Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Notre guide complet sur le soin du chien !

  1. Les soins >
  2. Soin du chien
soin du chien

Après la Russie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Pologne, La France est le cinquième pays en Europe qui dispose d’une population canine importante. En effet, selon une recherche de Statista, il y a dans l’Hexagone en près de 7,6 millions de chiens domestiques. Cependant, il est facile d’adopter un animal de compagnie, mais en prendre soin convenablement est une autre paire de manches. Oui ! Le soin des animaux requiert toute l’attention des éleveurs. Vous devez dès lors tout mettre en œuvre pour qu’il ait une santé de fer. Outre les vaccins, les toilettages et l’alimentation de votre chien, il ne faut pas oublier que différentes pathologies peuvent également l’affecter au cours de sa vie. Sachez tout sur le soin du chien à travers les lignes qui suivent.

Que faut-il faire pour assurer la bonne santé de votre chien ?

Prendre soin du chien demande un minimum d’organisation et de rigueur. En effet, en tant que maître, vous devez connaître ses besoins et son état de santé tout au long de sa vie. Pour ce faire, il y a des bases à respecter. Voici quelques infos qui vous seront fortement utiles.

Établir le bilan de santé de votre animal chez le vétérinaire

En fait, il s’agit d’un examen complet de prévention qui vise à mettre en évidence toute forme de maladiecontagieuse ou pas – chez le chien, afin de l’éradiquer. Normalement, ce bilan a lieu au moment de la vaccination annuelle de votre chien. Cependant, lorsque l’animal prend de l’âge, la fréquence des examens augmente.

Mis à part le sang, l’urine et les articulations, les organes suivants seront examinés :

  • Les oreilles ;
  • Les yeux ;
  • La peau ;
  • Les testicules ;
  • Le cœur ;
  • Les poumons.

En outre, le chien sera pesé, sa température sera vérifiée et le vétérinaire palpera son abdomen. Vous ne pourrez alors dormir sur vos lauriers que lorsque ce dernier indiquera que votre animal de compagnie se porte comme un charme !

Une bonne alimentation du chien garantit sa santé

En ce qui concerne l’alimentation du chien, tout est question d’équilibre. Dès lors, le maître-chien a deux options pour nourrir son fidèle compagnon. Soit il choisit de préparer lui-même la nourriture de son chien, soit il opte pour les produits industriels.

Dans le premier cas, la quantité de nourritures du chien doit être établie suivant les conseils des vétérinaires. Vous devez cependant savoir que le repas de votre toutou doit au moins contenir en moyenne 75 % de viandes, 15 % de féculents et 10 % de légumes. Faites également attention, car le chien a un organisme très différent du nôtre et son système digestif ne lui permet pas de manger comme nous.

Il y a donc des aliments qui sont inoffensifs et même bons pour la santé des hommes, mais qui sont pourtant très dangereux pour le chien. Citons à titre d’exemple les éléments suivants :

  • Le chocolat ;
  • Le raisin ;
  • Les oignons
  • La pomme de terre crue ;
  • Etc.

Évitez donc de lui donner vos restes de tables, pour que votre animal reste en bonne santé !

Dans le second cas en revanche, vous devez orienter votre choix sur les croquettes adaptées. Choisissez-les en fonction de la race, du poids et des besoins nutritionnels de votre chien. Avec les croquettes, vous trouverez également sur le marché de la soupe pour chiens et de la pâtée. En tout cas, avant de jeter votre dévolu sur une marque en particulier, lisez bien les informations sur les étiquettes et n’oubliez jamais de demander l’avis de votre vétérinaire.

Peu importe le mode d’alimentation que vous choisissez, vous devez également prendre certaines précautions. Il faut par exemple faire attention aux os pour éviter qu’il se blesse. Lavez bien sa gamelle après chaque repas. Évidemment, il y a d’autres astuces que le vétérinaire pourra vous montrer.

