manage_search

La gale du chien : causes, signes et traitements

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Maladies de peau des chiens >
  4. Gale du chien
gale du chien

La gale est une infection dermatologique qui est très répandue dans la race canine. Ainsi, la gale sarcoptique est la 2e maladie de peau chez le chien. Elle est due à des acariens trombidiformes et scarcoptiformes qui provoquent des dermatoses. Depuis la pandémie de covid-19, le nombre d’animaux de compagnie a beaucoup augmenté et l’on comptait en 2020, 8 millions de chiens en France. Or, la gale présente une forte contagiosité et elle peut se transmettre à l’homme. C’est pourquoi il est primordial de savoir comment se présente cette maladie pour mettre en œuvre des traitements le plus rapidement possible.

Qu’est-ce que la gale du chien ?

La gale du chien est due à différents parasites, c’est pourquoi elle est multiforme. Toutefois, elle est toujours provoquée par un acarien microscopique qui se loge dans la peau de l’animal dont il se nourrit. Cependant l’acarien pouvant survivre quelques jours dans l’environnement, il peut se transmettre à l’homme. Généralement cette affection se transmet de chien à chien, mais certaines formes de gales, comme la gale sarcoptique, peuvent être transmises par des animaux sauvages, lors d’une promenade en forêt.

Existe-t-il une seule forme de gales ?

Non, il existe trois formes de gales assez fréquentes :

  • la gale des oreilles provoquée par l’Otodectes cynotis ;
  • la gale sarcoptique provoquée par le Sarcoptes scabiei ;
  • la gale démodécique provoquée par le Demodex canis ;

et deux autres formes de gales qui se rencontrent plus rarement :

  • la gale cheylétiellose provoquée par le Cheyletiella spp ;
  • la gale pneumonyssoide provoquée par le Pneumonyssoides caninum.

Les signes qui ne trompent pas

Les symptômes sont différents selon qu’il s’agit de la gale des oreilles, de la gale sarcoptique ou de la gale démodécique.

La gale otodectique ou gale des oreilles

On trouve surtout cette maladie due à des parasites chez les chiens qui vivent dans une grande promiscuité (chenil, élevage, pension, refuge…). Elle se transmet entre carnivores, mais n’atteint pas l’homme. L’acarien est présent dans les oreilles du chien, en surface du conduit auditif et se nourrit de sa peau. Il augmente la production du cérumen qui prend alors une coloration noire, devient sec et dégage une odeur nauséabonde.

Le chien ressent de fortes démangeaisons, donc il secoue fréquemment sa tête et se gratte quasiment en permanence. Cette forme de gale entraîne des lésions à proximité des oreilles et des inflammations du conduit auditif, sources d’otites.

La gale sarcoptique

Cette forme de gale entraîne l’apparition de plaques rouges avec des boutons appelés papules et des croûtes au niveau des coudes, des yeux et du ventre de l’animal. Elle s’accompagne de fortes démangeaisons qui sont le premier symptôme. Aussi un chien qui se frotte contre les murs, qui se secoue et se mordille, est un comportement qui doit vous faire penser à la gale.

L’animal se gratte parfois jusqu’au sang, car les démangeaisons sont intolérables. Le grattage provoque des lésions, voire des zones où la peau est à vif. Dans certains cas graves, le chien perd l’appétit et le sommeil et sa température peut augmenter. La gale sarcoptique est très contagieuse chez les chiens et exceptionnelle chez les chats.

Bien que les différents parasites à l’origine de la gale du chien soient différents de celui de la gale de l’homme, un chien atteint de gale peut contaminer un être humain. Toutefois, l’acarien ne pouvant pas se reproduire dans la peau humaine, il meurt rapidement et l’affectation disparaît dès que le chien a été traité.

La gale démodécique (démodécie)

Cette gale est souvent transmise par la chienne à son chiot, car l’acarien responsable de cette maladie est présent dans son folliculeux pileux. Chez le chiot et le jeune chien, elle est localisée sur la tête et les membres inférieurs qui présentent des boutons ou de l’alopécie et parfois les deux symptômes. Elle peut se résorber d’elle-même.

