Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Par quoi remplacer les croquettes pour chat ?

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chat >
  3. Croquettes pour chat >
  4. Par quoi remplacer les croquettes pour chat
Par quoi remplacer les croquettes pour chat

La nourriture pour chat fait maison n’est certainement pas un reste de votre table. C’est l’art de bien composer soi-même les ingrédients pour que le chat reçoive une alimentation complète, et qui réponde à ses besoins nutritionnels. Le mode d’alimentation le plus sain à part les croquettes pour chat, consiste à les nourrir avec une bonne recette humide ou ration ménagère à base de viande, de légumes, de poulet… ou avec un menu BARF (Biologically Appropriate Raw Food) correctement équilibré et préparé. L’alimentation d’un chat en tant qu’animal absolument carnivore doit être basée sur des protéines animales facilement digestibles. Les graisses animales sont également importantes.

Comment bien nourrir un chat ?

Chaque propriétaire de chat souhaite que son animal de compagnie jouisse de vitalité et d’une bonne santé le plus longtemps possible. Adopter une bonne nutrition joue un rôle énorme dans cette tâche. Alors, comment subvenir aux besoins de son chat pour le garder en bonne santé ? Comment nourrir un chat pour que sa ration alimentaire soit équilibrée ?

Le chat est absolument carnivore. Dans son milieu naturel, ces animaux chassent les petits mammifères qui lui apportent un certain taux de protéines et de graisses ainsi qu’une petite quantité de glucides et de fibres. Il est normal et approprié que chaque chat domestique mange quelques dizaines à plusieurs dizaines de repas de viande et de matières grasses à faible volume tout au long de la journée.

Principes de base de l’alimentation du chat

Tous les chats n’ont pas les mêmes besoins énergétiques et nutritionnels. Que ce soit en fonction de leur âge ou d’éventuelles pathologies, il faut adapter spécifiquement le menu de chaque chat.

Chatons

Un chaton aura forcément besoin de plus de protéines animales et de glucides dans ses rations, car il est en pleine croissance.

Chats séniors

Plus âgé, il en aura moins besoin mais demandera davantage de vitamines.

Problèmes de santé

Si votre chat est diabétique ou a des problèmes cardiovasculaires ou rénaux, vous devrez adapter ses repas en fonction de ces facteurs. Par exemple : un menu composé de viandes maigres.

Chat d’intérieur

Un chat qui vit uniquement en intérieur aura tendance à être moins actif qu’un chat qui a accès à un extérieur. Il se dépensera moins, aura une énergie plutôt faible et si vous n’installez pas des jouets et/ou des arbres à chat pour qu’il se défoule, il pourra prendre du poids. Veiller à lui donner des aliments avec des taux de graisses moins élevés et sans dépasser les quantités pour l’aider à réguler cela.

Chat stérilisé

Le même phénomène se produit lors de la stérilisation : l’animal devient plus flemmard, et il y a un risque de surpoids. Au-delà du fait que vous pouvez lui faire faire de l’exercice, adapter son alimentation pourra l’aider à être en meilleure santé.

Chat de race

Certains chats de race ont des particularités : le Maine Coon et le Persan par exemple ont des croissances plus lentes que les autres chats, de par la taille qu’ils peuvent atteindre une fois adultes. Ils ont aussi des poils très longs : une alimentation spéciale pour leurs races sera donc à privilégier (contrôle des boules de poils notamment).

Nourrir un chat sans croquettes, est-ce possible ?

Il est tout à fait possible de nourrir son chat par d’autres aliments que les croquettes. En effet, bien qu’elles soient très populaires de par leur diversité et souvent leur coût peu élevé, les croquettes présentent de nombreux désavantages :

  • Ce sont des aliments secs : par conséquent, leur taux en eau est de 0 % et elles ne permettent pas d’aider votre animal à rester hydraté. Lorsque l’on sait que le chat est un animal qui boit peu, il faut essayer de l’hydrater autrement.
  • Leur composition : souvent fabriquées à partir de viandes reconstituées, de céréales ou encore avec des ajouts de conservateurs et colorants, la majorité des croquettes vendues en libre-service n’ont pas la composition la plus claire ni la plus saine. Choisir une autre alimentation pour son chat, c’est faire en sorte de choisir la qualité.
  • Faible appétence : les croquettes, même de bonne qualité, ne sont pas les aliments qui donnent le plus envie à votre chat. Leurs textures ne varient pas et elles ne rassasient pas vos animaux.