Le toilettage et l’hygiène : essentiels pour la bonne santé et le bien-être de votre chien

Dès son plus jeune âge, familiarisez votre chiot au toilettage. Le brossage contribue à éliminer les poils morts, à stimuler la circulation sanguine, à prévenir les maladies de la peau, à détecter les croûtes qui se forment sur l’épiderme et la présence d’indésirables comme les puces, les tiques ou les mites. Si vous n’avez pas de temps pour son nettoyage, vous pourrez toujours demander les services d’un toiletteur professionnel.

Faire faire des exercices à son chien pour maintenir sa forme et sa santé

Le chien doit effectivement faire des activités physiques de façon régulière pour rester en forme. En fait, le poids de votre animal de compagnie est un élément important qui ne dépend pas seulement de son alimentation. Les exercices contribuent, eux aussi, à garder le poids de forme de votre toutou. Notez, en effet, que les problèmes de santé liés à la masse corporelle de votre chien peuvent être très dangereux pour lui si vous n’y prenez pas garde. De fait, pensez à le sortir régulièrement pour qu’il puisse jouer en plein air et se dépenser.

Faire attention à l’hygiène bucco-dentaire de son chien

La dentition du chien est un élément à ne pas prendre à la légère.En effet, c’est un animal carnivore doté d’une mâchoire puissante et qui aime mordre. Par ailleurs, les bactéries se trouvant dans sa salive peuvent provoquer la présence de plaques dentaires qui se transformeront en tartre si votre chien n’a pas une bonne hygiène dentaire. Une fois incrustés dans la gencive, les tartres sont responsables de nombreux maux comme la gingivite, les déchaussements des dents, les saignements, etc. En outre, si vous sentez une odeur fétide dans sa bouche, emmenez-le dans une clinique vétérinaire pour un détartrage.

Pour éviter d’en arriver là, pensez à faire un détartrage tous les deux ou trois ans. Également, vous devrez procéder au brossage des dents, et ce, de façon régulière.

Comment et avec quoi laver le chien pour prendre soin de lui ?

avec quoi laver son chien

Nous avons déjà abordé un peu plus en amont le sujet du toilettage. Cependant, revenons plus sérieusement là-dessus, car il y a des parties essentielles qui demandent chez le maître une grande précaution. Vous l’aurez compris, donner le bain ne se fait pas au feeling. Avec quoi laver son chien ?

La fréquence du bain, les articles ou shampoings utilisés, ainsi que la manière de procéder au lavage dépendront de la race de votre animal, des caractéristiques de son pelage et de ses besoins spécifiques. En effet, le Berger de Beauce par exemple prend moins de bains que le Saint-Bernard.

Pourquoi laver son chien ?

Tout simplement, parce qu’il y va de sa santé et de son bien-être. Les races importent peu. La bonne forme et l’humeur des chiens sont conditionnées par leur hygiène.

S’il a les griffes trop longues, votre chien pourrait ne plus avoir envie de courir et de se dépenser. Il s’expose alors à un surpoids qui nuira à sa santé. Par ailleurs, la douleur provoquée par la gingivite ou l’otite, le stress causé par une vue altéré par des poils trop longs devant les yeux… ne peuvent pas être bénéfiques à votre chien. Pour toutes ces raisons et pour tant d’autres— comme la présence de puces—, vous devez procéder au toilettage de votre fidèle compagnon.

S’équiper convenablement pour laver son chien

Pour faire la toilette du chien, une bonne préparation est de mise. Vous devez avoir à portée de main tout le matériel et les produits nécessaires au toilettage canin.

Il vous faut une brosse spécifique pour brosser les poils de votre chien. Vous aurez également besoin d’une paire de ciseaux à bout arrondi pour couper les éventuels nœuds sur son pelage et pour enlever l’excès de poils au niveau des yeux et des oreilles. N’oubliez pas non plus le shampoing spécial chien, car il est indispensable pour le bain. Munissez-vous, en outre, d’une solution adaptée qui servira à nettoyer les yeux et les oreilles de votre chien. Enfin, vous aurez besoin d’une serviette pour le séchage, et d’un tapis antidérapant que vous déposerez au fond de la baignoire ou de la douche pour éviter qu’il glisse.

