Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Guide complet sur les soins du lapin et du lapin nain

  1. Les soins >
  2. Soins lapin et lapin nain
soins lapin et lapin nain

Pour de nombreuses personnes, il est impossible de se passer des animaux de compagnies à la maison. En effet, ceux-ci sont adorables et apportent plus de joie chez vous, du moins pour ceux qui les aiment. Le chien, le chat et depuis quelques années les NAC, dont le lapin nain, font partie des animaux domestiques les plus adoptés.

Le lapin nain est un animal de petite taille issue de la race hermine. Il est très charmant et la couleur de sa robe varie le plus souvent entre le blanc, le marron, le roux et le bicolore. Toutefois, les habitués en sont bien conscients, accueillir un animal domestique chez soi demande certains soins dont la nutrition, l’entretien, etc. Plus particulièrement, l’entretien d’un lapin nain est assez délicat surtout s’il est fragile. Voici justement tous les conseils utiles à prendre en compte avant et après l’adoption et l’élevage d’un lapin nain.

Comment bien adopter un lapin nain ?

Les NAC (les Nouveaux Animaux de Compagnies) sont de plus en plus présents dans de nombreux foyers. En effet, il est désormais plus facile d’héberger ces animaux domestiques parce que leur mode de vie et leur entretien sont beaucoup plus connus et accessibles. C’est le cas du lapin nain. Ainsi, si vous décidez d’adopter un lapin nain, voici quelques conseils à prendre en compte.

Choisissez le bon animal

Le choix du lapin à adopter ne doit pas se faire sur un coup de tête. Une fois dans l’un des refuges de la SPA (Sociétés Protectrice des Animaux), le plus difficile est de choisir son lapin parmi un grand nombre. Il faut dans un premier temps tenir compte de l’âge de l’animal. Ne choisissez surtout pas un animal qui a moins de 8 semaines même si l’éleveur vous confirme qu’il est prêt pour l’adoption. Ce sont des animaux qui ont eu un sevrage brusque et qui sont le plus souvent nourri au lait. Vous pouvez ensuite prendre en compte la couleur de l’animal. Il en existe de plusieurs couleurs (le noir, le havane, le blanc, le bleu, le gris, le feh, etc.) et vous en trouverez certainement un qui répond à vos envies.

Ensuite, vous devrez vous assurer de l’état de santé de l’animal. Un lapin en bonne santé est celui dont les poils sont lisses et brillants. Il doit être gai à moins qu’il ne soit au repos. S’il est de nature timide, il se réfugiera dans un coin et observera de loin ce qui se passe. Autrement, vous le remarquerez qui gambade un peu partout.

À l’opposé, l’animal malade a un tout autre comportement. Il reste indifférent à son environnement et garde le regard fixé devant lui. Vous remarquerez aussi qu’il a les yeux larmoyants et enflammés. Il éternue et tousse régulièrement. Vous pouvez également constater un écoulement nasal. De plus, si vous vous rapprochez de lui, il aura un ventre dur et gonflé. Le pelage du lapin malade est hérissé et sans éclat.

Il faut prévoir entre 60 et 90 € pour l’achat d’un lapin nain. Certes, cette fourchette peut encore varier, car pour le moment, le commerce des NAC n’est pas vraiment réglementé. Aussi, il est conseillé d’effectuer l’achat de son lapin directement auprès des éleveurs reconnus et des refuges de la SPA. Vous pouvez aussi vous adresser aux animaleries qui commercialisent désormais les petits lagomorphes.

Faites le choix d’une cage adaptée à l’animal

Il est important de préparer l’arrivée de votre lapin nain. Pour ce faire, préparer lui son habitation. Malgré sa petitesse, cet animal a besoin de beaucoup d’espace pour se sentir à l’aise et se dégourdir les pattes.

