manage_search

Les démangeaisons chez le chat

  1. Les soins >
  2. Soin du chat >
  3. Maladies de peau des chats >
  4. Démangeaison chez le chat
Démangeaison chez le chat

Votre chat se gratte ? Votre première réaction est probablement d’accuser les puces. De nombreux spécialistes s’accordent pour dire qu’elles sont la première cause du prurit. Cependant, elles ne sont pas les seules responsables des démangeaisons. De nombreuses maladies de peau du chat peuvent également en être la cause. Outre les puces, d’autres parasites externes comme les aoûtats ou les tiques occasionnent des piqûres. La teigne, causée par un champignon, ou la gale, causée par un acarien, sont préoccupantes. Les parasites internes, comme les vers intestinaux, causent aussi du prurit. Enfin, de nombreuses dermatites ou allergies peuvent être à l’origine de grattages intensifs.

Quelles sont les causes de démangeaisons chez le chat ?

Parasites externes ou internes, allergies, dermatoses en général, ils sont tous la cause de démangeaisons. Celles-ci sont source d’inconfort et peuvent causer des lésions à divers endroits du corps de l’animal.

Les dermatites et dermatoses

Les dermatoses désignent toutes les maladies de peau, y compris les dermatites. Ces dernières se caractérisent par une inflammation.
La forme la plus connue est celle de l’eczéma, ou dermatite atopique. Elles se traduisent par des lésions, des croûtes ou une perte de poils. En réaction, le chat se gratte et peut aggraver le problème.

Les parasites

Les parasites vivent aux dépens de l’organisme où ils ont élu domicile. Leur activité est la source de troubles de la peau ou de l’intestin. Votre chat peut devenir l’hôte d’une puce transmise par un congénère et développer une véritable colonie. Il faut savoir qu’une puce, une fois gorgée du sang de l’animal, se met rapidement à pondre. Sa production moyenne est d’une trentaine d’œufs chaque jour pendant trois mois !
D’autres parasites sont susceptibles d’être la cause de démangeaisons : poux, aoûtats ou tiques. Et ils ont des capacités de reproduction également très importantes.

Les allergies

Une allergie cutanée se manifeste par une plaque rouge, immédiatement cause de démangeaisons. Cette rougeur est suivie par une éruption de vésicules remplies d’un liquide clair. Les allergies chez le chat peuvent avoir des causes très variées.

  • Les piqûres d’insectes parasites. Elles peuvent causer de simples démangeaisons ou provoquer une réaction allergique.
  • La poussière. Si le chat y est sensible, il développe des rougeurs permanentes.
  • Le pollen. Durant la saison de diffusion, le chat peut souffrir d’hypersensibilité. Les démangeaisons sont souvent accompagnées d’éternuements, d’écoulement nasal ou de rougeur des yeux.
  • Les moisissures. Leurs spores peuvent provoquer un larmoiement, une toux ou une gêne respiratoire, plus rarement une réaction cutanée.
  • L’alimentation. Ici, les causes sont diverses, l’allergie peut être due à un type d’aliment ou nutriment précis. Le plus souvent, elle est provoquée par une protéine animale, laitière ou céréalière.

Le stress

Le chat est un animal sensible, très attaché à sa routine. Si celle-ci est bousculée, il peut développer un stress conduisant à des démangeaisons. Un déménagement, un changement de composition de la maisonnée ou un environnement souillé peuvent conduire au stress.

Les signes qui ne trompent pas

Connaître la cause des démangeaisons du chat permet de les soigner efficacement. Comment reconnaître les signes qui les caractérisent ?

Reconnaître les parasites externes

Les animaux sont la cible préférée des parasites. Puces, poux, aoûtats ou tiques peuvent se repérer lors d’un examen minutieux du pelage. Ils sont cependant parfois si petits qu’ils sont difficiles à déceler.

