manage_search

Chien qui éternue : que faire ?

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Eternuement du chien
éternuement chez le chien

Tout comme chez les humains, l’éternuement occasionnel chez le chien est un phénomène normal. Ce qu’il faut observer, c’est lorsque les éternuements deviennent répétitifs et s’accompagnent de symptômes spécifiques. Certaines races canines (brachycéphales) plus que d’autres sont prédisposées aux éternuements : les Bulldogs anglais, les Pékinois, les Boston Terriers et les Carlins. La raison en étant la compression causée par la forme plus ou moins plate de leurs voies nasales.

Qu’est-ce que l’éternuement chez le chien ?

Lorsque le chien éternue, on peut avoir l’impression qu’il grimace en raison de la déformation de la face.
Plusieurs causes peuvent être responsables de cette réaction naturelle qui pousse le chien à vouloir dégager ses voies nasales. Les éternuements trop fréquents peuvent parfois indiquer des problèmes de santé dont certains s’avèrent graves, aussi il est important de rester vigilant.

L’éternuement inversé (ou reverse sneezing)

Reverse sneezing

On différencie l’éternuement du reverse sneezing chez le chien par les signes distinctifs suivants : en cas d’éternuement inversé, celui-ci produit des inhalations rapides suivies d’un son qui ressemble au cri du cochon.
Il s’agit donc plutôt d’un « internuement ». Lorsqu’il se produit, le chien a tendance à étendre son cou et à garder sa gueule fermée. Il s’agit d’un phénomène qui peut se déclencher lorsque le chien est excité par le jeu, en mangeant ou lorsqu’il boit trop rapidement.

D’autres facteurs qui causent des éternuements

Ce peut aussi être la façon dont le chien réagit à la présence d’une inflammation, d’une matière irritante, ou cela peut indiquer un problème respiratoire ou cardiaque. La toux de chenil peut aussi provoquer une réaction d’éternuement chez le chien.

De courte durée

Normalement, ce phénomène est de courte durée. Si votre animal a tendance à présenter des éternuements inversés de manière répétitive, il est avisé de le filmer avec votre smartphone et de montrer l’enregistrement à votre vétérinaire. Il pourra identifier s’il s’agit bien de reverse sneezing ou si cela est relié à un problème plus grave.

Les différentes causes de l’éternuement chez le chien

Plusieurs raisons peuvent expliquer le fait qu’un chien ne peut s’empêcher d’éternuer. Il peut s’agir d’une réaction allergique ou à une matière irritante dans l’air de son environnement. Parfois cette réaction indique que le chien tente de se débarrasser d’un corps étranger entré dans ses voies nasales, qu’il réagit à la présence d’acariens nasaux ou qu’une infection s’est installée dans ses sinus. Dans les cas plus graves, il peut être question d’une tumeur nasale. Voici plus de précisions.

Les allergies

Si votre chien a les yeux larmoyants, qu’il tend à se gratter plus souvent ou à lécher son pelage comme s’il souffrait de démangeaisons, c’est souvent une indication d’une réaction allergique à une matière se trouvant dans son environnement.

L’invasion d’acariens nasaux

Il peut aussi s’agir d’acariens nasaux. Ces petits insectes se tiennent habituellement dans les sols naturels et dans les champs. Lorsque le chien frotte son nez dans la terre ou creuse souvent, ils peuvent envahir ses voies nasales. Ce problème cause de l’inflammation et de l’irritation ainsi que des éternuements très fréquents.

Les éternuements par jeu

Si vous remarquez que votre chien a tendance à éternuer en jouant, surtout lorsqu’il est en interaction avec un autre chien, il s’agit d’un éternuement d’excitation. Il n’y a donc pas lieu de vous inquiéter.

Les matières irritantes dans l’air

La poussière, les matières poudreuses et le pollen peuvent dégager des particules qui envahissent les voies nasales ou la gorge du chien. Ces irritants provoquent parfois des éternuements et il tousse. D’autres matières peuvent lui causer de l’irritation nasale, par exemple les désodorisants, les parfums, les produits de nettoyage ou de la fumée. Pour cette raison, il est préférable de ne pas vaporiser près du chien (ou dans son panier, sa couverture…) de tels produits.

