manage_search

La teigne chez le chat : tout savoir

  1. Les soins >
  2. Soin du chat >
  3. Maladies de peau des chats >
  4. Teigne du chat
Teigne du chat

Votre chat se gratte, perd ses poils par plaques et présente de vilaines rougeurs cutanées sur le corps ? Il est peut-être victime de la teigne ! Cette affection de la peau touche tous les mammifères mais c’est de loin le chat le plus concerné. Cette dermatophytose causée par un champignon n’est pas dangereuse mais terriblement contraignante à éradiquer. Si traiter l’animal est essentiel, la désinfection de l’entourage et de l’environnement du chat le sont tout autant. Détecter, consulter et traiter sont les prérequis d’une guérison définitive de cette infection. Teigne du chat, ses causes, comment la repérer et la soigner ? On vous dit tout…

Qu’est-ce que la teigne du chat ?

La teigne féline est une affection contagieuse de la peau causée par certains champignons parasites microscopiques.
Dans 95 % des cas le responsable le plus courant est le Microsporum canis. Pour les 5 % restant, il s’agit du Trichophyton mentagrophyte.

Ces 2 dermatophytes zoophiles se présentent sous la forme de champignons filamenteux qui dégradent les tissus kératinisés.

Tous les chats sont-ils concernés ?

Les félins principalement touchés par cette mycose très contagieuse sont plutôt les jeunes chats et les Persans. Cette race semble en effet prédisposée à cette maladie.
Cependant, le vecteur de la contagion participe à contaminer tous les chats présents dans l’entourage de l’animal contaminé, quels que soient l’âge et la race.

Les signes qui ne trompent pas

Cette dermatophytose se manifeste par différents symptômes que l’on peut décrire de la manière suivante :

Les signes visibles à l’œil nu

Teigne du chat

Les manifestations visibles sont généralement :

  • Au niveau du pelage, on constate une importante perte de poils principalement localisée sur la tête (souvent près du nez et des oreilles). Les signes peuvent aussi se voir au niveau du dos. La  » pelade  » est l’une des premières manifestations de la maladie. La teigne peut également affecter l’apparence générale du pelage du chat, le rendant terne, cassant ou altérant sa texture.
  • Sur le corps apparaissent des plaques circulaires ou ovales dépourvues de poils. Elles présentent un aspect jaunâtre bordé de rouge ou entièrement rougeâtre avec des desquamations, sortes de pellicules blanchâtres. Les parties infectées peuvent mesurer jusqu’à 8 cm. Parfois, comme constaté souvent chez le chat Persan, il s’agit de plaques plus diffuses sur le corps avec la présence de croûtes sur la peau de l’animal. Ces lésions sont à la longue irritantes pour le chat rendant la peau rouge et douloureuse.
  • Dans certains cas, seules les griffes sont atteintes

Est-ce que la teigne du chat provoque des démangeaisons ?

La formation de plaques entraîne souvent des démangeaisons persistantes au niveau des lésions cutanées. Le chat se gratte ou se lèche fréquemment les zones affectées.
Cependant, votre chat peut ne pas ressentir le besoin de se gratter. Cette absence de démangeaisons qui retarde souvent le diagnostic, dépend souvent de la forme prise par la teigne et de l’âge du chat.

Les symptômes sont-ils toujours présents ?

La plupart du temps les signes cliniques sont facilement identifiables. Néanmoins, il faut savoir que 10 % à 30 % des chats sont atteints de la maladie sans pour autant la développer eux-mêmes.

Attention car ces porteurs asymptomatiques de la teigne peuvent quand même transmettre la maladie aux autres animaux domestiques voire à l’homme. La difficulté réside donc dans la pose rapide d’un diagnostic et dans le traitement de la maladie avant qu’elle ne se propage.

Il faut également mentionner ce que l’on appelle l’effet  » retard  » qui est tout aussi trompeur. Parfois votre chat est bien affecté par la maladie mais ne va en développer les signes que plusieurs semaines plus tard.

La détection par un vétérinaire de la teigne du chat

Dès le constat des symptômes, vous devez rapidement emmener votre chat chez le vétérinaire afin de confirmer les signes et le diagnostic.
L’objectif consiste à mettre rapidement en place un traitement clinique qui préviendra toute contamination supplémentaire.
Le vétérinaire diagnostique la teigne du chat par la mise en évidence des spores du champignon incriminé sur les poils du chat.

