Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Assurance chevaux : comment bien assurer son cheval ?

  1. Les assurances santé animales >
  2. Assurance chevaux
Assurance chevaux

La législation française n’impose pas aux propriétaires d’animaux de compagnie de prendre une assurance pour les protéger. Toutefois, ils sont tenus responsables des dommages matériels, corporels causés par ceux-ci. Aussi, les maîtres d’animaux accordent de plus en plus d’importance à ce sujet. L’assurance des animaux affiche aujourd’hui un taux de croissance compris entre 25 et 30% en France, selon le courtier ECA Assurance.
Si vous possédez un cheval, le couvrir au minimum avec la garantie responsabilité civile est le réflexe idoine à avoir. Il peut néanmoins bénéficier d’une couverture totale à travers d’autres assurances complémentaires. De 150 à plus de 1000 €/an, le budget de la couverture varie d’un contrat à un autre. Garantir une couverture à un cheval constitue une préoccupation pour beaucoup vu que l’équitation est, d’après la fédération, le troisième sport en termes de licenciés. Découvrez dans ce guide tous les aspects relatifs à la protection de votre équidé.

Les situations et conditions pour assurer votre cheval

Découvrez les cas dans lesquels une assurance cheval est préconisée.

Pour quelles situations prendre une assurance pour équidé ?

Si vous êtes propriétaire d’un cheval, il est recommandé de protéger celui-ci face aux risques d’accidents, de sinistre, ou de catastrophe naturelle. En cas de maladie ou d’opération chirurgicale, la prise en charge d’un cheval peut impliquer de dépenser des sommes importantes. Pour ne pas hypothéquer la vie et la bonne santé de votre équidé, il apparaît donc prudent de l’assurer. L’assurance couvre aussi les éventuels dégâts que votre animal cause.

Pensez avant tout à bien vérifier votre contrat d’assurance habitation, qui implique généralement une couverture des animaux. La connaissance des situations requérant la prise d’une assurance vous permettra de souscrire à une couverture adaptée.

Conditions d’assurance des équidés

Les conditions d’assurance des équidés sont différentes d’un assureur à l’autre. L’un des éléments considérés est l’âge du cheval. L’assurance peut intervenir à un mois, à six mois, jusqu’à la douzième année. Au-delà, l’assurance, surtout celle liée et à la mortalité ou à la maladie, exige de respecter des dispositions supplémentaires. C’est le cas lorsque votre cheval à 18 ou 19 ans. Un certificat médical attestant la bonne santé de l’animal est requis. L’utilisation du cheval ainsi que sa valeur vénale, sont d’autres éléments à prendre en compte.

Au-delà de la garantie responsabilité civile, la souscription à une couverture complète pour le couple cavalier-cheval est nécessaire. L’astuce est de procéder à une comparaison des différents contrats disponibles. Ces points suivants vont servir à définir les conditions et tarifs des contrats d’assurance. Il s’agit de l’âge, la valeur du cheval, le certificat vétérinaire, le délai de carence et les activités couvertes, loisirs, sport ou compétition.

La Fédération Française d’Equitation propose une couverture adaptée à toutes ses personnes affiliées. En étant licencié auprès de la FFE, vous participez aux galops, aux compétitions, tout en bénéficiant d’une garantie RC complémentaire.

D’autres conditions doivent être prises en compte dans le choix du produit d’assurance. Il s’agit du prix, des garanties couvertes, des plafonds d’indemnisation, les franchises et les exclusions.

Les bonnes raisons d’assurer votre cheval et les types d’assurance risques

Souscrire à un contrat d’assurance pour votre cheval est indispensable pour le prémunir contre un certain nombre de risques. Il s’agit des risques liés à :

  • la responsabilité civile ;
  • la mortalité ;
  • l’invalidité.

Une assurance peut être nécessaire également pour le règlement des frais du vétérinaire.

Pour la couverture des dommages causés par votre cheval, il convient de souscrire à l’assurance Responsabilité civile. La souscription d’une assurance de dommages aux chevaux se conclut par un contrat. Ce contrat entre le propriétaire du cheval et son assureur est régi par les dispositions contractuelles de la LOI contenue dans le Code des assurances.

