Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Liste de race de chat

Depuis l’émergence de la domestication, le chat n’a cessé de se réinventer, y compris parfois sous le chapeau de l’hybridation. Cela a généré pléthore de types de chats que l’humain a décidé de classer et de hiérarchiser sous l’appellation « race ». Mais qu’est-ce qu’une race ? Si le mot n’a pas nécessairement de fondement génétique, il peut désigner des types d’espèces domestiquées au sein du groupe d’animaux. On trouvera ainsi plusieurs races au sein de l’espèce felis catus mais on ne trouvera pas plusieurs races au sein d’un groupement comme les Persans. On parlera plutôt de « catégorie ». Les races peuvent se définir de manière biologique lorsque certains chats sont réunis par des mutations génétiques communes. La plupart des autres chats seront regroupés en fonction de leurs traits morphologiques, de leur tempérament ou encore de leur provenance géographique. D’un point de vue légal, il a été reconnu que les races d’animaux domestiques répondaient à des critères mis en place et tacitement acceptés par les éleveurs. Dans notre cas, nous organiserons notre tour d’horizon des races félines selon plusieurs approches : morphologiques (races les plus grandes, chat à poil long, chat sans queue), génétiques (chat sauvage), esthétiques (chat blanc, chat noir), comportementales (chat affectueux, chat qui ne miaule pas, chat à éviter, chat câlin) ou encore selon des caractéristiques arbitraires de classification (chat hypoallergénique, chat pas cher).

Le poids idéal du chaton de race Ragdoll

Le poids de cette race de chat Considéré comme un chat géant, le Ragdoll a quelques particularités concernant son poids. […]

Le poids idéal du Ragdoll de sa naissance à l'âge adulte

Le poids du Ragdoll à divers âges et selon le sexe Le Ragdoll est un chat doté d’un physique imposant. […]

Le poids idéal du chat Persan

Le poids moyen du Persan à divers âges et selon le sexe Le poids de cette race de chat dépend de son âge et de son […]

Le poids du chat de race Bengal

Le poids du Bengal suivant l’âge De la naissance jusqu’à l’âge adulte, le chat Bengal peut avoir différents poids en fonction de son […]

Quelles croquettes pour British Shorthair ?

L’importance d’une alimentation adaptée pour le British Shorthair Avant d’être un British shortair, c’est avant tout un chat. Et comme […]

Quelles croquettes pour chat Ragdoll ?

L’importance d’une alimentation adaptée Plusieurs facteurs relatifs à son poil, son caractère ou encore ses prédispositions médicales font de l’alimentation […]

Quelles croquettes pour un chat Persan ?

L’importance d’une alimentation adaptée au Persan L’alimentation du Persan s’articule autour de certaines problématiques comme le maintien d’un beau pelage […]

Quelles croquettes pour un chat de race Bengal ?

L’importance d’une alimentation spécifique L’alimentation est l’une des manières les plus directes de garder votre chat en bonne santé. Pour […]

Quelles sont les meilleures croquettes pour chatons Maine Coon ?

L’importance d’une alimentation en croquettes adaptée Le Maine Coon est une race vieille de quelques milliers d’années. Il serait le […]

L’alimentation pour un chat de race Maine Coon

La meilleure alimentation pour un Maine Coon Le Maine Coon est un chat à la corpulence musclée et robuste qui […]

Les croquettes pour un chat de race Maine Coon

Pourquoi il est important d’adapter parfaitement les besoins alimentaires du Maine Coon à ses besoins D’origine américaine, le Maine Coon est […]

La ration ménagère pour un chat de race Maine coon

La ration ménagère pour chat : qu’est-ce que c’est ? Une alimentation de qualité préserve les animaux de plusieurs maladies. C’est pourquoi pour nourrir leur chat de race […]

Poids du chat norvégien : un indicateur de sa santé

Quel est le poids standard du chat norvégien ? Le mâle et la femelle ont chacun un poids idéal qu’il est […]

Les races de chat

Les chats, à peu d’exceptions près, sont tous des descendants d’une espèce préhistorique vieille de douze millions d’années. Il s’agit du chat sauvage africain qui aurait également donné vie à des espèces comme les tigres ou encore les lions. L’espère est d’ailleurs toujours en existence. On la retrouve dans la savane de certaines contrées d’Afrique et du Moyen-Orient.
Le chat en tant qu’espèce unique a connu ses premières tentatives de domestication il y a environ 7 500 ans lorsque l’humain a commencé à se sédentariser.
Ce sont les grains que les hommes stockaient qui ont attiré les chats dans les villes et notamment les rats dans les lieux marchands de l’Ancienne Égypte. Dès lors, les relations entre félins et humains se sont développées et ces derniers ont tout d’abord commencé par les vénérer. Bastet, la déesse égyptienne de la famille, va jusqu’à interdire tout individu de sortir un chat du territoire, auquel cas la personne serait immédiatement tuée.