Conseils pratiques pour laver votre chien comme il se doit 

laver un chiot

Lorsque vous aurez amassé tout ce dont vous avez besoin pour toiletter votre animal, vous pouvez commencer. Premièrement, il faut que vous le brossiez délicatement. Faites-le dans le sens des poils. Si vous trouvez des nœuds, enlevez-les à l’aide du ciseau. En effet, les nœuds peuvent tirer sur l’épiderme et faire mal à votre chien. Vous devez donc procéder avec minutie et attention. Il arrive en outre que des irritations soient localisées au niveau de ces nœuds. Dans ce cas, passez immédiatement l’information au vétérinaire avant de tenter quoi que ce soit.

Ensuite, donnez-lui son bain. Avec de l’eau tiède, mouillez son corps et commencez à le shampouiner. Partez du cou jusqu’au bout de sa queue et évitez d’en mettre à proximité de ses yeux et de ses oreilles. Massez délicatement sa peau pour retirer toutes les saletés. Agissez avec douceur pour ne pas énerver votre animal. S’il se montre calme au cours du bain, récompensez-le.

Enfin, avec des serviettes sèches et propres, essuyez votre chien. Surtout, n’utilisez pas de sèche-cheveux, car cet appareil pourrait irriter sa peau.
Pour votre chiot, consultez notre article : comment laver un chiot.

Quid des antibiotiques pour chien ?

Pour prendre soin du chien, il ne suffit pas de le nettoyer et de lui donner à manger. Les chiens sont, en effet, des animaux sujets aux attaques de nombreuses bactéries. Dans le cas où une ou des maladies bactériennes se présenteraient, l’utilisation des antibiotiques devient incontournable.

Toutefois, vous ne devez en aucun cas procéder à l’administration de n’importe quelle dose de remède à votre chien, sans la prescription du vétérinaire. Comment utiliser les antibiotiques ? Quelles sont les règles à suivre ? Et tout un tas d’autres questions vous travaille ? Voici les réponses.

Utiliser les antibiotiques pour chien dans quels buts ?

Les antibiotiques sont des médicaments qui luttent contre les infections bactériennes. Lorsque votre chien est donc attaqué par une de ces maladies bactériennes qui gâchent son confort et son bien-être, il lui faut des antibiotiques. Cependant, ces remèdes ne servent pas uniquement à soulager les douleurs. Ils peuvent également servir à des fins préventives. Tout dépendra de l’avis du vétérinaire et lui seul sera apte à prescrire un traitement en adéquation avec la pathologie de votre chien.

Comment utiliser les antibiotiques pour son toutou ?

Tout simplement en faisant attention aux consignes du vétérinaire. Les doses de médicaments à administrer à votre chien, la durée de son traitement… doivent faire le sujet de votre plus grande considération. La raison est simple : une mauvaise utilisation des antibiotiques conduirait à la résistance des bactéries. L’on parle alors d’« antibiorésistance ».

Par ailleurs, si vous prenez le risque de réduire ou d’augmenter la durée du traitement, les bactéries responsables d’une infection chez votre chien peuvent alors développer une plus forte résistance à l’antibiotique. C’est justement pour éviter ce danger que le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a mis en œuvre en 2019 un plan qui consiste à réduire la consommation d’antibiotiques : il s’agit du plan Écoantibio.

Par ailleurs, il y a les contre-indications. Le métronidazole est, par exemple, utilisé fréquemment pour traiter les infections des appareils uro-génitaux. Vous serez alors tenté de l’utiliser au moindre problème de cet ordre. Pourtant, si votre chien est sujet à des troubles hépatiques, ou à une hypersensibilité aux nitroimidazoles, ces comprimés sont à proscrire, et ce, même si vous décelez des symptômes qui ne trompent pas.

Blessure à la patte : quel soin apporter à son chien ?

Ce genre de blessure est, plus ou moins, courant chez les chiens. En effet, il n’est pas rare de voir cet animal boitiller. Les causes peuvent alors être nombreuses et il faut immédiatement commencer un traitement adéquat pour soulager les douleurs de votre chien. Selon la gravité de la blessure ou de l’infection, vous pouvez soit essayer de soigner vous-même votre toutou, soit consulter directement un vétérinaire.

