manage_search

La digestion chez le chien

  1. Les soins >
  2. Soins du chien >
  3. Digestion chez le chien
digestion chien

Nombreux sont les chiens atteints de troubles digestifs. Ces derniers restent en général bénins. En effet, ils sont souvent la conséquence d’une ingestion inappropriée. Curiosité et gourmandise sont généralement les seules responsables ! Parfois, le problème gastro-intestinal est plus sérieux et nécessite un avis vétérinaire. La vie de votre fidèle compagnon peut en dépendre. La digestion du chien comment ça marche ? Quels sont les problèmes digestifs les plus courants, que signifient-t-ils ? etc. Voici les réponses à toutes vos interrogations !

Comment se passe la digestion du chien ?

La digestion se définit par la transformation mécanique et chimique des aliments en nutriments et macronutriments (glucose, acides gras, acides aminés, vitamines, sels minéraux, eau…) assimilables par l’organisme. Ces derniers vont lui servir de carburant. Tout ce que consomme votre chien transite depuis sa bouche jusqu’à son rectum en traversant divers organes : l’œsophage, l’estomac, l’intestin puis le côlon jusqu’au rectum.

La digestion canine combine 2 processus :

  • Une action mécanique qui déchire et broie les aliments
  • Une action chimique qui dégrade les aliments en nutriments assimilables.

La nourriture est avalée rapidement

Contrairement aux humains, le chien ne mastique pas toujours ce qu’il mange. Seuls les os sont mâchés. Il avale très vite de grandes rations de nourriture quel qu’en soit le goût. Il a gardé ce réflexe de ses ancêtres sauvages, contraints d’avaler rapidement leurs proies pour éviter qu’elles ne soient volées par les prédateurs.

Le voyage vers l’estomac commence…

Chez l’humain la salive contient de l’amylase, une enzyme destinée à pré-dégrader les aliments ce qui n’est pas le cas du chien. La salive produite par sa bouche aide seulement à faire glisser la nourriture qui se dirige directement dans l’estomac via l’œsophage grâce aux contractions péristaltiques. Chez le chien la salive joue donc un rôle beaucoup moins important dans la digestion que chez l’Homme !

La digestion démarre

La digestion commence vraiment lorsque la masse des aliments passe dans le bol alimentaire. La nourriture est brassée par les mouvements de l’estomac (ondes de contraction) puis mélangée aux sécrétions gastriques. La combinaison de ces 2 actions, l’une mécanique et l’autre chimique, favorise la dégradation des grosses molécules.

Le contenu du bol alimentaire arrive ensuite dans l’intestin grêle où il progresse sous l’effet de contractions musculaires. On parle de péristaltisme intestinal. C’est à ce moment que la quasi-totalité des nutriments traverse la muqueuse intestinale par les microvillosités pour passer dans le sang. À cet instant un traitement enzymatique se déclenche avec l’apport de bile par le foie afin de dégrader les matières grasses. La bile aide aussi à éliminer les toxines et à stocker certaines vitamines et minéraux. De son côté, le pancréas libère des enzymes pour dégrader les matières grasses, les protéines et les glucides.

Fin du processus : l’élimination

Une fois les nutriments absorbés, les matières non digérées parviennent dans le côlon où elles se transforment en selles et sont stockées dans le rectum. Elles sont ensuite éliminées au rythme d’environ 2 à 3 défécations par jour en fonction du taux de fibres contenu dans la nourriture ingérée.

Quelles sont les particularités de la fonction digestive du chien ?

La digestion du chien est celle d’un carnivore doté d’un système digestif court et simple. Celui des herbivores est très long et compte plusieurs estomacs. L’Homme, par nature omnivore, se distingue par un intestin de moyenne longueur et un seul estomac.

L’activité de l’appareil digestif canin dure entre 4 et 15 heures. Par comparaison, un humain digère environ en 24 heures. La durée du transit digestif d’un chien est plus ou moins longue en fonction de son âge, de sa taille, de son état de santé et du type de nourriture ingéré. Une alimentation humide (pâtée ou alimentation maison) se digère plus vite qu’une alimentation sèche (croquettes).

