Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Quels sont les aliments interdits pour les Chihuahuas ?

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chien >
  3. Nourriture du Chihuahua >
  4. Aliments interdits au Chihuahua
Aliments interdits au Chihuahua

Véritable petite boule de nerfs, le Chihuahua est un petit chien rapide et alerte au tempérament digne d’un Terrier. Adorable avec sa petite meute, il peut aller jusqu’à se montrer désagréable s’il est provoqué. C’est un joueur, un petit bagarreur. En connaissance de ce profil, on pourrait s’attendre à ce qu’il ait besoin d’une quantité non négligeable de protéines ou encore de matières grasses. En réalité, sa dose de protéines doit être modérée. Comme à l’habitude des chiens de petite taille, le Chihuahua a des besoins alimentaires relativement spécifiques qu’il convient de suivre pour le garder en bonne santé. Certaines maladies génétiques peuvent aussi lui causer du tort. Il sera donc particulièrement sensible à certains aliments. Tout propriétaire de Chihuahua vous dire que la race possède probablement l’un des plus délicats des petits estomacs. Ils tombent plus facilement et rapidement malades que la plupart des autres races après avoir ingéré certains éléments.

L’importance d’une alimentation ciblée pour le Chihuahua

L’élément-clé de leur bonne santé est la nutrition. Bien manger lui garantit une espérance de vie rallongée grâce à une source idéale en nutriments et énergie au même titre que tous les autres chiens. Il nécessite alors une diet haut de gamme et Premium de marque traçable et reconnue.
Seulement, comme toute petite race, il a également des besoins précis, y compris sur des comportements alimentaires à éviter quel que soit l’âge. Ironiquement, le Chihuahua est un animal qui n’est pas conscient de sa petitesse et qui pense pouvoir manger comme un Husky ou un Boxer aussi bien en quantité qu’en qualité. Le problème se pose quand ses propriétaires se prêtent au jeu et acceptent de le choyer de nourriture plus qu’il ne le faudrait. En termes de quantité, cela mène généralement à l’un des fléaux rencontrés chez la race : le surpoids et l’obésité.

Mais c’est davantage le contenu de son alimentation qui nous intéresse. Amadoués par l’attitude taquine du chien, les propriétaires du Chihuahua cèdent souvent à quelques collations et restes de table destinés aux humains. Une étude affirme qu’ils peuvent représenter jusqu’à un tiers de l’apport alimentation du chien au quotidien dans certains cas. Choyer son chien est tout à l’honneur du maître. Encore faut-il le gâter de la meilleure des façons. L’avis de vétérinaires et des nutritionnistes à ce sujet est unanime. Les restes de table humaine sont à éviter sans compromis. La suralimentation comme l’inadaptation du régime peut causer des problèmes chez le chien dès ses premières semaines (chiots) et se prolonger tout au long de sa vie. On pense, par exemple, à une croissance anormale des os avec notamment un affaiblissement de la courbure des os, des troubles cutanés et du rachitisme.

Dans les cas d’ingestion indésirable grave, les aliments peuvent perturber, voire menacer, le système immunitaire. Lorsque celui-ci est touché et qu’il n’est plus en mesure de distinguer un bon élément d’un intrus, cela peut créer des interférences et une chaîne de réactions allergiques. Parmi les problèmes de santé directement liés à la nutrition très communs chez le Chihuahua, nous avons :

  • les crises d’épilepsie : dans la majorité des cas, elles n’évoluent pas et bien qu’impressionnantes, elles ne sont pas douloureuses. Cependant, elles révèleront des problèmes sous-jacents plus préoccupants au niveau des nerfs, de la colonne vertébrale ou encore du cerveau.
  • les maladies cardiaques : le Chihuahua est particulièrement sensible aux maladies valvulaires. Elles peuvent être responsables d’insuffisance cardiaque lorsque la valve entrave le transport du sang vers le cœur.
  • l’hydrocéphalie : il s’agit d’un trouble qui touche le système nerveux central quand il subit une pression anormale du liquide céphalorachidien. Les symptômes sont divers et incluent le comportement hypercompulsif, la crise d’épilepsie, la démence, le trouble neurologique ou encore la difficulté respiratoire.

Les aliments interdits pour le Chihuahua

Comme une majorité de chiens, le Chihuahua est susceptible de manger tout ce que vous leur donnez, la curiosité alimentaire étant une seconde nature. Tous les aliments indésirables pour chien ne sont cependant pas à loger à la même enseigne. Certains d’entre eux provoqueront de simples maux de ventre et de l’inconfort, tandis que d’autres, comme ceux de cette liste, peuvent aller jusqu’à mettre leur vie en péril si la quantité ingérée est trop importante ou qu’ils ne sont pas traités à temps.

