manage_search

Les aliments toxiques et interdits pour un chaton

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chat >
  3. Alimentation du chaton >
  4. Aliments interdits pour un chaton
Aliments interdits pour un chaton

L’alimentation du chaton est d’une importance capitale pour son développement sain et son bien-être à long terme. Cependant, il est crucial de se familiariser avec les aliments interdits afin d’éviter tout risque pour la santé fragile de ces jeunes félins. Certaines substances communes dans notre alimentation quotidienne peuvent s’avérer toxiques, voire mortelles, pour les chatons en pleine croissance. Caféine, chocolat, oignons, raisins et même certains produits laitiers figurent parmi les dangers les plus méconnus. En outre, des aliments tels que les poissons riches en mercure, les os cuits et les édulcorants artificiels doivent également être rigoureusement évités. Cet aperçu met en lumière les aliments à proscrire dans l’alimentation du chaton, soulignant l’importance de se tenir informé et de consulter un vétérinaire pour garantir une nutrition appropriée et sécuritaire, favorisant ainsi la croissance et la vitalité de ces adorables compagnons à quatre pattes.

Pourquoi il est important de bien surveiller l’alimentation d’un chaton ?

Qui dit chaton en bonne santé dit nutrition adaptée et saine. Son bien-être nutritionnel passe par un approvisionnement en croquettes, en pâtées ou encore en friandises conformes à une consommation animale et de qualité humaine dans l’idéal. L’adoption de certaines mesures de surveillance de l’alimentation s’impose afin de s’assurer qu’il ne mange que ce qu’il est censé ingérer pour éviter toute sorte d’intoxication alimentaire.

Éviter les intoxications alimentaires

Les intoxications alimentaires désignent l’ingestion involontaire de parasites, de toxines, de virus ou de bactéries après avoir bu ou mangé un élément contaminé. Elle a pu être contaminée soit durant la récolte, la culture, le stockage, les étapes du traitement, mais surtout durant la préparation du produit fini. Bien que la plupart des intoxications soient sans grande conséquence, il arrive que certaines d’entre elles engagent le pronostic vital. Une surveillance au plus près permet toutefois de les éviter au mieux.

Éviter les maladies graves

L’alimentation, lorsqu’elle n’est pas conforme est le premier facteur à risques de maladies graves sur le long terme. Si elle permet au chaton de le protéger très tôt contre toutes les formes d’aléas de santé, elle peut également en être responsable lorsque le régime alimentaire est déséquilibré ou carencé. Des taux excessifs ou inadaptés peuvent avoir des répercussions dramatiques sur sa santé dont de multiples formes de malnutrition, des cardiopathies, le diabète, des accidents vasculaires cérébraux entre autres.

Les aliments toxiques pour un chaton

Combien de fois votre chaton vous a regardé avec ses yeux suppliants pour obtenir un petit bout de brioche au chocolat ? Même si c’est difficile, il faut savoir dire non et surtout éloigner tout aliment humain de ses pattes, car il existe de nombreux aliments de notre alimentation quotidienne qui sont dangereux pour eux.

Le chocolat

Le chocolat est un élément qui est hautement dangereux pour grand nombre d’animaux. Il contient de la théobromine, un composé qu’il ne peut pas éliminer et surtout, qui perturbe le système nerveux des animaux. Il est également connu pour endommager le cœur. À forte dose, le chocolat engage le pronostic vital.

Les noix

Ce qui particulièrement préjudiciable ici, c’est la forte teneur en phosphore. Elles peuvent provoquer une augmentation du rythme cardiaque, engendrer une forte fièvre ou encore affaiblir son organisme. C’est notamment le cas des noix de macadamia tandis que les noix de muscade, elles, provoquent des hallucinations lorsque la dose est excessive. Leur digestion est quasi impossible.

Les oignons crus et l’ail

Dans l’ail, les oignons comme les poireaux, on retrouve un composé toxique répondant au nom de thiosulfate. Très actif, il entraîne aisément la destruction des globules rouges et se manifeste sous la forme de tachycardie, de vomissements et surtout d’anémie. L’oignon sera ainsi à écarter de son régime sous toutes ses formes : frit, poudre, cru, séché.

Les fruits à pépins et noyaux

Les fruits qui contiennent un noyau ou des pépins comme les cerises, les pommes, les raisins ou encore les poires sont dangereux, car elles contiennent du glycoside cyanogénique. Les cyanoglycosides, aussi appelés hétérosides cyanogénétiques, sont des phytotoxines, autrement dit des toxines végétales dérivées du cyanure qui peuvent empoisonner les chatons.

Les pommes de terre et navets

Avec les choux, les pommes de terre et les naves sont des aliments qui fermentent dans l’estomac et sont susceptibles de provoquer des diarrhées et des gaz. Quant à la pomme de terre, elle contient par ailleurs de l’oxalate de calcium lorsqu’elle est crue. Il s’agit d’un cristal ionique qui s’attaque au fonctionnement rénal et conduit aux calculs rénaux.

Le poisson cru

Généralement, les chatons sont comme les adultes apprécient tout particulièrement le poisson cru. Cependant, celui-ci peut être perçu comme à potentiel toxique en raison de la thiaminase qui détruit la thiamine, ou vitamine B2. La dégradation de la vitamine B1 aura pour conséquence de causer des troubles neurologiques sévères, de fortes convulsions et la perte de vue.

