Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Faut-il laver son chat ?

  1. Les soins >
  2. Soin du chat >
  3. Laver son chat >
  4. Faut-il laver son chat ?
Faut-il laver son chat

La propreté du chat n’est plus à prouver. L’animal de compagnie préféré des français est
reconnu pour prendre soin de sa fourrure et de son hygiène. Cette réputation est bel et bien méritée ! On estime que les chats consacrent le tiers de leur temps à se nettoyer. Ils se lèchent méthodiquement pour dépoussiérer, démêler, lustrer leurs poils et éliminer les parasites. Cette action typique de toilettage est un signe de bonne santé et de comportement équilibré. Une situation particulière nécessite parfois de prendre le relais et de laver son chat soi-même. Pour adopter les bons gestes, voici tous nos conseils pour un compagnon propre et bien dans ses pattes !

Laver un chat : bon ou mauvais ?

Laver son petit compagnon dépend de chaque situation. S’il est en parfaite santé et se toilette normalement, lui donner un bain n’est pas dangereux mais superflu. Par contre, un animal qui délaisse son toilettage alerte sur son état et doit vous interpeller. Le laver est alors un choix judicieux, à condition d’avoir les bons gestes et d’utiliser le produit adapté. Les chats ont un épiderme fragile, dont il faut respecter la grande sensibilité.

À quel moment dois-je laver mon chat et quels sont les signes indiquant la nécessité du lavage ?

Les chats en bonne santé ont un poil brillant, le plus souvent soyeux. La peau est saine, sans irritation ni rougeurs. Mais plusieurs éléments viennent parfois perturber cet équilibre naturel et nécessitent de laver son petit compagnon. Quand il prend de l’âge, il peut souffrir de douleurs articulaires qui le rend moins enclin à se toiletter. Certains zones deviennent difficiles à atteindre et il faut alors l’aider. À tout âge, votre matou peut être infesté de puces, ou souffrir d’une maladie temporaire qui impacte sa propreté. C’est parfois le cas quand vous adoptez un animal, chaton ou adulte, depuis un refuge, ou recueilli dans la rue. Un lavage complet permet d’éliminer mauvaises odeurs, salissures et parasites. Des diarrhées affectent également l’hygiène impeccable de votre matou. De façon générale, les chats sont extrêmement sensibles aux odeurs, et un bon nettoyage permet de repartir sur une base neutre. ‘

À quelle fréquence puis-je laver mon chat ?

La fréquence du lavage de votre animal est très variable. Adaptez le rythme à ses particularités, comme son état de santé ou son type de poil par exemple. Les poils longs peuvent nécessiter un toilettage un peu plus fréquent. Attention cependant à ne pas assécher ce beau pelage, naturellement imperméable. Dans tous les cas, la peau sensible des chats ne doit pas être agressée inutilement. La fine couche de sébum qui la protège est importante, et un lavage intempestif la fragilise. Sans problème particulier, contentez-vous de passer un gant de toilette humide sur le corps de votre compagnon pour enlever le surplus de poussière.

Doucher son chat : Quelles étapes respecter ?

Brosser avant de laver

Commencez par un bon coup de brosse pour éliminer les poils morts et les poussières. Préparez les produits nécessaires.

L’installation dans la baignoire

Installez votre matou dans une baignoire ou un bac de douche s’il y est habitué. Sinon, optez pour une bassine. Réglez la température de l’eau autour de 38 °C et mouillez petit à petit votre animal. Pour réduire un débit un peu fort, vous pouvez placer le pommeau de douche dans un gant de toilette.

Un bon shampoing

Emulsionnez un peu de produit avec de l’eau. Appliquez sur le corps de l’animal et massez doucement. Evitez tout contact de l’eau ou de la mousse avec ses yeux et oreilles. Rincez ensuite abondamment.

Rinçage soigneux et séchage

Séchez-le avec une serviette éponge tiède en frictionnant doucement. Assurez-vous que votre matou n’a pas froid et placez-le dans une pièce tempérée. Il terminera lui-même son séchage en se léchant.

