Logo Conseils-Animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Animaux.fr, 2021

Guide complet et conseils de traitements sur les maladies de peau de chats

  1. Les soins >
  2. Maladies peau chats
Les maladies de peau des chats

Les chats sont des animaux propres, qui savent prendre soin de leur pelage. Ils font leur toilette à longueur de journée et vous n’avez pas besoin de leur faire prendre un bain. Malgré cela, ils ne sont pas à l’abri des maladies de la peau. Ces dernières peuvent apparaître à tout moment pour plusieurs raisons. Les symptômes des problèmes de peau chez un chat apparaissent sur son corps et se reflètent sur ses poils. Ils se déclenchent souvent par des démangeaisons. En les identifiant rapidement, vous pouvez aussi vite les traiter et éviter qu’elles ne s’aggravent. Alors, comment savoir que votre chat est malade et que faire pour soigner votre animal ? N’hésitez pas à vérifier son pelage constamment et à consulter un vétérinaire en cas de problème grave.

Comment savoir que son chat a une maladie de la peau ?

S’il y a bien un organe qui est important chez un chat, c’est sa peau. C’est pourquoi, en prendre soin lui permet d’être en bonne santé et d’avoir un beau pelage. Cela lui permet de lutter efficacement contre les bactéries, mais aussi d’évacuer la sueur, les hormones, etc. Comment s’assurer de son bien-être ? Lorsque vous remarquez l’apparition des boutons ou des tâches inhabituelles, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire. Ce professionnel de la santé des animaux saura détecter la cause du problème et appliquera le traitement adéquat.

Comment pouvez-vous reconnaître que votre chat a une maladie de la peau ? N’hésitez pas à vérifier son pelage de temps en temps, afin de vérifier s’il est normal. Lorsque vous remarquez une anomalie, prenez la peine d’identifier la cause ou de vous rendre chez un vétérinaire. Ceci dit, plusieurs signes peuvent vous alerter : si vous remarquez que votre chat se gratte plus que d’habitude, alors, il peut s’agir d’une maladie de la peau.

Vérifiez aussi son odeur. Dégage-t-il des odeurs de plus en plus fortes ? Cela devrait également vous mettre en alerte. En général, la présence de ces symptômes peut être le signe que vos félins couvent une infection cutanée :

  • La perte exagérée de ses poils (différente de la mue)
  • Des démangeaisons excessives et intenses
  • Le chat se gratte, se lèche ou se nettoie excessivement
  • Des odeurs
  • La présence de rougeurs et de blessures
  • La présence de croutes

Pour découvrir l’origine de ces symptômes, commencez par regarder l’environnement dans lequel votre chat évolue. Lorsque vous identifiez rapidement les problèmes, la prise en charge devient facile. Est-ce qu’il évolue dans un environnement sain ? Son comportement, a-t-il changé ? Comment est sa peau ? Si vous avez des doutes, rendez-vous chez un vétérinaire et découvrez les conseils qu’il vous prodigue.

Quelles sont les causes de la maladie de la peau chez le chat ?

Vous souhaitez connaître les causes de la maladie de la peau chez les chats ? Avoir cette connaissance vous permet de mieux protéger votre félin et réduire les risques qu’il développe une infection cutanée.

Apprenez à identifier les parasites

L’une des causes des maladies de la peau chez le chat, c’est la présence des parasites sur son corps. Les plus fréquents sont les puces et les tiques. Ces dernières sont à l’origine de démangeaisons excessives qui peuvent, à leur tour, causer d’autres affections cutanées.

Vérifiez la source des allergies chez le chat

Votre félin est peut-être entré en contact avec des animaux malades, des produits ménagers toxiques, des colliers, accessoires, etc. S’il a développé des allergies à cause de l’un de ces éléments, l’identification de la source vous permet d’appliquer la solution adéquate. Éliminez par exemple toutes les sources d’allergies et assurez-vous que votre chaton grandit dans un environnement sain et améliorez l’hygiène de l’espace dans lequel il évolue. Si cela ne suffit pas, rendez-vous chez un vétérinaire pour des soins complémentaires.

Apprenez tout sur les causes alimentaires

Savez-vous que des problèmes de peau sur votre chat peuvent également se développer à cause d’une alimentation négligée ou pas adaptée ? Il peut consommer des aliments auxquels il est allergique, et cela lui cause des infections cutanées. N’hésitez pas à contrôler la nourriture que votre animal consomme, afin d’éviter l’inconfort extérieur que les allergies peuvent causer.

