manage_search

Le reverse sneezing chez le chien

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Eternuement du chien >
  4. Reverse sneezing
Reverse sneezing

Votre chien émet soudainement des bruits étranges ? Donne l’impression de s’étouffer et d’éternuer ? Il est certainement en crise de reverse sneezing ou d’éternuement inversé. Ce phénomène a de quoi vous impressionner mais ne doit pas pour autant vous inquiéter dans la mesure où d’autres signes ne viennent pas se greffer. Le reverse sneezing ne dure pas longtemps et s’explique facilement. Envie d’en savoir plus sur ces drôles de grognements canins ? On vous dit tout…

Qu’est-ce-que le reverse sneezing chez le chien

Le reverse sneezing que l’on peut traduire par « éternuement (ou reniflement) inversé » est un phénomène impressionnant chez le chien. On peut même le qualifier d’« internuement ». Il se manifeste par des difficultés respiratoires passagères, généralement sans gravité. Ce réflexe mécanique est provoqué par une sensation de gêne ou d’irritation dans le nez ou la gorge. Le chien cherche à se débarrasser d’un irritant. Afin d’évacuer ce qui le gêne, il inspire de l’air dans le but de faire descendre les sécrétions vers le fond de la gueule. Cette aspiration qui ne dure généralement pas longtemps, 30 secondes voire maximum 1 à 2 minutes, lui permet ensuite de déglutir et d’évacuer ce qui cause l’irritation.

Quelles différences avec l’éternuement ?

Dans le cas d’un éternuement, l’air est expulsé par le nez et la gueule du chien en réaction à une irritation de la gorge ou de la muqueuse nasale. Faites l’expérience de placer votre main devant le museau de votre chien pendant qu’il éternue. Vous constaterez qu’il expulse de l’air (et parfois des gouttelettes). Le réflexe et le constat sont identiques chez les humains.

Dans le cas d’un reverse sneezing, l’air est au contraire inspiré. Comme cité précédemment, l’aspiration a pour but de libérer des sécrétions vers le fond de la gueule du chien pour l’aider à déglutir et à se débarrasser de la gêne. Au lieu d’évacuer l’air par les cavités nasales (comme c’est le cas dans un éternuement classique) le chien aspire afin de faire descendre les sécrétions vers le fond de la gueule.

Quelles sont les races de chien les plus prédisposées ?

Ce phénomène curieux peut toucher toutes les races de chiens mais plus particulièrement les petits chiens voire les races naines comme les yorkshires, les chihuahuas etc.
L’explication tient à leurs petites trachées et à leurs voies respiratoires étroites. Ces races sont en conséquence plus sujettes aux éternuements inversés que les chiens plus gros.

Sont également concernés les chiens qui présentent une face aplatie bien particulière. On parle ici de races brachycéphales comme le pékinois, le carlin, le bulldog etc..
Ces chiens possèdent des museaux plus courts et des voies respiratoires plus étroites. C’est la raison pour laquelle ils sont souvent atteints du syndrome d’obstruction des voies respiratoires brachycépales qui provoque des difficultés respiratoires plus ou moins permanentes. Le chien émet une respiration bruyante ressemblant à un sifflement.
La moindre gêne peut alors provoquer un reverse sneeezing. Si votre chien brachycéphale est sujet à des crises d’éternuement inversé, une intervention chirurgicale de la cloison nasale peut aider à soulager l’animal.

Explication anatomique et manifestation du reverse sneezing ?

Le reverse sneezing est généralement consécutif à une irritation de la cloison nasale mais également d’une certaine partie de la gorge.
En effet, au fond de la gueule du chien, dans le prolongement du palais il existe une zone appelée « palais mou », plus ou moins longue selon le chien.
Lorsque ce palais mou est anormalement stimulé notamment par un corps étranger, l’animal peut être pris d’un spasme causant une légère obstruction de la trachée.
Pour se débarrasser de ce qui le gêne, le chien déclenche une inspiration profonde au lieu d’expirer. Il se produit donc cet éternuement inversé car au lieu d’être rejeté comme dans un éternuement, l’air est bien inhalé.

