manage_search

La conjonctivite du chat : signes, traitements et prévention

  1. Les soins >
  2. Soin du chat >
  3. Conjonctivite du chat
conjonctivite du chat

Votre chat a les yeux rouges, gonflés et qui coulent ? C’est peut-être le signe d’une conjonctivite féline ! Cette affection oculaire aux origines diverses est assez courante chez les chats. Prendre soin de son chat c’est aussi surveiller ce type de symptôme qui, s’il n’est pas soigné suffisamment tôt et correctement pris en charge, peut vite dégénérer en une pathologie plus grave. Un traitement adapté et rapidement administré viendra à bout de ce problème. Par ailleurs, si votre chat semble prédisposé aux conjonctivites, des soins d’hygiène réguliers aideront à limiter ce phénomène à la fois inconfortable voire douloureux pour l’animal. Conjonctivite féline ? Petit guide pour y voir plus clair…

Qu’est-ce qu’une conjonctivite chez le chat ?

La conjonctivite est tout simplement l’inflammation de la conjonctive, une membrane muqueuse transparente qui recouvre l’intérieur des paupières et la partie externe du globe oculaire. Cette infection s’avère relativement courante chez le chat. Comme c’est le cas chez les humains, cette affection oculaire douloureuse et inconfortable se révèle extrêmement contagieuse mais seulement entre chats. La conjonctivite féline ne se transmet pas aux humains.

Si elle est traitée à temps, la conjonctivite reste sans gravité pour l’animal. Cependant, elle peut parfois cacher une maladie plus grave, devenir chronique ou provoquer des séquelles irréversibles pour la vue du chat. La prudence recommande de consulter un vétérinaire le plus rapidement possible.

Les différents types de conjonctivite chez le chat ?

On distingue plusieurs formes de conjonctivite. La maladie peut apparaître sous une forme aiguë (qui arrive pour la première fois, subitement) ou chronique (lorsqu’elle dure depuis longtemps ou devient récurrente). Par exemple, les conjonctivites infectieuses dues à l’herpès félin (FHV-1 ) sont bien souvent chroniques. En effet, près de 80 % des chats développent une forme dominante de ce virus qui reste présent à vie dans leur corps et peut réapparaître à tout moment.

On parle généralement de :

  • Cconjonctivite infectieuses
  • Conjonctivite bactérienne
  • Conjonctivite allergique
  • Conjonctivite parasitaire
  • Conjonctivite traumatique

Les causes de ces différentes formes de conjonctivite sont abordées plus en détail plus loin.

Sur quels chats ?

Même si aucun chat n’est épargné, certains sont plus exposés aux conjonctivites que d’autres en raison de leur mode de vie, de particularités ou d’anomalies anatomiques ainsi que de terrain allergique.
Parmi les races prédisposées on citera :

  • Le Persan
  • Le chat Himalayen
  • L’Exotic Shorthair
  • Le Siamois
  • Le Maine Coon
  • Le Cornish Rex
  • Le Devon Rex

Les signes qui ne trompent pas

Chez le chat, certains symptômes doivent laisser penser à une conjonctivite. Il s’agit principalement :

  • De l’oeil qui devient rouge (ou les 2 sont rougis). Ce signe indique la présence d’une irritation. Le chat a tendance à se frotter les yeux avec les pattes pour tenter de soulager la gêne occasionnée. Malheureusement, ces tentatives d’apaisement entraînent bien souvent la formation de lésions et d’ulcères cornéens, bien plus graves. Au moindre signe il est donc important de consulter le vétérinaire afin d’éviter toute aggravation de la situation.
  • Du gonflement de la conjonctive qui donne l’impression que l’œil est boursouflé et que la paupière est  » pincée « . L’œil est en partie voire totalement fermé.
  • Des clignements fréquents dûs à l’inconfort de l’irritation.
  • Une sensibilité à la lumière (photophobie).
  • Des démangeaisons lorsque la conjonctivite est la conséquence d’une allergie. Le chat se frotte le yeux pour calmer l’irritation.
  • Des éternuements, de la toux, de la fièvre ou des symptômes respiratoires. Ces signes sont consécutifs à une conjonctivite virale ou bactérienne.
  • Des larmoiements aqueux ou avec présence de pus qui  » colle  » les paupières inférieures et inférieures entre-elles. Les écoulements oculaires sont plus ou moins épais ou liquides, clairs ou colorés, allant du jaune au vert. Les sécrétions claires manifestent généralement la présence d’une allergie ou sont signe d’une irritation provoquée par une poussière. Lorsqu’elles sont plutôt jaunâtres ou verdâtres, épaisses et accompagnées de pus elles attestent d’une infection.

Comment diagnostiquer la conjonctivite chez un chat ?

