manage_search

Mon chien éternue et secoue la tête

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Eternuement du chien >
  4. Mon chien éternue et secoue la tête
Mon chien éternue et secoue la tête

Votre chien éternue à répétition ? Il secoue sa tête et semble incommodé ? Renseignez-vous au plus vite sur les causes possibles de ce comportement. Vous devrez peut-être mettre des mesures particulières en place selon la situation. La toux de chenil, par exemple, se transmet jusqu’à 8 mois après les premiers symptômes et nécessite une éviction des structures collectives. L’inhalation accidentelles d’épillets requiert une éventuelle intervention chirurgicale. Et si les éternuements du chien s’avèrent souvent sans gravité, ils cachent parfois des infections ou des tumeurs plus graves.

Mon chien éternue et secoue la tête : que cela peut-il signifier ?

Vous vous inquiétez de voir votre chien éternuer en secouant la tête ? Voici les raisons qui peuvent expliquer ce phénomène, et leur degré de gravité.

Une allergie

Cette réaction du système immunitaire à des allergènes environnementaux ou alimentaires apparait parfois chez les chiens. Les allergies conduisent à des symptômes tels que des éternuements, des démangeaisons et une irritation des voies respiratoires ou auditives.

Un corps étranger

Observez attentivement votre chien qui éternue. S’il tente de se gratter les narines ou les oreilles, secoue sa tête et semble irrité, il a peut-être inhalé un petit objet. Les corps étrangers se déposent dans les voies respiratoires ou auditives et gênent considérablement l’animal.

Une infection

Virus et bactéries affectent parfois le nez, la gorge ou les poumons des chiens. Les symptômes peuvent inclure des éternuements, de la toux et de la fièvre. Si l’animal est gêné au niveau des oreilles, il tend également à secouer sa tête ou à se gratter.

Un problème dentaire

Qu’il s’agisse d’une infection dentaire, d’une inflammation ou de corps étrangers logés dans la gencive, votre chien sera profondément affecté par des problèmes dentaires. Sous l’effet de la douleur et de la gêne, l’animal malade secoue sa tête, éternue et montre des signes d’inconfort. Il boude aussi régulièrement son assiette.

Un parasite

Plusieurs parasites internes et externes peuvent produire les éternuements du chien couplé à des hochements frénétiques de tête. Inspectez soigneusement son pelage et ses oreilles. Relevez aussi les caractéristiques des selles et l’état général de votre animal. En cas de diagnostic avéré, un antiparasitaire permet de rétablir rapidement la situation.

Une tumeur

Rares mais pas inhabituels chez les sujets âgés, les polypes et tumeurs créent des comportements tels que des éternuements ou des mouvements de tête. C’est surtout le cas lorsqu’ils sont localisés dans les voies nasales ou auditives. Cherchez d’autres signes témoignant de l’affaiblissement de votre animal si vous pensez à cette option.

Les causes

Explorez les causes plus précises des éternuements du chien associées aux mouvements de tête. Elles vous permettront d’établir le niveau de gravité de l’atteinte de votre animal.

Les allergies au pollen, aux poussières ou aux moisissures

Les éternuements causés par des allergies sont surtout liés à des allergènes présents dans l’environnement. Le pollen, les acariens, les moisissures, certains produits d’entretien ou utilisés comme parfum peuvent être responsables des symptômes. Ils s’accompagnent alors fréquemment d’un écoulement nasal et d’une irritation oculaire.

Les épillets

Les épillets sont des graines issues de graminées, comportant des extrémités fines et allongées dans le même sens. Lors d’une promenade dans la campagne ou dans un champ, votre chien peut en inhaler par inadvertance. Les épillets se fixent aussi dans le pelage et migrent vers les oreilles, les yeux ou le nez.
L’animal ressent alors une irritation intense conduisant à des éternuements, des secouements de tête et des démangeaisons. Le vétérinaire peut essayer d’ôter l’épillet avec une pince, mais il aura souvent besoin de pratiquer une anesthésie générale si la graine est située dans les voies nasales.

