Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

Bien comprendre la stérilisation d'un chat ?

  1. Le vétérinaire et ses services >
  2. Services vétérinaires >
  3. Stérilisation chat
sterilisation chat

Si les foyers français hébergent près de 13,5 millions de félins, la population de chats errants avoisine les 11 millions. Pour lutter contre les abandons, les fugues et les maltraitances, la stérilisation constitue un premier axe de protection à privilégier. Cet acte chirurgical devra être obligatoirement effectué par les services de votre vétérinaire. Si vous possédez un chat ou comptez en devenir propriétaire, voici tout ce qu’il vous est nécessaire de savoir sur cette intervention incontournable, pour vous permettre de mieux l’appréhender.

Comparez meilleures assurances pour chiens et chats et obtenez le meilleur prix
JE COMPARE
Comparez meilleures assurances pour chiens et chats et obtenez le meilleur prix
JE COMPARE

Stérilisation féline : de quoi parle-t-on ?

Chaque année, le nombre d’animaux errants ne cesse de croître, donnant lieu à une saturation des structures d’accueil. Parmi les principaux facteurs d’abandons, les portées non désirées constituent des situations particulièrement délicates pour les propriétaires. En effet, une chatte en bonne santé peut avoir deux portées annuelles, chacune comprenant jusqu’à huit chatons. Principal motif de la stérilisation féline, le contrôle des naissances s’avère très avantageux autant pour les félins que pour les maîtres.

Qu’est-ce que la stérilisation ?

En France, près de 70 % des félins domestiques sont stérilisés. Pour cela, les propriétaires disposent de plusieurs choix, ces derniers dépendant principalement du sexe de l’animal. Chez la chatte, deux méthodes peuvent être envisagées. La stérilisation temporaire consiste en un traitement hormonal contraceptif. Celui-ci peut tout à fait être interrompu pour laisser sa chatte se reproduire dès qu’on le désire. Administré sous forme de pilules ou par injection, il agit en retardant ou en inhibant les périodes de chaleur. Pour une réelle efficacité dans le temps, vous pouvez également envisager de stériliser définitivement votre femelle, grâce à une opération. Chez le chat male, la castration offre des résultats définitifs et particulièrement satisfaisants en termes de régulation des naissances.

Comment se déroulent les interventions ?

Chez la femelle, les opérations chirurgicales consistent en une ablation des ovaires (ou ovariectomie) et éventuellement de l’utérus. Cette méthode entraîne une suppression définitive des chaleurs. Chez les mâles, la castration prend la forme d’une ablation des testicules. Pour cela, le vétérinaire réalise une petite incision au niveau du scrotum. Finalement, les félins masculins n’exprimeront plus le moindre comportement sexuel.

À quel âge stériliser son chat ?

D’un point de vue pratique, sachez qu’il est recommandé de pratiquer l’intervention juste avant la puberté. Très souvent, on l’envisage généralement à l’âge des premières chaleurs chez les femelles, soit entre 6 et 12 mois. Toutefois, cette inhibition de l’activité reproductrice peut être réalisée tout au long de la vie de votre animal. Dans la pratique, notez qu’elle coûte généralement entre 110 et 170 euros, selon les établissements.

Comment la stérilisation améliore-t-elle la santé des félins ?

En stérilisant définitivement leur animal, les propriétaires contribuent à améliorer sensiblement leur santé générale. Outre cette amélioration de l’état sanitaire, leur espérance de vie est généralement multipliée par deux. En effet, la stérilisation permet de prévenir de nombreuses maladies.

Une nette diminution des risques de maladies contagieuses

Parmi les principales pathologies félines, la leucose féline ou FeLV est une maladie particulièrement virulente. Provoquée par le virus leucemogène félin, elle est incurable et peut s’avérer mortelle. Particulièrement contagieuse, sa transmission passe par la salive, les urines, les contacts sexuels ou encore l’accouchement. En réduisant les risques de vagabondage, la castration constitue un axe de solution très efficace pour prévenir l’expansion du virus. De la même façon, elle permet de réduire les transmissions de l’immunodéficience féline ou FIV. Cette pathologie transmise par la morsure est l’expression d’un virus qui s’apparente au VIH chez l’Homme. En diminuant les comportements agressifs et les fugues, les détenteurs de chats contribuent à en limiter l’expansion.

Une suppression efficace des risques d’affections génitales

Chez les femelles, l’inhibition définitive de l’activité sexuelle induit un autre bénéfice majeur. En effet, on observe chez celles-ci une forte baisse du risque d’infections utérines. Ainsi, les kystes ovariens deviennent moins fréquents. On dénombre également moins d’infections utérines et de tumeurs mammaires. Notons que chez les chattes, ces tumeurs s’avèrent cancéreuses dans plus de 90 % des cas. Très fréquentes et souvent d’origine hormonale, elles sont responsables de 14 % de la totalité des cancers.

