Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2021

De la croquette à la ration ménagère : comment réussir une transition efficace ?

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chien >
  3. Ration ménagère pour chien >
  4. Transition croquette à la ration ménagère
transition croquette ration ménagère

Depuis le confinement, environ 66% de la population française ont songé à améliorer leur consommation, d’après le Baromètre Max Havelaar de la Transition Alimentaire en 2020. Les maîtres en font autant avec leurs animaux de compagnie, comme le chien et le chat, qui constituent actuellement les 21,8 % de la population animale en France, selon FACCO.
De nombreux propriétaires ont pris conscience des dangers des produits industriels sur leur compagnon. D’où la tendance des éleveurs à se convertir vers la ration ménagère ! Mais ce n’est pas une sinécure, cependant. L’animal ayant été habitué aux croquettes, il boudera sa gamelle dès que vous changez sa nourriture. Découvrez, dans cet article, toutes les étapes nécessaires pour réussir ce passage des croquettes à la ration ménagère.

En quoi consiste une transition alimentaire ?

La transition alimentaire est le passage d’une alimentation spécifique vers un autre type d’aliments. Elle peut se présenter sous différentes formes :

  • De l’aliment sec à l’alimentation humide ou vice versa
  • D’une marque de croquette à une autre
  • D’une alimentation industrielle vers un régime BARF
  • Des croquettes ou pâtées vers la ration ménagère
  • Etc.

Peu importe le changement dont il est question, sachez que votre compagnon a besoin de temps pour s’adapter à sa nouvelle alimentation. L’intestin de l’animal abrite des bactéries appelées « microbiotes ». Ces agents assurent la bonne digestion de la nourriture, en sécrétant un enzyme pour l’assimiler. En cas de changement, il faut laisser du temps aux microbiotes pour qu’ils se familiarisent avec les nouveaux aliments, proposés à l’animal.

C’est là que les transitions alimentaires trouvent toute leur importance. La phase d’adaptation est, en effet, indispensable. Sans cette transition, tout changement brusque entraîne des troubles au niveau du système digestif de l’animal. Si le changement se fait trop souvent, les parois de l’intestin risquent de gonfler.

Pourquoi changer l’alimentation de son compagnon en ration ménagère ?

De nombreux maîtres ont choisi de changer le régime alimentaire de leur chien, en optant pour le fait-maison. Les raisons sont nombreuses, dont voici les principales :

  • Il peut s’agir d’une cause médicale, lorsque le chat ou le chien ne supportent plus les aliments industriels. Bien souvent, les produits chimiques contenus dans ce type de nourriture provoquent une réaction allergique chez l’individu, surtout à l’âge adulte. Entre autres, cette intolérance se manifeste à travers des démangeaisons ou une chute des poils.
  • Un problème de santé peut aussi constituer le déclic, chez certains maîtres. Pendant la période de convalescence, le propriétaire devient plus soucieux de l’alimentation de son compagnon.
  • Certains éleveurs veulent se convertir aux repas fait maison, tout simplement pour montrer leur affection envers leur compagnon. L’animal peut, dès lors, manger sainement, puisque son aliment est constitué exclusivement d’ingrédients frais.
  • Le maître peut aussi décider de privilégier l’alimentation ménagère, car elle lui permet de personnaliser le repas. Il a la possibilité de choisir les ingrédients en fonction des préférences et l’état de l’animal. S’il élève un chien obèse, par exemple, il pourra cuisiner un plat moins calorique.
  • Enfin, les croquettes ou pâtée de bonne qualité demandent souvent d’investissement. Une ration ménagère nécessite, en revanche, un budget relativement peu élevé. La plupart des ingrédients se trouvent déjà dans votre cuisine ou chez le vendeur le plus proche de chez vous. Certains producteurs proposent, même, des ingrédients frais tout prêts. Il ne vous reste plus qu’à vous occuper de la préparation.

Comment préparer votre chien au changement ?

Pour entamer le changement, il faut introduire progressivement les nouvelles nourritures. L’odeur, la forme et le caractère craquant des croquettes se diffèrent totalement de la ration ménagère.

1ère semaine de transition : phase préparatoire

Lors du premier jour, donnez à votre chien ou chat sa quantité habituelle de croquette. Mais introduisez une part de ration ménagère comme des légumes ou de la viande à raison de 10 %. Vous pouvez garder ce rythme en gardant les croquettes à 90% de la ration.

2ème semaine de transition : en plein milieu de l’adaptation

Pour cette deuxième étape, augmentez la ration ménagère jusqu’à 40 % du repas. Par exemple, si votre chien a l’habitude de consommer 300 grammes de croquettes, réservez les 120 grammes à la nouvelle recette. Cette dernière peut contenir du riz, des légumes, de l’huile sans oublier le cmv

3ème semaine de transition : adaptation complète

Au bout de 2 semaines de transition, la flore intestinale a eu le temps d’assimiler la nouvelle alimentation. Vous pouvez passer, de ce fait, à une quantité plus élevée en allant de 50% à 100%. Soit vous alternez les deux repas, soit vous les séparez dans deux gamelles différentes. Mais surtout, pensez à mettre une gamelle d’eau à côté, pour une hydratation suffisante du toutou.

