptibles d’en souffrir le plus ?

Grand Danois

Les problèmes articulaires peuvent toucher toutes les races canines, à n’importe quel âge. On constate, tout de même, que certaines races en souffrent plus que d’autres. C’est le cas notamment du Rottweiler, du Berger Allemand, du Terre-Neuve, du Labrador Retriever, du Grand Danois, du Golden Retriever et du Malamute de l’Alaska.

La prédisposition aux douleurs articulaires est également plus importante chez les chiens de petite race ayant été élevés pour obtenir des qualités particulières. Le constat est le même en ce qui concerne :

  • les chiens dont la longueur n’est pas proportionnelle avec leur hauteur
  • les animaux ayant un IMC (Indice de Masse Corporelle) élevé.

Quels sont les facteurs en cause dans les problèmes articulaires du chien ?

Il est difficile de trouver le traitement adapté aux problèmes articulaires du chien, sans en connaître les causes. En général, on en distingue deux grandes sortes :

  • L’arthrose primitive : les douleurs articulaires ont pour origine le vieillissement et l’usure d’une ou de plusieurs articulations. Les chiens et chats âgés ou en surpoids sont nombreux à en souffrir.
  • L’arthrose secondaire : elle résulte, plutôt, d’une malformation au niveau d’une articulation spécifique. En outre, elle peut aussi être liée à une maladie.
    • Les maladies de ligaments, de muscles et des tendons sont les plus susceptibles d’entraîner des douleurs articulaires.
    • Il arrive aussi que les troubles résultent des fractures ou des blessures au niveau de l’articulation, des troubles métaboliques et des troubles congénitaux.
    • Enfin, les maladies inflammatoires des articulations, les maladies alimentaires ou hormonales et le cancer peuvent, eux aussi, en être à l’origine.

Quels sont les médicaments anti-inflammatoires pour traiter les problèmes articulaires du chien ?

Quelle que soit la cause des douleurs, vous pourrez recourir aux médicaments anti-inflammatoires pour les apaiser. Ceux-ci ont, par ailleurs, l’avantage d’avoir des propriétés antipyrétiques et analgésiques. Dès lors, ils sont aussi efficaces contre la fièvre liée aux douleurs.

D’une manière générale, les anti-inflammatoires pour chiens peuvent être répartis en deux grandes catégories : les produits non stéroïdiens et ceux stéroïdiens.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Ce type d’anti-inflammatoire peut être reçu sans l’ordonnance d’un vétérinaire. Ces médicaments sont donc les plus courants. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux sont bien connus des cynophiles. C’est, par exemple, les cas du piroxicam, du kétoprofène, de la flunixine et du méloxicam. Ces produits sont actuellement disponibles sous diverses formes : comprimés, gélules, suppositoires, patch, etc. Si les problèmes articulaires du caninsont d’origine externe, privilégiez-les !

Les anti-inflammatoires stéroïdiens

Ces produits sont plus efficaces pour soulager les douleurs liées aux maladies auto-immunes. Cela est dû à leur teneur en de dérivés de cortisone. Ces derniers contribuent à la réduction de l’inflammation et au soulagement des douleurs. Ces produits ont, par ailleurs, pour rôle de se substituer à la cortisone pour faire profiter à votre ami à 4 pattes de leur effet apaisant. Enfin, ces anti-inflammatoires permettent d’atténuer les symptômes des maladies auto-immunes. Ils possèdent, en effet, de puissantes propriétés antiallergiques et immunosuppresseurs.

Cependant, les anti-inflammatoires – qu’ils soient stéroïdiens ou pas – présentent un certain nombre d’effets secondaires, dont l’ulcère gastrique, le duodénal et les troubles hépatiques et rénaux. Ceux-ci peuvent, tout de même, être évités en limitant le délai de leur prise, sur une période plus courte. Veillez, également, à ne pas dépasser la dose recommandée.

Les compléments alimentaires pour chiens : des alliés à ne pas négliger

compléments alimentaires pour l'arthrose du chien

Quand un chien souffre d’une arthrose ou d’un problème similaire, sa mobilité articulaire est compromise. Il existe, cependant, des protecteurs spécifiques du cartilage des canidés, réputés pour leur efficacité. On les connaît sous le nom générique de chondroprotecteurs. On compte parmi leurs meilleurs éléments la glucosamine et la chondroïtine sulfate.

  • La glucosamine : c’est une molécule que l’organisme peut lui-même produire. Elle a pour vocation principale la contribution à la synthèse des glycosaminoglycanes, des constituants de base de la structure des cartilages. La chitine, élément à partir duquel le chien la reçoit, se trouve à une bonne teneur dans les fruits de mer. En administrant de la glucosamine à votre compagnon, vous contribuez au retardement de la détérioration de ses cartilages. La substance a, par ailleurs, pour effet la stimulation de la fabrication des cellules. Enfin, elle dispose d’une propriété anti-inflammatoire, permettant d’apaiser les douleurs de l’animal.
  • La chrondroïtine : cette molécule présente les mêmes propriétés que la glucosamine. Comme cette dernière, par ailleurs, elle est produite par l’organisme et est issue de la chitine des fruits de mer. Sa bonne teneur en silice minérale en fait un excellent allié pour améliorer la solidité et la santé des tissus.