Que faire en cas de blessure à la patte de votre chien ?

Les blessures comme leurs causes sont très nombreuses. Une simple plaie comme une coupure à un coussinet ou à l’ergot peut — par exemple — être traitée par vos soins. En revanche, une inflammation grave causée par une entorse, une fracture ou encore une plaie profonde nécessite l’intervention d’un vétérinaire. Il s’agit donc de mesurer l’ampleur des maux, sans les exagérer ni les minimiser, avant de prendre vos dispositions.

Blessures superficielles : comment les soigner ?

Comme nous venons de le voir, les coussinets sont sujets aux blessures. En fait, cela est tout à fait normal dans le sens où ces membranes fragiles sont directement en contact avec le sol. Pour soigner ce genre de blessure superficielle, nettoyez d’abord la plaie en appliquant dessus une solution antiseptique. Ensuite, retirez l’élément qui a causé la lésion. Enfin, recouvrez la blessure de compresse et maintenez le tout par une bande de gaze. Vous devez, dès lors, veiller à ce que le chien ne s’adonne pas au léchage de son pansement. Pensez également à le changer régulièrement.

En outre, si vous constatez que votre chien boite après une balade et que vous en ignoriez la raison. Obligez-le à se reposer. Si le mal persiste, n’attendez pas plus longtemps pour aller chez le vétérinaire.

Bon à savoir

Pour que vos soins se passent sans anicroche, restez calme, car le chien ressent votre stress et sera lui aussi stressé. Ainsi, avant de désinfecter la blessure, de panser les plaies…il faut que tout soit en place pour permettre une intervention sereine et dans le calme.

À quel moment faire appel à un vétérinaire pour les blessures à la patte du chien ?

En fait, le vétérinaire doit tout savoir de votre chien. Mettez-le au courant des blessures les plus insignifiantes aux plaies les plus graves.

En cas de fracture, le docteur posera un plâtre pour immobiliser la patte de votre toutou. L’os se ressoudera alors avec le temps.

D’autre part, il arrive que les coussinets soient profondément blessés. Dans ce cas, le vétérinaire désinfectera d’abord la plaie. Ensuite, il peut soit poser des agrafes, soit suturer la blessure.

En fin de compte, il est toujours prudent de demander l’avis du vétérinaire avant de prendre n’importe quelle décision. Cela, peu importe la gravité de la blessure à la patte.

Assurer son animal pour le couvrir en cas de blessures : une bonne idée ?

Les assurances peuvent en effet prendre en charge les frais de soin en cas de blessures à la patte. Cependant, cela dépendra du type de couverture que vous choisissez pour votre chien. Comme les lésions de ce genre sont assez banales, optez pour l’assurance qui couvrira les blessures à la patte.

La gale des oreilles : comment débarrasser nos chiens de ce parasite ?

Lorsque l’on parle de soin du chien, nous ne pouvons pas écarter la possibilité qu’un autre animal puisse lui transmettre une maladie. Sachez dès lors que la gale des oreilles du chat est facilement transmissible aux chiens et aux furets.

Qu’est-ce qui entraîne la gale des oreilles chez les chiens ?

Votre toutou a la gale des oreilles ? L’être vivant à blâmer n’est autre qu’un acarien, qui mesure à peine moins d’un millimètre appelé Otodectescynotis. Se nourrissant de cérumen et de cellules mortes situés dans la paroi auriculaire, ce parasite se transmet d’un animal à un autre par simple contact. La femelle pond directement dans le conduit auditif. Ainsi, lorsque la population de parasites devient trop importante, il arrive que ces acariens partent à la conquête de la totalité de la peau de l’animal. En outre, cette facilité de transmission fait en sorte que les animaux touchés sont souvent des chats et chiens issus d’une collectivité. Si vous avez fait l’achat de votre chien dans un centre d’élevage, pensez à vérifier s’il n’a pas la gale. C’est une première protection que vous pouvez lui donner.

Quels sont les effets de la gale des oreilles des chiens ?