L’émergence du chat domestique

Il faut attendre 500 après J.C. pour que les chats s’habituent véritablement à la vie auprès des humains. C’est à la grande époque de l’Empire romain que de nombreux chats sont introduits dans les foyers par-delà le continent européen. C’est aussi la première fois que l’image du chat se détériore. Ils sont alors la personnification du mal et nombre d’entre eux seront tués.
Autour des années 1700, les Anglais envoient le premier contingent de chats aux Amériques en solution contre la propagation des rats. En un siècle, l’idée du chat domestique prend forme et l’idée de garder un chat à la maison pour le plaisir germe tout d’abord dans l’esprit des chaumières britanniques.
L’utilité des chats perdure durant la Première Guerre mondiale lorsqu’ils sont utilisés pour reconnaître les gaz toxiques via leur odorat développé. Mais leur histoire n’explique pas nécessairement la raison derrière l’établissement d’un système de classification, autrement dit des races.

Pourquoi avoir établi des races de chat ?

Deux théories majeures permettent de faire lumière sur les raisons potentielles derrière la domestication du chat. La première repose sur l’organisation de l’espèce moderne suite à la volonté d’apprivoiser le chat sauvage.
La deuxième se base sur la nécessité de classer les groupes de félins en fonction de certains critères suite à l’acceptation de leur présence dans l’environnement. Les chats se seraient alors imposés à l’humain, obligeant ce dernier à le tolérer puis le recenser officiellement.

Étant donné l’utilité du chat durant les premiers siècles de cohabitation, il semble plus probable que le chat ait pris place dans la vie humaine de facto et que l’homme se soit senti astreint de mettre de l’ordre dans l’espèce pour pouvoir garder le contrôle de son évolution au sein de son environnement. Depuis sa domestication intensive, le nombre de races n’a cessé d’évoluer. On dénombre 79 races de chat domestique connues, mais environ 110 races de chat en général dans le monde aujourd’hui.

Le top 7 des races de chat

Chaque année, le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), l’organisme qui répertorie l’ensemble des chats présents en France, partage le top des races de chat préféré des Français. Comme depuis près de dix ans maintenant, c’est le Maine Coon qui s’impose comme étant le félin favori sur le territoire hexagonal. Quels sont les autres ?

  • 1. Le Maine Coon avec 15 648 inscriptions au LOOF
  • 2. Le Sacré de Birmanie avec 4967 inscriptions
  • 3. Le Bengal avec 3498 inscriptions
  • 4. Le British Shorthair avec 2670 inscriptions
  • 5. Le Ragdoll avec 2606 inscriptions
  • 6. Le Persan avec 2484 inscriptions
  • 7. Le Chartreux avec 1934 inscriptions

Les plus grandes races de chat

Posséder un chat de grande taille équivaut un peu à avoir un guépard ou une panthère dans son salon. Découvrons les races les plus majestueuses et les plus imposantes.

Le Savannah

Il est issu du croisement entre un chat domestique et un Serval. Le Savannah est, de loin, le chat domestique le plus grand avec une taille de 43,5 cm à l’encolure. Ajouté à cela, il peut peser jusqu’à plus de 13 kg.

Le Maine Coon

Pour certains, le Maine Coon est le véritable chat domestique le plus imposant dans la mesure où il n’est pas issu d’un croisement avec un chat sauvage. Il peut mesurer 1 m de long, du nez au bout de la queue et peser plus de 11 kg

Le Norvégien

Provenant des forêts scandinaves, Le Norvégien a des airs de Maine Coon. Ce chasseur est un imposant chat qui peut atteindre 38 cm et peser jusqu’à 10 kg.

Le Ragdoll

Grand et musclé, l’adorable et doux Ragdoll est un chat géant de 38 cm également qui peut peser jusqu’à 8 kg. Si beaucoup le confondent avec le Sacré de Birmanie, sachez que le Ragdoll est, pour commencer, plus grand que son homologue.

Le Highlander

On le dit encore en cours de développement. Mais il peut d’ores et déjà atteindre 40 cm de long pour certains et 10 kg. Sa queue est, en revanche, courte et mesure de 5 à 15 cm de longueur. D’apparence, il a tout d’un Lynx version de poche.

Le Bengal

Surnommé le « petit léopard », le Bengal est né du croisement de Tabbies domestiques avec un Chat Léopard d’Asie. Le but était de créer la première fratrie de femelles hybrides. Le Bengal est un chat sociable, joueur et énergique. Il s’entend par ailleurs aussi bien avec les adultes qu’avec les enfants.

Le British Shorthair

Félin très intelligent, le British Shorthair est facile à vivre avec toute la famille. Il se montre tolérant envers les autres animaux de la maison et est toujours enclin à des moments de tendresse avec les siens. Sa particularité est qu’il s’adapte facilement et peut vivre à l’intérieur comme apprécier des moments de repos à l’extérieur dans un jardin.

