manage_search

Le pelage du chat

  1. Les soins >
  2. Soin du chat >
  3. Pelage du chat
pelage du chat

Le pelage d’un chat est sa carte de visite. Selon une étude publiée en 2015 dans le Journal of Applied Animal Welfare Science, il influencerait son caractère. Couleur, motifs, longueur et épaisseur nous mettent sur la piste de sa race. Ce sont aussi ces caractéristiques qui font que votre animal préféré est unique et reconnaissable. Le pelage du chat est aussi un bon indicateur de sa santé. Il est brillant, doux, soyeux et exempt de pellicules ? Alors, tout va bien. Il est abîmé, terne, sec ou laisse voir une pelade ou des croûtes ? Il faut craindre une des maladies de peau du chat ou un autre désordre.

Qu’est-ce que le pelage chez un chat ?

Le pelage du chat est sa protection naturelle contre les agressions extérieures. Il le protège contre la chaleur ou le froid, en agissant comme un véritable isolant thermique. Il est également un rempart contre les infections, à condition d’être bien entretenu.

Quelle est sa composition ?

Selon les races, le pelage du chat est composé de 600 à 1 800 poils au cm². Tous ne sont pas identiques et chaque type de poil a sa fonction.

Le poil de couverture

Les poils de couverture sont aussi appelés « poils de jarre ». Ce sont les poils les plus longs, ceux que vous voyez au premier regard. Ils sont également plus épais et généralement droits. Ils protègent le chat contre les UV et la pluie. Ils servent aussi d’amorti contre les chocs et les blessures.

Le poil secondaire ou duvet

Le poil secondaire est aussi appelé sous-poil. Plus fin, il est légèrement ondulé. Court et très dense, il est particulièrement doux. Son rôle est de protéger la peau contre les aléas de l’hiver ou de l’été.

Les vibrisses

Ce sont les fameuses moustaches du chat. Véritable organe sensoriel, elles lui permettent de prendre connaissance du monde qui l’entoure. Il les porte de chaque côté museau, au-dessus des yeux, sur les joues et sous le menton.

Quels sont les différents types de pelage ?

La couleur n’est pas le seul élément déterminant de l’identité du chat. La longueur et la texture du poil diffèrent également d’un type d’animal à l’autre. On distingue :

  • Le chat à poil court, comme l’Abyssin ou le Shorthair.
  • Le chat à poil mi-long, comme le Maine Coon ou le Norvégien.
  • Le chat à poil long, comme l’Angora ou le Birman.
  • Le chat à poil frisé, comme l’American Wirehair ou le Devon Rex.
  • Le chat à poil nu, comme le Peterbald ou le Sphynx.

Comment le pelage du chat évolue-t-il ?

Les caractéristiques du pelage de votre chat ne sont pas figées dans le temps. Elles varient selon l’époque de l’année et les différentes étapes de sa vie.

Évolution au cours de l’année

Le pelage du chat s’adapte aux saisons pour assurer son rôle régulateur. Des mues interviennent au printemps et à l’automne.

Évolution tout au long de la vie du chat

À sa naissance, le chaton est tout nu. Son corps se recouvre petit à petit d’un fin duvet. Dès trois mois, ce duvet est remplacé par de véritables poils. À ce moment, la couleur de sa fourrure n’est pas encore définitive. C’est particulièrement vrai pour certaines races dont la robe est parsemée de taches. Leur couleur et leur forme définitives ne se fixent parfois qu’au bout d’un ou deux ans.
Le pelage du chat est également affecté par le vieillissement de l’animal. Tout comme pour les humains, les poils sont susceptibles de grisonner et de blanchir. Ils peuvent aussi se ternir et roussir, en particulier pour les chats noirs.

Comprendre sa couleur, sa structure et ses motifs

Le chat est un animal qui peut se présenter sous une grande variété de couleurs. Blanc, noir, roux, gris (ou plutôt bleu), sont les couleurs de base.
Parmi les standards admis par le LOOF, on trouve également cannelle, chocolat, crème, fauve et lilas. À cela s’ajoutent toutes les variétés bicolores ou tricolores, les pelages à rayures ou à taches de couleur.

Pour les désigner, on parle de robe pour la couleur et de patron pour les motifs.

La couleur du pelage

La couleur est déterminée par la génétique. Elle résulte de la quantité, de la taille et du type de mélanine.
Ce pigment détermine la couleur de la peau, des yeux et des poils chez les animaux et les humains. Il n’existe en fait que deux types de pigments. L’eumélanine donne la couleur noire et la phéomélanine donne le roux.
Les autres couleurs sont donc produites par l’absence ou la combinaison de l’une ou de l’autre.
Quant aux chats blancs, leur absence de couleur est provoquée par le gène W. Celui-ci bloque la progression de la mélanine vers les cellules.

Les motifs de pelage et leur structure

Lorsque les chats ont plus d’une couleur, on parle de patron pour désigner les motifs. Cinq patrons figurent parmi les plus courants.

