Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Comment bien prendre soin de son chat ?

  1. Les soins >
  2. Soin du chat
prendre soin de son chat

C’est un fait, les Français adorent les chats. En effet, selon Statista Research Department, l’Hexagone est le troisième pays en Europe à avoir une forte population féline. Leurs statistiques ont alors dénombré 14,2 millions de chats en France. Vous aussi, vous souhaitez faire l’adoption de votre premier chat ? Il est de votre devoir de vous en occuper convenablement si vous voulez le voir heureux. Les visites chez le vétérinaire pour le suivi de la santé de votre chaton ou de votre chat adulte seront de mise. Par ailleurs, le choix de sa nourriture, les accessoires comme la litière et les jouets figureront également dans vos priorités. Eh oui, le soin des animaux demande la plus haute attention du maître. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le soin de votre animal de compagnie !

Ne payez plus vos frais vétérinaires. Comparez et trouvez l’assurance santé animale la moins chère.
JE COMPARE

Quels sont les différents types de soins à prodiguer à son chat ?

Sans compter l’intervention du vétérinaire en cas de maladie, le soin du chat peut avoir de nombreuses facettes. D’un côté, il y a les soins indispensables au quotidien. Et de l’autre, les soins de prévention.

Prendre soin du chat quotidiennement : un must !

Lorsque le chat se lèche le corps, vous avez l’impression que c’est un animal propre. Et vous avez raison. Cependant, il a besoin d’un petit coup de pouce au quotidien pour préserver sa santé et la beauté de son pelage.

Les yeux, les oreilles et les dents : à surveiller régulièrement

Les yeux du chat sont des organes sensibles que vous devez inspecter quotidiennement. Vous pouvez dès lors les nettoyerà l’aide d’un sérum ou d’une solution spécialement fabriquée à cet effet. Pour l’appliquer, servez-vous d’un coton qui ne s’effiloche pas. Par ailleurs, si vous remarquez des écoulements anormaux (comme des larmes) ou des rougeurs, informez immédiatement le vétérinaire.

Les oreilles doivent également être surveillées, car cet animal est sujet à la gale des oreilles. Inspectez l’appareil auditif de votre matou et enlevez le cérumen. La raison en est simple : l’acarien responsable de cette maladie s’en nourrit. Dans le cas où des croûtes s’accumulent dans l’oreille du minet, contactez également le vétérinaire. À noter que trop de cérumens dans les oreilles sont susceptibles d’entraîner l’otite. Il est, donc, de votre devoir de nettoyer, tous les jours, cette zone pour assurer la bonne santé de votre ami poilu.

Mais ce n’est pas tout, le maître devra rester vigilant en ce qui concerne l’hygiène bucco-dentaire de son matou. Lorsqu’une mauvaise odeur émane de sa cavité buccale, passez cette information à la clinique animalière la plus proche. Votre félin a peut-être besoin d’un détartrage. Dès lors, brossez ses dents au quotidien avec un dentifrice spécial pour chat et une brosse adaptée.

Brosser et donner un bain à son chat : les astuces

Le brossage et le bain figurent parmi les soins obligatoires qu’il faut prodiguer à votre animal de compagnie. Tout en le brossant, vous en profiterez pour voir s’il n’a aucune blessure au niveau de la peau. Vérifiez également la présence d’éventuels puce, mites et autres parasites.

Si votre minet a des poils courts, l’entretien du pelage se fera une fois par semaine. Lors des périodes de mues, faites-le tous les deux jours. En revanche, si vous avez un chat à poil long, pensez à le brosser tous les jours. Il faudra, évidemment, vous équiper des bons accessoires. Notez que si vous omettez de faire un brossage régulier, votre chat ingurgiterait une trop grande quantité de poils lorsqu’il fait lui-même sa toilette. Il lui sera alors difficile de les régurgiter et il en tombera même malade.  