Il serait donc bien de prévoir une cage ou un enclos bien grand, environ 1 mètre de long sur 60 centimètres de large. Vous pouvez aussi opter pour une cage à deux étages. N’oubliez surtout pas que le lapin nain adore s’étirer, il faudra donc prévoir une cage avec des barreaux horizontaux afin de lui permettre d’y prendre appui et de s’étirer. Veillez aussi à ce que la cage ait des rebords de 18 centimètres au moins afin d’éviter que la litière ne sorte trop souvent propulsée vers l’extérieur par l’animal.

Vous pouvez aussi choisir de bricoler la cage de votre compagnon. Il s’y sentira tout autant à son aise. Pour cela, faites bien attention à la qualité du matériel à choisir pour éviter que cela ne cède rapidement. Dans tous les cas vous devez prévoir une petite cagnotte de 50 € au moins, mais cela peut monter jusqu’à 400 € selon les caractéristiques de la cage que vous choisissez.

Trouvez l’emplacement de la cage

Vous devez aussi penser à un endroit stratégique où poser la cage ou l’enclos afin d’éviter tout stress à votre animal. Ainsi, si c’est une cage, de préférence placez-la dans une chambre calme à l’abri des bruits et d’autres animaux domestiques trop curieux. Aussi, la pièce ne devrait pas recevoir de courants d’air, car cela est mauvais pour la santé de cet herbivore. Il faudra aussi vous assurer que le soleil n’inonde pas trop la pièce. De plus, évitez de laisser traîner les fils électriques dans la pièce où vit votre lapin. La plupart sont des rongeurs attitrés par ces accessoires et il risque de s’électrocuter.

Quant à l’enclos, il serait mieux de le placer dans votre jardin, de préférence dans un endroit ombragé. Cela évitera à l’animal d’avoir trop chaud en été ou trop froid en hiver. Optez également pour un lieu à l’abri de potentiels prédateurs. Cet aménagement ne nécessite généralement pas vraiment un budget. Vous devez juste prévoir une petite somme si vous décidez de faire de grands changements. Dans ce cas, un professionnel peut vous faire un devis conséquent.

Pensez à décorer la cage

Toujours pour le confort de votre nouveau compagnon, vous pouvez également penser à garnir le fond de la cage. Cela peut vous couter une coquette petite somme. Deux options s’offrent à vous.

  • Une litière de chanvre pour la cage

Elle est plus conseillée pour ce type d’animal ; et pour cause, elle est moins poussiéreuse, absorbe les odeurs et ne devient pas pâteuse au contact de l’urine. Elle peut donc être changée une fois par semaine.

  • Les copeaux de bois

Il s’agit d’une litière assez confortable qui absorbe aussi les odeurs. Toutefois, il va falloir la changer plus souvent parce qu’elle garde la poussière et devient pâteuse et collante au contact de l’urine de l’animal.

Équipez la cage de votre lapin de jouets

Il faut reconnaître que les lapins nains aiment naturellement jouer. Ils ont donc besoin de se divertir quotidiennement pour mieux s’épanouir et pour ne pas déprimer. Certains jouets sont plus adaptés à un type de lapin que d’autres. Il faut donc choisir pour votre lapin le type de jouets qui convient le plus à ses besoins. Ainsi, comme jouets types à offrir à un lapin nain, vous avez un large choix à disposition.

  • Les ballons et les balles : beaucoup de lapins nains aiment bien lancer et récupérer ces objets.
  • Les tunnels : c’est aussi un jouet très apprécié de ces NAC.
  • Les arbres ludiques : ce sont des jouets très attractifs pour les lapins nains.
  • Les balles distributeurs de foin : ce type de jouet divertit l’animal, mais surtout stimule son odorat.
  • Les bacs à creuser : ils sont aussi très pratiques pour divertir vos animaux de compagnies.
  • Les jouets en bois ou en paille : ils adorent les ronger et en plus cela participe à l’entretien de leurs dents.
  • Les distributeurs de friandises : ces jouets à faire rouler stimulent également l’odorat de l’animal.