Robe bicolore

La couleur blanche est commune à tous les chats bicolores. Elle peut être associée aux autres couleurs présentes chez les chats. Il y a donc des chats blancs et noirs, blancs et roux, blancs et gris
Des noms spécifiques sont associés à la quantité de blanc. Un chat Van est majoritairement blanc, avec des taches de couleur sur la tête et la queue. Si la couleur est plus présente, mais couvre moins de la moitié du corps, il s’agit d’un motif Arlequin. Le terme Bicolore s’applique au pelage possédant les deux couleurs à quantité égale.

Robe tricolore

Les chats à robe tricolore ont un pelage blanc, noir et roux, ainsi que leurs variantes. Ce type de robe comporte différents patrons.

Le calicot

L’association des trois couleurs du chat calicot est due à une mutation génétique. Le blanc y est généralement dominant, parsemé de grandes taches noires et rousses. Le chromosome X étant responsable de cette coloration, la grande majorité des chats calicot sont des femelles.

Le colourpoint

Cette appellation signifie « Point de Couleur ». Elle vient du fait que les taches de couleur sont limitées aux extrémités : oreilles, tête, pieds ou queue. Les chats colourpoint ont une particularité : ils ont tous les yeux bleus.

L’écaille de tortue

Même si elle est due à la même mutation génétique, l’écaille de tortue diffère du calicot. Le blanc y est beaucoup moins présent, voire absent. Les taches n’ont pas de forme précise, il s’agit plutôt d’un entremêlement de couleurs.

Le tabby

Le tabby le plus commun est le chat tigré. Son pelage est composé de marbrures ou rayures foncées sur un fond plus clair. Il existe de nombreuses variantes du pelage tabby.

  • Le classic ou blotch, avec des rayures ondulées sur les flancs.
  • Le tigré ou mackerel, avec des rayures verticales sur tout le corps, comme le tigre ou le maquereau.
  • Le spotted, dont le pelage est parsemé de petites taches rondes.
  • Le ticked, dont les rayures discrètes se trouvent sur les poils eux-mêmes.

Comment entretenir la robe de son chat ?

Vous souhaitez magnifier la robe de votre chat et lui conserver son rôle protecteur ? Cela passe par un entretien régulier et une alimentation adaptée.

Les gestes de toilettage

Véritable moment de partage avec votre petit animal, le toilettage participe à sa bonne santé.

Le brossage

Passer la brosse sur le pelage du chat permet de le débarrasser des poils morts. Le brossage a également une action stimulante sur la circulation sanguine. C’est bon pour la qualité de sa robe, ainsi que pour sa musculature. Chez les chats à poil court, un brossage par semaine est souvent suffisant. Pour les chats à poil long, le brossage doit être quotidien. Il permet d’éviter la formation de nœuds ou d’éliminer ceux qui se sont formés. C’est à l’occasion du brossage que vous pourrez voir si l’animal est porteur de parasites. Un trou dans le pelage, des croutes ou des lésions sont des signes à surveiller.

Les shampoings

Le chat se lèche régulièrement pour garder sa peau et son pelage en bonne santé. Il élimine ainsi les poils morts, les poussières et les cellules mortes.
Cependant, il arrive que ce léchage ne soit pas suffisant. S’il rentre très sale, s’il est infesté de parasites, un shampooing spécifique s’avère nécessaire. Il est probable que minet n’aime pas être mouillé, l’opération doit être rapide et accompagnée de câlins.

Une alimentation équilibrée pour un beau pelage

L’état de la robe de votre chat est un reflet de sa santé. Ses poils sont ternes, il en sème partout, vous voyez des trous dans son pelage ? Les soins que vous lui prodiguez doivent être complétés par une alimentation équilibrée. Il lui faut sa ration de protéines, d’acides, de minéraux et de vitamines. Vérifiez que ses aliments en contiennent suffisamment.

Les protéines

À lui seul, son pelage requiert environ 30 % de la ration de protéines recommandée. Ses poils sont majoritairement constitués de kératine, une protéine. Celle-ci a besoin de nutriments pour se reconstituer.

Les acides gras

Les omégas 3 et les omégas 6 sont primordiaux pour la peau et les poils. L’acide linoléique apporte l’élément gras indispensable à sa peau pour produire un pelage brillant. L’acide arachidonique stimule les cellules épidermiques et freine la chute des poils. Quant aux omégas 3, ils aident à renforcer le système immunitaire.
Les deux doivent être donnés avec une prédominance d’oméga 6, de l’ordre de 4 pour 1.

Les vitamines

Les vitamines A, B, E, H ont chacune leur importance pour le pelage félin.

  • La vitamine A intervient dans la croissance des poils et la stimulation cellulaire.
  • La vitamine B soutient la peau et évite la chute des poils.
  • La vitamine E est un anti-oxydant qui participe à la régénération cellulaire.
  • La vitamina H lutte contre l’assèchement de la peau et des poils.