Les problèmes de digestion du chien

Certains troubles digestifs sans gravité se règlent facilement par un changement d’alimentation ou un peu plus d’activité physique. D’autres s’avèrent en revanche beaucoup plus graves et cachent des affections sérieuses. Parmi les dysfonctionnements les plus fréquents (dont on évoquera les causes plus loin) on citera :

La diarrhée

La diarrhée est une affection gastro-intestinale fréquente chez le chien. Elle se caractérise par des selles liquides ou anormalement molles émises de manière très rapprochée. Ce problème digestif est lié à l’augmentation du volume d’eau présent dans le tube digestif. On distingue principalement :

  • La diarrhée aigüe étalée sur une période inférieure à 15 jours.
  • La diarrhée chronique qui évolue sur une durée dépassant 15 jours.

Les vomissements

Chien qui vomit

Les vomissements traduisent une inflammation haute du canal digestif. Ils peuvent revêtir des origines diverses parfois bégnines. En revanche, ils sont parfois le signe d’une occlusion intestinale, à savoir le blocage partiel ou total de l’intestin empêchant le transit normal des gaz et des matières fécales.

Ne pas confondre vomissements et régurgitation ! Les régurgitations surviennent inopinément, en général que le chien ait mangé. Les vomissements se produisent à tout moment et sont généralement précédés de symptômes tels que le creusement des flancs de l’animal et la contraction de ses muscles abdominaux avant de vomir.

La constipation

Ce trouble se manifeste par des tentatives répétées de déféquer sans que le chien parvienne à expulser ses selles. Parfois, seules quelques petites crottes dures arrivent à sortir en lui causant généralement de vives douleurs. Les selles présentent aussi quelques traces de sang voire de mucus lorsque le chien exerce trop de pression pour les évacuer.

Un transit digestif trop lent ou trop rapide

Le ralentissement du transit également appelé « intestin paresseux » se traduit par l’expulsion d’une seule selle par jour. Les excréments durs et secs sont difficiles à évacuer.
À l’inverse, on parle de transit trop rapide lorsque le chien produit plus de 4 selles par jour, généralement molles voire liquides.

Le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac

Cette affection très particulière devient une urgence absolue si le problème n’est pas pris à temps. Dans ce cas précis, l’estomac du chien tourne sur lui-même en effectuant un demi-tour ou un tour complet, empêchant ainsi l’air et les liquides de sortir.
L’entrée et la sortie de l’estomac sont fermées et plus rien ne s’évacue. Le chien s’évertue souvent à vomir pour rien. Selon l’importance de la distorsion et de la torsion, il se produit un blocage de l’apport sanguin entraînant une nécrose de l’estomac. La rapidité de la prise en charge s’avère cruciale pour éviter la détérioration irrémédiable de l’estomac.

Comment savoir si mon chien est atteint de troubles digestifs ?

Quelques signes doivent vous alerter d’un dysfonctionnement intestinal. Faire preuve de vigilance à tout moment c’est sauver la vie de votre chien !

Sachez repérer la diarrhée

Les diarrhées sont facilement détectables. Elles se manifestent par des selles très fréquentes et surtout très liquides. Le changement de consistance, de couleur ou d’odeur des déjections de votre chien doit vous alerter.
La diarrhée peut aussi s’accompagner d’autres manifestations gastro-intestinales telles que la fièvre, des vomissements et un manque d’appétit.

Dans tous les cas, si l’état de diarrhée dépasse 24 heures, consultez rapidement votre vétérinaire.

Les vomissements

Les vomissements sont faciles à repérer. Si leur fréquence se limite à une ou deux fois et que votre chien garde son appétit intact, il n’y a pas de raison de vous inquiéter. C’est souvent signe qu’il a mangé trop vite ou en trop grande quantité.
En revanche si les vomissements persistent et s’accompagnent de fièvre, d’anorexie, d’apathie et de douleurs abdominales, le problème est certainement plus sérieux. Contactez rapidement votre vétérinaire.