La plupart des jouets coute entre 5 et 40 €. Il faut aussi retenir que le lapin nain n’aime pas du tout la solitude. Si vous en adoptez, il vous faudra vous rendre très souvent disponible pour jouer avec lui. Vous pouvez aussi penser à lui trouver un compagnon, mais surtout évitez de choisir d’autres races d’animaux domestiques. Cela peut vite s’avérer dangereux.

Créez le contact entre l’animal et vous

Pour le lapin comme pour tout autre animal, et même pour l’être humain, l’intégration à une famille d’accueil n’est pas toujours facile. Votre compagnon, passera donc les premières heures après son adoption dans un état de méfiance. Il sera sur ses gardes. Il observera avec méfiance son environnement et pourra même chercher à fuir ou il trouvera refuge dans un lieu qu’il juge sécurisé. Ne vous impatientez surtout pas. Laissez-lui le temps de s’habituer à son nouvel espace et de vous faire confiance.

Surtout ne le touchez pas dès les premiers jours. Contentez-vous juste de lui parler calmement et de l’appeler le plus souvent possible par son nom afin qu’il s’y habitue. Assurez-vous aussi qu’il mange bien, boit souvent de l’eau, fait sa toilette et se repose. Si son intégration se passe bien, vous pourriez passer à l’étape suivante. C’est-à-dire celle où vous commencez à jouer avec votre nouveau compagnon. N’oubliez pas non plus de lui apprendre les bonnes manières.

La nutrition du lapin nain

Une alimentation de qualité préservera à coup sûr la bonne santé de votre lapin et lui assurera une longue durée de vie. En effet, bien que ces animaux soient dotés d’un bon tube digestif qui leur permet de digérer facilement, il est important de surveiller leur alimentation. Une mauvaise alimentation peut provoquer des troubles digestifs, affecter leurs dents ou même entraîner la mort de l’animal. Ainsi les aliments principaux que vous devez donner à votre animal sont le foin des végétaux et l’eau.

Un foin de bonne qualité comme aliment de base du lapin nain

Le foin représente la nourriture principale du lapin. Il contient des éléments nutritifs qui sont des garanties d’un bon développement de l’animal. Vous devez donc choisir un foin de bonne qualité pour préserver la santé de votre animal. Plus le foin est vert et plus il est meilleur. Toutefois, certaines marques peuvent tromper votre vigilance en mettant des fibres vertes sur les paquets. Ne vous fiez donc pas au paquet. De plus, vous trouverez sur le marché un choix varié de foin pour rongeurs. Vous avez entre autres le foin prairie qui est un bon fourrage pour lapin et le regain qui est assez riche en fibres. Il y a également le foin de luzerne très riche en calcium et qui est aussi considéré comme une friandise, mais aussi le foin de pâturage.

Il vous revient donc de choisir entre toutes ces variétés en fonction des besoins de votre animal. Ensuite donnez-en à volonté à votre lapin, et ce, tous les jours. Votre lapin peut consommer l’équivalent de sa taille en foin. En effet, c’est un aliment très nutritif, et en plus, il prévient les problèmes de digestion et évite l’usure des dents ainsi que la formation de boule de poils chez l’animal.

Toutefois, le foin luzerne n’est pas conseillé pour les lapins adultes parce qu’il est trop riche en calcium. Il convient mieux aux jeunes lapins en pleine croissance et aux lapines allaitantes.

Le foin coute entre 9 et 12 € le kg. Le prix peut aussi varier en fonction des quantités.

Les granulés comme autre aliment pour votre lapin

Vous pouvez aussi les nourrir de granulés, mais pas de façon exagérée sinon cela pourrait affecter la santé de l’animal. Les granulés contiennent des nutriments essentiels tels que la protéine et les fibres. Pour un lapin adulte, les granulés peuvent être servis 1 à 2 fois par jour et ne doivent dépasser 2 à 3% de son poids. Soit 1/8 de tasse de granulés pour un poids de 2,5 Kg. Une plus grande quantité de granulés peut être cause de surpoids, de problèmes digestif dentaire ou urinaire.