Sachez, par ailleurs, que le bain ne vient pas forcément après chaque brossage. Mais lorsqu’il a lieu, il faut qu’il soit précédé d’un bon coup de brosse. Dans le cas où vous venez d’adopter un nouveau chat adulte à la maison, demandez à un professionnel de lui donner son bain s’il ne se laisse pas faire. En effet, cet animal doit s’habituer aux bains, et ce, dès son plus jeune âge. Dans le cas contraire, chaque toilettage sera un calvaire pour son maître.

Conseils : achetez un shampoing spécifique pour effectuer son lavage, dès que c’est nécessaire. C’est à la fois une excellente manière d’aider votre matou à se débarrasser des puces et de le faire reluire comme un sou neuf !

Nettoyer la litière du chat : un devoir de plus pour le maître

La litière du chat demande effectivement une attention particulière. Vous devez avant tout savoir que votre compagnon à quatre pattes aime avoir son odeur dans une maison. C’est sa manière de marquer son territoire. De fait, si vous changez sa litière au quotidien, il s’empressera d’y faire ses besoins, car il ne retrouve plus son odeur. Il vaut donc mieux changer sa litière tous les deux jours et non de façon journalière.

Jouer avec le félin pour le maintenir heureux et en forme

Le jeu permet de se dépenser et de s’amuser. L’instinct de chasseur dans votre boule de poils le poussera toujours à débusquer et à traquer tout ce qui bouge. Il faudra, dès lors, s’équiper de jouets qui lui conviennent.

D’autre part, lorsque votre animal joue, il dépense de l’énergie. Ainsi, il ne risque pas de se trouver dans un état de surpoids. En effet, en plus d’exposer votre chat à de nombreuses maladies, un surpoids risque d’affecter son bien-être et de réduire considérablement son espérance de vie.

Pour toutes ces raisons, vous devez trouver le temps de jouer avec vos chatons ou vos chats adultes, car il y va de leur santé.

Permettre au chat de s’abreuver à sa guise

À l’instar de tous les animaux domestiques comme le chien et l’oiseau, le chat a également besoin de boire de l’eau. Sa gamelle doit alors lui plaire pour qu’il vienne s’y abreuver. Si jamais il est catégorique et refuse de boire dans celle-ci, faites l’achat d’une fontaine à eau pour chat. En effet, ces animaux préfèrent boire l’eau qui coule au lieu de celle qui stagne. Toutefois, si votre minou boit dans une gamelle, il faut que celle-ci contienne en permanence de l’eau fraîche et propre.

Une nourriture adéquate pour un chat en bonne santé

L’alimentation (lait, croquettes, repas maison, etc.) est un point sur lequel il ne faut pas plaisanter. En effet, vous ne pouvez pas prétendre prendre bien soin du chat si vous ne lui donnez pas convenablement à manger. Premièrement, vous devez savoir que l’animal n’aura pas envie de manger si vous mettez sa gamelle à proximité de son bac à litière. Ensuite, il n’apprécie pas les gamelles en plastique, car il considère certains composants du plastique comme étant des répulsifs. Préférez donc les gamelles en porcelaine ou en acier inoxydable. Choisissez également une gamelle pas trop profonde, car le chat aime voir ce qui se passe autour de lui lorsqu’il mange. Enfin, sachez qu’il n’aime pas la nourriture froide. Il pense, en effet, qu’il a à faire à un cadavre et ne voudra pas y toucher. Pensez dès lors à lui offrir des aliments à température ambiante ou tiède.

En ce qui concerne son menu, donnez-lui de la pâtée pour chat le matin et des croquettes tout au long de la journée. Attention ! Il faudra les choisir en fonction de la race, de l’âge et du comportement de votre moumoute.

Les soins du chat à prodiguer à titre préventif

Ces soins consisteront, vous l’aurez compris, à prévoir toute forme de problèmes chez le chat. En outre, ces soins auront lieu de manière ponctuelle et non journalière.