Le thon en boîte

Bien que lui en offrir de temps en temps et à petite dose soit absolument sans risques, pousser à une consommation à outrance peut avoir de plus graves conséquences. Le thon en boîte contient une dose excessive de sel qui est susceptible d’engendrer de graves problèmes rénaux. Le thon en boîte ne contient pas non plus de taurine, un aminé essentiel pour la vision et le cœur chez le petit chat.

L’avocat

La persine qu’il contient est une toxine qui peut aller jusqu’à endommager les poumons et le cœur de l’animal. Bien que positivement connu pour sa richesse en graisses, c’est exactement pour cette raison qu’elle peut engendrer chez le chaton des inflammations du pancréas.

Les champignons

Tous les champignons ne sont pas toxiques de la même manière. Mais, certains peuvent aller jusqu’à causer des problèmes neurologiques tandis que d’autres engendreront le pronostic vital. Pour les cas les moins graves, il ne s’agira que de problèmes hépatiques.

Les édulcorants

Il sera surtout question du xylitol qui est souvent utilisé dans les chewing-gums et les produits sans sucre. Cet édulcorant artificiel peut provoquer une libération excessive d’insuline, entraînant une hypoglycémie potentiellement mortelle chez les chatons et chats adultes.

Le cas des boissons

On connaît le thé et le café comme à risque pour le chaton puisqu’il accélère le rythme cardiaque en raison de la caféine et de la théine qui sont des poisons pour le félin. Quant au lait, une fois sevré, le chaton ne dispose plus de suffisamment de lactase dans son organisme pour digérer le lactose qu’il contient et finissent par y être allergique

Quelle réaction en cas d’ingestion d’aliment toxique par un chaton ?

Lorsque votre chaton ingère accidentellement un aliment toxique, une réponse prompte peut être cruciale pour préserver sa santé. Les signes cliniques évocateurs constituent des indices significatifs de l’urgence de la situation.

Les signaux d’alarme

Observez attentivement votre chaton pour repérer tout changement soudain dans son comportement et son état physique. Des indicateurs alarmants comprennent des vomissements répétés, une diarrhée intense, une léthargie manifeste, une perte d’appétit notable, des tremblements corporels, des convulsions, une hypersalivation ou encore une altération de la coordination. De tels signes ne doivent pas être négligés et appellent à une réaction immédiate.

Les mesures initiales à entreprendre

En cas d’ingestion suspecte, contactez sans délai votre vétérinaire ou une clinique vétérinaire d’urgence pour obtenir des directives professionnelles. Soyez prêt à fournir des informations détaillées, telles que la quantité et la nature de l’aliment ingéré, ainsi qu’une estimation de l’heure de l’incident.
Évitez de tenter de traiter vous-même le chaton à domicile, car cela pourrait aggraver la situation.

Éviter la provocation du vomissement

Contrairement aux chiens, il n’est généralement pas recommandé de provoquer artificiellement le vomissement chez les chats à domicile, car cela pourrait engendrer des complications supplémentaires. Respectez les conseils du vétérinaire quant aux mesures à prendre en fonction de l’aliment consommé.

Le rôle essentiel du vétérinaire

Le vétérinaire joue un rôle essentiel dans l’évaluation de la gravité de l’intoxication. Ils peuvent recommander des traitements spécifiques tels que l’administration de médicaments, la mise sous perfusion pour réhydrater le chaton et faciliter l’élimination des substances toxiques, voire réaliser des examens approfondis pour surveiller la fonction de ses organes vitaux.

Notre avis sur les aliments toxiques pour un chaton

Dans tous les cas de figure, mieux vaut prévenir que guérir. Les différentes intoxications alimentaires peuvent généralement être contournées si toutes les précautions ont été prises. Ces précautions seront prises dès lors que vous surveillerez de plus près la nourriture de votre chaton.

Des profils à risques

Il faut savoir que certains chatons sont plus susceptibles d’être la victime d’accidents alimentaires que d’autres. On pense aux plus jeunes, à savoir les chats nouveaux-nés dont l’organisme est tellement peu développé que le moindre faux pas peut avoir de graves conséquences.

On pense aussi aux chatons qui bénéficient d’un système immunitaire qui est attendu se développer plus lentement ou incorrectement. Il y a également les chatons qui sont prédisposés à des maladies chroniques de type maladie du foie, diabète ou auto-immune.

Des gestes simples

D’autres intoxications alimentaires ne vont pas être provoquées par des aliments toxiques, mais par des négligences de la part du parent. On pense surtout aux modes de préparation des aliments ou de conservation. Lorsque la viande reste trop longtemps hors réfrigérateur, il est difficile d’éviter la prolifération des bactéries. Parmi les bactéries en question les plus répandues, on retrouve la Salmonella, l’Escherichia coli, le Campylobacter, le Staphylococcus, la Shigella, et le Clostridium perfringens.

Il sera donc important d’adopter des gestes simples comme sortir la viande en dernier lors de la préparation de mets maison ou encore vérifier les modes de conservation pour s’y tenir, bien refermer les sacs de croquettes ou encore ne pas dépasser les dates limites de conservation.

Partager ce contenu

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2023