Dès le constat des premiers symptômes, il est important de consulter un vétérinaire afin d’éviter que l’infection ne s’installe et dégénère.
Seul ce spécialiste peut poser le bon diagnostic en procédant à une évaluation de la maladie avec une identification des causes. Il procède pour cela à un examen ophtalmologique (ne serait-ce que pour écarter tout risque de glaucome).
Dans le cas d’une suspicion virale ou bactérienne, il réalise un prélèvement oculaire afin d’identifier le virus ou la bactérie responsable et prescrire un traitement adapté.

Les causes

Plusieurs causes peuvent occasionner une conjonctivite féline. Il faut ainsi distinguer les causes infectieuses et non-infectieuses.

Les causes infectieuses

Chez le chat et notamment les chatons, la conjonctivite est la manifestation et souvent le premier signe d’un coryza. Appelée aussi  » grippe du chat « , le coryza est une affection virale qui peut être évitée par la vaccination.
Cette maladie infectieuse est provoquée par différents agents pathogènes viraux comme le FHV-1 ou Herpès virus de type 1.
Les molécules infectées dans les écoulements nasaux se transmettent par les éternuements de l’animal. La contamination est alors inévitable et très rapide en cas de contact avec un chat infecté. C’est notamment le cas dans les endroits où les chats prolifèrent, les refuges, etc.
Si la conjonctivite est le signe d’un coryza, l’animal montre aussi d’autre symptômes que les yeux rougis. On constate généralement des éternuements, une perte d’appétit ou de la fièvre.
Les conséquences chez les très jeunes chats peuvent être grave pouvant mener à la mort de l’animal.

D’autres causes infectieuses provoquent également une conjonctivite. C’est le cas de :

  • La leucose (FeLV) une grave maladie causée par un rétrovirus. Le FeLV appartient à la même famille que le virus responsable du SIDA du chat (FIV) ou de l’homme (HIV). La leucose se transmet entre félins par contact direct via la salive ou le partage de gamelles.
  • La péritonite infectieuse féline (PIF), une maladie virale grave qui affecte les chats, causée par un coronavirus.

Les causes bactériennes

Les causes bactériennes de la conjonctivite féline sont principalement dûes à la chlamydiose féline provoquée par la bactérie Chlamydophila felis.

Les causes parasitaires

Les champignons ou les parasites (puces ou acariens notamment) sont aussi à l’origine de ce problème oculaire.

Les causes allergiques

Les allergies sont également très fréquentes chez le chat. Les allergènes sont souvent véhiculés transmis par voie aérienne. Votre chat peut être allergique aux pollens, aux spores, aux acariens ou aux poussières.
Les allergies provoquent généralement de la conjonctivite en même temps que d’autres réactions telles que des démangeaisons ou des difficultés respiratoires.

Les causes traumatiques

Parmi ces causes il faut citer :

  • La lésion oculaire consécutive à un coup de griffe ou autre ayant provoqué un ulcère cornéen
  • L’enroulement de la paupière vers l’intérieur de l’œil (entropion) ou au contraire vers l’extérieur de l’œil (ectropion)
  • La sécheresse oculaire causée par une faible activité des glandes lacrymales.
  • La présence d’un corps étranger. L’inflammation de l’œil peut aussi être due à l’intrusion de corps étrangers irritant l’œil comme des particules environnantes, une brindille, de la poussière ou des poils.

Les origines étant variées, il n’est pas toujours facile de déterminer l’origine d’une conjonctivite chez le chat. Seule une consultation vétérinaire déterminera si la cause est virale, bactérienne, allergique ou due à un corps étranger.

Les traitements

L’identification rapide de l’origine de la conjonctivite est primordiale car selon la forme de l’affection, le traitement diffère. Pour soigner une conjonctivite chez le chat, on administre un traitement de fond qui combat la maladie sous-jacente. En même temps, on associe à ce dernier un traitement symptomatique qui permet d’atténuer les manifestations gênantes (coulures, démangeaisons, brûlures…).

Dans tous les cas ne donnez jamais un remède sans avis vétérinaire au risque d’aggraver la situation. Si l’infection est prise en charge à temps, un traitement topique ou par voie orale sera suffisant. En revanche, si l’affection a déjà gagné du terrain, un traitement par injection devient indispensable.

Pour nettoyer l’oeil

Il est recommandé de toujours nettoyer les 2 yeux même si un seul présente des symptômes. Utilisez pour cela du sérum physiologique ou un collyre sur une gaze stérile sans tissage (ne pas utiliser de coton qui pourrait pelucher ou laisser des fibres dans l’œil de l’animal créant ainsi une surinfection).

Le traitement de fond pour une infection bactérienne

Il consiste en l’administration d’antibiotiques sous forme de pommade oculaire et/ou de cachet à avaler pendant plusieurs jours.