Il procède pour cela aux examens suivants :

  • L’examen avec une lampe de Wood. Cette lampe UV qui produit des rayonnements ultraviolets est un outil de diagnostic très utilisé en dermatologie. Elle facilite la détection de la teigne par la mise en évidence des poils infectés qui deviennent vert fluorescent sous l’effet de la lumière. Il est important de préciser que l’examen est fiable dans 55 % des cas. En effet, certaines souches de champignons peuvent ne pas réagir aux UV. On peut ainsi se trouver en présence d’une teigne sans observer d’effet fluorescent ou à l’inverse, obtenir une réaction sans que la maladie soit là.
  • Une fois confirmée la présence de la teigne, il convient de déterminer la nature exacte du champignon pour adapter le traitement en conséquence. Le vétérinaire procède dans un premier temps à l’étude des poils au microscope pour mettre en évidence les éléments fongiques.
  • La mise en culture des souches bactériennes. Cette culture fongique va permettre de confirmer le diagnostic et l’identification du champignon.
  • Dans le cas de lésions atypiques, ne ressemblant pas aux lésions habituelles, le vétérinaire procède à une biopsie cutanée. Cette technique de PCR (Polymerase Chain Reaction) consiste à obtenir d’importantes quantité d’ADN à partir d’un échantillon.

Les traitements

Comme c’est le cas dans bon nombre de maladies, plus le traitement est administré de bonne heure, plus les chances de guérison et de prévention de la transmission sont grandes. Le traitement se définit par l’association de 3 types de médications :

  • Une application locale de pommade antimycosique, de lotion ou de shampoing antifongique pendant plusieurs semaines. Ce traitement topique vise à assainir le poil et à limiter les risques de contagion, notamment à l’homme.
  • Une médication par voie orale à partir de produits antifongiques tels que les azolées.
  • La tonte pour optimiser l’action des soins locaux et éliminer plus vite les champignons sur les chats les plus sévèrement affectés. Les spores des champignons se logeant dans les poils, raser l’animal contribue à accélérer l’éradication de l’infestation.

Traiter aussi l’environnement du chat

En parallèle, la décontamination des  » objets personnels  » de votre chat est essentielle. Vous devez rigoureusement laver et désinfecter son panier, sa couverture, ses jouets, son collier etc. Il faut savoir que l’environnement d’un chat infecté par la teigne peut contenir jusqu’à 1000 spores de champignon par mètre cube d’air et que les spores peuvent survivre jusqu’à un an.

Tous les occupants du logement (animaux mais aussi les humains) ayant été en contact avec le chat infecté doivent être traités en conséquence via un déparasitage de l’habitat. En effet, la teigne est un parasite très résistant qui peut survivre longtemps dans l’environnement notamment sur les tapis, dans la literie et les meubles. Pour cela, vous devez passer quotidiennement l’aspirateur puis brûler les sacs. Toutes les surfaces lavables doivent aussi être désinfectées à l’eau de Javel dans une proportion de 1/10.

Pour s’en débarrasser on utilise généralement des lotions antimycosiques (chlorhexidine) à passer sur la peau des personnes. Il peut être conseillé d’utiliser une lotion antifongique azolée par voie orale afin de traiter à titre préventif ou curatif. Bien entendu, après avoir manipulé votre chat atteint, nettoyez-vous systématiquement les mains.

Pour traiter l’habitat dans son intégralité, vous pouvez utiliser des bombes fumigènes destinés à détruire les spores des champignons présentent dans l’environnement. Ces antifongiques spécifiques générateurs de fumée donnent de bons résultats.

Eviter le plus possible les contacts avec l’animal

Le chat devra dormir dans une panière spécifique éloignée de la chambre des humains. Les personnes fragiles, notamment celles présentant un déficit immunitaire, doivent être séparées de l’animal infecté jusqu’à sa complète guérison.

Le suivi du traitement

La thérapie est longue mais doit être strictement observée pour garantir sa réussite. Le traitement moyen s’étale sur 4 à 6 semaines mais peut durer entre 4 et 6 mois car le chat, comme cité précédemment, peut être porteur de la maladie sans aucun signe visible. De plus, certaines races de chats à poils longs (comme le Persan) nécessitent une médication plus longue pouvant parfois durer jusqu’à 3 ans. En règle générale, si le traitement est bien observé, il n’y a pas de rechute.

La prévention

Une bonne hygiène de la maison associée à la prise en charge du traitements de ses habitants reste le meilleur moyen de prévenir toute récidive voire d’empêcher une première apparition de la teigne.

Prévenir cette maladie passe en premier lieu par le nettoyage et la désinfection régulière du logement (tapis, couverture, sols, coussins…) L’aspirateur, le savon et les antibactériens sont les pires ennemis de la teigne !

Notre avis sur la teigne des chats

La teigne des chats n’est pas à proprement parler une affection grave. Néanmoins, il est difficile et souvent long de s’en débarrasser.
De plus, étant très vite contagieuse, elle peut se transmettre rapidement aux animaux et aux personnes proches de l’animal. La consultation auprès d’un vétérinaire doit s’effectuer dans les plus brefs délais.
Comme c’est le cas pour beaucoup de pathologies, notamment cutanées, plus la prise en charge est rapide et bien suivie sur la durée, plus les chances de guérison sont grandes et les risques de récidives sont faibles.
Une hygiène rigoureuse de l’habitat prévient également l’apparition de cette infection fongique.