Chez le chien âgé, elle peut être présente sur tout le corps. Elle forme des pustules blanches et violacées qui dégagent une forte odeur due à une infection par la bactérie du staphylocoque. C’est la forme la plus grave de la maladie. Si elle n’est pas traitée, le chien devient anorexique et risque de mourir d’une septicémie.

La gale cheylétiellose

C’est une affection qui est devenue plus rare depuis l’utilisation plus systématique des produits contre les puces chez les animaux. On la rencontre surtout chez les chiots dans les chenils ou les élevages, car les très jeunes animaux ne sont généralement pas traités contre les parasites.

On la repère par la présence de nombreuses pellicules dans le pelage, qui ressemblent à des croûtes de lait, mais qui ne provoquent pas systématiquement des démangeaisons chez l’animal. Enfin, cet acarien se fixe généralement sur les puces et ne se transmet pas à l’homme.

La gale pneumonyssoide

Cette forme de gale est très fréquente dans les pays de l’Europe du Nord et très exceptionnellement observée en France. L’acarien à l’origine de cette affection se trouve obligatoirement dans les cavités nasales et les sinus de l’animal. Elle se transmet par contact direct entre chiens, mais l’acarien peut survivre jusqu’à 20 jours à l’extérieur, ce qui n’exclut pas les contagions indirectes.

Tous les chiens ne présentent pas les mêmes signes cliniques et il existe des formes asymptomatiques. Le chien peut souffrir d’un écoulement nasal et d’éternuements à répétition. Dans les cas les plus graves, on peut voir apparaître une rhinite purulente et éventuellement une sinusite.

Quels sont les traitements de la gale ?

Quel que soit le type de gales, il faut soulager les démangeaisons ressenties par votre chien. Il est possible de lui faire prendre un bain avec un savon blanc, neutre ou un acaricide prescrit par votre vétérinaire. Laissez agir le savon pendant quelques minutes avant de le rincer. Vous devez utiliser des gants en latex et ne pas brosser votre animal. Il existe des traitements qui sont adaptés aux différents types de gales.

Le traitement de la gale des oreilles

La première chose à faire est d’amener votre chien chez le vétérinaire. Celui-ci va pratiquer un examen auriculaire avec un otoscope ou un vidéo-otoscope pour vérifier qu’il s’agit bien d’une gale des oreilles.

Il faudra ensuite nettoyer le conduit auditif externe avec un produit gras qui permet le décollement du cérumen qui s’est accumulé. Enfin, il faut tuer les acariens pour éviter que le chien soit à nouveau infesté. Il existe des antiparasitaires qui s’appliquent sur le cou de l’animal à l’aide d’une pipette. Le vétérinaire sera en mesure de vous indiquer celui qui sera le mieux adapté à sa pathologie.

Le traitement de la gale sarcoptique

Le traitement variera en fonction de l’état général de santé du chien, de l’intensité des démangeaisons et de l’étendue des lésions. Il peut se présenter sous forme de pipettes, d’un produit à frictionner sur le corps de l’animal ou de comprimés à lui faire avaler. Il ne faut pas se contenter de traiter le chien atteint, mais il faut aussi bien nettoyer sa couche.

Le traitement de la gale démodécique

Pour établir un diagnostic, le vétérinaire doit procéder à un raclage cutané au niveau des lésions sur la peau du chien. En observant au microscope l’échantillon, il est possible de voir le parasite s’il est présent.

Si la gale est localisée, il n’est pas obligatoire de la traiter de manière systématique. En revanche, si les lésions ont tendance à s’étendre, il vaut mieux mettre en route un traitement pour éviter que la maladie s’aggrave.

Lorsque la gale est étendue sur de nombreuses parties du corps, elle doit être soignée pour éviter qu’une infection bactérienne secondaire se développe. Le traitement peut se présenter sous différentes formes :

  • des pipettes de lotion anti-acariens ;
  • des comprimés antiparasitaires ;
  • des shampoings acaricides ;
  • des antibiotiques, si le vétérinaire constate une surinfection bactérienne.

Les traitements naturels pour prévenir et soigner la gale chez le chien

Il existe des méthodes naturelles qui viennent souvent en complément des médicaments prescrits par le vétérinaire.