En cas de doute sur son alimentation, rapprochez-vous de votre vétérinaire. Il vous donnera des conseils adéquats et pourra vous recommander des aliments adaptés à votre félin.

Les causes médicamenteuses ne sont pas à négliger

La consommation de certains médicaments peut également causer des maladies de la peau chez les animaux. Cela peut faire partir des effets indésirables. Vérifiez toujours la liste des effets secondaires de chaque médicament que vous donnez à votre chat. Évitez l’automédication et contactez votre vétérinaire pour toute prescription médicale.

Identifiez les troubles de comportement

Les chats peuvent également être sujets à la peur, aux angoisses et aux stress. Lorsque cela se produit, ils peuvent développer des maladies de la peau qui se traduisent par plusieurs symptômes : des blessures, lésions et/ou rougeurs, un léchage excessif, la perte des poils, etc.

Identifiez les maladies de la peau chez le chat

Plusieurs affections cutanées peuvent affecter la peau de votre chat. Voici quelques-unes :

La teigne : une maladie fréquente

L’une des maladies fréquentes de la peau chez un chat c’est la teigne. Elle est causée par la présence des champignons microscopiques sur la peau de votre animal, invisibles à l’œil nu. C’est une maladie contagieuse qui peut également se transmettre à l’homme. Elle affecte généralement les chats qui ont des poils longs, ainsi que les chatons.

Les champignons affectent les poils et causent leur chute. Le chat contracte la teigne en entrant en contact avec un animal contaminé, des effets de toilettage souillés, un environnement insalubre. Comment reconnaître cette mycose ? Vérifiez la perte des poils chez votre chat. Si vous découvrez également qu’il développe des lésions sur la peau, alors il peut s’agir de la teigne. Les lésions se présentent sous forme circulaire (en rond sur la peau), avec l’absence de poils sur les zones affectées.

La teigne affecte généralement les oreilles, les pattes, la face, etc. Elle peut se présenter par des squames et des croûtes. La partie de la peau touchée est, le plus souvent noire, avec des pellicules qui apparaissent à l’endroit.

La gale : à ne pas négliger

La gale du chat est une maladie féline qui est causée par les acariens. Elle affecte généralement les oreilles et le corps de l’animal. Comment la reconnaître ? Analysez le corps de votre animal pour découvrir où elle est localisée. Vous la trouverez généralement sur le thorax, les coudes, le ventre.

La gale du corps se manifeste de plusieurs manières :

  • Un prurit : il s’agit de démangeaisons excessives. Votre chat se gratte plus que d’habitude et ce, de manière incontrôlable.
  • Des lésions cutanées : elles sont le résultat du grattage excessif effectué par l’animal.
  • L’apparition des croûtes et des boutons sur les zones affectées.
  • La peau change d’apparence : elle s’épaissit davantage et les zones affectées changent de couleur.

En ce qui concerne la gale des oreilles, elle s’accompagne des symptômes supplémentaires. Il s’agit notamment des odeurs dans les oreilles et la présence de cérumen sec et noir.

Quel que soit le type de gale animale (corporelle ou d’oreille), elle se transmet d’animaux à animaux. Elle est contagieuse et l’animal peut également le transmettre à l’homme. Résolvez ce problème en consultant un vétérinaire qui vous proposera le traitement adéquat.

L’eczéma : une maladie douloureuse pour le chat

L’eczéma ne touche pas uniquement les humains. Les chats peuvent également en être affectés. Encore connue sous le nom de dermatite, cette affection cutanée ou inflammation de la peau chez les félins peut être douloureuse si elle n’est pas traitée dans les plus brefs délais.

Les symptômes de l’eczéma n’apparaissent pas une fois. Ils sont progressifs et évoluent avec le temps s’ils ne sont pas pris en charge. Si vous remarquez des sursauts nerveux au niveau de la queue de votre chat, ou encore s’il se lèche plus qu’il n’en faut, il peut s’agir des signes d’eczéma. Ces derniers sont certes discrets, mais il est important d’y prêter attention lorsque vous les découvrez. N’hésitez pas, à ce moment, de vérifier l’état de la peau de votre animal et à consulter votre vétérinaire.

D’autres symptômes de l’eczéma se traduisent par :

  • Un grattage excessif (sans que cela ne soit lié à un parasite)
  • La présence des pellicules lorsque l’animal se gratte
  • Les poils qui s’arrachent sur les zones grattées
  • La présence de croûtes à un stade avancé, due à des démangeaisons excessives.

Si vous remarquez ces différents signes, il est préférable de prendre les dispositions nécessaires tout en faisant recours à un professionnel qualifié.

