Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Les maladies du rat domestiques : tout ce qu'il faut savoir

  1. Les soins >
  2. Maladies du rat
Les maladies du rat domestiques

Le rat domestique peut aussi être un animal de compagnie comme le chien et le chat. En France, on retrouve au moins un rongeur dans 6,1 % de foyers. Provenant de l’Orient, c’est un descendant direct du rat d’égout rattus Norvegicus. Lorsque vous n’avez pas un grand espace pour garder un chien, vous pouvez opter pour cet adorable petit rongeur. Prendre soin de ces animaux domestiques n’est pas difficile à gérer. Le rat domestique peut contracter différentes sortes de maladies, mais il est moins sensible que les rats nus. Parmi les pathologies dont il peut souffrir, certaines sont bénignes tandis que d’autres sont graves. La leptospirose causée par le leptospira, est particulièrement dangereuse pour l’homme. À ce jour, il n’y a pas de vaccin pour les rongeurs. Voici un petit guide sur les maladies du rat domestique.

L’adoption du rat domestique et son espérance de vie : que faut-il savoir ?

Animal de compagnie idéal, vous pouvez adopter un rat en raison de ses nombreuses qualités. Avec son poil doux, Il est affectueux et empathique. Il s’apprivoise aisément avec un peu d’attention. Aussi peu cher que la souris, il ne fait pas non plus trop dépenser pour ses petits soins. Les rats sont de différentes personnalités et aiment vivre en groupe. Vous trouverez des rats qui ont un comportement timide et qui aiment rester dans leurs coins.

D’autres rats sont très collants et n’ont pas besoin de vous connaître pour se jeter sur vous. Vous ne risquez pas les morsures, contrairement aux fausses idées reçues sur ce rongeur de compagnie. S’adaptant à n’importe quel mode de vie et à n’importe quel environnement, il n’est pas trop exigeant dans son élevage. Vous devrez juste lui prévoir une cage spacieuse parce qu’il aime découvrir de nouveaux coins. La cage doit avoir idéalement plusieurs étages, des jouets, une échelle, un tunnel…

Pour sa reproduction, il est recommandé que la femelle ait en moyenne 250 grammes avec un âge moyen de 6 mois. À l’instar de tout être vivant, le rat aussi souffre de certaines pathologies. Les maladies respiratoires, les maladies de peau ou les problèmes dus aux parasites sont des affections dont ce rongeur peut souffrir.

Si vous possédez un rat, vous devrez vous préparer psychologiquement à sa courte espérance de vie. La longévité du rat domestique est d’au plus 3 ans. C’est une expérience douloureuse et c’est pourquoi il est important de se préparer à ce problème lié à sa durée de vie.

Maladie du rat domestique : la mycoplasmose

La mycoplasmose est une maladie dont souffre le rat domestique.

Présentation de cette affection

La mycoplasmose est causée par une bactérie pathogène : le Mycoplasma Pulmonis. Presque tous les rats ont cette maladie. Cependant, elle ne se déclenche pas chez les sujets qui sont en parfaite santé. La bactérie se loge dans les voies nasales et les appareils respiratoires de l’animal. Lorsque votre rongeur faiblit suite à une maladie ou un éventuel stress, la mycoplasmose l’attaque aussitôt. Elle se propage par l’intermédiaire de l’eau, des excréments ou de la nourriture infectée.

Les symptômes de la maladie

Le signe clinique de la maladie dépend du stade de l’infection. Parfois, l’animal peut ne pas présenter de symptômes. Les signes les plus fréquents au début sont l’écoulement de porphyrine et l’éternuement à une fréquence élevée. Normalement l’éternuement chez un animal sain ne doit pas dépasser deux fois sur une période de 10 minutes.

La maladie devient préoccupante lorsque le rongeur a des difficultés à respirer. Vous entendrez alors un bruit de respiration provenant des voies nasales ou des poumons. Il peut ne pas s’agir de la mycoplasmose, puisque la rhinite aussi présente les mêmes symptômes. Dans un stade plus élevé de cette maladie, la respiration de l’animal devient très difficile, on parle alors de détresse respiratoire.

