Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Comment bien adopter un rat et en prendre soin ?

  1. Les soins >
  2. Maladies du rat >
  3. Adopter un rat
adopter un rat

L’adoption d’un rat domestique nécessite des connaissances précises pour pouvoir en prendre soin convenablement. Avant de décider de vivre avec un tel animal, il est primordial de connaître tous ses besoins en matière de santé (dont toutes les maladies du rat), d’entretien ou encore d’alimentation. Bien sûr, il faut être capable de pouvoir l’apprivoiser en créant un lien avec votre nouveau rongeur. Ce guide résume tout ce que vous devez savoir sur l’adoption et l’élevage d’un rat domestique à la maison.

Quelques conseils avant d’adopter un rat : comment l’accueillir et où en acheter ?

Le rat domestique est un animal de compagnie pas sauvage idéal pour ceux qui n’aiment pas trop se déranger, car il ne nécessite pas trop de soins et n’a pas besoin de grand espace. Sociable, il s’adapte facilement et rapidement à son environnement. De plus, il est très affectueux et attaché à son maître. Pour ceux vivants en animalerie ou dans les élevages, ils sont gardés en captivité au départ pour fournir les laboratoires d’expérimentation scientifique.

Ceux-ci ont des manteaux blancs, cannelle ou bleus et partiellement colorés avec des yeux foncés ou roses. Ils ont une durée de vie moyenne de 2 à 3 ans. En outre, il n’est pas recommandé aux personnes souffrant d’allergie d’adopter un rat. En effet, ces rongeurs sont susceptibles de provoquer des allergies. Réfléchissez-y donc bien avant de passer à l’adoption de cet animal, surtout si vous avez des enfants souffrant d’allergies de ce type.

Comment héberger son rat domestique chez soi ?

Accepter d’adopter ce NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) chez soi, c’est être prêt à s’en occuper au quotidien. Même s’il dépend de l’humain, il est injuste de l’adopter seul. En effet, les rats ont besoin de la compagnie d’un congénère. La solitude va à l’encontre de leur nature. Contrairement aux males, les femelles supporteront très bien la présence d’un autre rat femelle.

Pour éviter les bébés non désirés et vous retrouver avec toute une famille de rat, la meilleure astuce est généralement une paire ou un groupe de même sexe. Cela permet d’éviter toute reproduction incontrôlée. En effet, ils ont une capacité de reproduction incroyable, et ce, dès l’age de 5 semaines avec une portée de huit ratons ou plus à chaque fois. À titre d’information, sachez que les femelles peuvent retomber enceintes dans les 24 heures suivant l’accouchement.

Où acheter son rat ?

Le meilleur endroit pour acheter un rat est chez un éleveur réputé. Évitez surtout de les adopter trop jeunes et optez au moins pour ceux ayant à partir de 6 semaines. Assurez-vous qu’ils ont été correctement sexués et séparés du sexe opposé au moment où les mâles ont 5 semaines.

Par ailleurs, vous devez vérifier que tous les animaux du magasin sont dans des cages propres et de bonnes tailles avec de la nourriture fraîche et de l’eau. Rappelez-vous qu’avant d’acheter vos NAC, il faut être capable de pouvoir leur donner suffisamment de votre temps. L’ennui peut-être la cause d’un développement d’agressivité et des troubles du comportement chez eux.

Jouez donc régulièrement avec eux et permettez-leur de faire des exercices d’au moins une heure en dehors de la cage.

Un petit conseil : ne laissez pas les enfants s’en approcher. Bien qu’ils soient d’excellents animaux de compagnie, évitez qu’ils soient pris en charge ni manipulés par des enfants sans surveillance.

Comment bien choisir son rat ?

Pour bien choisir votre compagnon, voici quelques conseils à suivre. Sachez qu’il existe des centaines d’espèces de rat dans le monde. Ceux dits domestiques sont issus de la même race, Rattus Norvegicus, plus communément appelé rat brun. Vous pouvez aussi choisir entre : la gerbille, le rat Husky, le Hooded, le Berkshire, etc. Aussi, avant de faire votre choix, collez votre oreille à la cage et vérifiez si les animaux dedans ne respirent pas bruyamment ou n’éternuent pas trop.