FAQ

Comment se débarrasser de la teigne chez le chat ?

Pour éradiquer cette maladie de peau chez le chat, il est nécessaire de traiter à la fois l’animal mais également l’environnement pour éviter la propagation de l’infection. Votre premier réflexe sera de consulter un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis qui confirmera la présence de la teigne et prescrira le traitement approprié. Par ailleurs, il est important de noter que la teigne survit dans l’environnement de l’animal infecté. Une aspiration, un lavage à chaud ou une désinfection des objets avec un produit adapté aide à éradiquer les spores des champignons. Il est important de noter que le traitement de la teigne peut prendre du temps. Suivez les conseils de votre vétérinaire et soyez patient tout au long du processus de guérison.

Comment se manifeste la teigne chez le chat ?

Les symptômes de la teigne chez le chat peuvent varier, néanmoins quelques signes courants sont à surveiller. On constate tout d’abord la perte de poils (alopécie) par plaques circulaires. Les zones concernées sont généralement rouges, irritées et desquamées. Bien souvent, l’animal se gratte. Dès les premiers symptômes, il est urgent de consulter un vétérinaire pour poser un diagnostic précis et commencer un traitement approprié.

Est-ce que la teigne du chat est dangereuse ?

La teigne du chat n’est pas une maladie mortelle. C’est une affection gênante et dans certains cas potentiellement grave mais jamais létale. La teigne provoque des lésions cutanées pouvant rendre très inconfortable la qualité de vie de l’animal. Il est important de noter que les chats à la santé fragile, immunodéprimés sont plus vulnérables aux infections fongiques y compris la teigne. C’est notamment le cas des chats atteints du virus de l’immunodéficience féline (FIV) ou du virus de la leucémie féline (FeLV). Chez ces animaux, la maladie peut être plus sévère et prendre plus de temps à guérir.

Est-ce que la teigne du chat est transmissible à l’homme ?

La teigne du chat est une maladie zoonotique ce qui signifie qu’elle peut être transmise aux humains par l’animal. Elle est causée par un parasite facilement transmissible à l’homme. En conséquence, il s’avère essentiel de prendre toutes les précautions d’usage pour éviter la propagation de l’infection. Chez les humains, la teigne se distingue par l’apparition sur la peau de petites lésions rondes et rouges qui démangent.

Comment savoir si la teigne est guérie ?

On peut vraiment parler de guérison dès lors que les lésions ont disparu et que les poils ont commencé à repousser. La cessation de l’alopécie et la repousse des poils dans les zones affectées est un signe positif. De même la diminution voire la disparition des démangeaisons montrent que le traitement est efficace. Le vétérinaire joue également un rôle crucial dans le suivi de la guérison de la teigne. Lui seul pourra vous assurer, au moyen de tests (cultures fongiques), de l’efficacité du traitement et de l’éradication définitive de l’infection. Des résultats négatifs aux tests représentent un indicateur positif de la guérison. Notez que la durée du traitement de la teigne peut varier en fonction de la gravité de l’infection et de la réponse individuelle du chat au traitement. Une bonne communication avec le vétérinaire au regard de l’évolution de la médication revêt une importance majeure dans le process de guérison.

Teigne du chat, contagieux combien de temps ?

Dès qu’un chat est diagnostiqué atteint de teigne, il est important de commencer le traitement immédiatement. La rapidité de la prise en charge du traitement participe à réduire la période de contagiosité en éliminant les spores fongiques responsables de l’infection. La période de contagiosité de la teigne chez le chat varie de plusieurs semaines à quelques mois, en fonction de la rapidité du diagnostic, de la mise en place du traitement mais également des mesures de prévention prises dans l’environnement de l’animal (nettoyage, aspiration, désinfection etc.)

Teigne ou gale du chat : quelles différences ?

La teigne et la gale sont deux affections cutanées distinctes chez les chats, provoquées par des agents pathogènes différents mais présentant des symptômes pouvant se ressembler.
La teigne chez les chats est principalement causée par des champignons dermatophytes comme le Microsporum canis ou parfois le Trichophyton.
En revanche, la gale chez les chats est provoquée par des acariens tels que les Sarcoptes ou les Notoedres. Les symptômes de la gale sont quasi similaires à ceux de la teigne, à savoir une perte de poils, des lésions cutanées et des croutes. Bien que d’une manière générale les Sarcoptes infectent les humains, la gale chez les chats n’est généralement pas transmissible aux personnes mais contamine les animaux

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024