Par contre le lapereau peut en prendre à volonté à la naissance.

Les fruits et légumes peuvent aussi être des compléments alimentaires

Votre petit rongeur a aussi besoin de consommer des fruits et des légumes en complément de son régime pour bien se développer. En plus, il serait bien de diviser sa ration journalière de fruit en deux et surtout penser à varier le plus possible les légumes. De préférence des légumes verts pour une alimentation plus saine. Vous pouvez donc donner à votre lapin les légumes suivants.

  • Les légumes de type feuillage : feuilles de navet ou betterave, fanes de carottes, céleri branche, salade (à l’exception de la laitue pommée et iceberg), feuilles de fraisier, etc.
  • Les légumes racines (pour une consommation modérée) : carotte, chou, rutabaga, etc.
  • Les branchages : pommier, noisetier, poirier, etc.
  • Les fruits des plantes : la cerise, l’abricot, la pomme, la poire, la framboise, le melon, etc. Ces fruits sont à donner au lapin nain de façon occasionnelle et de préférence, débarrassez-les des pépins et noyaux avant de les lui donner.

La dose raisonnable journalière, pour votre rongeur est de 2 tasses de 3 différents légumes (céleri, navet et chou par exemple).

Vous pouvez aussi lui faire manger les aliments à forte teneur en minéraux et en protéines. Il peut aussi consommer de la versele, les végétaux, les herbes, la verdure et les lipides dans une moindre mesure.

L’eau propre en quantité suffisante pour votre lapin

Votre lapin a aussi besoin de boire assez d’eau pour être en bonne santé et bien se développer. Il faut donc prévoir dans sa cage, un réservoir d’eau. Vous pouvez acheter un réservoir spécial lapin ou opter pour une petite écuelle. De grâce, mettez à sa disposition une eau propre et fraîche. De plus, celle-ci doit être changée tous les matins au moins en prenant le soin de bien laver le bocal.

Les repas à éviter

Le tube digestif du lapin est très fragile et certains aliments sont donc déconseillés. Du fait, le maïs (toutes les céréales), les tomates, la laitue iceberg, les haricots grains, les oignons et les rhubarbes sont à éviter. Aussi, tous les aliments industriels qui contiennent trop de sucre, de sel et de gras ne conviennent pas au tube digestif du lapin nain. Sans oublier les graines, la viande, le chocolat, les laitages et les nourritures cuisinées pour les humains.

L’entretien des poils du lapin nain

Le lapin est un animal naturellement propre qui fait lui-même sa toilette. Il s’auto nettoie à l’aide de sa langue. Toutefois, vous devez aussi l’aider à prendre son bain afin de mieux prendre soin de ses poils pour qu’ils soient plus présentables. Le toilettage du lapin doit se faire régulièrement pour l’aider à conserver un pelage propre et sans noeuds. Voici quelques informations utiles pour bien prendre soin de la fourrure de votre lapin.

Le matériel indispensable

Pour brosser votre petit compagnon, vous aurez besoin des outils suivants.

  • 2 brosses de deux formats différents dont une petite brosse pour le nettoyage des recoins et une grande pour le reste du pelage. Il est question ici des brosses avec des poils métalliques spécialement conçu pour la toilette des animaux.
  • 1 peigne qui permettra de démêler les nœuds qui se sont déjà formés.
  • La paire de ciseaux pour couper les nœuds récalcitrants.

Sans oublier le coupe-ongle/griffe pour animal.

Le brossage proprement dit

Le brossage est un exercice hebdomadaire ou bihebdomadaire. Cela consiste à brosser la fourrure de l’animal afin de démêler d’éventuels nœuds et les agglomérats de poils. Le toilettage vous permet aussi d’enlever les poils qui sont détachés du pelage pour éviter que celles-ci ne forment des boules de laine.