Ensuite, faites attention aux yeux et au nez du rat que vous souhaitez acheter. S’ils sont crottés de rouge, cela veut dire qu’il y a présence de porphyrine. Cela indique que le rat est stressé, qu’il a une infection respiratoire ou qu’il est dans un mauvais état général. Par la suite, vérifiez la présence éventuelle de parasites ou de puces sur son corps. Enfin, vérifiez que votre animal n’a pas de lésion ou de traces de saignement sur le corps.

Quel habitat prévoir pour son rat domestique ?

La meilleure maison pour vos rats doit être assez grande et idéalement à étage. Même s’ils ne sont que deux, ils ont besoin de places pour se poursuivre, gambader, jouer, apprendre et se changer les idées. En effet, les rats sont très actifs et aiment grimper. Les cages de hamster ne sont pas assez grandes pour eux. En outre, le sol doit être solide en bois ou autre, mais ne mettez pas de grillage pour éviter qu’un rat ne s’y coince et ne se blesse les pattes.

Par ailleurs, les cages en verres de style aquarium ne doivent pas être utilisées, car la ventilation n’y est pas suffisante. Privilégiez alors les cages en métal. Veillez aussi à ce que le système de verrouillage soit efficace, car le rat domestique est très intelligent. Il peut rapidement comprendre comment l’ouvrir et s’échapper. Ils sont très sensibles à l’hygiène de leur habitat, optez donc pour une cage facile à nettoyer.

Il faut élever votre rat à la litière et il faut que cette dernière soit posée sur le sol pour absorber l’ammoniac des excréments. Cela vous aidera à garder la cage propre. Utilisez une litière extraite de la poussière pour éviter les problèmes respiratoires. La litière pour chat ne convient pas à un rat. Enfin, assurez-vous de poser la cage dans un lieu approprié, à l’abri de la lumière directe du soleil et des courants d’air. Le froid extrême et la déshydratation par la chaleur peuvent leur être mortels pour le rat.

Quelle est l’alimentation de votre rat domestique ?

Les rats sont omnivores et apprécient une alimentation variée qui comprend des céréales, des légumes et une source de protéines comme la nourriture sèche pour chiens. Votre rat doit pouvoir manger et grignoter des céréales toute la journée étant un animal très gourmand. Complétez cette alimentation deux ou trois fois en semaine par des protéines comme le yaourt ou le fromage blanc. Évitez toutefois de leur servir la même chose, cela les déprimera au plus haut point.

Vous pouvez trouver dans les animaleries les mélanges comme les friandises pour rat riches en matière grasse. Ils adorent également les mésanges et les restes de ménage. Une bonne alimentation impactera directement sur la santé et le bien-être des rats. Cependant, ne les laissez pas devenir trop gras. De plus, veillez en particulier à ce qu’il ait toujours de l’eau fraîche et propre disponible dans un récipient toujours nettoyé et rempli.

Quels sont les problèmes de santé chez les rats ?

Vérifiez tous les jours chez votre rat tout signe de mauvaise santé tel qu’une perte d’appétit ou une léthargie. L’un des problèmes les plus courants chez cet animal est la maladie respiratoire infectieuse. Elle peut être transmise de l’un à l’autre. Comme autres maladies des rats domestiques, on a :

  • les tumeurs ;
  • la diarrhée ;
  • la pneumonie ;
  • la dermatite ;
  • l’infestation par la teigne, les poux, la gale et les puces.

L’observation régulière et continue du caractère de votre rat est le seul moyen de savoir s’il est malade ou pas. Consultez un vétérinaire en cas de complication pour être conseillé.

Que dire de la cohabitation du rat avec les autres animaux ?

L’entente du rat avec d’autres espèces n’est pas évidente. Alors, évitez de les faire cohabiter et dans la même cage que d’autres animaux. Soit il devient une proie, soit un prédateur même s’il a un comportement doux et inoffensif. En effet, les rongeurs comme le lapin, la souris, le cochon d’Inde ou les oiseaux sont tous des proies pour le rat.

Par contre, il en devient un pour le furet, le chat et le chien. Même à l’état domestique, ces animaux gardent un instinct de chasse très développé. Dans la nature, les chats et les furets se nourrissent de rongeurs. Quant au chien, il peut être plus tolérant face à un rat, mais certaines races comme les terriers risquent de n’en faire qu’une bouchée.

Évitez donc toute association pour préserver votre compagnon des risques d’être mangé. Toutefois, si vous souhaitez essayer une rencontre inter-espèce, cela doit se faire sous haute surveillance. Gardez toujours votre rat dans sa cage.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021