Les abcès : une cause de mal-être

Les animaux peuvent également être victimes d’abcès. Ils se manifestent généralement par des gonflements de la peau et ils peuvent avoir du pus à l’intérieur. Ils apparaissent la plupart du temps lorsque votre chat est blessé par des coups de griffes. Les blessures laissées par ces griffures représentent l’endroit idéal pour le logement des bactéries et par conséquent, l’inflammation.

La pelade : la perte anormale de poils

La pelade est également l’un des troubles corporels qui affecte les chats. Il s’agit d’une perte importante et anormale des poils chez l’animal. Elle est généralement étendue et se présente sous forme de plaques. Cette condition est très sérieuse et ne doit pas être prise à la légère. Les symptômes de la pelade sont nombreux et la maladie peut se manifester de ces différentes manières :

  • L’apparition des plaques rouges sur le corps du chat
  • Les démangeaisons excessives, le léchage et le grattage intensif de la part de votre animal
  • La desquamation de la peau, qui est causée par les grattages intempestifs
  • Les pellicules visibles
  • La perte des poils, laissant des parties du corps complètement nues et formant des trous

Toutefois, la pelade ne doit pas être confondue à la mue qui est une perte normale de poils.

Soignez les affections de la peau chez les chats

Le traitement de la maladie de la peau de chat dépend de son origine. N’hésitez pas à consulter un dermatologue vétérinaire. Ce dernier posera un bon diagnostic et pourra découvrir d’où provient la maladie. En fonction de son diagnostic, il pourra proposer les bonnes solutions pour traiter le champignon. Par ailleurs, selon l’affection de la peau, le diagnostic et le traitement peuvent varier.

Comment diagnostiquer et traiter la teigne ?

Lorsque vous avez identifié les symptômes de la teigne, le dermatologue vétérinaire procède à des examens approfondis pour confirmer son diagnostic. Pour cela, il peut effectuer :

  • Un examen à la lampe de Wood

Cette méthode consiste à projeter une lumière UV sur les parties infectées afin d’observer la réaction. Si cette dernière est fluorescente et verdâtre, vous devez savoir qu’il s’agit d’un signe de la teigne.

  • Des examens au microscope

Le dermatologue vétérinaire peut également procéder aux examens des spores au microscope. Cet examen est plus approfondi que le précédent. Il permet d’observer les poils afin d’identifier des spores qui correspondent à la teigne. Leur présence confirme le diagnostic du médecin et il peut ainsi mettre à votre disposition, le traitement adéquat.

  • La mise en culture

Il s’agit de l’examen le plus fiable pour détecter la teigne chez le chat. Le médecin procède au frottement d’un petit morceau de moquette sur les poils de votre chat. Ce morceau est ensuite étudié en culture dans un laboratoire, afin de détecter la présence du champignon responsable de la teigne.

Le traitement dépend de la longueur des poils de votre chat. Plus les poils sont longs, plus le traitement met long et vice-versa. En ce qui concerne les soins, appliquez des lotions antifongiques et/ou des shampoings prescrits par le vétérinaire. Ces derniers nettoient en profondeur les poils de votre animal. Ils les débarrassent des spores et réduisent les risques de contamination.

En cas de teigne avancée, référez-vous à votre vétérinaire qui prescrit un traitement oral à compléter avec les solutions extérieures. À la fin du traitement, le médecin réalise généralement des examens complémentaires pour se rassurer que la teigne a totalement disparu.

Comment se passent le diagnostic et le traitement de la gale ?

Consultez toujours un vétérinaire pour avoir la confirmation des symptômes dont souffre votre animal. Au moment de la consultation, il prescrit des examens pour confirmer son diagnostic. La plupart du temps, il prélève d’abord un peu de peau en réalisant un petit raclage sur la zone affectée.

Le prélèvement effectué, il effectue ensuite un examen au microscope afin de détecter le parasite responsable de la gale. C’est à la suite de ce dernier qu’il détermine l’ampleur de la maladie et propose le traitement adéquat.

En ce qui concerne le traitement, respectez toujours les instructions et les prescriptions du vétérinaire. Le traitement peut prendre la forme de médicaments et/ou de crème bio à appliquer sur la peau de votre félin. Le médecin peut également prescrire des injections et même le rasage des poils sur toutes les zones touchées. N’hésitez pas aussi à désinfecter l’environnement dans lequel évolue votre chat, afin de réduire les risques de recontamination.