Par quoi peut-on remplacer les croquettes de son chat ?

Il existe de nombreuses manières de nourrir son chat autres que les croquettes. Que vous préfériez une alimentation industrielle ou plutôt de la nourriture faite maison, les possibilités sont diverses et variées.

Les pâtées pour chat

Ce sont des aliments humides industriels. Existant en différentes textures (pâtées, mousses ou terrines) elles peuvent être vendues dans les supermarchés, les animaleries ou encore chez les vétérinaires. Certains sites internet spécialisés en proposent également, sous forme d’abonnements mensuels avec des formules adaptées à chaque chat (composition, quantité).

Par définition, leur apport en eau est beaucoup plus conséquent que les croquettes qui sont sèches, et elles aident à garder votre chat hydraté tout au long de la journée (le taux moyen d’humidité contenu dans les pâtées étant de 70-80%). De plus, leur consistance étant plus riche et les aliments étant mieux préparés, les chats seront plus rassasiés après une portion de pâtée.

Le budget mensuel des pâtées dépendra de la marque que vous choisirez et de la fréquence à laquelle vous donnerez de la pâtée à votre chat. Pour les pâtées « bas de gamme », comptez environ 20 à 30€/mois. Pour des pâtées de meilleure qualité, le budget peut avoisiner les 100€ mensuels.

La ration ménagère

composition d'une ration ménagère pour chat

Si vous souhaitez préparer vous-même la nourriture de votre félin, c’est bien évidemment possible et cela aura de gros avantages ! Premièrement, vous connaîtrez exactement les proportions de chaque aliment et leur provenance. C’est donc faire le choix de la qualité.

Pour préparer une ration ménagère soi-même, il faut tout de même respecter quelques critères pour que votre animal soit correctement nourri :

  • De la viande ou du poisson : sources de protéines animales et d’acides aminés essentiels
  • Des légumes verts
  • Du riz bien cuit : envisageable mais non nécessaire
  • Des huiles végétales (colza, olive) : pour leur apporter des acides gras essentiels
  • Un complément minéral vitaminé (CMV) : pour que la recette ne manque d’aucun oligoélément ou d’aucune vitamine

Prenez bien en considération que pour tout changement de mode d’alimentation, il est préférable de demander l’avis de votre vétérinaire, qui pourra vous conseiller les meilleures proportions et quantités à donner à votre animal. Ce professionnel pourra par exemple vous recommander les CMV les plus adaptés pour la ration ménagère de votre chat.

Les seuls inconvénients de la ration ménagère sont que son coût est plus élevé de par l’achat des différents composants (comme lorsque vous faites vos courses et achetez plusieurs aliments différents pour composer vos recettes) et que la préparation des repas est aussi un peu chronophage. Il y a un également un risque de carences si les rations ne sont pas préparées correctement et donc mal équilibrées, d’où l’importance de demander conseil à votre vétérinaire.

Comptez environ 350€ annuel (soit un peu moins de 30€ par mois) pour nourrir votre chat avec des rations ménagères. Pensez à acheter vos aliments en grosse quantité (comme le riz) et à choisir des légumes de saison qui seront moins chers et bien meilleurs. Pour la viande, songez à demander à votre boucher de vous garder les morceaux comestibles mais non vendables pour réduire les coûts.

Vous pouvez trouver des recettes de rations ménagères dans notre guide dédié.

Les alternatives « crues »

En se basant sur le fait que le chat est un animal carnivore strict, de nombreuses différentes manières de les nourrir ont été inventées.