Le traitement de fond pour une infection virale

Des médicaments antiviraux sont prescrits sous forme de pommade oculaire et/ou de comprimé à avaler pendant plusieurs jours.

Le traitement de fond pour une infection d’origine allergique

Une médication anti-inflammatoire est proposée via un médicament à base d’antihistaminiques ou de cortisone. Ce type de produit possède un effet anti-inflammatoire et antiallergique. Attention : s’il est mal utilisé, il peut causer des dommages à l’œil comme des ulcères cornéens. Il convient de bien respecter la prescription du vétérinaire.

Pour lutter contre l’agent pathogène le vétérinaire prescrit en général des gouttes ou des pommades oculaires contenant des antibiotiques. Ces produits efficaces contres les infections sont à appliquer 2 à 3 fois par jour, directement sur les yeux du chat.

Quel traitement en cas de corps étranger dans l’œil ?

Si la conjonctivite est consécutive à l’intrusion d’un corps étranger dans l’oeil, le vétérinaire le retirera manuellement avec les accessoires adaptés. Une légère anesthésie peut être nécessaire.

Pour calmer l’irritation

Dans le cas d’une insuffisance lacrymale, la prescription de larmes artificielles qui préviendront l’assèchement de l’œil donnera de bons résultats.

Conjonctivite chat : les traitements sans ordonnance

Il existe aussi des alternatives naturelles à prix réduit. Ces remèdes sont à utiliser en l’absence de toute cause d’origine bactérienne qui nécessite un traitement antibiotique.

L’animal atteint peut être soulagé avec une solution de nettoyage à faire soi-même

  • Mélangez ¼ de cuillère à thé de sel dans une tasse d’eau tiède.
  • Imbibez ensuite une gaze de quelques gouttes de cette solution et nettoyez doucement les yeux du chat sans oublier le pourtour des paupières. Changez de gaze lorsque vous nettoyez l’autre oeil.
  • Enlevez délicatement les croûtes en les humidifiant afin d’éviter l’obstruction des conduits lacrymaux.
  • Pour dilater les conduits oculaires et faciliter l’écoulement des sécrétions posez quelques minutes sur les yeux du chat plusieurs fois par jour des compresses d’eau tiède à légèrement chaude.

Voici une autre recette qui donne de bons résultats pour calmer une inflammation

  • Faites bouillir durant 5 minutes 5 fleurs de camomille + 15 grammes d’euphraise. Vous pouvez aussi remplacer l’euphraise par quelques pétales de bleuet.
  • Filtrez en utilisant une compresse de gaze stérile dépliée
  • Laissez tiédir
  • Appliquez doucement sur les yeux avec une gaze intissée.

Une solution naturelle pour soulager l’irritation

Certains remèdes comme le CBD, un extrait de chanvre est reconnu pour ses propriétés calmantes et apaisantes. Il est délivré en pharmacie sans-ordonnance sous forme de spray ou de friandises. Il aide à soulager les irritations mais ne soignera pas l’infection.

Quel est le temps de guérison pour éradiquer la conjonctivite chez le chat ?

La durée de la conjonctivite féline dépend surtout de sa cause et de la bonne adaptation du traitement. Certains agents pathogènes peuvent se montrer résistant à l’antibiotique prescrit.

Dans le cas d’une conjonctivite due à l’herpès félin, il faut compter entre 10 et 14 jours pour constater une amélioration significative des signes cliniques et acter la guérison. En effet, les traitement antiviraux ont pour but de freiner la propagation du virus dans le corps en bloquant la réplication du micro-organisme, ce qui peut s’avérer plus ou moins long.

Si la cause de la conjonctivite est d’origine bactérienne, la guérison dépend de l’aptitude et de la vitesse de l’organisme du chat à répondre au traitement. Une dizaine de jours est nécessaire pour que la bactérie responsable soit éradiquée et que les symptômes disparaissent.

La conjonctivite de votre chat persiste et ne guérit pas ? Explications

Si passé une dizaine de jours vous ne constatez aucune amélioration dans les yeux de votre chat, il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  • Les antibiotiques ne sont pas adaptés ou ne sont pas suffisamment forts pour détruire l’agent pathogène.
  • La conjonctivite cache un problème de santé plus grave qu’il convient de soigner en urgence comme le virus de l’immunodéficience féline (FIV) ou celui de la leucémie féline (FeLV).
  • Le chat souffre d’une allergie difficile à déterminer.
  • Le traitement n’est pas administré de manière régulière. Assurez-vous que le chat ne régurgite pas les cachets que vous lui avez donnés.
  • Vous avez arrêté trop tôt le traitement car vous pensiez que le chat était guéri. Il convient de bien suivre les instructions du vétérinaire. Même si votre animal va mieux, si son œil ne coule plus et que son appétit est revenu, l’infection peut être toujours présente, en sommeil et prête à ressurgir avec l’arrêt des médications.