À ce stade, les chances de guérison sont très infimes. Si vous ne faites rien, la crise de détresse deviendra plus répétée. L’animal ne mangera plus et quelques jours après il mourra. Cette maladie peut aussi affecter les voies génitales en se manifestant par la présence de sang dans l‘urine. La mycoplasmose ne se guérit pas et l’institut Pasteur mène encore des recherches sur cette maladie. Cependant, il existe des traitements possibles pour mettre la bactérie en veille.

Le traitement de la maladie

Le traitement de la mycoplasmose a pour objectif de ralentir sa progression. Les soins thérapeutiques prodigués au rat vont traiter la source de l’infection. Toutefois, dès que vous percevrez les premiers symptômes, vous devrez faire diagnostiquer l’animal. Le test ELSA est mieux indiqué pour détecter ou non la mycoplasmose. Lorsque le diagnostic est positif, vous devrez confier l’animal aux soins du vétérinaire. Par contre, voici quelques traitements que vous pouvez faire à la maison.

Pour un animal malade âgé de moins de 4 mois, vous pouvez donner de l’amoxicilline associée à l’Azithromycine sur environ 4 semaines. Vous pouvez prodiguer le même soin à une femelle gestante ou allaitante. Vous pouvez également donner à l’animal du Clavamox ou du Doxycyline dans les cas graves. Toutefois, sachez que le Doxycyline est déconseillé à cause de son risque pour la santé.

Pour un rat plus âgé, vous pouvez faire usage de Doxycyline ou de Baytril sur une période de 4 semaines au plus. Le traitement peut durer 8 semaines si les symptômes persistent. Lorsque la maladie est évoluée, vous pouvez donner un stéroïde à votre rongeur.

Pour la prévention cette maladie, vous devrez veiller à ce que votre rat soit toujours en bonne santé. Comme soins préventifs, vous pouvez maintenir une bonne hygiène dans sa cage et surveiller toujours l’animal pour détecter tout signe de maladie. Par ailleurs, en cas de diagnostic positif, mettre l’animal en quarantaine.

Maladie du rat domestique : les abcès

À l’instar de l’homme, les rats domestiques peuvent avoir aussi des abcès.

Description des abcès chez les rongeurs domestiques

Les abcès sont une infection causée par une bactérie qui rentre dans l’organisme après une blessure ou une morsure. Il se manifeste par la formation de pus coincée dans une coque. Toutefois, face à certains abcès l’organisme peut ne pas former de coque de protection. En l’absence de cette protection, la peau du rat est rouge et chaude.

Au début, le bouton d’abcès est dur. Au fur et à mesure qu’il se développe, le pus devient liquide. À un stade plus élevé, la coque se perce et le pus s’écoule. De l’infection à la maturation de l’abcès, il faut compter environ 4 jours. Le rat domestique peut avoir des abcès dans le cou, sur la tête, les oreilles, entre les doigts des pattes et même sur la queue. L’abcès peut donner de la fièvre à l’animal.

Comment traiter les abcès chez le rat ?

L’abcès chez le rat domestique peut être traité de différentes manières. Le véto peut percer la coque pour vider l’abcès. Ensuite, il faut nettoyer et poser une compresse d’antibiotique. Après le premier pansement, vous devrez retourner voir le vétérinaire pour le suivi de la guérison. Notez bien que le traitement est complété par une antibiothérapie. Cette thérapie ne fait pas trop souffrir l’animal physiquement.

Lorsque l’abcès se situe sur la face du rongeur, après l’avoir évidé, le vétérinaire laisse la plaie ouverte. L’animal devra être hospitalisé par la suite pour le nettoyage de la plaie et pour une meilleure prise en charge des douleurs. Grâce à l’hospitalisation, votre rat sera rapidement rétabli.

Lorsque l’origine de l’abcès est un problème dentaire, le médecin va enlever la dent qui en est la cause. Quand il s’agit d’un abcès causé par une bactérie, cet agent pathogène doit être identifié pour un traitement efficace.