La constipation

Avec la fréquence et la consistance des selles, d’autres symptômes révèlent un état de constipation. L’abdomen du chien est généralement tendu et douloureux au toucher. Le chien a tendance à se voûter et rencontre des difficultés pour uriner. De plus, l’animal perd l’appétit. Pour éviter l’occlusion intestinale, une consultation médicale s’impose.

Un transit digestif trop lent ou trop rapide

La vitesse du transit s’évalue à la fréquence des selles. Une seule défécation par jour avec des crottes dures traduit un transit trop lent. Si l’animal fait plus de 5 fois par jour avec présence de diarrhée, c’est signe d’un transit trop rapide.

Le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac

Cette affection grave peut être détectée à temps si vous constatez que :

  • Votre chien est anormalement agité
  • Il fait des efforts pour vomir
  • Il présente une distension de l’abdomen
  • Ses muqueuses sont pâles (babines, gencives)
  • Son pouls est très faible
  • Sa fréquence cardiaque est élevée

Les causes

Chaque dysfonctionnement digestif découle d’une cause spécifique.

Pourquoi votre chien a-t-il de la diarrhée ?

La diarrhée peut s’expliquer de plusieurs manières :

  • La présence de bactéries comme la Samonella, Escherichia Coli, Shigella… que l’on trouve sur la viande crue et les œufs.
  • Une infestation parasitaire intestinale par les vers (trichures, ascaris, giardias …)
  • Une affection parasitaire transmise par des tiques comme la piroplasmose
  • Une maladie infectieuse virale (leptospirose, maladie de Carré…) ou autre pathologie potentiellement mortelle.
  • Une maladie auto-immune (maladie des reins, du foie, du pancréas, diabète, insuffisance surrénalienne…)
  • Une tumeur digestive sur l’intestin ou l’estomac.
  • Un changement soudain d’alimentation chez le chien adulte.
  • Un sevrage trop rapide ou une transition alimentaire mal faite chez le chiot.
  • Une réaction allergique
  • Le stress. Un chien anxieux, stressé peut faire l’objet de diarrhée.

Pourquoi votre chien vomit ?

Les vomissements chez le chien se sont pas nécessairement révélateurs de problèmes digestifs. Ils peuvent aussi cacher d’autres dysfonctionnements comme le mal des transports, une insuffisance rénale, une maladie infectieuse ou un problème neurologique.

Bien souvent, l’animal a tout simplement trop mangé ou ingurgité sa ration trop vite ! Il se produit alors une inflammation ou une dilatation excessive des organes digestifs (estomac, intestin, œsophage, pancréas, foie).

Outre l’indigestion alimentaire, les vomissements peuvent aussi être les signes avant-coureurs d’une gastrite infectieuse (virale ou bactérienne), d’une intoxication ou de la présence d’un corps étranger dans la sphère gastrique.

Une consultation en urgence s’impose si vous constatez :

  • Des vomissements anormalement répétés
  • La présence de sang dans les vomissements
  • Un état général dégradé du chien
  • L’association d’autres symptômes comme la diarrhée.

Pourquoi votre chien est constipé ?

Votre chien n’a pas déféqué depuis plus de 24 heures ? Il est de toute évidence constipé ! La cause la plus fréquente de cette affection est due à l’ingestion d’objets comme un petit morceau d’os.
Ce problème est surtout fréquent chez le chiot. Le transit intestinal est ralenti déclenchant la constipation. Parmi les autres origines probables on citera :

  • La déshydratation
  • L’ingestion d’herbe, de poils
  • Une réaction à des médicaments
  • Le stress
  • La présence d’une tumeur, d’une hernie
  • Une alimentation trop riche ou trop pauvre en fibres
  • L’âge du chien. Un animal vieillissant est davantage sujet à la constipation
  • Un manque d’activité, un mode de vie trop sédentaire

Pourquoi le transit digestif de votre chien est trop lent ou trop rapide ?