Le Chat Sibérien

Il s’agit d’un chat affectueux, intelligent et joueur. Le chat Sibérien est très dynamique et se montre toujours de la partie pour une activité collective amusante avec toute la famille. Il est donc de nature sociable et aime entretenir de bons rapports avec les humains comme avec les chiens et les autres chats. Il requiert toutefois plus d’efforts que de nombreux chats sur le plan de l’entretien en raison de son poil.

Les races de chat à poil long

Les poils longs sont, pour beaucoup, une référence de beauté. Si les chats à poils longs sont d’une élégance hors pair, il en convient de rappeler qu’ils demandent plus d’entretien. Au printemps et en automne, le chat mue et Dame nature se charge d’accorder au félin un nouveau manteau.
C’est durant cette phase dite « exogène » que le chat se débarrasse de ses poils qui comptent pour 12-24 % de son poids de corps. Lorsqu’il entame la phase « anagène » , il récupère sa toute nouvelle pilosité. C’est durant la période transitoire, de repos, appelée « catagène » que le rythme d’entretien se montre au plus bas.

L’Angora Turc

Originaire d’Ankara, actuelle capitale de la Turquie, l’Angora est une race qui possède une fourrure douce et soyeuse avec une collerette autour du cou. Son pelage est très léger et s’apparente à de la plume.

L’Himalayen

Aussi appelé Persan Colourpoint, il résulte d’une expérience menée à bien par Anglais et Américains en 1957. L’apparente de sa fourrure s’explique par le croisement entre un Persan bleu et noir et une Siamoise aux poils mi-longs dont il a hérité. Son poil est d’une grande beauté, mais tout aussi fragile, nécessitant des soins spécifiques et réalisés avec douceur.

Le Persan Chinchilla

D’origine anglaise et présent dans les annales félines depuis 1880, le Persan Chinchilla est une sorte de chat Persan réputé pour sa robe à pointes de poil colorées. La pointe est généralement argentée, mais elle peut aussi être de couleur dorée, auquel cas le sous-poil sera abricot et la queue noire. Cette couleur de pointe s’impose sur le dos, la queue, la tête et les côtés, couvrant plus d’un quart de la longueur totale du poil.

Les races de chat affectueux

Indépendant, impassible et indifférent. Voilà la manière dont on perçoit généralement le chat dans la culture populaire. Pourtant, tous les chats et toutes les races ne se ressemblent pas. Certains apprécient plus les caresses que les autres. Parmi les races les plus affectueuses, on compte même des races qui aiment être portées comme le Ragdoll considéré comme le plus adorable, mais aussi le sensible d’entre eux. Explorons trois autres chats faisant partie des félins les plus affectueux.

Le Sphynx

Doté d’une apparence unique, le Sphynx ne fait pas toujours que des adeptes. Pourtant, c’est l’un des chats les plus fidèles et conviviaux. Il adore passer du temps avec ses propriétaires humains à travers des moments privilégiés et des câlineries. Il apprécie la présence de toute la famille, les enfants y compris.

Le Tonkinois

Le Tonkinois n’est pas nécessairement une race dont vous entendrez parler régulièrement. Et pour cause, elle est rare et moins connue. Il est le résultat du croisement entre un Siamois et un Burmese et possède, par conséquent, les avantages et qualités des deux races sans leurs inconvénients. Contrairement à la réputation séculaire des chats, le Tonkinois est un félin qui vient chercher l’affection et ne pratique pas l’indifférence.

Le Ragamuffin

Semblable au Ragdoll, le Ragamuffin est un chat qui ne manque pas d’amour à revendre. Il est extrêmement attachant et adore les câlins. Il est sociable et adore la compagnie des adultes comme des enfants. Pour lui, il n’a jamais trop d’interactions, ce qui en fait un félin idéal pour les familles nombreuses.

Les races de chat hypoallergénique

Avant toute chose, il est important de noter qu’aucun chat n’est entièrement hypoallergénique.
Cependant, il est vrai que certains d’entre eux ne produisent qu’une faible part d’allergènes.
Sur ce point, il faut faire la distinction entre « hypoallergénique » et « anallergique », le premier minimisant le risque allergique tandis que le deuxième ne provoque pas d’allergies.

L’allergie est due à la protéine Fel D1 qui se trouve présente dans la salive du félin qui dépose cette dernière sur ses poils quand il se lèche.
Les chats hypoallergéniques incluent ainsi des chats qui produisent moins de Fel D1. Gardez néanmoins à l’esprit pour certaines personnes, même une infime quantité de Fel D1 peut suffire à causer une réaction.

