manage_search

Teigne du chien : causes, signes et traitements

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Maladies de peau des chiens >
  4. Teigne du chien
Teigne du chien

Considérée comme un véritable fléau, la teigne du chien est redoutée des humains tant il est contraignant de s’en débarrasser. Cette maladie de peau du chien, ne présente aucun risque vital mais est extrêmement contagieuse pour les animaux comme pour l’homme. Le responsable ? Un champignon parasite microscopique qui se reproduit et s’étend dans le poil de l’animal. Rassurez-vous, une teigne vite détectée se traitera plus facilement mais encore faut-il reconnaître cette affection cutanée dès ses premiers signes. Détection, traitement, guérison… Tout savoir sur la teigne du chien !

Qu’est-ce que la teigne du chien ?

La teigne du chien est en réalité une mycose répertoriée parmi les dermatophytoses. Cette infection à dermatophyte prend la forme d’une maladie cutanée causée par le développement de champignons microscopiques à la surface de la peau. Ces derniers se nourrissent de la kératine des poils provoquant ainsi des lésions cutanées.

Qui sont ces champignons parasites ?

Il existe différentes espèces de champignons responsables des teignes du chien.

Le principal champignon parasite incriminé est dans la majorité des cas le  » Microsporum canis « . C’est le plus répandu et celui responsable de la plupart des transmissions de teignes.

Un autre espèce de champignon parfois mise en cause est le  » Trichophyton mentagrophytes « . Il est principalement véhiculés par les rongeurs, les chats et les chiens. Les chiens de chasse sont contaminés après avoir mis le nez dans un terrier, pour rechercher des lapins par exemple.

Enfin, cette infection fongique peut aussi être causée par le  » Microsporum Gypseum « , un champignon que l’on trouve essentiellement dans la terre. Il affecte donc plus précisément les chiens qui sortent en extérieur et ont l’habitude de gratter le sol.

Comment le chien contracte-t-il la teigne ?

D’une manière générale, les champignons se reproduisent par la dispersion de leurs spores, qui, en germant, forment des filaments et donnent naissance à un nouveau champignon. Le processus est le même avec les champignons microscopiques. Lorsque les spores se dispersent et touchent la peau du chien, elle se développent en créant un réseau de filaments dénommé mycelium. Ces filaments fragilisent alors les poils qui commencent à tomber. Le champignon parasite s’incruste et se nourrit sur l’animal. Une fois la maladie contractée, la période d’incubation entre l’exposition et les premiers signes de la maladie clinique varie entre une et trois semaines.

La teigne peut s’attraper de diverses manière :

  • Directement par contact avec un autre animal contaminé (chien, chat, rongeur)
  • Indirectement à travers un support contaminé. Les spores du champignon pouvant survivre jusqu’à 18 mois en extérieur sont très résistantes. Le chien peut donc attraper cette mycose en creusant la terre.

Tous les chiens sont-ils prédisposés à attraper la teigne ?

Tous les chiens sont concernés par cette affection fongique contagieuse mais les plus exposés sont ceux présentant un système immunitaire fragile comme les chiots ou les chiens âgés. Il faut également souligner un risque de contagion accru pour les chiens vivant en collectivité (pensions, refuges, élevages…).
Enfin, même si toutes les races sont susceptibles d’attraper la teigne, les chiens de chasse et tout particulièrement les chiens fouisseurs comme les Jack Russel ou les Parson Russel Terrier sont plus exposées.

Les signes qui ne trompent pas

Cette mycose canine se manifeste de différentes manières et peut varier d’un chien à l’autre.

Les signes visibles

Au niveau du pelage, les poils fragilisés par le champignon qui se développe deviennent ternes, secs et tombent facilement.

Les zones frappées d’alopécie présentent des lésions, sortes de plaques circulaires ou ovales, de diverses grandeurs, recouvertes de squames plus ou moins agglomérés. Les plaques rouges forment des croutes. Chez le chien, les lésions sont d’abord localisées sur la tête au niveau du museau et des oreilles avant de se propager sur le cou et les membres.