Les vaccins : indispensables pour assurer la bonne santé de votre félin domestique

C’est entre la huitième et la neuvième semaine de vie de votre chaton qu’il aura la plupart de ses premiers vaccins. Les rappels auront lieu après douze semaines de vie. Selon EuropeanAdvisoryBoard on Catdiseases, les vaccins le protègeront des maladies suivantes :

  • La Chlamydiose ;
  • La Coryza ;
  • Le typhus du chat ;
  • La Leucose féline.

Le vaccin contre la rage se fera lorsque le chaton aura plus de trois mois.

Une fois que le chat atteint l’âge adulte, c’est le vétérinaire qui décidera de la nature des vaccins. Le docteur est le mieux placé pour connaître les éventuelles maladies que le chat peut contracter à cause de son mode de vie.

Les traitements antiparasitaires : un autre soin du chat qui mérite toute l’attention de l’éleveur

C’est dans les pharmacies et chez le vétérinaire que vous trouverez des produits pour traiter les parasites. Les puces sont, comme chez le chien, les pires ennemies du chat. À partir du moment où vous trouvez une puce dans le pelage de votre matou, sachez qu’il y en a certainement des centaines d’autres sous forme d’œufs et de larves dans votre maison. Vous devez donc réagir vite pour trouver comment vous débarrasser des puces lorsque vous en découvrez une sur votre biquet. Si vous tardez à le faire, vous risquez de voir toute votre demeure infestée. Là, il faudra un traitement pour la maison entière et pas seulement pour le chat.

Le vermifuge : un soin particulier nécessaire à la santé de l’animal et du maître

Si votre félin passe la plupart de son temps en extérieur, vous devez le vermifuger au moins quatre fois par an. En revanche, deux traitements par an suffisent pour les animaux qui restent en permanence en intérieur. Ces soins préventifs sont de nécessité première dans le sens où le chat peut transmettre des vers intestinaux à l’homme.

Par ailleurs, un matou non vermifugé peut infester le jardin du voisin et lui transmettre ses vers. Cela peut être pire si jamais une future mère attendant un heureux événement contracte les vers du chat.

Néanmoins, avant d’acheter n’importe quel vermifuge, pensez à demander les conseils d’un expert comme le vétérinaire.

Bon à savoir

Les puces peuvent transmettre le ténia à votre chat. À titre de prévention, vermifugez-le après un traitement antiparasitaire.

Prendre soin du chat : c’est prendre soin de ses griffes

Les griffes de votre compagnie à poils sont de vraies armes qui lui servent à chasser l’oiseau, le lapin et autre rongeur. Néanmoins, même s’il a été domestiqué et qu’il fait partie de la famille, votre chat n’est pas moins prédateur. Il a alors besoin de faire les griffes.

Outre l’achat d’un griffoir, la coupe et l’épointage des ongles de ses pattes doivent également se faire. Dès lors, vous aurez besoin d’une paire de ciseaux à bout arrondi en acier inoxydable, ainsi que d’une lime à ongles. Une pince spéciale peut, dans certains cas, s’avérer utile pour couper les griffes de votre « cat ». Il arrive cependant qu’un ongle s’incarne. Dans ce cas, il faut prévenir le vétérinaire.

Par ailleurs, il faut noter que votre matou peut vous transmettre une maladie contagieuse appelée « maladie de la griffe du chat ». Le chat la contracte par la morsure d’une puce et le transmet à l’homme par griffure ou morsure. Pour prévenir cette pathologie, un bon toilettage et un traitement fréquent contre les parasites sont de rigueur. Les enfants sont généralement les plus sensibles à cette maladie. Assurez-vous, dès lors, qu’ils se lavent bien les mains après avoir joué avec un animal poilu.

Comment utiliser les antibiotiques pour chat à bon escient ?

Les traitements aux antibiotiques pour chat ont pour but de guérir une infection ou une maladie bactérienne. Il convient de les utiliser avec prudence, car une mauvaise utilisation augmentera le risque d’antibiorésistance. Cela signifie que les bactéries se sont accoutumées à l’antibiotique et ont développé une résistance aux médicaments. De fait, vous ne devez en administrer à votre chat que sous les directives du vétérinaire.