Après traitement, si un abcès apparait trois fois de suite, le vétérinaire va procéder à un antibiogramme. L’antibiogramme est un examen qui permet de trouver l’antibiotique efficace contre une bactérie. Le vétérinaire vous prendra environ 40 euros pour l’examen.

L’abcès du rat domestique peut être évité si vous prenez les mesures nécessaires. Par exemple, quand votre rat est blessé, vous devrez aussitôt désinfecter la plaie. La cage de votre rongeur doit être toujours propre. Pour les abcès provoqués par les dents, veillez à donner régulièrement du foin à l’animal.

Les tumeurs du rat domestique

Les rats domestiques sont aussi sujets aux tumeurs.

Aperçu des tumeurs chez les rats domestiques

Les tumeurs peuvent être malignes ou bénignes. Ces deux formes de pathologies apparaissent fréquemment chez ces rongeurs. La tumeur est un développement anormal de cellules qui ne tiennent plus du tout leurs fonctions. Les tumeurs bénignes grandissent lentement et peuvent gêner les tissus autour. Les tumeurs malignes sont des cellules qui n’ont pas bien évolué et qui se développent anarchiquement autour des organes. Les tumeurs malignes sont graves et peuvent causer une infection, une perte de poids et la mort.

Les agents cancérigènes sont à l’origine de ces maladies. La nourriture industrielle qui contient des conservateurs et les fruits traités avec des pesticides sont responsables de ces cancers. Le cèdre et le pin utilisés pour la litière du rat contiennent aussi des agents cancérigènes.

Les symptômes de la tumeur

Les signes cliniques de la tumeur sont nombreux. Elle se manifeste par la perte de vision, des ulcères ne guérissent pas, quel que soit le traitement. La tumeur se présente également sous la forme d’abcès, ou de gonflement d’un endroit du corps. La perte d’appétit et la douleur sont aussi des symptômes de tumeur chez le rat. De plus, vous observerez la formation d’une masse qui peut être ferme, mollasse ou fixe.

En outre, les tumeurs utérines se détectent par des saignements. Les tumeurs cérébrales agissent sur les neurones du rat et déforment sa tête. Les rattes souffrent souvent de tumeur mamaire dans leurs vieillesses. Le male de son côté souffre généralement de kystes. Les rats qui souffrent de tumeurs sont souvent maigres. Notez bien que certains rongeurs sous l’effet de la tumeur deviennent encore plus gourmands sans prendre du poids.

Traitement possible de la tumeur

Le traitement des tumeurs bénignes n’est pas toujours nécessaire, sauf si le mal occasionne d’autres problèmes. Votre rongeur peut normalement vivre avec une tumeur bénigne. Pour les autres tumeurs, le traitement recommandé par le vétérinaire est la chirurgie. La tumeur mammaire est détruite dans la plupart des cas après la chirurgie. Elle est difficile à éliminer totalement. Après la chirurgie, le vétérinaire prescrit des anti-inflammatoires du Buprenex ou du Torbugesic.

Les tumeurs qui affectent certains organes sensibles comme le cerveau ne s’opèrent pas. Toutefois, pour ces maux délicats, les traitements médicamenteux sont possibles. Les antibiotiques sont utilisés contre les tumeurs qui sont provoquées par l’infection d’une bactérie. Comme chez les humains, lorsque le rat suit un traitement de cancer, il est recommandé de bien s’occuper de lui.

Pour prévenir les tumeurs, vous devrez donner une alimentation saine et équilibrée à vos rongeurs. Évitez à tout prix d’avoir des animaux obèses. Vous devrez également bien suivre vos animaux en les palpant régulièrement.

La crise épileptique du rat domestique

L’épilepsie est une pathologie dont le rat peut souffrir.

Que savoir de la crise épileptique chez le rat domestique ?

L’épilepsie est un ensemble de troubles chroniques du système nerveux. La crise épileptique est soudaine et brutale. Elle dure au plus 5 minutes et va de la perte de connaissance à des convulsions. Durant la crise, votre animal peut se jeter contre les barres de sa cage. Les épilepsies du rat existent sous trois différentes catégories.

