Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Ration ménagère ou BARF : quel est le meilleur choix ?

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chien >
  3. Ration ménagère pour chien >
  4. Ration ménagère ou BARF
Ration ménagère ou BARF

La dépense moyenne annuelle qu’il faut prévoir quand on a un chien en France est de 800 euros (source : Planetoscope). L’alimentation représente la majeure partie de cette somme. Entre friandises, croquettes et pâtées… le maître a l’embarras du choix en matière d’aliments industriels. Toutefois, ces derniers – de par leur mode de fabrication et leur composition – peuvent avoir des impacts sur la santé de l’animal. Surtout quand leur choix se fait d’une manière hâtive !
Si vous voulez être à l’abri des risques, rien ne vaut un régime respectueux de la nature des chiens. Cela implique de vous poser la question suivante : « ration ménagère ou BARF ? ». Cet article vous aidera à mieux choisir entre les deux.

Qu’est-ce que la ration ménagère ? Quelle est sa composition ?

Le nom suffit en lui-même pour savoir ce qu’est la ration ménagère. Celle-ci consiste à donner à votre animal des aliments faits maison. Attention, cependant, car il ne s’agit pas de remplir, tout simplement, la gamelle de votre chien avec les restes de votre table ! Vous devez vous baser sur des recettes inspirées du régime naturel de votre animal. Explications.

Quels sont les composants d’une alimentation ménagère ?

Comme le but est de fournir à votre animal des aliments respectueux de son régime de carnivore, la protéine en constitue l’élément nutritif principal. Il sera, notamment, apporté par la viande ou le poisson – l’ingrédient de base de la ration ménagère.

Les glucides sont également nécessaires – en petite quantité – pour combler les besoins en énergie du chien. Vous pouvez, ainsi, compléter son menu avec du riz ou des pommes de terre. Enfin, les lipides ne doivent pas non plus être oubliés. Votre chien les aura à travers l’huile, un élément qui figure, également, parmi les ingrédients principaux de la ration ménagère.

Qu’en est-il de la quantité du repas ?

D’une manière simple, il faudra une proportion de 1/3 des éléments suivants pour préparer une ration ménagère pour votre chien :

  • Sources de protéines
  • Légumes et légumineuses riches en fibres
  • Féculents

Votre animal aura, tout de même, besoin d’acides gras essentiels et d’énergie. Le régime doit, dès lors, laisser de la place aux matières grasses. Les apports recommandés en vitamines, calcium et autres minéraux et oligo-éléments ne peuvent, par contre, être atteints sans l’inclusion des compléments alimentaires ou CMV.

Bon à savoir

Nous vous avons fourni la proportion précitée à titre indicatif. Sachez que celle-ci n’est pas la même d’un animal à un autre. Elle peut, notamment, varier en fonction du poids du chien, de son sexe, de son âge…

À noter, également, que certains ingrédients peuvent être adaptés à un chien ou à un chiot, mais ne conviendront pas à un autre. N’hésitez, donc, pas à vous rendre chez un nutritionniste ou un vétérinaire, pour en avoir le cœur net.

Ration ménagère : quels en sont les avantages ?

L’alimentation maison a connu un important gain de popularité ces dernières années. Mais quelles en sont raisons ? Elles sont nombreuses, mais nous n’allons vous en citer que quelques-unes :

  • Une teneur en eau élevée : la ration ménagère constitue une solution pour réduire les risques liés au manque d’eau qui sont plus élevés avec les croquettes. Grâce à la teneur en eau du produit variant entre 70 et 80%, votre toutou sera à l’abri des maladies urinaires et digestives, qui sont plus fréquentes avec les aliments secs.
  • Un apport en viande et poisson de quantité et de qualité: ces deux sources de protéines animales ont l’avantage de bien convenir à l’appareil digestif du chien. En effet, elles ne sollicitent pas trop cet appareil par rapport aux aliments industriels.
  • Possibilités quasi infinies : que votre chien ait atteint un âge avancé, soit en situation de surpoids ou souffre d’une allergie, vous trouverez un grand nombre de recettes de repas ménagers adaptés à ses besoins et à son état de santé. Aucun élément nutritif ne pourra lui manquer si la ration inclut du complément alimentaire.
  • Assurance d’une alimentation de qualité pour votre toutou : opter pour la ration ménagère, c’est vous donner la possibilité de connaître les ingrédients se trouvant sur la gamelle de votre animal. Les mauvais additifs et/ou ingrédients à la source inconnue sont, dès lors, écartés de son régime.

Une étude de Dr Sapy et Lipper a même prouvé qu’avec la ration ménagère, un chien a une espérance de vie de plus de 3 ans, comparé à un autre qui est nourri avec des aliments industriels.

Quels sont les inconvénients d’une alimentation maison ?

Ces avantages sont suffisants pour faire de l’ombre aux inconvénients du repas fait maison. Nous trouvons, cependant, utile d’en parler pour bien répondre à la question posée en titre. Voici l’essentiel à connaître sur les limites de ce régime.

Un coût plus élevé des dépenses

Il n’y a aucune incertitude en ce qui concerne la qualité de chaque ingrédient d’une ration ménagère. Vous devez, en contrepartie, bien vous préparer budgétairement. Si une cinquantaine d’euros mensuels suffit, largement, pour la ration industrielle de votre toutou d’environ 30 kilos. Le double sera nécessaire pour un régime ménager.

Risque de carence ou d’excès

C’est au niveau de sa préparation que la ration ménagère peut, le plus, poser des problèmes. Chaque erreur en matière de dosage d’ingrédients et de nutriments – aussi petite soit-elle – peut en effet provoquer soit une carence, soit un excès.