Le chocolat

Le chocolat contient du théobromine qui est un composant diurétique et stimulant très toxique chez tous les canidés. Étant donné le stimulus que le chocolat provoque, le principal symptôme est une augmentation considérable du rythme cardiaque et une miction plus fréquente.

Le xylitol

Bien que l’ensemble des édulcorants artificiels soit néfaste pour le Chihuahua, le xylitol tient une place à part dans les manifestations qu’il provoque. Quelle que soit la quantité ingérée, il peut provoquer une montée d’insuline qui s’accompagnera souvent de convulsions. En plus grande portion, le xylitol peut entraîner une insuffisance hépatite, des lésions cérébrales ou le décès.

La pâte à levure

La pâte à levure est l’un des éléments les plus dangereux pour un chien en raison du risque imminent de fermentation dans l’organisme de l’animal. Sa fermentation mène nécessairement à une intoxication d’ordre alcoolique avec un niveau gazeux dangereusement élevé qui entraîne ballonnements et torsions de l’estomac. Le pronostic vital est alors engagé.

L’alcool

Toujours sur le thème de l’alcool, sa consommation directe peut être extrêmement dangereuse pour un chien. Il engendre des difficultés respiratoires, des vomissements, des diarrhées ainsi que des convulsions. Vous pourrez aussi observer une perte de coordination, une dépression du système nerveux ainsi qu’une acidité sanguine présentant des anomalies.

La famille des oignons

Plus précisément, il s’agit des plantes herbacées de la famille Allium. Qu’il soit cru, cuit ou en bouillie, l’oignon est très toxique en raison des sulfoxydes et des disulfures qu’il contient. Les herbacées de la famille Allium peuvent engendrer des problèmes gastriques ainsi que provoquer l’anémie hémolytique, bloquant l’irrigation en oxygène.

Les aliments déconseillés pour le Chihuahua

Cette deuxième catégorie couvrent les ingrédients qui ne sont pas systématiquement toxiques à la première prise, mais peuvent s’avérer dangereux en cas de récidive ou de ration excessive ingérée. On compte dans cette liste les fruits aux noyaux contenant du cyanure, les noix de macadamia, les noisettes, l’avocat ou encore l’os cuit.

Les cerises, les prunes et les pêches

Le cas de ces fruits relèvent surtout de la taille de leurs pépins et de leurs graines dans la mesure où ils peuvent rapidement aller se loger dans l’appareil intestinal bien menu du petit chien. La deuxième raison est que ces noyaux contiennent également des oligo-éléments de cyanure. Bien qu’il faille une dose conséquente pour prétendre à une intoxication, les fruits qui possèdent un noyau de la sorte restent toxiques pour l’animal.

Les noix de macadamia et les noisettes

Les noix de macadamia et les noisettes sont les formes de noix les plus préjudiciables pour les Chihuahuas. La sensibilité canine pour les noix s’explique par la présence de champignons microscopiques dans la pulpe lorsqu’elles tombent des arbres. Se nourrissant d’humidité, les mycotoxines se développent, se révélant très dangereuses pour l’animal qui en consomme.

L’os (cuit)

L’os, pour sa composition, ne présente pas de dangers imminents. Il peut même présenter l’avantage de contribuer à la bonne tenue dentaire de l’animal lorsque ce dernier se gratte les dents dessus. Le problème se pose lorsqu’il est chauffé et qu’il devient cassant. Les morceaux osseux peuvent alors gravement endommager la muqueuse intestinale.

L’avocat

En cas de consommation excessive, l’avocat peut causer des diarrhées ou encore des vomissements en raison de la persine, une substance toxique principalement présente dans la peau et le noyau. Dans les cas les plus extrêmes, la persine peut engendrer des blocages intestinaux et gastriques.

Les aliments à limiter pour le Chihuahua

Enfin, un certain nombre d’ingrédients peut être potentiellement nocif, mais ne reste souvent qu’à limiter et à consommer avec modération. Bien sûr, le pourcentage de limitation peut toutefois différer d’un Chihuahua à un autre. Il en convient d’adapter ces remarques au cas bien spécifique de tout un chacun.

Les produits laitiers (et le fromage bleu)

Ne possédant pas suffisamment de lactase afin de décomposer le lactose contenu dans le produit, le chien peut ne pas digérer les produits à base de lait. Attention, certains fromages comme le fromage bleu s’avèrent d’autant plus nocifs. Le Roquefort ou le Stilton contiennent de la roquefortine C, une mycotoxine naturellement présente dans ces produits. Elle est réputée pour sa capacité à provoquer de violentes réactions allergiques chez certains chiens dont les convulsions.

