manage_search

La gale du chat : le dossier complet

  1. Les soins >
  2. Soin du chat >
  3. Maladies de peau des chats >
  4. Gale du chat
Gale du chat

Certaines légendes prétendent que les chats ont 7 vies. Ils sont en effet résistants à bien des aléas grâce à leur agilité. Cependant, ils ne sont pas à l’abri d’affections qui peuvent se révéler douloureuses ou handicapantes. C’est le cas, notamment, des maladies de peau. Elles sont un sujet d’inconfort pour l’animal et de préoccupations pour ses maîtres. Parmi celles-ci, la gale est particulièrement répandue. La clinique vétérinaire Opalia considère qu’environ un tiers des chatons sont affectés par la gale de l’oreille interne. Et cette maladie ne se limite pas à cet endroit. Elle peut aussi se manifester sur le lobe de l’oreille, le cou, la tête ou les pattes.

Qu’est-ce que la gale du chat ?

Trois types de gale sont susceptibles de contaminer votre chat. La première est celle qui touche les oreilles, la gale otodectique. Les deux autres atteignent d’autres parties du corps, en particulier la tête. La gale notoédrique est spécifique au chat. La gale sarcoptique touche surtout le chien, qui peut la transmettre au chat. Les trois se manifestent par des lésions cutanées, qui provoquent des démangeaisons intenses.

La gale auriculaire

gale auriculaire du chat

La gale des oreilles est la forme la plus couramment rencontrée.

L’otodecte cynotis, l’acarien responsable de la gale des oreilles

La gale auriculaire est également appelée gale otodectique. Ce nom vient de l’acarien responsable de l’infection : l’otodecte cynotis. Ce parasite microscopique se transmet par contact et s’installe dans le conduit de l’oreille. Un contact avec un autre animal porteur ou du matériel infesté suffit à introduire les parasites.

Le cycle de vie de l’otodecte cynotis

L’otodecte cynotis trouve dans l’oreille du chat un milieu très favorable à son développement. Il y fait chaud et humide et il fournit de la nourriture. Il s’y nourrit de cérumen, de débris cutanés et de sang. Les femelles creusent des galeries sous la peau pour y pondre leurs œufs. Ces tunnels sont à l’origine des lésions et des démangeaisons. Les œufs éclosent en 3 à 5 jours et produisent des adultes en 2 à 3 semaines.

La propagation de l’otodecte cynotis

La vitesse de reproduction de l’otodecte conduit à l’apparition d’une véritable colonie, devenant rapidement invalidante. Le chat cherche à se débarrasser des intrus en se grattant et en secouant la tête. Il peut ainsi transmettre la maladie à ses congénères, ainsi qu’aux chiens. À ce jour, il ne semble pas y avoir de transmission aux humains. Le docteur R.A. Lopez a relaté une experience dans le Journal of the American Veterinary Medical Association en 1993.

La gale de la tête et du corps

gale de la tête et du corps du chat

La gale du corps peut prendre deux formes : la gale notoédrique et la gale sarcoptique.

La gale notoédrique

La forme notoédrique est provoquée par l’acarien Notoedres Catii et touche essentiellement les félins. Elle se manifeste par des croûtes sur les lobes des oreilles et la tête. Le chat souffre de fortes démangeaisons et le grattage peut provoquer la perte des poils.

La gale sarcoptique

La gale sarcoptique est due à l’acarien sarcoptes scabiei var canis. Elle touche principalement les chiens, mais peut être transmise aux chats du foyer.

Reconnaître la gale du chat : les signes qui ne trompent pas

Quelle que soit sa forme, il est important de faire le diagnostic de la gale au plus tôt. Certains signes doivent vous alerter.

  • Votre chat se gratte en permanence. La gale se manifeste principalement par des démangeaisons ou prurit. Si vous constatez qu’il se gratte beaucoup, procédez à un examen minutieux des zones concernées.
  • Le chat secoue fréquemment sa tête. Si le chat est victime de la gale, en particulier auriculaire, il cherche à se débarrasser des parasites. Il secoue alors la tête de façon appuyée.
  • Des croûtes apparaissent sur ses oreilles et sur son corps. Elles peuvent être dues à une allergie, mais surtout aux piqûres des parasites.
  • Votre chat ne vous laisse pas approcher son oreille. Son oreille est douloureuse, il va chercher à la protéger et à vous en interdire l’accès.
  • Le chat est très agité. L’animal a des difficultés à rester statique, il devient très agité ou dort difficilement.
  • Du liquide noirâtre s’écoule de ses oreilles. La production de cérumen est accélérée et s’échappe de l’oreille. Elle dégage une odeur forte.
  • Des plaies apparaissent. À force de se gratter, le chat peut se blesser jusqu’au sang.

Les traitements de la gale du chat selon la zone infectée

La gale du chat est une maladie bénigne. Cependant, elle est gênante et douloureuse pour l’animal et influe sur sa bonne santé. Elle peut aussi conduire à des infections annexes, comme l’otite ou la perforation du tympan. Elle a des conséquences sur son aspect physique, qui peut conduire au rejet de l’animal. Il y a donc lieu de ne pas prendre de risques et de traiter au plus vite.

Traitement de la gale auriculaire

Vous avez remarqué une lésion et suspectez une gale des oreilles chez votre chat ? N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire, qui fera un examen approfondi pour confirmer le diagnostic. Il inspectera les oreilles pour vérifier la présence d’acariens. En cas de doute, il fera une analyse de sang, et/ou un prélèvement cutané pour une mise en culture. En fonction des résultats, il pourra vous prescrire un traitement local ou général.

Traitement local de la gale auriculaire

Il doit se faire dans les deux oreilles, même si une seule semble atteinte. Il s’opère en plusieurs étapes :

Nettoyage minutieux du conduit auditif.