Un transit digestif trop lent s’explique souvent par une alimentation trop sèche et une hydratation insuffisante de l’animal. La lenteur du processus de digestion peut être aussi consécutif à une opération chirurgicale ou un traitement médical.
Le syndrome des intestins paresseux se constate souvent avec les races de petits chiens, avec les chiens sédentaires, atteint d’obésité ou âgés.

Pourquoi votre chient est-il atteint du syndrome de dilatation-torsion de l’estomac ?

Cette affection qui concerne plus particulièrement les races de grande taille est la conséquence de plusieurs facteurs. La plus fréquente est liée à une particularité génétique affectant certains chiens dotés d’un estomac plus gros et plus long que d’autres. Leur diaphragme est aussi moins développé ce qui les expose davantage à un retournement de l’estomac.

L’autre cause souvent évoquée est l’excès d’efforts après un repas. Lorsque le chien s’agite, s’amuse exagérément après avoir mangé, les risques de dilatation-torsion de l’estomac sont accrus.

Les traitements

Chaque problème, peut dans la majorité des cas, se soigner facilement.

Comment soigner la diarrhée du chien ?

Le traitement diffère en fonction de l’origine de la diarrhée et des antécédents médicaux du chien. Une diète complète s’impose pendant 24 heures avec seulement un accès à l’eau avant la réalimentation progressive du chien. Dans le cas d’une diarrhée sévère, la réhydratation se fait par perfusion.
L’alimentation conseillée après un épisode de diarrhée se résume à du riz brun très cuit et de la viande rouge ou blanche crue. Utilisez l’eau de cuisson du riz pour donner à boire à votre chien.

Si une bactérie est en cause, un traitement antibiotique est prescrit. Si les diarrhées font apparaître du sang et que le chien a de la fièvre, des antibiotiques préviendront la propagation des bactéries présentes dans la flore intestinale vers le système sanguin.

Dans le cas d’une infestation parasitaire, il convient de traiter l’animal avec un vermifuge pour chien. Par la suite veillez à ce que votre chien reçoive une vermifugation régulière et adaptée. Respectez également ses transitions alimentaires et donnez-lui une nourriture qualitative choisie dans une gamme en lien avec son âge et son gabarit.

Enfin, des probiotiques ou des compléments alimentaires sont conseillés après une diarrhée afin de soutenir le processus digestif et stabiliser la flore intestinale.

Veillez aussi à ce que le chien se repose pour récupérer au plus vite.

Comment soigner les vomissements ?

Dans ce cas également, la recherche de la cause du problème va orienter le traitement. Toute suspicion de pathologie fait l’objet d’une prise en charge clinique. Sans cause réelle, des anti-émétiques arrêteront les rejets.

Vous pouvez également essayer un traitement naturel à base d’huile essentielle de citron, de menthe poivrée et de gingembre. Ces huiles possèdent des propriétés anti nauséeuses et anti-spasmodiques. Déposez une goutte sur une friandise pour soulager l’animal des vomissements.

Votre chien vomit après avoir avalé un produit suspect ? Dans ce cas, n’attendez pas pour emmener rapidement votre animal chez le vétérinaire.

Comment soigner la constipation ?

Si la constipation du chien ne reflète pas de maladie sous-jacente elle se guérit facilement par l’ajout de fibres et de légumes cuits à sa nourriture. Une alimentation riche en fibres favorise le mouvement des intestins. Assurez-vous que votre chien a accès à de l’eau fraîche. L’hydratation est essentielle pour sa santé digestive. Certains laxatifs doux peuvent être utilisés, mais uniquement sur prescription vétérinaire. Par ailleurs, des produits comme l’huile de paraffine aident à lubrifier les intestins.

La prévention

Voici quelques conseils pour maintenir la santé digestive de votre chien :

L’hydratation

Assurez-vous que votre chien ait toujours accès à de l’eau propre et fraîche. L’hydratation est essentielle pour le bon fonctionnement de son système digestif.