Les manifestations visuelles du reverse sneezing

Lors d’une crise de reverse sneezing, le chien adopte une position caractéristique. Il s’immobilise, tend son cou tout en gardant la gueule fermée. Il fléchit ses pattes avant tout en serrant le ventre. Les yeux peuvent être écarquillés voire exorbités. L’animal se met à émettre des bruits étranges, des ronflements très bruyants semblables au grognement d’un cochon.
Ces ronflements sont associés à une succession d’inspirations fortes. L’animal donne l’impression de s’étouffer, d’éternuer sans arrêt ou de chercher à vomir.

Quelles sont les causes du reverse sneezing ?

Le reverse sneezing est la conséquence d’une irritation du nez ou de la gorge. Cette bizarrerie survient en diverses occasions :

Dans les cas bénin

Les causes sans gravité surviennent principalement :

  • Après que le chien ait mangé ou bu
  • Après que le chien ait reniflé des poussières, du pollen, des moisissures, des vapeurs de produits toxiques, des pathogènes irritants (virus, bactéries)
  • Par la présence d’acariens, de micro-organismes qui vivent dans des environnements chauds et humides. Ils peuvent provoquer une irritation du nez et de la gorge du chien
  • Suite à l’inhalation d’un corps étranger dans les cavités nasales (épillet par exemple)
  • Après un exercice ou une excitation. Lorsqu’un chien s’amuse, est excité, il n’est pas rare qu’il respire fortement et rapidement ce qui peut provoquer un éternuement inversé
  • Après qu’il ait tiré sur sa laisse
  • Avec le froid. Quand la température baisse, l’air devient plus sec et peut également irriter le nez et la gorge du chien. Un changement de température est de nature à provoquer une contraction des muscles qui contrôlent la trachée et à entraîner un éternuement inversé

Dans les cas plus graves

Il arrive parfois que le reverse sneezing canin soit dû :

  • À une malformation, à une déviation de la cloison nasale
  • À cause d’un polype à l’intérieur de la cloison nasale ou des sinus
  • À la présence de parasites tel que les mites nasales

En revanche, si vous constatez que les crises se répètent et qu’elles s’accompagnent d’autres symptômes comme de la fièvre, un écoulement nasal épais et coloré, un halètement ou une sorte de léthargie, le problème peut être plus sérieux.
Votre petit compagnon souffre peut-être d’un problème dans la cavité nasale comme :

  • Une allergie
  • Une infection virale ou bactérienne
  • Une infestation de parasites
  • Un polype
  • Une tumeur
  • Une déformation de la cloison nasale

Assurez-vous que votre chien est bien en crise de reverse sneezing qui n’a rien à voir avec une toux ou des haut-le-cœur. En effet ces deux signes doivent au contraire vous alerter sur des problèmes plus graves qui nécessitent une consultation vétérinaire dans les plus brefs délais. Votre chien subira des examens cliniques poussés qui aideront à dresser un diagnostic et à adapter un traitement.

Un avis vétérinaire en urgence vous évitera de passer à côté d’une pathologie beaucoup plus sérieuse tels que qu’une rhinite, une maladie de Carré, des polypes, une tumeur nasale, des troubles respiratoires, une maladie cardiaque…

Les traitements disponibles

En général les crises sont de courte durée et passent d’elles-mêmes. Si la crise de reverse sneezing reste occasionnelle et que le chien ne présente pas de problème de santé particulier, inutile de vous inquiéter. Dans tous les cas, il n’existe pas de traitement pour arrêter une crise d’éternuement inversé. De même, ne donnez jamais de médicaments à votre chien sans l’accord de votre vétérinaire.

Si le vétérinaire diagnostique une origine virale, bactérienne ou parasitaire, il prescrira une médication appropriée, à savoir :

  • Des anti-inflammatoires pour apaiser l’irritation
  • Des antibiotiques en cas d’infection bactérienne
  • Un traitement antiparasitaire pour éradiquer les parasites

Le diagnostic vétérinaire sera complété (notamment en cas de récidive) et établi sur la base d’un examen d’imagerie, selon le cas au moyen d’une radioscopie, d’endoscopie, d’IRM, ou de scanner. Il examinera en détail l’état du pharynx et des cavités nasales.

Comment réagir si votre chien fait du reverse sneezing ?