Les viandes et les œufs mal cuits

Le cas concerne les chiens qui bénéficient d’un régime à base de viande crue. Auquel cas, l’hygiène de la viande doit être irréprochable car, dans certains cas, morceaux de bœuf ou œufs peuvent renfermer des bactéries comme de la Salmonella ou encore le E. coli.

Les aliments sucrés, salés et gras

Les croquettes ou les snacks avec sucres ajoutés, l’excès de sel ou encore les plats frits ne sont clairement pas recommandés pour un Chihuahua. Ils peuvent entraîner une multitude de complications de santé et des problèmes dentaires et parodontites. Ils exposent considérablement le chien à un risque d’excès pondéral par la même occasion. Les acides gras, à l’excès, peuvent mener à une pancréatite tandis que le sodium, à très grande dose, peut engendrer une intoxication alimentaire.

Comment savoir si le Chihuahua a mangé un aliment indésirable ?

En fonction de ce qu’il aura ingéré, le Chihuahua ne présentera pas nécessairement les mêmes symptômes. De plus, la quantité de la portion consommée ainsi que son état de santé de base comptent parmi les autres facteurs déterminants. Certains signes restent néanmoins répandus dans le cas d’une réaction négative à l’alimentation chez le Chihuahua, certains que le petit chien partage avec d’autres races :

  • les maux gastriques
  • les maux intestinaux
  • la salivation abondante
  • les réactions cutanées
  • la chute du niveau d’énergie
  • la salivation excessive
  • la perte d’appétit
  • les vomissements
  • la diarrhée

Notre avis sur les aliments interdits au Chihuahua

Tout d’abord, peut-on parler d’intoxication alimentaire dans tous les cas ? Pas toujours. Si certains ingrédients se révèlent bel et bien toxiques, d’autres ne sont qu’inappropriés pour la diet des animaux canins. Auquel cas, il faut savoir réagir de manière adaptée. Si votre chien est victime d’une intoxication, prenez contact immédiatement avec votre vétérinaire pour une intervention et plus de conseils quant aux démarches à suivre.

Un examen complet immédiat sera toujours plus fiable que de simples premiers soins effectués à la maison. En cas de réactions allergiques ou d’intolérances à certains produits alimentaires, commencer par faire jeûner votre chien durant 24 h. Lorsqu’il se mettra à vomir, n’offrez-lui que de l’eau. S’il révèle même besoin de vomir après 24 h, il nécessitera l’intervention d’un spécialiste. Dans certains cas, le vinaigre de cidre de pomme peut aussi aider, tout comme le charbon actif, car il permet d’absorber les toxines.

FAQ

Quelle est la meilleure alimentation pour un Chihuahua ?

La meilleure diet pour un Chihuahua consiste en un repas varié, de recette équilibrée et soucieuse de sa sensibilité accrue pour les problèmes de digestion, cardiaques et d’intolérances alimentaires. Il doit consommer aussi bien de la viande musculaire que des abats nobles, des fruits et des légumes dès ses 2/3 mois. Le poulet, la dinde et l’agneau sont particulièrement préconisés, car il s’agit de viandes maigres et ne représentent pas de risques pour la corpulence, le poids de forme idéal du chien ni pour son profil cardiaque. Enfin, comme pour tous les chiens, sa nutrition doit comporter des oméga 3 et 6, des minéraux et des vitamines nécessaires à sa bonne santé.

Quels légumes peut-on donner à un Chihuahua ?

De manière générale, les légumes les plus préconisés chez les Chihuahuas sont le chou Kalé (aussi appelé frisé) pour son apport en vitamine A et K ainsi que le fer pour la construction osseuse, oculaire, immunitaire ou encore le métabolisme. Les épinards fournissent en potassium, en vitamines B6, B9, E et en potassium. D’autres légumes comme le concombre, la betterave, le céleri, les petites carottes et les haricots verts.

Quel fruit est bon pour le Chihuahua ?

La banane peut être une option intéressante, mais sa richesse calorique en fait un ingrédient à limiter surtout s’il n’est pas en période de grande activité. Veillez à ne pas le nourrir de pelures sous risques d’une réaction alimentaire supplémentaire. En revanche, il peut consommer sans danger les myrtilles et les canneberges. Les autres meilleurs fruits tant sur le plan nutritif que gustatif incluent le melon et les pommes. Attention cependant à ce qu’il n’ingère pas les pépins de cette dernière. Enfin, la pomme présente également un avantage du point de vue du budget de par son tarif modique

Partager ce contenu

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022