Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Mon chat ne mange plus ses croquettes : guide pour nourrir un félin difficile

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chat >
  3. Croquettes pour chat >
  4. Mon chat ne mange plus ses croquettes
Mon chat ne mange plus ses croquettes

Les chats peuvent être de petits êtres difficiles sur de nombreux plans, et surtout lorsqu’il s’agit de nourriture. Tandis qu’il adorait ses croquettes, il a soudainement cessé de vouloir y toucher il y a peu. Que s’est-il passé entre temps ? Dans la plupart des cas, il s’agit uniquement de récents changements dans sa routine et son environnement. Mais, il existe d’autres explications plausibles. Par elles, le fait que vous lui donniez trop de friandises, il peut avoir développé des complications buccales ou son plat n’est pas frais. Explorons ensemble comment rendre les croquettes pour chat de nouveau attrayantes.

Les signes qui ne trompent pas

Un certain nombre de signes accompagnant parfois le fait de ne plus manger. On peut alors parler de symptômes :

  • il est léthargique : il ne mange plus et préfère dormir. Ce peut être le signe de la fièvre ou d’une infection.
  • il préfère boire : si ses yeux se trouvent légèrement jaunâtres et qu’il est sujet à la fatigue et la nausée, il est peut être touché par une maladie du foie. Autrement, il peut s’agir du diabète, d’une maladie infectieuse ou encore de la fièvre.
  • il vomit et semble avoir les intestins bloqués : il peut avoir subi une allergie alimentaire, mangé de l’herbe ou il souffre d’une insuffisance rénale ou d’un empoisonnement.
  • il ne bouge plus : il peut être sujet à la fièvre ou aux premiers signes de stéatose hépatique s’il semble avoir commencé à perdre du poids.

Si votre chat présente l’un de ces symptômes, rapprochez-vous rapidement de votre vétérinaire. La température habituelle d’un chat se situe entre 38 °C et 39 °C. Pensez à relever sa température. Celle-ci pourrait vous aider à comprendre ce dont il souffre. Si sa température est trop élevée, il est certain qu’il souffre d’une infection.

Il ne mange plus ses croquettes : raisons possibles

Il n’est pas toujours nécessaire de se montrer alarmiste. Il existe pléthore de raisons sous-jacentes qui peuvent expliquer un désintérêt pour la nourriture de sa part. Voici quelques raisons plausibles qui ne donnent pas lieu à s’inquiéter :

  • il a déjà consommé trop de friandises
  • il n’aime pas son environnement (notamment après un changement)
  • il a déjà été nourri par une tierce personne
  • il n’affecte pas sa nouvelle gamelle
  • il n’apprécie pas la nouvelle recette de ses croquettes
  • son plat trop chaud ou trop froid
  • il a mangé de petits animaux lors de sa promenade à l’extérieur
  • il n’apprécie pas la présence d’autres animaux non loin de lui lorsqu’il mange

Il se peut qu’il doit également en deuil d’un être cher, humain ou non. Ce sont cependant là des raisons temporaires qui ne demandent que de la patience avant qu’il ne se remette à manger. Il existe néanmoins des raisons plus préoccupantes qui peuvent être associées à un tel comportement :

  • des problèmes dentaires
  • une infection virale
  • des parasites
  • la constipation sévère
  • les conséquences d’une vaccination
  • l’inflammation d’un organe
  • une maladie rénale
  • un problème urinaire

Les conséquences

Lorsque le désintérêt pour la nourriture survient dû à une cause psychologique, comme c’est souvent le cas, on parle d’anorexie psychogène. L’anorexie psychogène n’est pas propre à l’animal et touche un plus large panel d’êtres vivants. Les causes principales en sont la dépression, la phobie, l’angoisse ou encore les troubles du comportement alimentaire que l’on associe à l’anorexie mentale. En cas d’anorexie psychogène, le chat peut aller et venir, renifler sa gamelle et finalement ne rien manger. Il fera moins ses selles et se montrera moins en forme de par le manque de calories.