Cette protection se décline en deux types. La première est la garantie responsabilité qui vous couvre lorsque votre cheval n’est pas monté ou Responsabilité Civile de Propriétaire d’Equidé (RCPE). La seconde concerne la couverture du couple cavalier-cheval dénommée responsabilité civile en action.

L’assurance responsabilité civile sera choisie par rapport au fait que votre cheval soit monté ou non. Il tient compte aussi de l’activité pratiquée et du type de cheval.

L’Assurance mortalité couvre les risques de décès de votre cheval, liés à une maladie ou à un accident. D’autres assurances prennent en compte certaines circonstances particulières telles que l’incendie, un sinistre, une catastrophe naturelle. Le décès à la suite d’une chirurgie et l’abattage à but humanitaire sont également concernés. En supplément, il est peut-être inclus le vol du cheval, une assistance pour son transport, et le remboursement des frais d’équarrissage.

En cas de décès, il est recommandé de le déclarer à son assurance, dans un délai de 24 ou 48 heures. Passé ce délai, l’indemnisation ne sera plus possible. Il n’est d’ailleurs pas rare que l’assureur demande une autopsie du cheval décédé avant d’indemniser.

L’assurance invalidité est une garantie suite à une incapacité du cheval de faire des taches auxquelles il était prédestiné. L’indemnisation n’est possible que dans le cas d’une invalidité définitive prouvée par des certificats vétérinaires.

L’assurance frais de vétérinaire couvre les cas de maladie et d’accident du cheval, avec chirurgie et soins inclus. Il est obligatoire que votre équidé soit en bonne santé pour souscrire à cette garantie.au moment de la signature du contrat.

Les garanties, les remboursements et les options

Les garanties d’assurance varient d’un assureur à un autre.

Les garanties de couverture pour chevaux

Chaque compagnie définit ses critères, ses conditions et prix. L’équidé de course, comparativement au cheval de loisirs, nécessite un budget de protection moindre. Les primes plus relevées sont prévues pour un adulte, un poulain d’équitation ou de course, et un cheval vieillissant. Les races de chevaux les plus robustes, les plus rares ou les plus rapides ont une valeur plus importante que les autres. Ce qui se traduit dans les prix des assurances. Plus la couverture est meilleure, plus le budget est élevé.

Les garanties relatives aux formules offertes

Trois grands types de formules sont proposés par les assureurs. Les garanties dépendront de la formule choisie.

La formule minimale ou de base est une assurance santé sans chirurgie. Elle comprend la garantie responsabilité civile et la garantie mortalité avec vol en option. Un budget de 150€ à 350€ par an, soit 12 à 30€ par mois est nécessaire.

La formule essentielle coûte entre 400 et 1000€ par an, soit 33 à 80€ par mois. Elle se compose des garanties des frais vétérinaires avec ou sans chirurgie, de l’assurance RC, de l’assurance mortalité et de l’assurance invalidité.

La formule dite intégrale ou tous risques comporte les garanties précitées et vaut entre 800 à 1500€ par an, soit 66 à 125€ par mois. Outre les garanties suscitées, la sellerie, le transport, le décès prématuré, le rapatriement, la perte d’emploi, composent cette formule.

Quelques options associées à la couverture cheval

Sachez aussi que l’extension de l’assurance habitation, peut couvrir votre équidé, à condition qu’il ne s’agisse pas d’un cheval de sport. C’est la licence de la Fédération française d’Équitation (FFEqui prend en charge, surtout, les animaux de sport et de course.

L’Assurance Responsabilité Civile Propriétaire et en Action (RCPE) garantit les dommages provoqués sur un tiers, que la monture soit montée ou pas. En plus de couvrir le cheval, cette licence assure aussi les cavaliers en cas d’invalidité, de dommages corporels ou décès, consécutifs à un accident de compétition.