L’otite externe à Malassezia

Il s’agit d’une infection par un champignon assez fréquente chez les chiens domestiques. L’otite externe à Malassezia provoque des démangeaisons dans l’oreille, ce qui explique que l’animal secoue la tête et se gratte. Vérifiez le pavillon externe à la recherche de cérumen brunâtre et de rougeurs localisées.

La gingivite

Les chiens âgés sont les plus exposés aux problèmes dentaires. Parmi eux, la gingivite résulte d’une inflammation de la gencive à cause d’un excès de plaque. Cette infection dentaire affecte les voies respiratoires supérieures et cause des éternuements.

La rhinite infectieuse

Votre chien peut-il contracter un rhume ? Oui, si ses voies nasales sont infectées par des bactéries ou des virus. Remarquez dans ce cas l’écoulement nasal prolongé, les éternuements et l’éventuelle toux qui peut s’accompagner de fièvre.

La grippe

L’influenza canine est assez rare et très contagieuse. Elle se contracte par exposition du chien aux souches H3N8 et H3N2 du virus influenza. Les symptômes sont variés et incluent éternuements, écoulement nasal, fièvre, léthargie et perte d’appétit. Il est possible de faire vacciner votre chien contre la grippe canine, surtout s’il est à risque de la contracter.

La gale des oreilles

Elle est causée par l’acarien demodex et plus courante dans les lieux collectifs dédiés aux canidés. Votre chien secoue sa tête, gêné par les démangeaisons du parasite ? Il présente du cérumen odorant et de couleur brune dans les oreilles ? Il se gratte frénétiquement la tête ? Consultez votre vétérinaire pour obtenir un traitement rapide, car la gale des oreilles se transmet aux chats et aux autres chiens.

La tumeur nasale

Une tumeur peut se développer au niveau des voies nasales du chien. Elle crée alors une obstruction qui donne lieu à des éternuements fréquents. Elle se manifeste aussi par des écoulements du nez, de la fatigue et une possible déformation de la face. Prenez rapidement rendez-vous avec votre vétérinaire si vous suspectez une tumeur.

Les traitements

Consultez toujours un professionnel de santé animale si votre animal semble fortement gêné ou que son comportement se modifie. Pour traiter les symptômes des éternuements et de leurs causes, il existe plusieurs solutions.

L’extraction des corps étrangers

Réalisée sous sédatif ou anesthésie, l’extraction par le vétérinaire permet d’ôter les corps étrangers logés dans les voies nasales ou auditives. Évitez de procéder vous-même à l’opération, sauf si l’objet est proche de la sortie. Vous pouvez alors tenter de le saisir avec une pince.

Les antihistaminiques

En traitement des allergies, des antihistaminiques comme la diphenhydramine ou le cétirizine sont parfois prescrits pour soulager les symptômes. L’immunothérapie ou la désensibilisation peuvent aussi être envisagées.

Les antibiotiques

Indispensables en cas d’infection bactérienne, les antibiotiques contribuent à assurer la guérison de votre chien. Donnez la dose exacte recommandée par le vétérinaire, adaptée aux chiens de petite taille ou d’un plus grand gabarit.

Le nettoyage des oreilles

Toute atteinte des oreilles nécessite une application d’un médicament topique et un nettoyage consciencieux. Les traitements vétérinaires contiennent notamment des antibiotiques, des antifongiques et des anti-inflammatoires.

L’antiparasitaire

Traitez votre chien atteint de gale avec un antiparasitaire adapté. Ce sont souvent des gouttes auriculaires à mettre tous les jours. Il faut aussi veiller à traiter tous les animaux domestiques qui vivent dans le logement pour éviter la réinfestation.

Le nettoyage dentaire

Traiter une infection dentaire se fait sous anesthésie. Le vétérinaire retire ou répare les dents affectées avec des moyens professionnels.

La chirurgie

Que ce soit pour retirer des épillets mal logés ou procéder à l’ablation d’une tumeur, la chirurgie se montre efficace lorsque l’animal ne peut être traité autrement.