Il y a par exemple le BARF (Bones and Raw Food) qui consiste à donner des repas de viande crue à son félin. Pour cela, il faut bien connaître les viandes que les chats peuvent manger (« viandes saines ») comme le poulet ou le bœuf, les morceaux de viandes comme le foie et surtout les dosages à respecter. En général, les propriétaires qui nourrissent leur chat en utilisant la manière BARF mélangent les viandes crues et les divisent en 2 repas par jour. Cette méthode inclus aussi des légumes et/ou des fruits crus. Les portions sont généralement constituées de 60 à 80 % de viande crue, entre 15 et 20 % de poissons ou viscères et 10 % de fruits et légumes.

A l’inverse, le raw feeding est constitué à 100 % de viandes crues. Cela permettrait aux félins d’avoir notamment des dents plus saines et aucune allergie alimentaire.

Enfin, il existe le Model Prey et le Whole Prey : le premier consiste à reconstituer une proie entière à partir de morceaux de viande crue accompagnés d’autres aliments comme des œufs ou de l’huile ; le deuxième, plus compliqué à mettre en place pour certains propriétaires, consiste à nourrir son chat avec des proies entières (poussins, souris, rats…) pour revenir aux bases de la chasse. En effet, les félins dans la nature se nourrissent en chassant leurs proies, et les mangent telles quelles : crues, avec les poils ou la fourrure, les os et les becs. Les « proies entières » peuvent être achetées dans des magasins spécialisés et sont déjà mortes, souvent congelées pour les conserver mieux.

Quelle que soit la méthode d’alimentation que vous envisagez de donner à votre chat, demandez conseil à votre vétérinaire pour bien adapter sa nourriture, ses portions et surtout veiller à ce qu’il ne manque d’aucun nutriment, d’aucune vitamine, pour éviter les carences. Les méthodes n’utilisant que de la viande crue sont basées sur la connaissance du félin étant carnivore et digérant mal les fibres végétales : elles sont supposées être meilleures pour le régime alimentaire de votre animal.

En terme de prix pour ces solutions crues, tout va dépendre de plusieurs facteurs : votre localisation, votre moyen d’approvisionnement (boucheries, grandes surfaces, magasins en ligne), de la quantité que vous allez donner et aussi du poids de votre chat. En moyenne, le BARF vous reviendra à environ 25-30€ par mois, et le Whole Prey vous coûtera légèrement plus cher de par l’achat de proies entières. La bonne nouvelle étant qu’achetées en gros chez des spécialistes, cela peut réduire les coûts.

Conseils pour bien nourrir son chat sans lui donner de croquettes

par quoi remplacer les croquettes pour chats

Toujours demander l’avis de son vétérinaire. Tout dépendra de l’âge de votre animal, de ses besoins spécifiques et également de ses éventuelles pathologies. N’hésitez pas à aller consulter un nutritionniste également. Ces professionnels seront les mieux placés pour vous aiguiller sur une méthode ou sur une autre, et surtout pourront vous éclairer sur les CMV à ajouter à sa nourriture.

Ecoutez-vous, et écoutez également votre animal : il faut qu’il apprécie ce qu’il mange, que vous voyez s’il a l’air rassasié après ses repas ou non, et que vous vous aperceviez de tout changement dans son comportement et/ou dans ses habitudes qui pourrait témoigner d’une carence ou maladie.

Renseignez-vous bien aussi sur les aliments adaptés aux félins et à ceux qui sont déconseillés voire interdits. Voici quelques exemples :

  • Viandes : poulet/dinde/poule sont très appréciés et sains bien préparés (grillés sans huile ou hachés), le lapin est bon également. Le bœuf et le foie sont d’excellentes sources de protéines. En revanche, le porc est mal digéré et les charcuteries, trop salées, doivent être bannies.
  • Poissons : préférez des poissons blancs sans arêtes. Le saumon et la truite sont bons, tout comme le thon et les sardines qui sont riches en oméga 3 et 6. L’huile de poisson peut être donnée en complément, par contre ne donnez jamais de thon en boîtes, préparé avec trop de sel et d’additifs.
  • Légumes : la carotte bouillie est une bonne source de fibres et de vitamines, les petits pois bouillis apportent des fibres végétales et du magnésium. La courgette bouillie peut être donnée en cas de régime ou de constipation, et le concombre pour l’hydratation. Les poireaux sont mauvais pour la santé des chats.
  • Fruits : les fraises donnent vitamine C et fibres, les myrtilles sont antioxydantes, digestives et anticancéreuses, et le melon et la pastèque coupés en morceaux peuvent aider à hydrater votre chat pendant l’été. Bannissez l’avocat et la banane qui sont trop gras et provoquent des diarrhées, ainsi que les raisins qui peuvent causer des problèmes rénaux. Les agrumes sont également trop acides.