Adoptez les bons gestes de brossage

Le brossage se fait de façon stratégique. Pour le faire, il est conseillé de mettre le lapin sur les genoux. Vous devez commencer par brosser les poils du haut du dos et des côtés. Mettez ensuite votre lapin sur le dos en le prenant par la peau de sa nuque. Commencez alors le brossage du ventre, du cou et de ses pattes en le maintenant délicatement dans cette position.

Il vous faudra utiliser le peigne pour détacher les éventuels nœuds rebelles. Vous pourriez également recourir à votre ciseau pour couper les nœuds qui résistent tout en prenant le soin de ne pas blesser votre petit compagnon. N’oubliez pas aussi de nettoyer ses griffes, elles contiennent le plus souvent assez de déchets.

L’administration du vermifuge et les vaccins de votre lapin nain

Le lapin nain est un animal extrêmement fragile. Il faut donc préserver sa santé et le protéger des maladies mortelles telles que la myxomatose et le VHD en lui administrant les soins nécessaires.

Déparasitez régulièrement l’animal

Vous devez faire prendre 1 à 3 fois par an du vermifuge à votre lapin. Cela le protège des vers qui peuvent être très dangereux pour sa santé. Ils peuvent même faire maigrir l’animal ou provoquer la diarrhée chez ce dernier. Vous devez donc être très rigoureux par rapport à l’hygiène de la cage ou de l’enclos afin de lui éviter les infections.

Il existe de nombreux antiparasitaires pour lapin. Il faudrait donc prendre conseil chez votre vétérinaire pour savoir lequel administrer à votre lapin nain. Vous avez par exemple panacur qui est prescrit en cas de vers intestinaux et xeno 450 spot qui peut être administré à l’animal en cas de parasites internes et externes.

N’oubliez pas de le vacciner

Il est conseillé de toujours vacciner son lapin pour le mettre à l’abri des contaminations. Ce petit animal est à tout moment exposé aux maladies que ce soit lorsqu’il mange ou au moment de la piqure d’un insecte. C’est donc une nécessité lorsqu’on sait que la plupart de ces maladies ne peuvent être guéries. Malheureusement à peine 15% des NAC dont les lapins nains sont vaccinés en France.

Comme vaccins utiles vous avez :

  • le vaccin contre la myxomatose : elle protège l’animal contre la myxomatose qui est une maladie virale vraiment contagieuse et incurable. Elle se transmet par un lapin infecté ou les puces, les acariens, les poux et les moustiques.
  • Le vaccin contre la VHD1 et le VHD2 : ce vaccin protège l’animal contre la maladie hémorragique VHD qui est également une maladie virale. Elle est très contagieuse et même mortelle. Elle se contracte par piqure d’insectes, les crottes d’animaux et le foin

Pour faire vacciner votre animal domestique, il est important de vous rapprocher du poste de son vétérinaire. Pour cause, tous les vaccins ne protègent pas contre les mêmes maladies et ne peuvent être injectés au même moment. Le vétérinaire saura donc administrer le vaccin en fonction de l’âge de l’animal. De plus, certains vaccins se renouvellent tous les 6 mois et d’autres par an.

Après le vaccin, vous devez aussi demander des conseils à votre vétérinaire par rapport au moment où celui-ci prend effet. Surtout pour les lapins en période de reproduction. Vous devez aussi respecter la périodicité à laquelle le vaccin doit être administré à l’animal. Celui de la myxomatose par exemple se fait dès la 4e semaine après la naissance et se renouvelle tous les 4 mois.

Quant à celui contre le VHD, il peut être injecté à partir de la 5e semaine et se renouvelle entre 4 et 6 semaines après. Le vaccin contre la VHD2 est aussi désormais disponible. Vous avez aussi la possibilité de faire un combiné des vaccins contre la myxomatose et le VHD à partir de la 5e semaine. Dans ce cas, le renouvellement est fonction de la marque du vaccin.