Des mamelles mieux préservées

Parmi les autres bienfaits de l’ovariectomie, les soignants notent un impact positif en matière de prévention de la mastose. Cette pathologie, également nommée fibrodénomatose mammaire, se caractérise par un œdème associé à un intense gonflement au niveau des mamelles. Elle est le résultat d’un dérèglement hormonal et apparaît généralement dans les semaines qui suivent les premières chaleurs. Une opération permet de prévenir efficacement ce dysfonctionnement et d’en éviter les éventuelles récidives.

Quels sont les autres avantages de la stérilisation ?

Si ces interventions chirurgicales améliorent nettement la qualité de vie des animaux, elles offrent aux foyers d’autres avantages substantiels. En agissant sur le comportement félin, elles contribuent à améliorer le confort de chacun, pour un équilibre préservé.

Disparition des comportements sexuels forts

Chaque année, de nombreux foyers s’orientent vers l’ovariectomie ou la castration pour calmer les comportements sexuels de leur animal de compagnie. En effet, ces méthodes présentent des avantages considérables, et ce, quel que soit le sexe. Chez les femelles de ces félins, les périodes de chaleur qui peuvent s’avérer particulièrement pénibles disparaissent. Rappelons qu’au cours de ces phases, celles-ci ont tendance à se frotter et à miauler sans discontinuité. Par ailleurs, elles sont en perpétuelle demande de caresses et d’attention. L’impact est également appréciable chez le sexe masculin. En agissant sur les saillis, le marquage de territoire est inhibé. Ce dernier s’exprime d’ailleurs principalement par le dépôt de nombreuses urines malodorantes.

Diminution des risques d’accident et régulation des populations

En limitant la sexualité de votre animal, vous réduirez fortement ses besoins d’éloignement. En effet, à l’état naturel, celui-ci se laisse volontiers guider par son fort instinct sexuel. Il peut alors avoir tendance à disparaître durant plusieurs jours pour assouvir son désir de reproduction. Ces fugues peuvent représenter un danger réel, en l’exposant à d’importants risques d’accidents, d’infections et d’intoxications. En inhibant tout comportement sexuel, les risques de fugues, mais également d’abandons et de maltraitances sont réduits. En effet, le nombre de naissances non désirées et mal encadrées se trouve limité.

En somme, les avantages de la stérilisation sont réellement nombreux, surtout pour la bonne santé de votre boule de poils.

Quelles précautions prendre avant et après la stérilisation ?

Si les interventions stérilisatrices sont à la fois courantes et bénignes, elles nécessitent de suivre quelques conseils. Par ailleurs, au cours de ces périodes, les familles devront se montrer réconfortantes, bienveillantes et attentives aux besoins de leur petit protégé.

Quelques préconisations préopératoires à appliquer

Avant le jour J, vous devrez respecter quelques préconisations fournies par votre médecin animalier. Pour une anesthésie à la fois efficace et sans danger, vous veillerez notamment à ce que votre compagnon soit à jeun. Ce dernier doit s’abstenir de manger dans les 12 heures qui précèdent votre rendez-vous. Notez qu’il lui est en revanche possible de boire à volonté. Par ailleurs, il est essentiel de réaliser l’opération en dehors de toute période de chaleur. Si tel était le cas, les risques de saignements postopératoires s’en trouveraient accrus.

L’assurance d’une récupération postopératoire optimale

Généralement, votre animal peut regagner votre domicile le jour même. Dans ce cas, vous veillerez à le coucher au sol afin d’éviter tout risque de chute. En effet, l’anesthésie et les médicaments peuvent le désorienter durant quelques heures. Pour une meilleure récupération, misez sur le bien-être en lui offrant un environnement calme et confortable. Sachez également qu’il peut ressentir une légère douleur durant plusieurs jours, induisant des réactions inhabituelles ou distantes. Soyez attentifs aux signes et n’hésitez pas à contacter un professionnel au moindre doute. Par ailleurs, il est possible de souscrire à une assurance, afin de bénéficier d’une indemnisation concernant les frais médicaux engendrés.

Une alimentation adaptée pour encadrer la prise de poids

Suite à l’intervention, les habitudes alimentaires des convalescents sont totalement bouleversées et peuvent inquiéter de nombreuses familles. En effet, alors que les besoins énergétiques sont réduits de 30 %, les chats voient leur appétit exploser durant environ deux mois. Au cours de cette période, les risques de surpoids sont multipliés par trois. Ce phénomène, deux fois plus élevé chez les mâles, nécessite par conséquent une alimentation spécifique. N’hésitez pas à vous en remettre à votre vétérinaire pour bénéficier de conseils avisés sur ce sujet. Ce dernier saura vous guider dans l’identification d’éventuelles complications.

Comparez meilleures assurances pour chiens et chats et obtenez le meilleur prix
JE COMPARE

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021