  • Les puces sont de couleur brun foncé et mesurent de 1 à 3 mm. Vous les trouverez à la base des poils, ou en les voyant sauter.
  • Les poux sont de couleur jaunâtre et mesurent 1 à 1,5 mm. Ils sont accrochés aux poils, tout comme leurs œufs, les lentes, de couleur blanche.
  • Les aoûtats sont de minuscules arachnides (0,3 et 0,2 mm pour la larve) de couleur rouge. Comme leur nom l’indique, on les rencontre surtout autour du mois d’août. Ils s’installent aux endroits où la peau est la plus fine (coussinets, plis, aisselles…).
  • Les tiques peuvent être confondues avec des verrues. Elles mesurent entre 2 et 5 mm, en particulier si elles sont gorgées de sang. Leur minuscule tête est enfoncée dans la peau.

Repérer les parasites internes

Les démangeaisons dues aux vers intestinaux sont localisées au niveau de l’anus. Des petits vers blancs peuvent y être visibles. Vous vous en rendrez compte en jetant un coup d’œil au contenu de sa litière.

Autre signe externe qui peut faire suspecter de vers intestinaux : un ventre gonflé, accompagné d’une perte de poids. Votre chat peut aussi se gratter le ventre pour tenter de se débarrasser des démangeaisons internes.

Diagnostiquer une allergie

Les allergies dues aux morsures de puce sont les plus courantes et les plus visibles. Procédez à un examen du pelage dès que vous remarquez des plaques rouges et un grattage excessif.

Les démangeaisons causées par une allergie alimentaire sont plus difficiles à déceler. C’est souvent après avoir éliminé toutes les autres causes possibles de démangeaisons qu’on la suspecte.
Elle peut être due à l’introduction d’une nouvelle protéine. Dans ce cas, supprimez le nouvel aliment pour confirmer. Refaites un essai quelques jours plus tard pour confirmer. Si rien ne se passe, le mieux est de consulter un vétérinaire. Une analyse de sang pourra la mettre en évidence.

Comprendre un changement de comportement du chat

Le chat se gratte beaucoup, lèche ou mordille certaines parties de son corps. Son comportement a changé. Il est sujet au stress, devient agité, se secoue ou ne vous laisse pas le toucher ? Tous ces signes peuvent indiquer la présence d’une dermatose ou de parasites.

Comment traiter les démangeaisons du chat ?

Les causes des démangeaisons étant multiples, les traitements le sont également. Chaque type d’infection a son traitement spécifique.

Traiter les parasites

Vous vous débarrasserez de la plupart des parasites avec des produits antiparasitaires. Ils doivent être adaptés à la nature de l’agent responsable.

Puces, poux et tiques

Misez sur un insecticide, présenté en spray ou en pipette. Vous avez le choix entre un produit à appliquer une fois par semaine ou une fois par mois. Le second est plus adapté au traitement préventif.
Pour une invasion importante, si votre chat supporte bien le bain, préférez le shampooing anti-puce. Sa formulation convient également contre les poux et les tiques.

Aoûtats

Les aoûtats étant des acariens, utilisez plutôt un acaricide. Il se présente généralement en spray et porte parfois la mention « insecticide aoûtats ». Le chat peut avoir tendance à se lécher après l’application. La vaporisation perdrait alors de son efficacité et le chat pourrait être indisposé. Le mieux est de l’équiper d’une collerette pendant quelques heures.
Vous êtes adepte des traitements naturels ? Il existe toute une panoplie à votre disposition pour éradiquer les parasites.

  • Du savon noir liquide. Il fonctionne bien et a l’avantage d’être un répulsif pour les puces. Vous le diluez dans l’eau tiède et le vaporisez sur la totalité du pelage.
  • Du vinaigre blanc. Mélangez-le à un volume équivalent d’eau et vaporisez.
  • Du bicarbonate de soude. Saupoudrez sur le pelage, massez bien et laissez poser une dizaine de minutes. Faites ensuite un brossage soigneux pour éliminer la poudre et les parasites.
  • La terre de diatomée amorphe. Saupoudrez-la sur les poils tous les deux à trois jours en traitement d’attaque.
  • Les huiles aromatiques. Citronnelle, eucalyptus, menthe poivrée ou lavande vraie donnent de bons résultats.