De nombreux antibiotiques existent pour traiter différents types de maladies bactériennes. Dans le cas d’une infection gastro-intestinale, le métronidazole est l’antibiotique qu’il convient d’utiliser. Il y a en outre les médicaments suivants qui combattent un grand nombre de bactéries nocives pour votre chat :

  • Convenia ;
  • Doxycycline ;
  • Amoxicilline.

Bon à savoir

Toutes les bactéries ne sont pas malfaisantes. Il existe, par exemple, dans la flore intestinale du chat une bactérie qui l’aide à digérer ses aliments. Cependant, les antibiotiques ne font pas la différence entre les bonnes et les mauvaises bactéries et les combattent tous. Pour cette raison, ne vous hasardez pas à administrer à votre chat un antibiotique sans l’avis d’un vétérinaire.

Que faire si mon chat se blesse ?

Le fait de toujours tomber sur ses pattes ne protège pas forcément votre compagnon contre les blessures. En effet, sa souplesse et sa vitesse ne suffisent pas à l’immuniser totalement contre les plaies. Les intoxications, les brulures, les traumatismes, les noyades, les hémorragies… peuvent également l’affecter.

Lorsque vous apercevez une blessure sur le corps de votre animal, accourez chez le vétérinaire. Ce dernier sera le plus apte à soigner votre ami à quatre pattes.

En tout cas, en cas de blessure grave, commencez par désinfecter la plaie avec un désinfectant non irritant. Ensuite, empêchez votre chat de lécher sa blessure, car les bactéries dans sa salive risquent d’infecter de nouveau la blessure. L’empêcher d’agir ainsi pourrait le rendre de mauvais poil, mais vous le faites pour son bien. En prodiguant en premier les soins préliminaires à votre animal après qu’il se blesse, vous facilitez le travail du vétérinaire qui prendra le relais.

En général, les parties les plus touchées par les lésions sont les coussinets, le ventre, ainsi que les pattes. Les chats les plus bagarreurs rapportent souvent à la maison des blessures à la tête. C’est pourquoi les matous qui passent la majeure partie de leur temps à l’extérieur sont les plus vulnérables. En effet, ce sont les débris de verres, les clôtures (électrique ou pas) et les autres animaux qui sont les principaux responsables des blessures de votre chat.

Quels sont les traitements naturels contre la gale des oreilles du chat ?

Traitement naturel de la gale d'oreille du chat

C’est une maladie de la peau très contagieuse qui se transmet par simple contact d’un animal à un autre. Une chatte peut très contaminer ses chatons si le propriétaire ne prend pas, dans les plus brefs délais, les mesures nécessaires.

En fait, la gale des oreilles est causée par des acariens qui pondent dans le conduit auditif et qui se nourrissent de cérumens et de cellules mortes, situés dans le pavillon auriculaire. Les premiers symptômes de cette maladie sont les séances de grattage incessant. Il existe alors des remèdes naturels pour s’en débarrasser.

Les huiles essentielles font partie des traitements maison les plus utilisés pour soigner la gale des oreilles chez le chat. Bien qu’elle ne suffise pas à enlever totalement les acariens, l’huile essentielle d’olive permet de soulager les démangeaisons. Évidemment, quelques gouttes feront l’affaire, si vous utilisez ce produit naturel pour lutter contre la gale.

Vous pouvez également opter pour un mélange à base de vinaigre de cidre et d’eau. Prenez une quantité d’eau égale à celle du vinaigre de cidre. Mélangez, chauffez et une fois que le mélange est tiède, servez-vous d’un coton pour l’appliquer sur les zones contaminées par la gale.

Enfin, le vinaigre blanc peut, lui aussi, s’avérer très efficace contre la gale des oreilles. Il tue directement les acariens lorsque vous l’appliquez sur l’organe auditif de votre compagnon.

Ne payez plus vos frais vétérinaires. Comparez et trouvez l’assurance santé animale la moins chère.
JE COMPARE

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021