Astuce pour accélérer la guérison

Votre chat guérira plus vite à condition de lui éviter de se frotter les yeux avec ses pattes. Pour empêcher que de nouvelles bactéries nichées dans ses griffes ne se déposent sur les zones malades, pensez à mettre un cône sur la tête de votre animal.

La prévention

Pour éviter l’apparition de la conjonctivite chez les chats, et, à fortiori ceux qui sont prédisposés, certains soins d’hygiène oculaire s’avèrent indispensables. Procédez au nettoyage régulier des yeux avec des produits adaptés tels qu’un sérum physiologique spécial ou une solution naturelle.
Les conjonctivites félines ne constituent pas une fatalité à condition d’opter pour les mesures de prévention suivantes :

  • Évitez tout contact de votre chat avec des animaux malades.
  • Faites vacciner votre chat contre l’herpès félin (FHV-1) et la chlamydiose féline. Un rappel est nécessaire tous les ans voire tous les 3 ans.
  • Prévenez toute infestation de parasites en administrant des lotions antiparasitaires régulièrement (elles sont proposées en pipettes). Ce produit existe aussi sous forme de comprimés.

Mon chat a les yeux rouges. Est-ce une conjonctivite ?

Le fait d’avoir les yeux rouges pour un chat n’est pas toujours directement la conséquence d’une conjonctivite. Les rougeurs oculaires peuvent aussi être dues à :

  • Une kératite qui n’est autre qu’une inflammation de la cornée causée par une irritation, une infection, des yeux secs ou un traumatisme. La kératite est généralement associée à une conjonctivite avec inflammation de la conjonctive. Une kératite mal ou non soignée entraîne de graves conséquences telles que la perforation de la cornée ou un ulcère cornéen. Dans ce dernier cas, la cornée présente une plaie ouverte et les yeux paraissent ulcérés.
  • Une luxation du cristallin consécutive à un traumatisme de l’œil ou à un glaucome. L’œil est rouge et provoque de vives douleurs à l’animal. Une consultation en urgence s’impose.
  • Le glaucome, une maladie oculaire grave qui peut faire perdre la vue au chat s’il n’est pas traité à temps.

Mon chat a les yeux rouges, conseils à retenir : dès que les yeux de votre chat deviennent rouges, cela peut être signe d’une conjonctivite pouvant dégénérer en pathologie oculaire grave. Attendre plusieurs jours pour consulter risque de générer des conséquences graves pour la santé du félin. Sans soin ou avec un traitement en automédication non adapté, les symptômes risquent de s’accentuer et de causer des séquelles irréversibles comme la cécité. Consulter un vétérinaire est indispensable.

FAQ

Comment soigner naturellement une conjonctivite chez le chat ?

Le remède le plus simple consiste à nettoyer régulièrement l’oeil malade avec une solution composée du quart d’une cuillère à café de sel dans une tasse d’eau tiède. Vous pouvez également réaliser une infusion tiède de camomille que vous appliquerez avec des compresses sur les yeux. Ce traitement naturel soulage les démangeaisons et aide à décoller les résidus et saletés présentes dans les poils autour des yeux.

Comment savoir si un chat a une conjonctivite ?

Si vous constatez que les yeux de votre chat coulent et sont rouges, si l’animal montre moins d’entrain au quotidien, c’est que quelque chose ne va pas. N’attendez pas pour consulter un vétérinaire qui vous confirmera la présence d’une conjonctivite et prescrira le traitement en fonction de l’origine de l’affection. Pour mettre toutes les chances de guérison de son côté, il est impératif que la prescription médicale soit adaptée à la cause. On ne soigne pas de la même manière une conjonctivite bactérienne, virale ou allergique.

Est-ce que la conjonctivite du chat est contagieuse ?

La conjonctivite du chat ne se transmet pas à l’humain. Le seul cas possible de transmission concerne la conjonctivite bactérienne due à une chlamydiose pour les humains souffrant d’immunodéficience. En revanche elle est extrêmement contagieuse pour les autres chats et notamment les très jeunes chats, par contact rapproché. Lorsque plusieurs chats vivent ensemble, il convient d’isoler l’animal malade le temps d’une complète guérison.

Quel collyre pour une conjonctivite chez le chat ?

Selon l’origine de la conjonctivite le vétérinaire prescrira un collyre antibiotique (conjonctivite bactérienne) ou anti-inflammatoire (conjonctivite allergique). N’utilisez jamais ce produit sans qu’il soit indiqué par votre vétérinaire.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024