Pour la gale des oreilles

Pour nettoyer les oreilles des chiens, utilisez un coton imbibé d’un mélange d’eau et de vinaigre de cidre en quantité égale.
Pour prévenir la gale des oreilles naturellement, vous pouvez utiliser :

  • de l’huile de camomille ou d’eucalyptus diluée pour leurs propriétés antibactériennes ;
  • un mélange d’huile de coco et d’extrait d’ail pour calmer les démangeaisons ;
  • de l’huile d’origan dont les propriétés en font un antibiotique naturel.

Pour la gale sarcoptique et la gale démodécique

Il est possible d’utiliser un produit composé de :

  • 3 cuillères à soupe de borate de sodium ;
  • 500 ml d’eau oxygénée à 3 % ;
  • 1 litre d’eau déminéralisée tiède.

Agitez bien le mélange, puis filtrez-le avant de le verser dans un vaporisateur. Après avoir lavé votre chien et l’avoir séché avec un drap de bain sans frotter, vaporisez le mélange en quantité pour qu’il atteigne sa peau, en veillant à ne pas atteindre ses yeux. Insistez sur les zones difficiles à atteindre uniquement par pulvérisation, en les tamponnant avec un linge humide ou une éponge. Laissez votre chien sécher naturellement.

Quelques bons conseils pour prévenir la gale chez le chien

Voici une liste de préconisations parmi lesquelles vous trouverez certainement celle qui conviendra le mieux à la maladie de peau de votre chien :

  • veillez à lui fournir une alimentation équilibrée et complétez-la avec des vitamines pour renforcer son système immunitaire ; donnez-lui des légumes crus coupés en tous petits morceaux auxquels vous ajouterez de l’ail et de l’huile d’olive ;
  • pour éviter que sa peau se dessèche, préparez un mélange d’huile d’amande douce, d’huile de lavande et d’huile de neem et passez-le deux fois par semaine sur les lésions ;
  • désinfectez les zones infestées par la gale avec une infusion de camomille ;
  • passez de l’eau légèrement citronnée sur les lésions ;
  • enfin pour accélérer la cicatrisation des plaies, utilisez du yaourt que vous répartirez sur les lésions à l’aide d’un coton.

Notre avis sur la gale du chien

Aujourd’hui, la gale est surtout fréquente chez les chiens errants qui ne bénéficient pas de l’attention d’un maître ou d’une maîtresse. Comme toutes les affections qui touchent nos compagnons à quatre pattes, il est très important d’entreprendre un traitement dès que possible. En apportant tout votre amour à votre chien, vous faciliterez sa guérison et sa bonne santé.

FAQ

Est-ce que la gale du chien est transmissible à l’homme  ?

Les sarcoptes, à l’origine de la gale sarcoptique, sont transmissibles à l’homme. Elles provoquent alors des démangeaisons à l’endroit du contact entre la zone infectée chez le chien et la peau humaine. Cette transmission se rencontre surtout chez les personnes en contact fréquent avec les animaux.

Comment se débarrasser de la gale du chien ?

Le meilleur moyen est d’observer votre chien et de ne pas tarder à consulter un vétérinaire dès qu’il présente les premiers symptômes. Cela permettra de le traiter avant que les lésions ne deviennent trop nombreuses et d’éviter l’usage d’antibiotiques. Il ne faut pas oublier de vérifier si vos autres animaux n’en sont pas atteints, car la gale est une maladie contagieuse.

Est-ce que la gale du chien se soigne ?

Oui, cette affection se soigne très bien, mais elle demande un dépistage rapide et des soins très réguliers des lésions cutanées pendant plusieurs semaines.

Teigne ou gale du chien ?

La gale et la teigne sont 2 maladies différentes.
La teigne est causée par un champignon et non par un acarien. C’est une infection fongique qui n’atteint que la tête et les extrémités des pattes de l’animal. Contrairement à la gale, cette maladie de la peau n’entraîne pas de démangeaisons, mais des pellicules et la perte de poils en forme circulaire.

Gale des oreilles ou otite du chien ?

Il faut savoir que la gale otodectique est une forme particulière d’otite. Les symptômes sont les mêmes (chien qui secoue sa tête, se frotte les oreilles). Seul le vétérinaire est en mesure de vérifier la présence de l’acarien dans le conduit auriculaire et de faire ainsi la différence entre une otite et une gale.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024