Remboursement de l’assurance

Il existe une limite quant au montant du remboursement. Le plafond varie, en général, de 5000 à 6000€ par année. Dans le cadre de la responsabilité civile par exemple, il dépend de la prime d’extension versée dans le contrat d’habitation. Celle-ci peut être comprise entre 10 et 19 euros par mois.

Si vous êtes détenteur d’une licence FFE, la souscription coûtera entre 31 et 41 euros mensuellement contre un remboursement potentiel de 5300-5800 euros. Si de plus, vous disposez d’une RCPE coûtant 66-75 euros de versement mensuel, vous pourrez obtenir un remboursement au-delà de 6000 euros.

Les indicatifs de prix des assurances pour équidés

prix assurance cheval

Voici un tableau qui présente, à titre indicatif, les fourchettes de prix des assurances chevaux selon la tranche d’âge de l’animal.

Profil de l’équidéPrix moyen sans chirurgiePrix moyen avec chirurgieRemboursement possible
Moins de 11 ans avec une valeur de moins de 10.000 euros.110€ à 150€ par an210€ à 450€ par anPlus de 7000 euros
Plus de 11 ans avec une valeur de moins de 10.000 eurosEnviron 100€ par anEnviron 300€ par an7000 euros en moyenne
Moins de 11 ans avec une valeur de plus de 10.000 euros200€ par anEnviron 500€ par an10 000 euros en moyenne
Cheval plus de 11 ans avec une valeur de plus de 10.000 eurosEnviron 150€ par anEnviron 450€ par an8000- 10 000 euros


Un cas particulier reste à distinguer. La Fédération équestre internationale désigne le cheval et le poney comme deux équidés différents. Le coût de l’assurance de ces deux espèces est donc variable. Le cheval possède un poids et une taille plus développés que le poney. Le cheval vit plus longuement environ 30 à 50 ans, alors que le poney, entre 20 et 25 ans. Telles sont quelques-unes des causes de différence de prix.

Comment trouver une assurance chevaux pas chère ?

Pour payer moins cher, il est important de vous donner les moyens de bien comparer les différentes offres du marché. Par rapport à vos besoins en protection, vous pouvez choisir entre différents organismes comme un assureur habitation, la FFE, ou un assureur spécialisé.

Sollicitez et comparez des devis. Lisez également les avis du public. Rendez vous sur au moins 3-4 sites servant de comparateur. Vous avez alors plus de chances pour faire le meilleur choix comparatif possible. Recherchez la combinaison qui est la mieux adaptée à vos besoins et moyens. Vous trouverez ainsi un contrat idéal et pas cher.

Liste des meilleurs assureurs

Voici un top 10 de différents assureurs offrant des contrats d’assurance cheval ou équitation :

  1. le Groupe ACCS Courtiers et intermédiaires ;
  2. Equitanet Courtiers et intermédiaires ;
  3. Cabinet Boisnard intermédiaires
  4. Groupe Camacte Courtiers et Mutuelles d’assurance ;
  5. Cavalassur Courtiers et intermédiaires ;
  6. Gras Savoye Courtiers et intermédiaires ;
  7. SM3A – Equestrassur Courtiers et intermédiaires ;
  8. Hip-Assur – Cabinet Marraud Courtiers et intermédiaires ;
  9. Fr Courtage Chevaux Courtiers et intermédiaires ;
  10. Le Centaure Courtiers et intermédiaires.

Foire aux questions

Quelle prise en charge assurance cheval est la plus recherchée?

L’assurance frais vétérinaires est la garantie la plus recherchée par les propriétaires de chevaux. Elle permet de prendre en charge les soins vétérinaires, avec ou sans chirurgie, en option.

Quels contrats d’assurance complémentaires pour les propriétaires de chevaux et/ou cavaliers ?

En complément, vous pouvez souscrire à l’assurance «cheval transporté», une couverture «équipements», un contrat d’assurance de l’embryon et un contrat d’assurance chasse.

Quelle est la principale caractéristique de la responsabilité civile propriétaire d’équidé (RCPE) ?

Elle couvre votre cheval lorsqu’il n’est pas monté ou hors activité d’équitation.

Partager ce contenu

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022