Il se fait à l’aide d’une solution nettoyante, appliquée à l’aide d’un linge de coton. Le but est d’éliminer l’excédent de cérumen, les rejets des acariens et tout débris qui obstrue le conduit.

Instillation d’une solution acaricide

Pour se débarrasser des acariens qui causent la gale, il faut les détruire. Cela peut se faire à l’aide de gouttes ou de pommade.

Massage des oreilles.

Un massage doux de l’oreille permet de bien faire pénétrer le produit dans le conduit auditif et d’atteindre le maximum d’acariens.

Renouvellement et persistance du traitement

Le traitement est généralement à appliquer deux fois par semaine. Cela permet d’éliminer les larves qui auraient éclos entre temps, les œufs n’étant pas sensibles au traitement. Il faut compter quatre semaines pour se débarrasser des importuns. Tout traitement interrompu avant élimination complète des otodectes cynotis risque de devoir être repris.

Traitement externe de la gale auriculaire

Pour appliquer un traitement local, il est impératif que votre chat soit coopératif. S’il refuse que vous touchiez à ses oreilles, il faut passer au traitement externe. Celui-ci prend la forme d’un spot-on. À l’aide d’une pipette, le produit acaricide est déposé entre les deux omoplates du chat. Il se diffuse alors vers les oreilles. L’application a lieu une fois par mois en période d’infestation.

Traitement de la gale du corps

Pour les cas de gale transmis par Notoedres Catii ou Sarcoptes scabiei var canis, le traitement est à la fois local et oral. Il est prescrit par le vétérinaire

Soins locaux de la gale du corps

Il y a lieu de traiter et désinfecter toutes les zones infestées. Pour cela, vous sacrifierez les parties du pelage qui sont couvertes de croûtes. Cela commence avec tonte soigneuse, que vous pouvez confier à un toiletteur ou un vétérinaire. On applique ensuite une lotion traitante pour éliminer les acariens. Les œufs sont insensibles au traitement et continuent de produire des larves. Il faut donc traiter au moins deux fois par semaine pendant un mois pour les éradiquer.

Soins généraux de la gale du corps

En plus du traitement local, le vétérinaire va souvent prescrire un traitement externe. Il peut consister en :

  • Produits appliqués en spot-on à l’aide d’une pipette.
  • Injections de produits acaricides.
  • Comprimés à faire avaler à l’animal.

Les traitements naturels contre la gale du chat

D’une manière générale, l’automédication n’est pas recommandée pour traiter la gale du chat. Il est important que l’acarien responsable de la maladie soit bien identifié et neutralisé en conséquence.
Cependant, certaines huiles essentielles peuvent apporter un soulagement si elles sont appliquées pendant au moins deux semaines. Il s’agit notamment des huiles essentielles d’ail, de coco, de marjolaine ou d’huile d’olive.
Le vinaigre de cidre est également une option. Ces traitements naturels peuvent venir en complément d’un traitement traditionnel.

Comment prévenir la gale du chat ?

La gale du chat est transmise lors de contacts avec ses congénères porteurs de la maladie. Votre petit animal peut aussi la contracter en présence d’un chien atteint de gale sarcoptique. À moins de le confiner à la maison, votre chat a donc de forts risques de la contracter. Comment l’éviter ?

Traitement préventif

Afin d’éviter la contamination par les parasites, adoptez un rythme de traitement antiparasitaire mensuel. Sur les conseils de votre vétérinaire, vous trouverez des produits s’attaquant à plusieurs parasites. Outre les acariens, vous éloignerez ainsi les poux, puces ou vers intestinaux.

Restriction des contacts

Si vous devez confier votre chat en gardiennage, assurez-vous que les lieux sont propres et bien tenus. Privilégiez un mode de garde en espaces individuels pour éviter toute contagion. Soyez également vigilants sur la désinfection du matériel en salon de toilettage.

Nettoyage régulier des espaces réservés à votre chat

Maintenez bien propres son coin repas, sa litière et l’endroit où il dort. Si vous avez plusieurs animaux, essayez de leur donner des espaces séparés. S’ils sont fréquemment en contact les uns avec les autres, surveillez bien l’état de leur pelage et de leurs oreilles.

Notre avis sur la gale du chat

La gale du chat est une affection fréquente qui gâche la vie de notre animal préféré. Il est donc important de s’en débarrasser sans attendre.
Gale auriculaire ou gale du corps, les symptômes, les traitements et la prévention diffèrent peu. Ils nécessitent cependant les conseils avisés du vétérinaire, qui sélectionnera le traitement le mieux adapté.

FAQ

Est-ce que la gale du chat est transmissible à l’homme ?

Les risques de contagion par la gale du chat sont minimes pour l’homme. Seule la forme sarcoptique, rare chez le chat, peut l’atteindre, sans toutefois s’installer. Le sarcopte scabiei ne peut pas se reproduire sur une peau humaine.

Comment se débarrasser de la gale du chat ?

Il faut bien suivre les conseils du vétérinaire, qui va déterminer quel acarien est en cause. Un traitement par soins locaux et/ou soins externes permet de se débarrasser du parasite responsable.

Est-ce que la gale du chat se soigne ?

Oui, fort heureusement, la gale du chat est facile à soigner. Il faut bien appliquer le traitement pendant un minimum de quatre à cinq semaines.

Comment différencier la teigne et la gale du chat ?

Si les signes cliniques sont parfois similaires, les causes de la gale et la teigne sont différentes. La teigne, ou infection à dermatophytes, est causée par des champignons et non des acariens. Il s’agit de microsporum, des champignons filamenteux qui colonisent la peau.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024