Les traitements naturels

Soulagez la congestion nasale de votre chien qui éternue en utilisant un humidificateur d’air. Certains suppléments aident en outre à soutenir l’immunité, comme les aliments à base d’oméga-3.

Quelle prévention adopter contre ces symptômes ?

Adoptez une approche préventive générale pour éviter que votre chien n’éternue et ne secoue la tête pour des raisons pathologiques.

Prisez une activité physique régulière

Que vous ayez un chien de petite taille ou un chien très grand, votre animal bénéficiera toujours d’une activité physique régulière. De préférence en extérieur, dans un jardin, dans un parc ou ailleurs, elle stimule le système immunitaire. Le sport renforce aussi le cœur et les poumons. Enfin, l’exercice régulier aide à maintenir le poids santé de votre chien.

Limitez les contacts avec des chiens inconnus

La toux des chenils, la grippe, la gale auriculaire s’attrapent au contact d’autres animaux. Évitez de laisser votre chien en compagnie d’individus que vous ne connaissez pas. Promenez-le en laisse dans les lieux publics pour contrôler ses interactions.

Surveillez les promenades dans les hautes herbes

Guidez votre animal lors des sorties à la campagne. Vous lui apprendrez à éviter les champs contenant des graminées ou de trop hautes herbes.
S’il s’y aventure tout de même, réalisez une inspection minutieuse de son pelage, de ses oreilles et de ses pattes. Vous pourrez ainsi retirer les épillets à la pince ou à la main avant qu’ils ne se déplacent trop profondément dans les voies respiratoires.

Misez sur des compléments alimentaires

Sur conseil vétérinaire, intégrez des oméga-3, des probiotiques ou des vitamines au régime de votre chien. En cas d’allergies, faites attention à choisir des compléments dépourvus d’allergènes (lait, gluten, oeufs, protéines particulières) pour éviter des réactions croisées.

Assurez des soins dentaires réguliers

Les chiens âgés, mais également les plus jeunes, ont besoin d’un brossage des dents régulier. Le vétérinaire peut ponctuellement proposer un nettoyage professionnel pour éliminer la plaque et réduire le risque d’infection dentaire.

Maintenez un environnement propre

L’exposition aux allergènes et aux parasites est plus fréquente dans les logements insalubres. Nettoyez aussi régulièrement que possible l’espace de vie du chien. Lavez les couvertures, les jouets et les gamelles, surtout en période d’infection.

L’importance d’un suivi vétérinaire régulier

Faites suivre votre chien par un vétérinaire compétent. La mise à jour des vaccins et des antiparasitaires constitue une bonne mesure de prophylaxie. D’autre part, le professionnel pourra surveiller l’évolution de tous les paramètres de santé de l’animal. Il repèrera plus rapidement un changement de comportement ou d’état physique caractéristique d’un problème.

Notre avis

Le chien qui secoue sa tête et éternue est généralement embêté par des corps étrangers, par des parasites, par des démangeaisons ou par une douleur. La situation peut se résoudre d’elle-même, mais il est préférable de surveiller votre animal de près.
Qu’il s’agisse d’épillets coincés, d’une infection, d’acariens ou d’une grippe, seul le vétérinaire pourra poser un véritable diagnostic. Consultez votre professionnel de santé dès que les symptômes s’amplifient ou s’ils ne disparaissent pas après quelques jours.

FAQ

Comment savoir si mon chien s’est coincé quelque chose dans le nez ?

S’il présente des corps étrangers dans les narines, votre chien va manifester son inconfort. Il éternue pour essayer de chasser la gêne. Il se gratte fréquemment, parfois jusqu’à provoquer des saignements. Il se frotte la tête ou la secoue. Observez son museau : un écoulement nasal fait partie des symptômes à relever.

Pourquoi mon chien secoue la tête et garde une oreille basse ?

Un chien qui secoue la tête et baisse ses oreilles souffre sans doute d’une otite. Cette affection nécessite une consultation vétérinaire rapide. Essayez d’observer le pavillon de l’oreille de votre animal. S’il ne se laisse pas faire à cause de la douleur, il est probable qu’il soit atteint d’une otite bactérienne ou virale

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024