Évitez le lait et les produits laitiers (mal digérés et souvent transformés), le chocolat qui peut être toxique. Tous les aliments trop sucrés ou trop salés (donc le sucre et le sel aussi), les pommes de terre crues, les oignons, l’ail et l’échalote qui détruisent les globules rouges.

L’avoine a petite dose peut avoir un effet vermifuge. Le riz cuit en cas de diarrhées. Le miel est très bon à petites doses, et les huiles (non transformées) sont excellentes pour sa santé. L’huile d’olive de bonne qualité apporte notamment une bonne graisse saturée (qui réduit les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète) et est antioxydante. Elle est aussi très bonne pour sa peau et lutte contre les boules de poils. A donner à raison de 3 cuillères à soupe par semaine.

La nourriture pour chat fait maison peut-elle remplacer les croquettes ?

Les aliments achetés chez un boucher ne répondent pas nécessairement aux exigences d’une alimentation animale saine. Il vaut mieux alors préparer soi-même des recettes BARF de qualité pour votre chat.

Les recettes de qualité pour chats fait maison qui ont de la valeur seront tous les types de viande, c’est-à-dire le bœuf, le porc, la volaille, ainsi que le poisson ou les aliments en boîtes de conserve. Les meilleurs résultats sont des morceaux filandreux, déchiquetés et durs, car ces repas sont propices au maintien de dents saines.

Servez également à votre chat les abats, en particulier les cœurs et les estomacs de bœufs. Vous ne pouvez pas nourrir le foie de votre chaton plus d’une fois par semaine. Il contient de la vitamine A, facile à surdoser. Avant de servir, faites cuire la viande sans aucune épice. Vous pouvez ajouter au menu des légumes et des glucides, mais en petites quantités.

Comment nourrir les chatons sans croquettes ?

Le premier aliment pour les chatons nouveau-nés est le lait maternel sous forme de colostrum. Avec ce dernier, ils absorbent des nutriments ainsi que des anticorps, des hormones, des enzymes et des facteurs de croissance. Les chatons obtiennent pratiquement 90 % de l’immunité grâce au colostrum.

Les chats nouveau-nés ont un besoin énergétique particulier de 15 à 20 kcal d’énergie métabolique pour 100 grammes de poids corporel. Au cours de la première semaine de leur vie, ils sont capables de manger des aliments à la fois représentant 10 à 15 % de leur poids corporel. Dans les semaines suivantes, la quantité augmente à 20 — 25 % du poids corporel. Ces premiers jours sont cruciaux pour le bon développement du chat dans les années suivantes.

À l’âge de 2 à 4 semaines, le soi-disant une période de transition. C’est le moment où les jeunes chatons ont leurs dents sorties, afin qu’ils puissent passer lentement à la nourriture solide. Ces chatons peuvent ne pas savoir comment commencer avec une telle ration, donc une bonne viande, écrasée avec de l’eau en une bouillie, fonctionnera mieux. De plus petits morceaux de chair grasse ou de bœuf haché fonctionneront également bien, ce qui est la richesse en zinc, qui est très importante à cette période de la vie d’un chat.

Quelle quantité un chat doit-il manger ou à quelle fréquence doit-il le nourrir des aliments fait maison ?