Vous pouvez arrêter vous même ce phénomène en procédant à quelques gestes simples, sans vous affoler :

  • Essayez de masser la gorge de l’animal en la caressant de haut en bas avec le dos de vos doigts. En même temps maintenez-lui la gueule fermée afin de l’aider à déglutir. Procédez par des mouvements rotatifs.
  • Soufflez plusieurs fois, tout doucement sur le museau du chien. Placez-vous à 15 cm de sa tête. Cette action permet parfois de stopper les inspirations répétitives.
  • Bouchez ou pincez les narines du chien avec douceur pendant une ou deux secondes, pas plus pour éviter que l’animal panique ! Vous allez ainsi déclencher un réflexe de déglutition de salive involontaire.
  • Appuyez sur sa langue avec 2 doigts sur la zone avant de la langue, de préférence l’index et le majeur. Vous allez ouvrir les voies respiratoires et aider à faire cesser la crise.
  • Proposez des friandises à votre chien. Le fait d’avaler (s’il le peut) peut arrêter net l’épisode d’éternuement inversé.
  • N’oubliez pas de rassurer votre chien que ce phénomène peut vite angoisser. En créant une atmosphère calme vous diminuerez l’anxiété et favoriserez une récupération plus rapide de l’animal. Parlez-lui sur un ton doux et rassurant. Les chiens savent parfaitement interpréter nos émotions et sont capables de percevoir l’angoisse de leur maître.

Que faire à titre préventif ?

Pour prévenir le reverse sneezing, la seule solution consiste à réduire le plus possible l’exposition aux irritants atmosphériques et aux allergènes. Voici quelques conseils :

  • N’utilisez pas de désodorisants, bougies parfumées, aérosols, etc.
  • Réduisez l’exposition de votre animal à tous types de fumées (tabac, cigarettes électroniques, fumée de cheminée)
  • Si l’air de votre maison est sec, optez pour un humidificateur d’air
  • Dépoussiérez souvent votre habitat et passez l’aspirateur régulièrement
  • Lavez et nettoyez régulièrement la couverture sur laquelle dort votre chien
  • Utilisez un harnais plutôt qu’un collier car les éternuements inversés peuvent être associés aux tractions du chien sur sa laisse
  • Pendant la saison des pollens, baignez régulièrement votre chien et nettoyez ses pattes

Quelles différences entre un reverse sneezing et un effondrement trachéal ?

L’effondrement trachéal constitue un autre problème respiratoire chez les canidés. Il s’agit d’une affection plus grave portant sur la trachée du chien.
Elle est causée par un rétrécissement et un affaiblissement du cartilage qui soutient la trachée.
Cette affection entrave la respiration et provoque parfois une toux que l’on pourrait confondre avec le bruit émis par un éternuement inversé.
Dans le cas d’un effondrement trachéal également, les petits chiens sont beaucoup plus concernés.

Notre avis sur le reverse sneezing du chien

L’éternuement renversé ne présente aucune gravité pour votre chien sous réserve que cette manifestation assez spectaculaire soit la conséquence d’une simple irritation de la cloison nasale ou de la gorge.
Tout autre symptôme comme de la fièvre, un écoulement nasal purulant et coloré, une toux, des vomissements, le bleuissement des lèvres etc. doit vous alerter.
De même, il importe que le reverse sneezing reste un épisode occasionnel. Si les crises se répètent, une consultation vétérinaire s’impose.
Pensez à filmer votre chien pendant cette manifestation de bruits étranges qui ne dure pas longtemps et aura certainement cessé lors de votre rendez-vous au cabinet médical.

FAQ

Est-ce que le chien souffre pendant un reverse sneezing ?

Non. Cet éternuement inversé très spectaculaire peut faire penser que l’animal est en train de s’étouffer. Rassurez-vous il n’en est rien ! La plupart du temps, l’épisode est sans gravité et l’animal ne ressent pas de douleur particulière. En revanche, il peut très vite paniquer car les crises peuvent être angoissantes.

Peut-on guérir ce genre de phénomène, de manière naturelle ?

Non il n’existe pas de traitement. Pour lutter contre les infections respiratoires, certains produits à base d’huiles essentielles (gels de friction pour la toux) peuvent soulager l’animal. En revanche pour empêcher une crise de reverse sneezing, rien n’est au point à ce jour.

L’éternuement inversé peut-il laisser des séquelles sur le chien ?

Cette crise d’apparence alarmante n’est pas dangereuse et ne laisse pas d’effets indésirables. Votre chien redevient tout à fait normal avant et après un épisode d’éternuement inversé.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024