Les épilepsies idiopathiques sont bénignes et sont souvent dues à une prédisposition génétique. Celles symptomatiques sont causées par des lésions cérébrales. La cause des épilepsies cryptogéniques est difficile à identifier. Les crises peuvent être partielles, focales ou généralisées. Ces dernières entraînent des blessures ou des chutes.

Traitement de la maladie

Il n’y a pas de traitement adéquat pour l’épilepsie du rat. Toutefois, en cas de crises légères le vétérinaire peut prescrire un traitement avec un Epileptyl. Lorsque les crises sont graves, le vétérinaire utilise des traitements pour chiens et chats. Vous pouvez toutefois limiter les crises de votre animal. Pour y arriver, vous devrez lui éviter les endroits bruyants et lui administrer régulièrement ces traitements. Vous devrez empêcher au maximum les chutes pendant les crises en mettant votre rongeur dans une cage moins haute.

Maladie du rat domestique : le virus SDA

Très dangereux pour les rats, le SDA est une maladie contagieuse à l’instar de la peste.

Brève présentation de cette maladie

Par définition, SDA veut dire Sialo Dacryo Adénite. Sialo veut dire Salive, Dacryo signifie larmes et Adenite signifie ganglions ou glandes. Cette maladie s’apparente au coronavirus, mais ce n’est pas une forme de sars covid. Le SDA est un virus qui évolue constamment, ce qui fait que les rats infectés peuvent se comporter différemment. Il s’attaque aux glandes qui sécrètent la salive et les larmes. Le système immunitaire du rat s’affaiblit et son organisme est rapidement infesté par d’autres bactéries ou virus.

La transmission s’effectue par contact direct entre les animaux. Le SDA se transmet dans l’air lorsque deux rats sont dans des cages différentes et dans la même pièce. Lorsque le rat contaminé entre en contact avec un objet, le virus demeure actif sur cet objet pendant 3 heures.

Les symptômes du virus du SDA

Les symptomes dépendent de la forme de SDA dont le rat est affecté. Votre animal peut avoir des yeux secs, moins brillants, enflés, rouges. Les yeux du rongeur malades peuvent avoir également des lésions oculaires et l’animal sera très sensible à la lumière. Le virus du SDA entraîne aussi des dépôts de porphyrine autour des yeux de l’animal et de sa bouche.

Puisque cette maladie s’attaque aux glandes qui sécrètent la salive, la gorge de l’animal se dessèche et s’enfle. Les rats âgés ou les nouveau-nés meurent rapidement à cause de leurs faiblesses. D’autres symptômes peuvent également être observés à cause des bactéries qui profitent de la faiblesse du système immunitaire.

La perte de poids, la détresse respiratoire et les éternuements sont des signes cliniques que vous pouvez observer après une infection par le SDA. Dans certains cas, cette pathologie ne présente pas de symptômes. Le diagnostic se fait par une analyse du sang de l’animal grâce au test ELISA. Pendant l’analyse, le véto recherche dans le sang de l’animal la présence du virus.

Traitements possibles contre le virus du SDA

Lorsque vous suspectez le SDA suite aux symptômes, vous devrez consulter le vétérinaire. Vous devrez tout de même savoir qu’il n’existe aucun traitement contre le SDA. Cependant, le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques contre les infections qui profitent de la défaillance du système immunitaire. Le traitement avec l’antibiotique se fait sur une durée de 4 semaines. Voici quelques gestes utiles pour aider à la guérison de votre animal :

  • donner des vitamines et des fruits à l’animal pour renforcer son système immunitaire
  • déposer une bouillotte dans la cage du rat pour le garder au chaud
  • nettoyer régulièrement sa cage pour éliminer au maximum les agents pathogènes

Pour prévenir le SDA, vous devrez toujours maintenir vos animaux en bonne santé. Lorsque vous accueillez un nouveau rat, prévoyez une quarantaine avant sa première insertion dans un groupe.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021