Mis à part les désagréments causés par les démangeaisons, les comportements qui changent, d’autres conséquences plus néfastes peuvent arriver à un chien ou à un chat galeux. En effet, la gale des oreilles n’est pas une maladie mortelle. Mais elle peut provoquer l’otite. Par ailleurs, il se peut que votre animal se gratte tellement fort les oreilles qu’il en arrive à déchirer son pavillon auriculaire.

D’autre part, l’une des conséquences de la gale des oreilles que l’on rencontre fréquemment est la transmission de la femelle à ses chiots.

Comment faire pour lui ôter la gale des oreilles ?

La réponse ne sera certainement plus une surprise pour vous, mais seuls les vétérinaires peuvent guérir complètement vos animaux de compagnie. Dès lors, avant de diagnostiquer une gale des oreilles du chien, le vétérinaire doit bien regarder à l’intérieur de l’oreille de votre toutou, à l’aide d’une loupe spéciale. Il cherche ainsi à mettre en évidence la présence de corps étranger ou d’infection. Lorsqu’il a été établi que votre chien est bien atteint de la gale des oreilles, le vétérinaire prescrira un médicament qui peut prendre plusieurs formes.

Que ce soit une solution à appliquer au compte-goutte dans l’oreille de votre chien ou une pommade, les médicaments doivent être utilisés aussi longtemps que le vétérinaire le dira. En effet, vous pourrez être tenté d’arrêter le traitement lorsque votre animal vous semblera aller mieux. Mais attention ! Bien qu’il semble en pleine forme, le chien peut encore dissimuler des bactéries dans une partie externe — ou interne —de ses oreilles. De fait, il faut respecter scrupuleusement la durée du traitement.

Ensuite, vous devez nettoyer délicatement tous les jours les oreilles de votre chien. Pour cause, cela élimine directement les acariens qui se trouvent dans ces zones.

Enfin, si vous avez d’autres animaux domestiques pouvant contracter cette maladie, il vaut mieux les soigner également. Cela évitera que la gale revienne. Sachant que la reproduction de ces acariens se fait de manière fulgurante !

Est-ce possible de soigner la gale auriculaire avec des produits naturels ?

La réponse est oui ! Par ailleurs, la méthode est relativement facile à mettre en pratique. En fait, il suffit de chauffer de l’huile d’amande douce dans une cuillère sur une bougie. Ensuite, versez-en quelques gouttes lorsqu’elle est assez tiède pour que votre chien puisse la supporter. Enfin, avec un mélange d’eau tiède et de vinaigre d’alcool blanc, nettoyez délicatement l’oreille de votre chien et enlevez-lui le cérumen ramolli. Néanmoins, vous aurez toujours besoin de l’avis du vétérinaire concernant la durée du traitement.

Quel traitement maison suivre pour soigner une infection des oreilles du chien ?

Traitements faits maison pour l'infection d'oreille de chien

L’otite est également une maladie plus ou moins courante chez le chien. Pour prendre soin de lui et afin d’éviter ce genre de problème, vous devez vérifier régulièrement l’état de ses oreilles. Il faudra, en outre, nettoyer ses organes auditifs au moins une fois par semaine avec l’une des solutions suivantes :

L’huile d’olive ou l’huile d’amande douce pour le soin du chien et de ses oreilles

En fait, le principe est tout simple, il suffit d’enlever le cérumen avec l’une de ces huiles. Il faut auparavant la chauffer et attendre qu’elle tiédisse. Par ailleurs, préférez un linge propre ou une compresse au coton-tige. En effet, ce dernier risque de s’effilocher et d’entrer dans l’organisme de votre chien en passant par les oreilles.

Le vinaigre de cidre : un produit naturel incontournable pour lutter contre les infections

Là, il faut tout simplement mélanger à parts égales de l’eau tiède et du vinaigre de cidre. Servez-vous de ce mélange pour nettoyer les oreilles de votre animal de compagnie en cas d’infection auriculaire.

Encore plus de détails dans l’article sur les traitements faits maison pour l’infection de l’oreille du chien.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021