Cas particulier de la tique : il est possible de s’en débarrasser en la retirant. Attention, n’utilisez pas d’outil type pince, sa tête et son dard pourraient rester en place. Il y a alors risque d’infection locale. Vous trouverez en pharmacie ou en animalerie des crochets anti-tiques très efficaces.

Traiter les dermatites

Les affections cutanées du chat les plus courantes sont l’eczéma, la gale et la teigne. Chacune a son traitement spécifique.

Les soins de l’eczéma

Votre vétérinaire vous prescrira le traitement approprié au type d’eczéma. Il peut s’agir de crèmes anti-corticoïdes ou antihistaminiques. Pour un traitement à base de produits naturels, optez pour les cataplasmes d’argile verte. L’homéopathie est également une option.

Les soins de la gale

Ils se font à l’aide d’applications locales de produits acaricides. Ils peuvent être complétés par des soins oraux. Les huiles essentielles à base de clou de girofle et de menthe poivrée apaisent les démangeaisons. Elles ont l’avantage de repousser les acariens, qui les détestent !

Les soins de la teigne

Les traitements sont à base d’antifongiques, soit en application, soit sous forme de comprimés azolés. Les deux peuvent être associés. L’huile essentielle d’arbre à thé permet de lutter contre l’inflammation. Celle de Neem apaise la peau sèche de l’animal.

Traiter les allergies

Les manifestations allergiques des parasites disparaissent en même temps que ces derniers. En ce qui concerne les allergies alimentaires, procédez à un changement de régime. Dès que le vétérinaire aura diagnostiqué l’agent en cause, recherchez des préparations qui n’en contiennent pas. Il peut s’agir d’une allergie aux protéines de certaines viandes, laitages ou céréales.

Bannissez la protéine en cause pendant quelques mois, puis réintroduisez-la à petites doses. Si les symptômes se manifestent à nouveau, écartez-la définitivement.

Comment prévenir les maladies de peau à l’origine des démangeaisons ?

Éviter les troubles cutanés, c’est souvent passer par des traitements préventifs. Mettez en place une routine régulière pour protéger votre chat des importuns.

Appliquer un traitement préventif pour lutter contre les puces, poux et tiques.

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées :

  • Le collier antiparasitaire. Vous trouverez de très jolis modèles, qui habilleront votre chat, tout en le protégeant. Certains comportent un espace pour mettre un numéro de téléphone de contact. C’est un complément intéressant à la puce d’identification, lisible de suite. Attention lors de la manipulation, le produit est sur le dessus. Il est efficace plusieurs mois.
  • La pipette antiparasitaire, encore appelée « spot on ». Elle s’applique entre les omoplates et a une action d’une durée d’un mois. Il ne peut pas lécher le produit à cet endroit !
  • Les comprimés antiparasitaires préventifs. Le plus difficile est probablement de les faire ingérer à votre chat. Essayez d’insister, car leur action dure plusieurs semaines.

Maintenez son espace à l’abri des parasites en le nettoyant régulièrement. Les œufs des puces tombent de son pelage et se nichent dans son couchage. Ils peuvent éclore au bout de quelques mois et réinfester l’animal. Enfin, inspectez régulièrement son pelage et agissez dès que vous remarquez une anomalie. Afin de garder sa peau en bonne santé, donnez-lui une alimentation équilibrée, riche en nutriments.

Traitement préventif des vers intestinaux

Vermifugez l’animal pour le débarrasser des vers intestinaux et éviter qu’ils ne reviennent. Ce traitement préventif est à appliquer tous les trois mois pour un chat d’extérieur. Pour un chat d’intérieur, moins exposé, une vermufigation tous les six mois est suffisante.
Apportez une attention toute particulière au nettoyage de son univers à la maison. Observez sa litière lorsque vous la changez, afin de repérer les éventuelles anomalies.