Combien de temps dure une transition alimentaire ?

Le passage d’une alimentation industrielle vers la ration ménagère ne s’effectue pas en une journée. La transition s’étale sur une assez longue durée. Cela permettra à l’animal de se familiariser avec son nouveau régime.

Pour ce faire, il est conseillé d’entamer le changement petit à petit, à raison d’une à trois semaines. Notez que la capacité d’adaptation est différente chez le chien et le chat.

Pour le chien, il lui faut à peu près une semaine pour s’y faire. Pendant ce moment, le maître peut combiner les deux régimes, mais avec une quantité progressive. La flore intestinale s’y habitue complètement au bout de deux à trois semaines. 

En revanche, le processus est beaucoup plus complexe chez les félins. Ces derniers n’acceptent pas facilement le changement. Ils sont néophobiques de nature. Et ils sont méfiants face à toutes formes de nouveautés. Il faut, donc, vous armer de patience. Vous pouvez, par exemple, ajouter dans sa gamelle une cuillère à café par jour de la nouvelle nourriture, jusqu’à ce le matou s’y habitue.

À quoi faut-il s’attendre pendant la transition ?

Il se peut que le changement entraîne un certain nombre d’effets indésirables chez l’animal. Pas de panique ! C’est tout à fait normal, puisque votre toutou est en train de vivre une sorte de reconditionnement. Son organisme peut, dès lors, réagir de différentes manières.

Un trouble digestif

Le trouble au niveau du système digestif se manifeste par des vomissements, une diarrhée chronique et des selles molles. La flore intestinale s’adapte aux nouvelles formes d’aliment pendant cette phase. Si auparavant, elle digérait des nourritures sèches, ayant subi une transformation. Avec la ration ménagère, par contre, les ingrédients comme les légumes et les viandes sont encore bruts. Les microbiotes sont donc amenés à adopter un nouveau processus de digestion.

Mise en garde : si au bout de 10 jours, les selles de votre animal sont toujours molles, il faut penser à arrêter le nouveau régime. Il est possible qu’il ne supporte pas la ration ménagère. Il est impératif, sinon, de consulter un vétérinaire dès que possible.

Une perte d’appétit

Les croquettes sont très appétissantes pour le chiot et le chaton. Votre compagnon à quatre pattes pourrait, ainsi, se montrer hostile à la ration ménagère pendant quelque temps. Il est possible qu’il ne veuille même pas toucher à sa gamelle. Le maître doit faire en sorte qu’elle soit la plus appétissante possible. Vous pouvez également humidifier les croquettes pour qu’elles perdent leur goût. Ce qui encouragera le chien ou le félin à s’en passer et à apprécier le repas fait maison.

Quelques précautions à prendre pour une transition réussie

Cette transition n’est pas une mince affaire, autant chez le maître que du côté de l’animal. Pour réussir cette étape, assurez-vous de prendre les précautions suivantes.

Attention aux risques d’excès !

En combinant les croquettes avec la ration ménagère, votre animal domestique risque d’être suralimenté. Or, cela ne fait qu’augmenter ses problèmes digestifs. Et les conséquences seront encore plus graves chez les chiens obèses. Trop de calories ne feront qu’ajouter quelques kilos de plus à leur poids.

Afin de prévenir le risque de suralimentation, prenez le temps de peser le repas avant de l’administrer au chien. Vous pouvez, aussi, faire le calcul à partir de la valeur nutritive de chaque aliment.

Apprenez à préparer les bonnes rations ménagères

Le risque de surconsommation est une chose. Mais la carence en est une autre. Avant de vous tourner vers le régime fait maison, renseignez-vous au préalable sur les besoins de votre animal. Et demandez des conseils directement auprès d’un spécialiste.

Le passage des croquettes à la ration ménagère expose, en effet, le chien à la carence alimentaire, lorsque le maître ne sait pas bien équilibrer la nourriture.

En principe, une ration ménagère doit avoir la composition suivante :

  • Protéine : elle doit constituer 50 % de la ration. Vous puisez cette source dans les viandes animales et les poissons.
  • Glucide : ce nutriment assure l’apport énergétique, essentiel au bon développement du chiot. On en trouve dans le riz, les pâtes, etc.
  • Légumes : ces légumes comblent les besoins en vitamine et en nutriments de l’animal. Les légumes verts et les huiles de poisson en contiennent tous.
  • Acides aminés : riches en oméga 3 et 6, les acides aminés sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Ils se trouvent dans les huiles végétales et animales.
  • Cmv : les compléments alimentaires sont indispensables si vous nourrissez votre chien avec une ration ménagère. Ils servent à compléter tous les besoins en oligo-élément, en vitamine et en apports minéraux du toutou.

Administrer des probiotiques

Pour aider les microbiotes à mieux assimiler la ration ménagère, pensez à lui proposer des probiotiques, comme Fortiflora. Administrez-en à votre animal en mélangeant ce complément avec les nourritures contenues dans la gamelle. La levure de bière et le kéfir sont des ingrédients naturels riches en probiotiques. Vous pouvez, également, lui en proposer une certaine quantité, pendant la transition alimentaire.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2021