La teigne canine peut aussi toucher la base des griffes en occasionnant une pelade.

Est-ce que la teigne du chien provoque des démangeaisons ?

Les symptômes diffèrent d’un chien à l’autre. Le constat est le même pour les démangeaisons. La formation de plaques et les lésions cutanées irritantes qui s’en suivent peuvent à la longue entraîner des démangeaisons persistantes.
Le chien a tendance à se gratter ou à lécher fréquemment les zones affectées. Plus que les démangeaisons, c’est d’abord et surtout l’état du pelage qui doit vous alerter de la présence de la teigne.

Les signes cliniques constatés par un vétérinaire

Dès l’apparition des premiers symptômes, une consultation vétérinaire s’impose afin de poser un diagnostic. Ce professionnel procèdera à des examens spécifiques qui confirmeront la suspicion de teigne. Les examens pratiqués sont :

  • Le test  » à la lampe de Wood « . Cette lampe à ultraviolets détecte les dermatophytes responsables de la teigne. La détection est réalisée de la même façon pour le chien ou le chat. La lampe de Wood met en évidence les champignons qui, sous l’effet des ultraviolets, prennent une couleur verdâtre fluorescente caractéristique. Il est cependant important de signaler que certaines souches de dermatophytes s’avèrent réfractaires au test. De ce fait, dans 50 % des cas, on n’obtient pas de fluorescence bien que l’animal soit bien porteur de la teigne.
  • La mise en culture d’un prélèvement cutané pour étude des souches bactériennes et l’identification du champignon responsable de la teigne. Le vétérinaire racle légèrement la peau pour prélever un échantillon. L’inconvénient de la méthode réside dans le fait que le résultat n’est pas immédiat ce qui peut retarder la mise en place d’un traitement adapté.
  • L’examen au microscope de poils prélevés autour des lésions. En repérant la présence de spores, le vétérinaire pourra déjà confirmer que le chien est ou non atteint de la teigne canine.

Les symptômes sont-ils toujours visibles ?

Si dans la majorité des cas, la présence de la teigne est rapidement identifiable, il arrive que la maladie soit aussi asymptomatique. Dans ce cas les animaux sont porteurs sains de la teigne. Ils peuvent devenir contagieux sans montrer aucune lésion cutanée ou autre signe dermatologique.
C’est la raison pour laquelle il importe de poser rapidement un diagnostic pour traiter la maladie avant qu’elle ne se développe.

Les traitements

Traiter au plus vite un chien atteint de teigne est essentiel en raison des risques de transmission de la maladie à ses congénères mais également à l’homme car il s’agit d’une affection zoonotique (transmissible aux humains). Trois types de traitements (dont la posologie dépend de facteurs tels que le poids du chien), sont administrés concomitamment. Il s’agit de :

Traitement par voie orale

Le traitement par voie orale est à base de médicaments antifongiques (azolés). Il se présente selon le cas en solution buvable, en poudre ou en comprimés à prendre durant 3 à 6 semaines en fonction de l’état d’avancée de la maladie.

Traitement topique

Il s’associe au traitement par voie orale. Cette médication sous forme de lotion ou de shampooing antifongique va exercer une action locale sur la peau. Elle vise à assainir le pelage afin de limiter les risques de contagion dans l’entourage animal et humain du chien. Laissez agir le shampooing antifongique sur le chien pendant au moins 10 minutes avant de rincer.

La tonte

Tondre le chien est un geste nécessaire quand l’animal est atteint sévèrement. Même si l’affection est détectée rapidement, tondre le chien autour des zones malades optimise l’action des soins locaux.
Il est même souvent recommandé, par mesure de prudence, de traiter le corps entier de l’animal et de le tondre en conséquence pour s’assurer qu’aucun endroit ne permettra au champignon de se développer.

Pendant combien de temps faut-il traiter le chien ?