Pour cette raison, l’adoption de ce régime nécessite, idéalement, les conseils d’un vétérinaire ou d’un nutritionniste animal. Sinon, il est toujours possible d’acheter des aliments prêts à être servis après l’inscription du canin sur une boutique spécialisée. Il suffit pour cette dernière de connaître votre location pour vous y livrer à fréquence régulière la ration ménagère de votre chien. Vous pourrez lui en faire part par messages ou via le formulaire d’inscription.

Préparation et conservation de la nourriture plus complexes

C’est l’aspect qui est le plus mis en avant par les détracteurs de la ration ménagère. Et ils n’ont pas totalement tort. En effet, une mauvaise cuisson ou une mauvaise conservation de certains ingrédients peuvent favoriser une infection ou la prolifération d’un certain nombre de parasites. Il faudrait, également, être très attentif au moment de nettoyer et d’éplucher les ingrédients pour éviter des problèmes similaires.

Qu’est-ce que le régime BARF ? Quelle est sa composition ?

alimentation-barf-chien

Comme la ration ménagère, le régime BARF est né d’une envie d’offrir au chien ou au chat une alimentation plus  proche de celle de ses compères sauvages. Mais qu’est-ce qui le différencie de la première ?

Définition et histoire du BARF

Le terme BARF est le sigle de « Bones and Raw Food » ou « Biologically Appropriate Food », qui peut être traduit en Français par « nourriture biologiquement appropriée ». Le concept a été inventé dans les années 1990 par un docteur vétérinaire australien du nom de Billinghurst. Celui-ci souhaitait que les maîtres puissent permettre à leur animal de profiter d’une alimentation respectant sa physiologie. Cela implique de mettre dans la gamelle du chien les mêmes aliments que ceux des loups et d’autres canidés sauvages.

Quelle est sa composition ?

Les sources de protéines animales constituent les ingrédients à privilégier en premier. La viande crue a, ainsi, grandement sa place dans ce régime. Elle est accompagnée d’os à la fois charnus et friables. Le tout est rejoint par de l’huile, des fruits et légumes qu’il faut prendre soin de réduire en purée. Le poisson peut se substituer à la viande. Pour cela, vous aurez notamment le choix entre le Hareng, la Sardine, le Saumon et le maquereau. Les volailles, comme le poulet et la dinde, constituent également une excellente alternative.

Quelles quantités de nourriture BARF donner à son animal ?

Il s’agit, également, de l’aspect le plus délicat pour les personnes choisissant un régime BARF pour leur animal. La règle de 1/3 pour chaque ingrédient – comme c’est le cas de la ration ménagère – ne sera aucunement valable. En effet, la viande et les os charnus devront être les ingrédients qui sont, de loin, les mieux représentés. Leur proportion devra être de 80 à 90%. Les 20 à 30% seront répartis, 50-50, entre les abats et les légumes. Ces proportions pourront, tout de même, changer en fonction du poids, de l’âge, de la race et de l’état de santé du chien.

Quid des avantages de ce type d’alimentation ?

Son caractère très varié constitue le premier avantage de ce régime. Le toutou n’aura pas à se contenter du même aliment industriel dans sa gamelle et retrouvera ainsi son plaisir de manger. Par ailleurs, vous n’aurez pas à craindre un problème de poids et d’obésité. En effet, les sources de protéines permettent surtout de renforcer la masse musculaire de l’animal.

En outre, le régime BARF laisse quasi intégralement de la place à des aliments crus. La proportion de vitamine et de minéraux est ainsi conservée. Ce qui n’est pas le cas avec la ration ménagère où une bonne partie des aliments doivent être cuits.

Le régime BARF se distingue, également, par l’inexistence de céréales et de pommes de terre parmi ses ingrédients. Pourtant, avec la ration ménagère, les derniers ingrédients cités peuvent encore être inclus dans les recettes. Or, du fait de la longueur plus réduite du tube des animaux, les chiens supportent mal ces aliments.

Alimentation BARF : quelles sont ses limites ?

Comme avec la ration ménagère, la vigilance est de mise au moment de composer la ration BARF pour votre chien. Toute erreur nutritionnelle peut, en effet, être néfaste pour sa santé. Pour cette raison, l’accompagnement d’un vétérinaire ou d’un nutritionniste canin est toujours requis.

Il faut, même, préciser que le risque sur la santé est plus élevé qu’avec la ration ménagère en cas de non-soumission à certaines règles d’hygiène pour la conservation  des viandes. Pour y remédier :

  • Équipez-vous d’un frigo performant et n’achetez les ingrédients qu’auprès des vendeurs reconnus pour la qualité de leurs produits.
  • Des règles d’hygiènes strictes doivent, également, être respectées pour la préparation de la viande. Elles prévoient, entre autres, un délicat lavage des mains et un nettoyage attentif du plan de travail et des ustensiles.
  • Pensez à peser les aliments pour éviter qu’ils soient en excès. Il en est de même pour les compléments alimentaires.
  • Réduisez les légumes en purées, puis congelez-les.

Notre avis : ration ménagère ou BARF ?

Le BARF et la ration ménagère se trouvent dans la catégorie de mode d’alimentation dite « naturelle » pour nos animaux de compagnie. Le premier régime est, cependant, le plus proche de celui de ses semblables vivant encore à l’état sauvage. Cela ne devrait, toutefois, pas vous pousser directement à le choisir.

Posez-vous, plutôt, la question sur votre capacité à bien conserver les ingrédients. En effet, votre chien a une capacité de résistance moindre aux infections d’origine alimentaire que les loups et les autres canidés vivant à l’état sauvage. Le fait maison est, quant à lui, plus équilibré et plus sécuritaire pour son état de santé – les ingrédients étant cuits. En le choisissant, néanmoins, soyez prêts à effectuer des dépenses plus importantes qu’avec une ration BARF. 

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022