Traitement de l’eczéma

Dans le cas de l’eczéma, plusieurs solutions sont envisageables. Pour les traitements médicamenteux, il est déconseillé de procéder à de l’automédication. Prenez toujours la peine de consulter un vétérinaire qui vous conseillera des produits adaptés à votre chat et qui sont sans danger pour sa santé. il s’agit notamment de :

La pommade

Lorsque les démangeaisons causées par l’eczéma sont excessives, les blessures s’en suivent. Le vétérinaire peut prescrire une pommade cicatrisante Dermoscent Cicafolia. Celle-ci a pour but de réparer la peau altérée et réduire les sensations de grattage. Son prix varie en fonction de la contenance du tube.

L’alimentation

Si l’eczéma est causé par des allergies alimentaires, le vétérinaire peut également prescrire un changement de nourriture chez votre chat. Dans ce cas, il recommande généralement de privilégier une alimentation hypoallergénique et plus saine afin d’apaiser les démangeaisons. Respectez ses instructions, et vous verrez une amélioration de la santé de votre chat.

L’homéopathie

L’homéopathie est une méthode naturelle pour traiter l’eczéma. Elle n’est pas uniquement efficace chez l’homme, mais également chez le chat. Posez des cataplasmes sur les parties affectées afin de calmer les démangeaisons. Bien évidemment, cette méthode doit être associée avec un traitement prescrit par le vétérinaire.

Traitement contre la pelade du chat

Rendez-vous chez le vétérinaire pour confirmer un diagnostic de pelade, avant d’entamer des soins ou un traitement. Le traitement de la pelade dépend de son origine. Si elle est causée par le stress, alors, le praticien prescrit un traitement adapté aux troubles de comportement.

Si la pelade est d’origine parasitaire, il peut prescrire une pommade ou une crème, des injections, etc. Si elle est causée par des allergies, le médecin identifie au préalable la source à partir des examens de laboratoire. Par la suite, il prescrit un traitement adapté et recommande de ne plus exposer le chat à la source allergique.

En complément, il peut aussi prescrire des traitements anti-chutes pour réduire la perte des poils.

Peut-on prévenir les maladies de la peau chez le chat ?

Comment prévenir les maladies de la peau chez le chat ? Découvrez les meilleurs conseils et astuces pour réduire les risques d’apparition des affections cutanées chez les félins :

Traitez les parasites

Si certaines affections ne peuvent pas être complètement évitées, il est possible toutefois, de réduire le risque qu’elles apparaissent. Certaines, par contre, peuvent être évitées. La première chose à faire, c’est de toiletter régulièrement votre animal. Cela passe par le traitement contre les parasites/bactéries, les tiques, et les puces. Vous pouvez aussi le vacciner régulièrement, surtout si votre chat est un félin d’extérieur.

Consultez régulièrement le vétérinaire

Prenez également des rendez-vous réguliers chez le vétérinaire, même si votre chat n’est pas malade. Des consultations régulières vous permettent de vous assurer qu’il va bien et de prévenir les maladies. De cette manière, le vétérinaire pourra rapidement prescrire les médicaments adaptés. Plus la maladie est détectée tôt, et plus le traitement est court.

Assurez sa bonne hygiène

La santé de la peau de votre félin dépend aussi de la qualité de son hygiène. Même s’il fait sa toilette régulièrement, n’hésitez pas à compléter cette dernière. Vous pouvez par exemple, brosser ses poils régulièrement. Cela vous permet non seulement d’observer leur qualité, mais aussi de détecter une possible maladie.

Nettoyez et désinfectez régulièrement sa litière. Grâce à cela, vous vous débarrassez d’éventuelles bactéries et lui permettez d’évoluer dans un environnement sain, qui ne favorise pas la prolifération des acariens.

Optez pour une alimentation adaptée

L’alimentation joue un rôle très important sur la qualité du poil et la santé de la peau de votre chat. Privilégiez des repas sains et équilibrés pour votre animal. N’hésitez pas à les associer avec des friandises saines, des compléments alimentaires et vitamines pour chat. Votez un budget que vous dépenserez uniquement pour sa nourriture.

Si elles semblent non dangereuses, les maladies de la peau chez le chat peuvent entraîner des complications si elles ne sont pas traitées. En effet, elles peuvent causer des problèmes internes plus graves et affecter sérieusement la santé de votre animal. En cas de doute, consultez toujours un dermatologue vétérinaire, et ce, dans les plus brefs délais. Quels que soient les signes que vous identifiez, rapprochez-vous d’un professionnel de la santé d’animaux qui vous proposera le bon traitement. Ne procédez pas à de l’automédication qui est plus dangereuse.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-Animaux.fr, 2021