La teigne est une affection délicate et souvent longue à soigner en raison de la volatilité et de la dispersion des spores du champignon qui favorisent les rechutes.
De même, plus le traitement est retardé, plus la perte de poils va s’étendre et allonger considérablement la guérison de votre compagnon à 4 pattes. Le traitement peut donc durer plusieurs semaines.

Notre conseil : lorsque vous manipulez et traitez votre animal contaminé, pensez à porter des gants en latex et lavez-vous bien les mains après chaque contact avec lui.

La prévention

Contrairement à certains parasites, notamment les tiques ou les puces, aucun traitement préventif n’existe contre la teigne canine. Néanmoins certains gestes sont à prendre et des précautions à respecter :

Surveillez régulièrement l’état du poil

La surveillance régulière de votre animal constitue la seule manière de repérer les premiers signes de la maladie et de la traiter au plus vite.
Inspectez périodiquement et fréquemment la peau, les poils de votre chien sans oublier ses griffes. Ces contrôles sont facilement réalisables lors du brossage de l’animal.

Assurez-lui une bonne hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie associée à une alimentation de qualité participe aussi à protéger l’animal de la maladie. Un chien en bonne santé possède en principe les défenses immunitaires suffisantes pour se défendre contre l’attaque des parasites.

Gardez son environnement propre et sain

L’hygiène de l’environnement du chien est tout aussi importante. Pensez à aspirer régulièrement le sol et les endroits fréquentés par l’animal, tout particulièrement son panier.
Pendant toute la durée du traitement, lavez tout ce qui peut l’être, sa couverture, sa brosse, ses affaires, son panier de transport et ses accessoires à intervalles réguliers. Si vous ne lavez pas tout, jetez le maximum de tissus ayant été en contact avec l’animal et pouvant être vecteurs de contamination.

En cas d’infection, protégez et traitez les autres animaux du foyer

Si un animal est touché par la teigne au sein de votre foyer (chat ou chien), la première précaution à prendre consiste à sa mise en quarantaine associée au nettoyage complet des lieux qui évitera la propagation des spores.

En plus de traiter le chien affecté par la teigne, il faut aussi surveiller et traiter les autres animaux du foyer ainsi que l’environnement de manière plus large (tapis, lits, voiture etc.) En effet, les poils étant volatiles et s’accrochant partout, le risque de contamination est réel même dans les endroits que le chien n’a pas l’habitude de fréquenter. Aspirez soigneusement les recoins de votre maison, jetez le sac et désinfectez l’aspirateur.

Quels sont les produits pour traiter l’environnement ?

Bien que résistant dans l’environnement, le champignon responsable de la teigne du chien ne résiste pas au nettoyage avec une solution composée d’eau et d’eau oxygénée ou de Javel diluée à 10 %. Il existe également des traitements antifongiques efficaces comme des bougies spécifiques à faire brûler ou des bombes fongicides.

Des traitements naturels efficaces

Certains traitements naturels se révèlent également très performants et peu coûteux pour éradiquer la teigne du chien et éviter la contamination. C’est le cas de :

  • L’huile essentielle d’arbre à thé réputée pour ses puissantes propriétés antiseptiques. Elle s’utilise diluée avec une huile support (aloe vera ou amande douce par exemple) directement sur la peau du chien.
  • L’huile essentielle de Neem connue pour ses propriétés antifongiques. Vous devrez aussi la mélanger avec une huile support. L’huile essentielle de Neem comme l’HE d’arbre à thé s’applique 2 fois par jour sur les zones malades.
  • L’huile essentielle de pépins de pamplemousse reconnue pour ses propriétés antibactériennes et antifongiques. Mélangez-là avec de l’eau tiède et appliquez-la deux fois par jour.
  • L’ail, un puissant désinfectant qui agit comme un antifongique. Pour l’utiliser, composez une  » crème maison  » en moulant l’ail que vous mélangerez à de la vaseline. Appliquez la pommade obtenue sur les parties touchées.
  • Le vinaigre salé à mélanger avec du iodé jusqu’à obtenir une pâte. Posez le mélange sur les plaies. Laissez agir 5 minutes avant de laver délicatement à l’eau tiède.
  • La vapeur, très efficace pour nettoyer et assainir les surfaces comme les canapés, les sols etc.