L’anatomie du chat indique un système digestif très court. Ils ont aussi un petit estomac, ce qui signifie que, contrairement aux chiens, ils ne peuvent pas manger une grande quantité de nourriture à la fois. Dans la nature, ces animaux mangent même plusieurs fois par jour. Pour cette raison, nourrir un chat 1 à 3 fois par jour ne suffit pas. Idéalement, c’est 5 repas ou plus par jour.

L’attention, la régularité et le service des repas à heures fixes sont également importants. L’accès constant dans sa gamelle est incorrect. Si la pâtée est laissée dans le bol tout le temps, cela peut contribuer à des problèmes de surpoids du chat et affecter négativement ses besoins comportementaux. Il a besoin d’être stimulé avant un repas, selon l’ordre suivant : chasser — manger un repas — faire sa toilette — dormir.

Pour répondre aux besoins nutritionnels de votre chat, composez soi-même les recettes, selon le principe 70 % de viande, 20 % d’abats, 10 % de certains légumes et autres additifs — comme du riz ou un œuf à la coque.

  • Divisez la nourriture du chat en 5 portions ou plus par jour.
  • L’ajout de taurine est aussi important. C’est un acide aminé dont les chats ont besoin pour maintenir un cœur et un système digestif sains.
  • Ajoutez une pincée de coquilles d’œufs broyées pour apporter du calcium à votre animal.

Qu’est-ce qu’un chat ne doit pas manger ?

L’alimentation d’un chat doit être équilibrée, adaptée aux besoins individuels de l’animal. Alors, nourrir ce dernier avec des aliments tout préparés est la meilleure solution. Cependant, il existe de nombreux produits et de bien faire attention que les chats ne devraient pas manger, car ils peuvent même être empoisonnés.

  • Chocolat : la théobromine est une substance toxique. Les symptômes d’empoisonnement comprennent l’agitation, les difficultés respiratoires, la diarrhée et les vomissements, l’insuffisance rénale, le coma, et même la mort. Par conséquent, si votre chat mange ne serait-ce qu’une petite quantité de chocolat, rendez-vous immédiatement à la clinique vétérinaire pour obtenir de l’aide.
  • Café et thé : la caféine contenue dans le café et la théophylline, qui est un ingrédient du thé, ont un fort effet stimulant sur le chat, elles ne doivent donc pas être administrées à l’animal. Il ne doit boire que de l’eau et éventuellement du lait spécial destiné uniquement aux chats — en guise de friandise. De plus, la caféine stimule les effets toxiques de la théobromine présente dans le chocolat.
  • Oignons, ail et ciboulette : aussi peu que 20 à 40 g d’oignons peuvent être une dose toxique pour un chat. Faire bouillir, cuire ou frire ces produits ne neutralise pas les toxines qui endommagent la structure normale des globules rouges (érythrocytes). Ils sont également dangereux lorsqu’ils sont séchés, alors ne les donnez jamais à votre chat, en aucune circonstance.
  • Lait et produits laitiers, l’alcool, nourriture pour chien… Tous ces aliments sont toxiques et peuvent endommager le système digestif des animaux.

Notre avis sur l’alimentation du chat sans croquette

Nourrir son chat sans croquettes est une bonne alternative pour l’aider à être en meilleure santé. Les différentes alternatives aux croquettes permettent de trouver celle qui correspond le mieux à votre chat.

Cependant, si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, faites bien attention à respecter les proportions (en grammes / kilogramme de votre animal) pour qu’il ne développe aucune carence. Faites-vous toujours assister par des professionnels.

FAQ

Puis-je donner à mon chat un peu du repas que j’ai préparé ?

Non. Lorsque vous cuisinez pour vous ou votre famille, vous ajoutez généralement du sel, des huiles, des légumes ou des épices. Un chat ne les digérera pas de la même manière que vous, et il risquerait de tomber malade. Cuisinez toujours un repas séparé pour votre compagnon à quatre pattes.

Est-il possible d’acheter des ration ménagères maison toutes prêtes ?

Oui. Comme pour vous lorsque vous commandez chez un traiteur, il existe des sites spécialisés dans la fabrication de pâtées pour chat maison qui proposent la livraison. C’est le cas, par exemple de Pépette et Elmut qui travaillent en France.

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022