Les produits naturels pour laver un chat sous la douche

L’utilisation d’un shampoing pour chats est vivement conseillé. Vous trouvez ce type de produits adaptés chez votre vétérinaire. Pour un lavage aux ingrédients naturels, vous pouvez choisir des recettes maison à fabriquer. Vous contrôlez ainsi le contenu de ces mélanges sans additifs et sans dangers pour le pelage ou l’épiderme des animaux.
Parmi les indispensables, vinaigre de cidre, huile de coco, et savon de castille font des merveilles. Ce savon riche en huile d’olive est à la fois très doux et très concentré et s’utilise sans danger sur les animaux. Et pour un nettoyage sans eau ? Pensez au bicarbonate de soude, une poudre multi-usages, à la fois anti-odeur, et absorbante. Il peut être utilisé comme un shampoing sec, à l’instar du talc.

Pas de liquide vaisselle, shampoing pour humain ou shampoings pour chien

Liquide vaisselle

Le liquide vaisselle est à bannir pour les animaux. Ce produit agressif est conçu pour générer une mousse abondante grâce aux nombreux sulfates de sa formule. Ce composant est particulièrement irritant et peut provoquer dès la première utilisation des démangeaisons et des allergies.

Shampoing pour humain

laver un chat avec du shampoing pour humain

Les produits pour humains, même doux ou pour bébé, ne sont pas adaptés à la peau des chats. Naturellement plus acide que le nôtre, leur pH est facilement déréglé par le recours à ses nettoyants non adaptés. Résultat : une apparition de réactions d’irritations parfois sévères.

Shampoing pour chien

Les différences entre ces animaux de compagnie se retrouvent aussi sur leur peau. Là encore, le pH a son importance et nécessite des produits différents. Faites particulièrement attention aux compositions antiparasitaires pour chiens. Certaines molécules comme la perméthrine sont toxiques pour votre petit félin.

Comment habituer mon chat à l’eau ?

C’est bien connu et ancré dans notre inconscient collectif : les chats n’apprécient pas l’eau. Pourtant, il s’agit souvent plus d’une crainte due à leur méfiance naturelle qu’à une réelle aversion. Si le vôtre fait parti de ces réfractaires au bain, il n’est peut-être pas trop tard pour l’habituer à l’eau. Faites un test dans une grande bassine, avec un petit fond d’eau tiède. Des accessoires comme un tapis antidérapant peuvent être très utiles pour le stabiliser. À l’aide d’une éponge ou d’un gant, mouillez peu à peu les parties du corps à l’eau tiède et évaluez ses réactions avant de continuer. Parlez-lui calmement, et adoptez une attitude à la fois douce et assurée. Bien sûr, initier son animal à l’eau quand il est chaton facilite grandement la tâche.

Autres conseils :

Prendre soin de son animal passe aussi par l’entretien de zones plus localisées. Surveillez la propreté de ses oreilles et vérifiez qu’un dépôt brunâtre n’y est pas abondant. Il peut témoigner de la présence de mites, à l’origine de la gale des oreilles. De même, essuyer les yeux avec une gaze imbibée de sérum physiologique en cas de sécrétions. N’oubliez pas que le premier geste pour un poil brillant et sain est une alimentation de haute qualité. Pour un entretien quotidien, pensez à un bon brossage régulier.
Si vous remarquez la présence de pellicules, parlez-en à votre vétérinaire. Elles sont le signe d’un dérèglement au niveau cutané.

Notre avis sur le lavage de vos petits félins

L’hygiène des animaux de compagnie soulève des questions légitimes pour tout propriétaire soucieux de bien faire. Les petits compagnons félins n’ont besoin d’un nettoyage complet qu’en cas de soucis particulier. Leur propre toilettage suffit normalement pour une bonne hygiène. N’intervenez qu’en cas de petits soucis ponctuels.

Partager ce contenu

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022