Notre avis sur la teigne des chiens

De toutes les maladies parasitaires, la teigne du chien est la plus longue et la plus difficile à éradiquer. Elle est aussi très contraignante pour l’animal qui doit subir un traitement long et rigoureux.
Son propriétaire doit aussi s’astreinte à une désinfection drastique de l’entourage du chien. La teigne canine n’est fort heureusement pas mortelle et ne laisse aucune séquelle.

La surveillance régulière du poil de l’animal reste la seule solution efficace pour en déceler les premiers signes car agir vite participe à obtenir une guérison rapide sans rechute.

FAQ

Comment savoir si un chien a la teigne ?

L’aspect du pelage est le premier signe visible de la maladie. S’il est terne, rêche, s’il devient fragile et cassant, le risque de teigne est réel et la vigilance est de rigueur. La maladie provoque ensuite la perte des poils par plaques laissant entrevoir des zones rouges et squameuses. Tous ces signes témoignent de la présence d’un champignon parasite. Seul un examen vétérinaire vous en apportera la confirmation. N’attendez pas pour consulter ce spécialiste.

Comment se débarrasser de la teigne chez le chien

Le vétérinaire vous prescrira en principe 3 traitements associés. Une médication par voie orale, une application topique de lotion et/ou d’un shampoing sans oublier la tonte des zones contaminées. Des traitement naturels à base d’huiles essentielles donnent aussi d’excellents résultats. En même temps, il convient de traiter l’entourage de l’animal par une désinfection extrêmement rigoureuse et renouvelée. Le lavage des tissus s’opère avec une solution de 1/10e de javel ou d’eau oxygénées dans de l’eau. Un nettoyage à la vapeur peut aussi être effectué en association avec l’aspiration systématique des lieux de vie, même ceux où ne séjourne pas habituellement l’animal. La volatilité des spores des champignons est telle que la teigne peut rapidement réapparaître si l’environnement n’est pas suffisamment bien traité. Les bougies antifongiques sont également recommandées pour tuer les spores.

Est-ce que la teigne du chien se transmet à l’homme

La réponse est oui. Les personnes fragiles telles que les enfants et les seniors sont plus exposés que d’autres. Si votre animal est malade, pensez à vous protéger les mains par des gants et à porter un masque quand vous le soignez.

Gale ou teigne chien ?

La différence majeure entre la gale et la teigne est que la gale est causée par des acariens alors que la teigne provient d’un champignon. Les acariens creusent des sillons sous la peau provoquant des démangeaisons de plus en plus intenses. La teigne donne lieu à des lésions plus localisées, sous formes de plaques. Un chien atteint par la teigne peut ne pas ressentir de démangeaisons.

Comment savoir si la teigne est guérie ?

Le principal signe réside tout simplement dans la disparition des plaques et la repousse du poil. Un examen vétérinaire est conseillé pour constater la totale disparition du champignon. Il ne faut surtout pas arrêter le traitement avant la date indiquée par le vétérinaire, même si l’état du chien s’améliore considérablement. Tout traitement contre la teigne doit idéalement se poursuivre durant 2 à 4 semaines après la guérison pour éviter toute réapparition du champignon.

Teigne du chien, quel traitement efficace et peu coûteux ?

Mélangez du sel iodé avec du vinaigre jusqu’à obtenir une pâte. Appliquez-la ensuite sur les zones affectées par la teigne. Laissez reposer environ 5 minutes puis rincez. Répétez ce processus pendant plusieurs semaines.

Teigne du chien : contagieux combien de temps ?

Les spores du champignon sont contagieuses et restent infectieuses pendant plus de 18 mois. Tant que les spores n’ont pas complètement disparu du corps de l’animal (et de l’environnement) il y a toujours un risque de rechute.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024