L’insertion d’un corps étranger

La nature du chien fait qu’il aime flairer tout ce qui se trouve dans son environnement ; aussi, il peut arriver qu’un petit corps étranger soit aspiré dans ses voies nasales. Il peut s’agir de différents corps étrangers : des particules de bois, de brins d’herbe, de pétales séchés et autres. Ces éléments peuvent devenir très irritants pour les voies nasales du chien et le feront éternuer pour se libérer d’une sensation d’inconfort.

Attention aux épillets !

L’épillet est une petite graine de la famille des graminées sauvages que l’on retrouve couramment dans les champs et les pelouses. La particularité de cette herbe, lorsqu’elle est aspirée par le chien, est de rester collée au fond de ses cavités nasales. Elle peut rapidement causer une infection et même se rendre jusque dans les voies respiratoires profondes. Cela peut provoquer une infection pulmonaire grave.

Une infection nasale

Certaines infections des voies respiratoires supérieures peuvent être la cause des éternuements répétitifs chez le chien. Leur source peut être de nature bactérienne ou fongique. Dans certains cas, une infection peut découler d’un problème dentaire. Si l’infection est plus grave, le chien présentera des signes tels qu’un manque d’énergie et/ou d’appétit, un écoulement de mucus avec ou sans présence d’un peu de sang.

La tumeur nasale

Elle se produit parfois chez les chiens âgés de plus de 7 ans. La présence d’une tumeur nasale peut déclencher un réflexe d’éternuements fréquents. Les symptômes à observer sont les mêmes que pour une infection nasale ; un saignement d’un seul côté du nez peut être une autre manifestation de la présence d’une tumeur nasale.

Un problème dentaire

La présence d’une protubérance au niveau du nez ou des ganglions lymphatiques peut indiquer le développement d’une infection dentaire. Celle-ci peut inciter le chien à éternuer de façon répétitive.

Dans quels cas est-ce une urgence vétérinaire ?

Un chien qui présente de l’écoulement nasal épais, avec parfois un peu de sang dans le mucus, un œdème dans la zone nasale, de la toux persistante et/ou de la fièvre doit être vu rapidement par un vétérinaire.
Si votre animal montre une baisse d’appétit inhabituelle ou de la léthargie, il faudra en faire part à ce spécialiste. Tout comme si vous notez que votre chien, en plus des éternuements fréquents, ne cesse de se lécher et de se gratter, ce qui peut suggérer une réaction allergique grave.

Une respiration sifflante

Si vous observez chez votre chien une respiration bruyante ou sifflante ajoutée à ses éternuements fréquents, il est possible qu’il souffre d’un problème pulmonaire. Ce peut être de l’asthme ou il peut s’agir d’autres problèmes respiratoires. Dans ce cas, une visite chez votre vétérinaire pour un examen clinique s’impose.

Quelles sont les traitements disponibles pour traiter ce problème ?

Pour un chien qui manifeste des éternuements inversés, aucun traitement n’est nécessaire si cela se produit quand le chien joue, mange ou boit ou encore lorsqu’il renifle fortement pendant sa promenade. Une simple caresse sur son museau réussit généralement à le calmer.
Évitez de donner à votre chien des produits destinés aux humains (par exemple le Benadryl), si vous avez l’impression que votre animal souffre d’allergies.

Par contre, si vous remarquez plusieurs crises d’éternuement inversé par semaine, ce sera préférable de l’emmener chez votre vétérinaire pour vérifier si ce phénomène est causé par un problème respiratoire ou cardiaque, par une allergie ou autre chose. Il arrive parfois que ce soit le résultat d’une déviation de la cloison nasale de l’animal ou d’une malformation. Dans ce cas, il est possible qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire.
Le vétérinaire est en mesure de poser un diagnostic et de choisir quelle est la meilleure solution médicale pour soulager votre chien.