Veillez également à bien nettoyer sa gamelle ; certains matériaux comme l’inox ou la céramique sont préférables au plastique qui a tendance à offrir de nombreuses possibilités pour les bactéries de se reproduire. Si votre animal a une gamelle à l’extérieur, il faut aussi s’assurer chaque jour qu’elle ne soit pas contaminée par des végétaux, des insectes, des algues…

Si, en été, il peut être tentant d’offrir à son chien un grand bol d’eau glacée, c’est absolument à proscrire ! L’eau glacée cause des diarrhées, qui sont d’autant plus dangereuses en été, augmentant le risque de déshydratation. Pour rafraîchir votre chien, vous pouvez lui proposer de l’eau fraîche, des glaces à l’eau pour chien (en petite quantité !), des bains ou simplement un petit tapis rafraîchissant.

Une activité régulière

L’exercice physique favorise la santé globale du chien et de son système digestif. Celui d’un chien actif est souvent plus sain. Adaptez les efforts à la taille du chien et à son niveau d’entraînement. Dans tous les cas, respectez son temps de digestion avant de lui proposer une activité intense. Vous éviterez les torsions gastriques .

Gardez un œil sur ce que votre chien ramasse pendant les promenades. Certains chiens (trop curieux) ont tendance à manger des objets étranges susceptibles d’entraîner des troubles digestifs.

Des repas pris dans le calme

Pour prévenir les vomissements donnez toujours à manger à votre chien dans un endroit calme et laissez lui le temps de manger sans être dérangé. Limitez les quantités absorbées en fractionnant sa ration journalière en plusieurs repas par jour (3 ou 4 idéalement).

Des vermifugations périodiques

Suivez le calendrier de vermifugation recommandé par votre vétérinaire pour prévenir les infections parasitaires qui peuvent causer des problèmes digestifs.

Des consultations vétérinaires régulières

Des visites vétérinaires régulières aident à détecter et à traiter précocement tout problème de santé dont les dysfonctionnements digestifs.

Quelle alimentation pour un chien atteint de troubles digestifs ?

Choisissez une alimentation de haute qualité et équilibrée, adaptée à l’âge, à la taille et aux besoins spécifiques de votre chien. Les aliments riches en fibres favorisent la santé intestinale.

Essayez de nourrir votre chien à des heures fixes. Cela aide à établir un rythme de digestion régulier. De même évitez les changements alimentaires trop brusques : les chiens y sont très sensibles. Si vous devez modifier son régime alimentaire, faites-le progressivement sur plusieurs jours pour permettre au système digestif de s’adapter.

En plus de la nourriture à heure fixe, prenez garde à ne pas faire faire d’exercice à votre chien juste après son repas. Surtout pour certaines races moyennes à grandes, le risque de torsion d’estomac est bien réel ! Même sans cette possibilité, il est déconseillé de faire jouer votre chien ou de lui faire prendre les transports juste après une prise d’aliments.

Attention aux aliments toxiques pour les chiens ! Certains comme chocolat, les raisins, les oignons, l’ail, etc. sont dangereux. Évitez aussi de donner à votre chien des restes de table ou un aliment humain, non adapté à son métabolisme.

Limitez les friandises : si elles représentent un excellent moyen de récompenser votre chien, lorsqu’elles sont mal choisies ou données en excès, elles risquent de le rendre malade.

Il faut aussi savoir que les os peuvent former de petits morceaux qui s’agglomèrent dans l’estomac ou l’intestin et peuvent poser des problèmes de digestion s’ils ne sont pas évacués. Si les os naturels sont excellents pour la santé dentaire du chien, il faut en éviter l’ingestion autant que possible. Cela peut être fait en retirant l’os s’il devient trop friable, et surtout en proposant des os crus, d’animaux ayant une ossature ne posant pas de risque de se fragmenter (le poulet et le lapin, par exemple, sont à proscrire).

Quel type de croquettes pour un chien avec une digestion sensible ?

Les croquettes spécifique pour un chien avec une digestion sensible devront :

  • contenir des protéines animales facilement assimilables ;
  • être sans céréales ;
  • être à faible teneur en glucides ;
  • être enrichies en vitamines et acides gras pour faciliter le transit intestinal et assurer un microbiote sain.