Il est également à noter que le vaccin n’est pas une obligation sauf lors d’un déplacement vers l’étranger avec l’animal. C’est juste une mesure de précaution contre les contaminations parfois très graves ou mortelles.

La programmation des visites régulières chez le vétérinaire lapin et l’assurance

Votre fidèle compagnon a besoin d’un suivi particulier et de traitement. Vous devez donc, en sa compagnie, vous rendre chez son vétérinaire. Celui-ci pourra suivre rigoureusement l’animal pour dénicher si possible d’éventuelles anomalies.

Il vous faut donc en dehors du prix de votre lapin, prévoir un budget spécial pour son suivi par un vétérinaire. Cela représente une dépense supplémentaire qui affectera à coup sûr vos finances, mais qui vous permettra de préserver la santé de votre rabbit.

Il n’existe pas de tarif standard, toutefois en France, il faut prévoir jusqu’à 270 € l’an pour les visites chez le vétérinaire. Ces frais peuvent toutefois être remboursés totalement ou en partie par l’assureur si le propriétaire du lapin a souscrit une assurance pour lapin.

Pensez à assurer votre lapin

Comme le chien et le chat, le lapin peut aussi bénéficier d’une assurance mutuelle santé. Cela allège les finances du propriétaire en ce qui concerne les dépenses de santé de l’animal. Ainsi, quand l’animal est malade ou présente des signes de maladies, vous pouvez le conduire sans crainte chez le vétérinaire pour une consultation.

Bien évidemment vous devez régler d’abord la facture des soins. Le vétérinaire vous remplira par la suite la fiche de soins qui vous a été remise par votre assureur. Cette fiche vous permettra de vous faire rembourser entièrement ou partiellement vos frais selon le contrat de l’assurance auquel vous avez souscrit. Votre assurance peut donc couvrir entre 50 et 100 % des dépenses liées à la santé de votre lapin. Cela dépend entièrement des clauses du contrat que vous avez signées.

Avant de choisir la couverture idéale pour votre lapin, il faut prendre le temps de bien lire le contrat pour vous informer des soins pris en charges par celle-ci. Les formules pouvant varier d’une compagnie à une autre.

Toutefois la plupart des compagnies offrent des formules de remboursement pour un pourcentage allant de 50 à 80 % avec une cotisation de 20 € au moins l’an. De plus, ces formules ne couvrent que les soins courants et la courbe monte rarement. Il vous revient alors de souscrire en complément un forfait prévention qui varie entre 50 et 100 € par an.

Il existe des comparateurs en ligne pour vous aider dans votre choix du meilleur assureur pour une bonne prise en charge de votre lapin. Vous pourrez faire votre choix en fonction du plafond qu’affichent les différentes compagnies.

Le poids de votre lapin nain

Le poids de l’animal doit être proportionnel à sa taille. Il ne doit pas être trop gros ni trop maigre. Si le poids de l’animal est insuffisant, il existe des produits appropriés pour régulariser celui-ci. Le poids normal d’un lapin nain adulte varie entre 1 et 1,25 kg.

Les lapins nains purs races sont facilement reconnaissables par leur tête plus arrondie, leur corps à la forme cylindrique, leurs pattes relativement courtes et leurs oreilles bien plus courtes que celle les lapins hybrides. Leurs tailles oscillent entre 5 et 5,5 cm ou moins par moments.

Son poids est donc nettement inférieur à celui de la plupart des lapins naturels qui ont aussi une taille plus grande. Le poids du lapin hybride par exemple se situe le plus souvent entre 2 et 4 kg. On retrouve aussi la femelle avec un poids qui dépasse légèrement la norme. Quant au géant des Flandres, son poids peut aller jusqu’à 8 kg. Vous avez aussi le bélier nain dont le poids est compris entre 1 kg 700 et 2 kg 200. Par contre, le maxi angora a un poids sensiblement égal à celui du lapin nain, soit entre 1 et 1 kg 400.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021