Le chat en surpoids qui ne mange pas présente par ailleurs des caractéristiques spécifiques. Il stockera ses graisses en guise de calories de survie. Son foie développera des triglycérides, des molécules synthétisées à partir de matières grasses qui constituent une réserve de lipides dans l’organisme vivant. Il prendra alors en volume. Le phénomène répond au nom de lipidose hépatique. Il développera alors un ictère (aussi appelé jaunisse), c’est-à-dire un jaunissement de ses muqueuses et de ses yeux dû au trouble du foie. Dans les cas les plus sévères, il peut être sujet à des complications neurologiques et notamment l’encéphalopathie hépatique.

Quelles solutions apporter à un chat qui perd l’appétit ?

Un certain nombre d’essais sont à effectuer afin de lui apporter une solution efficace et durable. Vous pouvez notamment songer à un changement de type d’alimentation afin de briser la routine dont il ne veut plus ou qui ne lui convient plus.

La nourriture humide

Comme énoncé précédemment, le chat peut avoir du mal à mâcher ses croquettes sèches à cause de déboires dentaires. Abondance de tartre et douleurs gingivales en sont souvent les principales raisons. Auquel cas, l’alimentation devra être adaptée. L’humidité contenue dans ses plats rendra le contenu de sa gamme plus facile à mastiquer. Il n’associera alors plus l’heure du repas à la notion de corvée.

La ration ménagère

Outre la nourriture humide ou mixte, la ration ménagère peut se révéler être une solution alternative. Comme la pâtée ou le sachet, elle est facile à mastiquer. Elle présente également un intérêt sur le plan nutritionnel et ne constitue pas une alternative compromettante. Elle offre un équilibre adéquat entre sources protéinées, apports en fibres et amidons, acides gras essentiels, vitamines et minéraux.

Vous pouvez par ailleurs procéder à un changement et adoption de nouvelles croquettes. Si votre animal de compagnie consomme des croquettes de piètre qualité, il est possible qu’il ne se sente plus en mesure de faire l’effort de les avaler. Laissez-le adopter d’autres saveurs.

les croquettes Premium

Comme nous l’avons vu, le chat peut se détourner de ses croquettes s’il les associe à une quelconque gêne ou un désagrément. Les croquettes premier prix peuvent se montrer impropres à la consommation pour votre chat. La quantité excessive de céréales, de légumes et de légumineuses dans celles-ci ont tendance à leur provoquer des désagréments intestinaux chroniques. On ne compte plus les conséquences de ces désagréments : dermatites, vomissements, diarrhée, selles molles et bon nombre de complications de santé. Un passage à une nourriture de haut standing permet de réduire ces irritations, voire de les annihiler.

les croquettes biologiques

Vous l’aurez compris, le chat est un animal sensible à la qualité. S’il se montre réticent aux produits industriels, ce peut être parce qu’il n’en apprécie pas le fini dû à une transformation excessive des composants. Peut-être n’apprécie-t-il pas l’arrière-goût chimique de la graisse animale qui enrobe son aliment sec. C’est à ce titre que les croquettes biologiques démontrent leur intérêt. Les croquettes biologiques se distinguent de leurs consœurs alimentaires bon marché par différents aspects. Elles bénéficient notamment de la cuisson à basse température qui permet de garder le bon arôme des ingrédients.

les croquettes sur mesure

Votre chat connaît ses préférences. En tant que fin gourmet qu’il est, il saura vous faire savoir quand il n’affectionne pas un mets. S’il se montre peu confiant en présence de nourriture bon marché, c’est probablement parce qu’il n’en apprécie pas le manque de fraîcheur. Les croquettes sur mesure permettront à votre chat d’apprécier des aliments personnalisés, créés en fonction de sa taille, de son poids, mais aussi de ses préférences. C’est la raison pour lesquelles la plupart des traiteurs pour animaux ont recours à un cours questionnaire à remplir afin que les experts en nutrition puissent évaluer le profil personnalisé de votre matou.