Notre choix de croquettes : Ultra Premium Direct – Digestion Sensible

Ultra Premium Direct – Croquettes pour chien sensible toutes tailles

Ultra Premium Direct inclut à sa gamme une recette soigneusement conçue à base de protéines animales, de betterave et de cosse de caroube pour prendre soin de votre chien à l’intérieur, comme à l’extérieur.

Le produit

L’agneau, le porc et le poulet sont associés à l’huile de saumon et au pois pour une préparation efficace dans son apport en protéines et en nutriments, tout en étant très appétente et adaptable à toutes les races de chien. En effet, ces croquettes spéciales Digestion Sensible peuvent être données à des chiens de toutes tailles, en calculant leur ration selon leurs besoins !
Grâce à la chondroïtine et à la farine de caroube, notamment, les os et les articulations sont renforcés pour une meilleure santé globale de l’animal.
L’ascophyllum nodosum ajoutée à la recette est une algue efficace contre le tartre ; cette recette est sur tous les fronts pour la santé de votre chien !

Prix

Environ 8-9€/kilo, pouvant descendre à moins de 5€/kilo en lot.

Notre avis

Une recette intelligemment conçue par une marque réputée pour ses produits spécialisés dans de nombreuses problématiques de nutrition chez le chien et chez le chat. Une très bonne option pour des chiens au transit sensible.

Ultra-premium-Direct
Exclusivité Conseils-animaux.fr
6€ de réduction pour toute première commande dès 15€ d’achat avec ce code exclusif Ultra Premium Direct
VOIR LE CODE

Notre avis sur la digestion chez le chien

La digestion chez les chiens peut varier en fonction de divers facteurs tels que l’âge, la race, la santé générale et le type d’alimentation. Certains chiens possèdent des systèmes digestifs plus sensibles que d’autres.

D’une manière générale, en dehors de toute pathologie spécifique, un trouble digestif canin reste sans gravité. Pour pallier diarrhées, vomissements et constipations qui sont les problèmes les plus fréquents, faites le choix d’une alimentation adaptée avec une gamme de croquettes qui convient à votre chien. La pratique d’activités en plein air et de visites régulières chez le vétérinaire sont tout aussi essentielles. Surveillez attentivement tout changement d’aspect des selles de l’animal et de modification dans son comportement.

FAQ

Quel est le meilleur moment pour donner à manger à son chien ?

Il n’existe pas à proprement parler de meilleur moment pour cela. Cela dépend surtout de votre emploi du temps personnel et des besoins spécifiques de votre petit compagnon. L’essentiel est de respecter une routine. Les chiens apprécient la régularité, les repères. Évitez de donner à manger à votre chien avant de lui proposer une sortie et de l’exercice, cela pourrait compromettre le bon déroulé de sa digestion. De même, attendez un peu avant de nourrir votre chien juste après un exercice intense (même s’il a faim), au risque de provoquer une torsion gastrique.

Comment aider un chien à digérer ?

L’exercice régulier et modéré stimule la circulation sanguine et le fonctionnement des organes digestifs. Assurez-vous que votre chien bénéficie d’activités physiques suffisantes. Veillez à ce que son alimentation soit riche en fibres. Ces dernières représentent l’un des meilleurs moyens naturels pour faciliter la digestion et le transit intestinal. Prenez l’habitude de donner à votre chien des jouets à mâcher pour encourager la mastication. Vous réduirez le risque d’ingestion rapide et minimiserez les problèmes de digestion liés à une mastication insuffisante.

Combien de temps après manger un chien fait ses besoins ?

En général, la plupart des chiens ressentent le besoin de déféquer dans les 30 minutes à quelques heures après avoir mangé. La digestion du repas précédent a eu le temps de se finaliser. Certains chiens sont aussi être entraînés à des défécation régulières. Leurs maîtres profiteront de ces routines pour organiser les sorties à l’extérieur en conséquence.

Combien de selles par jour pour un chien adulte ?

Le nombre de selles quotidiennes un chien adulte varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’âge, la taille, le régime alimentaire, le niveau d’activité, et la santé générale du chien. En général, la plupart des chiens adultes produisent entre 2 à 3 selles par jour.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024