Les cas particuliers

Certaines inquiétudes reviennent fréquemment chez les propriétaires de chien lorsque celui-ci se trouve aux prises avec des éternuements à répétition.
D’ailleurs, les commentaires suivants reviennent très souvent dans les forums sur la question :

Mon chien éternue très fort, il a le nez qui coule

La présence de mucus, surtout s’il est abondant, indique très souvent la présence d’une rhinite, d’une grippe canine ou autre infection.

Mon chien éternue et a le nez qui coule
Mon chien éternue et a le nez qui coule : que faire ?
Mon chien éternue et a le nez qui coule : que cela peut-il signifier ? Un chien qui présente un […]

Mon chien éternue beaucoup et secoue la tête

Le chien peut tenter ainsi de se débarrasser d’un corps étranger logé dans ses voies nasales ou il peut s’agir d’une réaction à une irritation voire à une infection.

Mon chien n’arrête pas d’éternuer

Pour identifier réellement la cause de ces éternuements répétitifs, filmez votre chien lorsque cela se produit et montrez la vidéo à votre vétérinaire. Il saura reconnaître le problème et le traiter.

Mon chien éternue un peu de sang

La présence de sang dans le mucus, lorsqu’un chien éternue, peut être un signe qu’il souffre d’une infection ou d’une irritation aigue (ou dans certains cas, d’une tumeur) dans la zone nasale.

Notre avis sur l’éternuement chez le chien

S’il se produit dans un autre contexte que celui de l’excitation et du jeu, l’éternuement chez le chien doit être observé et pris au sérieux.

  • Observez le comportement du chien. Est-il apathique ou impatient ? Mange-t-il beaucoup moins ?
  • Notez les signes importants tels que la fièvre, un saignement nasal, la toux, la présence de mucus, un œil fermé, de l’œdème…
  • N’attendez pas avant de consulter votre vétérinaire lorsque vous remarquez ces signes particuliers. Les vétérinaires possèdent toute l’expérience et le savoir-faire pour reconnaître la cause des éternuements répétitifs chez le chien et suggérer un traitement.

FAQ

Pourquoi mon chien éternue-t-il quand il est sur le dos ?

Certains chiens ne peuvent s’empêcher d’éternuer lorsqu’ils se placent sur le dos (encore plus s’ils se trouvent en plein soleil). Habituellement, ils éternuent trois à quatre fois puis tournent la tête sur le côté droit, ce qui fait cesser l’éternuement. Ensuite, ils se relèvent.

Comment soigner un chien qui éternue beaucoup ?

Pour soigner efficacement ce problème, il faut d’abord en connaître la cause. S’il s’agit d’une réaction allergique à un produit que vous avez vaporisé dans l’air, évitez de l’utiliser dans son environnement à l’avenir, et emmenez-le respirer à fond en plein air. Si le problème persiste, il faudra identifier une autre cause (virus, infection…) pouvant en être responsable. Dans le doute, consultez votre vétérinaire.

Comment savoir si mon chien a quelque chose de coincé dans le nez ?

Le comportement d’un chien qui a un corps étranger coincé dans le nez présente certaines caractéristiques : il tente de frotter son nez frénétiquement avec ses pattes, il éternue beaucoup et parfois on remarque un écoulement de mucus d’une seule narine. Si vous pouvez apercevoir ce qui bloque sa narine, retirez-le avec délicatesse avec une pince à épiler, pendant que quelqu’un tient calmement le chien. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette solution, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire. Si nécessaire, il mettra le chien sous sédatif puis prescrira des antibiotiques pour contrer une possible infection.

Est-ce normal qu’un chien éternue ?

Comme les humains et les animaux, le chien peut éternuer de temps en temps. Ce qui devient anormal, c’est lorsque ces éternuements sont trop fréquents, qu’ils surviennent en-dehors des périodes de jeu ou d’activités normales et qu’ils s’accompagnent de signes préoccupants (fièvre, saignement, mucus, toux…).

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024