La sauce pour croquettes

Pour les chats difficiles, les sauces présentent l’avantage d’ajouter aux croquettes ce dont elles manquent cruellement pour certains félins : de l’humidité et du goût. La sauce peut se présenter sous différentes formes. Il peut s’agit de bouchées en sauce, de gelées, de sauces préparées ou encore de bouillons de viandes. Dans le cas des bouillons de viande, elles peuvent être préparées maison. Dans les autres cas, il s’agit de surtout de nourriture humide ou de fonds de sachet d’alimentation humide.

Les sauces, bouchées en sauce ou encore gelées ont par ailleurs l’atout de dégager un arôme bien plus riche que celui des croquettes sèches. Une croquette imbibée de sauce pourrait alors stimuler l’appétit de votre matou. Rappelons que l’odorat est plus développé chez le chat que chez l’homme, ce qui le rend bien plus sensible aux arômes et à l’odeur qu’au goût des denrées alimentaires qui lui sont proposées.

Quelques astuces afin de rendre les croquettes plus appétentes

Si les croquettes toutes sèches ont perdu de leur superbe pour votre chat, vous pouvez leur rendre leur réputation d’antan grâce à ces quelques conseils :

  • imbiber les croquettes d’eau légèrement tièdes pour en stimuler l’arôme
  • les tremper de l’huile de poisson
  • leur ajouter un filet de jus de viande
  • agrémenter de levure de bière

Vous pouvez remplacer l’huile de poisson par de l’huile de colza. En outre, ces huiles sont bénéfiques pour leur apport en oméga-3. Une demi-cuillère à café est suffisante pour un chat. La même quantité est à appliquer dans le cas de la levure de bière.

Redonner de l’appétit à un chat

Si votre chat refuse de coopérer, vous pouvez stimuler son appétit en lui donnant une portion de viande crue à mâcher en introduction. Un petit bouillon de viande maison peut également être efficace. Si votre animal connait l’anorexie due à une expérience traumatisante ou un changement d’environnement soudain, vous pouvez l’accompagner grâce à une diet spécifique. Pensez notamment à un régime qui contient une protéine laitière hydrolysée en association avec du L-tryptophane. La combinaison aurait un effet calmant sur les matous et est préconisée pour les périodes de stress. Attention, il s’agit néanmoins d’un régime de gestion de crises et non à reproduire sur une longue durée.

Notre avis sur les sauces pour chat

L’option des sauces est la plus répandue pour stimuler les papilles de votre chat. Si vous préparez un menu avec du poulet, du bœuf ou encore du poulet, vous pouvez mettre de côté quelques morceaux cuits (sans sel) afin de les râper. Vous pourrez en disposer en léger filet avec de l’eau sur la nourriture de votre boule de poils féline lors du prochain repas. L’expérience peut être renouvelée avec du poisson. Attention néanmoins au thon. Les vétérinaires affirment que le chat peut créer en dépendance envers ce poisson.

FAQ

Est-ce qu’un chat peut se laisser mourir de faim ?

Il n’est pas si fréquent qu’un chat se laisse mourir de faim. Mais cela reste une possibilité lorsqu’il n’aime pas la nourriture. Sachez qu’étant sensible aux troubles du foie, il n’est pas recommandé de le laisser sans manger durant plus de 24/48 heures. En l’absence de denrées, il peut être sujet à un dysfonctionnement sévère du foie.
Est-ce que la perte d’appétit peut indiquer que mon chat va bientôt mourir ?

Les chats, comme tout autre animal, perd généralement son appétit à l’approche de la dernière heure. L’organisme est alors conscient que manger demande des efforts, que le chat n’est pas en état de faire à mesure qu’il avance en âge. C’est alors que la perte d’appétit se transforme en forme d’anorexie.

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022