Les chondroptecteurs à base de glucosamine ou chondroïtine sont, généralement, proposés en boite, en unité de cps ou en cachets pour une livraison en pharmacie ou à domicile. Leurs prix sont variables, en fonction des marques. Les plus connues parmi ces dernières se nomment Flexadin Advanced, Cartimax, Agilium, Canzocal, Seraquin et Dogteur Arthro Protect.

Grâce à un parfait équilibre entre les minéraux et les protéines qui composent ces produits, ils contribuent à la reconstruction des tissus ostéo-articulaires de votre meilleur ami. Ils lui promettent également une remise en mouvement rapide. On note que le complément alimentaire peut être utilisé en amont, pour réduire les risques de rencontrer des problèmes articulaires. Pensez, ainsi, à en constituer un stock pour votre animal, sachant que certaines références sont disponibles en promo.

Qu’est-ce qu’on peut utiliser du côté des anti-inflammatoires naturels ?

Pour ne pas exposer votre chien aux effets secondaires des médicaments chimiques, tournez-vous vers les anti-inflammatoires naturels. Ces derniers sont généralement les mêmes que ceux recommandés à nous, les humains.

On y retrouve, immanquablement, le curcuma. Cette plante se substitue aisément au paracétamol et aux anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce produit se montre, notamment, efficace en cas de douleurs articulaires.

Le constat est également le même pour le lin. Ce dernier possède, en effet, une bonne teneur en Oméga-3, un élément indispensable dans la lutte contre les problèmes articulaires atteignant nos animaux de compagnie. Il est, de plus, reconnu pour sa capacité à apaiser les douleurs liées à une plaie et à stimuler le système immunitaire.

À ces deux remèdes naturels s’ajoutent plusieurs autres, dont :

  • Le romarin
  • Les reines-des-près
  • L’harpagophytum
  • Les feuilles de cassis

Peut-on se fier au CBD ?

CBD pour arthrose du chien

Toujours dans le registre des remèdes naturels contre les problèmes articulaires, on trouve également le CBD ou Cannabidiol. Cependant, son utilisation sur les animaux de compagnie est encore sujette à débats. Pourtant, de nombreuses études et expérimentations ont permis de démontrer son efficacité pour soulager les douleurs liées à l’arthrose chez les chiens.

Prenons, à titre d’exemple, l’étude réalisée récemment à l’Université vétérinaire de Cornell. 22 chiens ont été répartis en 3 groupes. Les premiers se sont fait administrer une faible dose de 2 mg par kg ; et les deuxièmes une plus forte dose de 8 mg par kg. Les troisièmes, eux, ont profité seulement d’un placebo. On a, dès lors, constaté une nette amélioration chez les premiers groupes. Ceux de la troisième, de leur côté, ont dû subir une légère augmentation de leurs douleurs.

À noter qu’en plus de son efficacité contre les troubles articulaires chez votre chien ou votre chat, le CBD sous forme d’huile ou en poudre est également efficace, entre autres :

  • Pour lui faire sortir de son état de stress et d’anxiété,
  • Pour la lutte contre les nausées,
  • Pour la protection de son système nerveux,
  • Pour le renforcement de son système cardiovasculaire.

Prévenir contre les troubles : une bonne alimentation s’impose !

Les problèmes articulaires d’un chien ou d’une chienne sont, dans certains cas, les résultats d’une mauvaise alimentation. Pour les prévenir, il est donc important de bien nourrir votre compagnon dès son plus jeune âge. Durant ses premiers mois, il lui faudra un régime ayant un apport suffisant en calcium et en phosphore. Ce qui favorisera sa croissance et le renforcement de ses os. Attention, toutefois, car tout excès en ces éléments est à éviter. Un surdosage peut provoquer chez le canidé une cassure et une brisure de ses os. L’idéal serait de consulter, régulièrement, l’avis d’un vétérinaire ou d’un nutritionniste.

Quels aliments proposer au chien, à titre curatif ?

En plus de prévenir contre les éventuels problèmes articulaires, sachez que certaines nourritures peuvent aussi les guérir.

  • Les aliments riches en Oméga-3 sont les premiers sur la liste. Il s’agit d’un élément possédant à la fois des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires pour les articulations. On en trouve, notamment, dans les poissons d’eau froide et dans les huiles végétales.
  • Les aliments ayant une bonne teneur en glucosamine et en chondroïtine sont aussi à privilégier. Les crevettes, les crabes, les langoustes et les moules aux orles vertes en constituent les meilleurs exemples.
  • Des bouchées régulières d’antioxydants peuvent, également, être nécessaires, pour mieux préserver les articulations des chiens et chats. N’hésitez, donc, pas à ajouter les fraises, les myrtilles, la canneberge, les mûres et les pêches dans le régime alimentaire de votre compagnon à poil.

Enfin, il faut réduire au maximum les aliments industriels (ex : croquettes) de basse qualité, dans son alimentation. Ceux-ci peuvent, en effet, inclure des produits chimiques dégénératifs pour le cartilage des chiens.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021