Les minéraux

Minéraux et oligo-éléments ont un rôle sur la beauté et la bonne santé du pelage. Le cuivre et le zinc, par exemple, participent à la synthèse de la kératine.

Pourquoi le chat perd-il ses poils ?

Le pelage de votre chat fait toute votre admiration. Cependant, vous appréciez moins qu’il sème ses poils partout dans la maison. En effet, son pelage est renouvelé régulièrement. Il s’adapte notamment aux saisons, pour garder ses propriétés protectrices. Les poils morts tombent pour être remplacés par de nouveaux poils, mieux adaptés. Heureusement, ce phénomène est saisonnier.

La mue de printemps chez le chat

Au printemps, dès que la lumière diurne annonce les beaux jours, la fourrure s’allège. Les poils morts tombent en abondance. Il faut à la fois diminuer la densité du pelage et faire place à des poils moins épais. C’est la période de mue la plus importante de l’année, qui est moins visible chez les chats à poils courts.

La mue d’automne chez le chat

À l’automne, le chat se débarrasse des poils les plus fins. Ils sont remplacés par une fourrure plus épaisse. La mue est moins spectaculaire.

La mue saisonnière est surtout observée chez les chats d’extérieur, exposés à la lumière du soleil. Chez les chats d’intérieur, la mue se produit de façon plus égale tout au long de l’année.

Perte de poils en dehors de la mue

Si la mue est un phénomène naturel, il n’en va pas de même pour toutes les pertes de poil. Certaines peuvent être causées par une maladie ou un dérèglement. C’est le cas pour certaines maladies de peau du chat, comme la teigne ou la gale. Un grattage intensif peut éliminer des poils sur la zone touchée. La perte de poils peut aussi être due au stress, à un trouble alimentaire ou hormonal. N’hésitez pas à consulter le vétérinaire pour déterminer la cause.

Quels produits utiliser pour prendre soin de la fourrure de mon chat ?

Choisissez bien les produits de soin pour le pelage de votre chat. Leur qualité influence leur efficacité.

Produits de brossage

Le brossage est important, en particulier pour les chats à poil long ou mi-long. Selon la race et les besoins, vous avez toute une panoplie à votre disposition.

  • La brosse. Indispensable, elle doit être adaptée au type de poil. Brosse-carde ou à picots, elle doit souvent être complétée par une brosse lisse. Cette dernière peut être en nylon, en poil de sanglier ou un mélange des deux.
  • Le peigne. Choisir un modèle en métal à dents larges pour les chats à poils longs. Pour les chats à poils courts, les petites dents sont préférables. Les peignes sont parfaits pour éliminer les nœuds.
  • Le gant à picots. Il comporte souvent une face à picots et une en velours, pour brosser et lisser. Une excellente alternative à la brosse si celle-ci effraie votre animal.

Shampoings

Le chat est un animal qui prend lui-même soin de sa fourrure. Il n’a donc pas besoin qu’on lui fasse prendre un bain ou qu’on le shampooine. Cela s’avère pourtant nécessaire dans certaines circonstances.
S’il est couvert de boue ou de parasites, il ne pourra pas en venir à bout tout seul. Vous pouvez utiliser un shampoing sec suivi d’un brossage. Il l’acceptera plus facilement. Si vous devez passer au shampoing liquide, assurez-vous d’en choisir un spécialement étudié pour lui.

Compléments alimentaires

Parmi les produits destinés aux soins du pelage du chat figurent également les compléments alimentaires. A-t-il une carence que vous ne parvenez pas à combler avec son alimentation quotidienne ? Votre vétérinaire ou votre pharmacien sauront vous conseiller les bons produits.

Notre avis sur le pelage du chat

Le pelage de votre chat n’est pas seulement une robe attrayante, il est aussi sa protection. Nous pensons donc qu’il est impératif d’en prendre soin. Cela doit se faire en tenant compte de sa race, de son type de poil et de son mode de vie. Le brosser, lui donner une alimentation équilibrée et surveiller l’aspect de sa fourrure font partie des indispensables.

FAQ

Comment nettoyer le pelage d’un vieux chat ?

Procédez avec beaucoup de douceur pour son brossage quotidien. S’il n’a plus la capacité de se lécher partout, passez une serviette humide sur les endroits oubliés. Il existe des lingettes spécialement étudiées pour son pelage fragile.

Comment est le poil d’un chat malade ?

Si le chat est malade, son poil peut devenir terne et perdre son brillant. Ses poils ont tendance à s’emmêler, faire des nœuds et devenir secs.

Comment s’appelle le pelage du chat ?

Pour désigner le pelage du chat, on utilise généralement le terme de robe ou de fourrure.

Comment soigner le pelage d’un chat ?

Vous pouvez soigner son pelage par des brossages réguliers, des produits adaptés et une alimentation équilibrée.

Combien de poils a un chat ?

Cela varie avec les robes et les saisons, mais les chats ont entre 600 à 1 800 poils au cm². Cela peut représenter une somme totale de 6 millions de poils !

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024