Quel est le rôle de l’alimentation sur la bonne santé cutanée du chat ?

Le chat est essentiellement un carnivore. À l’état sauvage, il ne se nourrit que de la viande de ses proies. À la différence de nos amis canins, il n’a pas appris à utiliser les glucides pour compenser un manque de protéines. Que doit comporter son régime alimentaire pour que sa peau puisse résister aux agressions extérieures ?

Nourriture maison

Si vous préparez vous-même la nourriture de votre chat adulte, faites en sorte qu’elle comprenne :

  • 60 à 70 % de viande ou de poisson ;
  • 20 % de légumes ;
  • 10 à 20 % de céréales.

Préparations pour chats

Les produits du commerce sont normalement étudiés pour satisfaire les besoins du chat.
Pâtées ou croquettes ? Chacune a ses avantages et inconvénients.

  • Les pâtées pour chat contiennent généralement plus de protéines que les croquettes. Elles ont l’inconvénient de moins bien se conserver au cours de la journée.
  • Les croquettes sont souvent bien équilibrées, mais elles ne conviennent pas aux chats qui boivent peu. L’idéal est de donner à votre chat de la nourriture humide le matin. Il a souvent une nette préférence pour ce type de préparation. Calculez bien sa ration pour qu’il n’en ait ni trop, ni trop peu. Il ne doit pas faire de restes. Par contre, comme il aime fractionner ses repas, mettez à disposition un bol de croquettes. Le soir, complétez-le pour la nuit.
  • Soyez vigilants sur la composition des pâtées et croquettes que vous achetez pour vos animaux. Elle doit assurer des apports équilibrés et ne pas comporter trop de glucides.

Apport en protéines animales

Regardez bien la composition de ses aliments pour lui assurer sa ration de protéines journalière. Songez que ses poils sont presque essentiellement composés de protéines.

Apport en matières grasses

Les acides gras essentiels, Oméga 3 et Oméga 6 évitent le dessèchement de la peau. Ils favorisent également la croissance de poils en bonne santé.

Apport en vitamines et sels minéraux.

Les vitamines A, B et E sont indispensables pour maintenir un pelage en bonne santé. Du côté des minéraux, le zinc, et surtout le cuivre, favorisent la croissance des poils et leur pigmentation.

Notre avis sur la démangeaison chez le chat

Les démangeaisons chez le chat sont source de stress pour l’animal et son propriétaire. Elles peuvent être le signe d’une invasion parasitaire ou d’une maladie de peau plus préoccupante. Prenez toujours au sérieux tout grattage intensif, afin d’intervenir dans les plus brefs délais.

S’il s’agit de puces ou de poux, ils prolifèrent très rapidement. Si c’est la gale ou la teigne, elles peuvent conduire à des lésions importantes. Le risque de contamination aux autres animaux et parfois à vous-même est important.

Dans tous les cas, traitez au plus vite, ou prenez conseil auprès de votre vétérinaire.

FAQ

C’est quoi une dermatite chez le chat ?

La dermatite est la version inflammatoire d’une dermatose, ou maladie de peau. Elle se manifeste très souvent par de fortes démangeaisons.

Comment soigner une dermatite chez le chat naturellement ?

Bon nombre de dermatites sont apaisées par des traitements naturels. Savon noir ou vinaigre blanc dilués, bicarbonate de soude ou terre de diatomée éliminent les puces. Pour l’eczéma, utilisez de l’argile verte en cataplasme. Certaines huiles essentielles ont un effet bénéfique et apaisant.

Pourquoi mon chat n’arrête pas de se gratter ?

Il a probablement attrapé des puces, c’est le cas le plus courant. D’autres parasites : poux, aoûtats, tiques, peuvent également être suspectés. Plus préoccupant, il peut s’agir d’une attaque de gale ou de teigne

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024