Le Balinais

Le Balinais est une race de chat très poilue au pelage soyeux qui a besoin de soins et de brossage de manière quotidienne. Si cela peut dissuader, il n’en est pas moins un chat adorable et surtout tout à fait adapté au profil des personnes allergiques, car il ne produit que peu de protéines allergisantes.

Le Devon Rex

Peu poilu, il ne perd pas énormément le peu qu’il a. Le Devon Rex est une race agréable qui facilite la vie des propriétaires allergiques. Il faut savoir qu’il recherche très régulièrement la compagnie des humains, ce qui aurait pu être frustrant s’il n’avait pas hérité de ce profil hypoallergénique.

Le Javanais

On l’appelle aussi l’Oriental Lonhair. Comme ses amis hypoallergéniques, il ne sécrète que peu de protéines problématiques. Mais contrairement à eux, il n’est pas particulièrement à la recherche de contacts avec l’humain et apprécie l’indépendance et la tranquillité.

Les races de chat blanc

La couleur blanche chez le chat est déterminée par le gène W. Celui-ci s’exprime pendant la gestation de la femelle durant laquelle il entrave la migration des cellules mélanocytes, principales responsables de la pigmentation noire et brune. Malheureusement, cette mutation cause généralement la surdité chez les chats de cette couleur, surtout s’ils ont les yeux bleus.

Le Khao Manee

Le Khao Manee est une des races les plus rares au monde. Il est originaire de Thaïlande et possède une robe entièrement blanche et somptueuse. Affectueux et bavard, il a surtout la particularité d’avoir des yeux bleus, jaunes ou vairons (de deux couleurs différentes), d’où son nom qui signifie « pierres précieuses » en langue thaï.

Le Turc de Van

Le Turc de Van est un chat au caractère affirmé que l’on appelle également Chat de l’Arche de Noé, car il est originaire du Mont d’Ararat en Turquie. Bien qu’il soit réputé pour son amour obsessionnel pour l’eau et la nage, il est également connu pour son pelage blanc.
En réalité, l’ensemble de son pelage ne se trouve pas être recouvert de blanc, car sa tête et sa queue restent colorées. Chez certains, le gris foncé ou le roux peuvent recouvrir les extrémités.

Le Cornish Rex

Le Cornish Rex est un chat fait pour les amateurs de pelage frisé. S’il peut apparaître un peu rêche, la réalité en est tout autre, car son poil est en fait très doux, semblable à de la soie.
Ce chat bavard et émotionnellement dépendant de l’humain peut être blanc, mais admet toutes les couleurs.

Les races de chat qui ne miaule pas

Il est cependant temps d’éteindre un autre mythe. Un chat peut être calme ou il peut émettre des miaulements dits « silencieux ».
Mais ce que vous pensez être des miaulements silencieux ne sont autres que des miaulements que nous, humains, sommes incapables d’entendre.
En réalité, il s’agit de sons qui sont émis à une fréquence supérieure à nos capacités, soit au-delà de 20 000 Hertz. Outre les chats, certains autres animaux sont tout à fait aptes à capter une fréquence aussi haute, y compris le chien.

Le chat Abyssin

Il s’agit d’une race très ancienne datant de l’Égypte antique. Connu pour son physique singulier, il est souvent comparé au chat sauvage.
C’est un chat très joueur, mais il sait aussi se montrer très attachant. Il ne miaule pas et se montre calme hormis dans ses moments de solitude lorsque vous le laissez trop longtemps seul.

Le Bleu Russe

Le Bleu Russe conquiert généralement le cœur de ses propriétaires grâce à son poil bleu gris d’une grande douceur. Mais il a également une autre qualité qui est celui de l’impassibilité. C’est un chat qui est connu pour sa grande discrétion et lorsqu’il miaule, de manière très épisodique, il le fait toujours avec douceur et mélodie.

Le Chat Sauvage

Si nous mettons de côté les chats domestiques, le chat sauvage fait nécessairement partie de la liste des félins les plus calmes. Celui-ci ne miaule quasiment jamais dans son milieu naturel. Les seules émissions sonores que l’on note sont les ronronnements de la femelle avec ses chatons pour les rassurer. Autrement, il semblerait que les chats aient développé les miaulements de manière à pouvoir communiquer avec l’humain.

Les races de chat noir

La robe noire du chat est due au gène B, mais aussi à la peau pigmentée en raison des mélanocytes. Chez de nombreux chats, la couleur noire est généralement unie, mais elle peut en réalité se marier avec tous les patrons du félin.

Le Bombay

Avec ses airs de Burmese américain, le Bombay ravit par son magnifique pelage à effet cuir verni. Il possède en quelque sorte la profondeur de couleur de l’American Shorthair sur fond corporel musclé et raffiné comme le Burmese. Sa personnalité est, elle aussi, marquée par l’influence d’autres chats. En effet, il hérite d’un tempérament désinvolte non sans faire penser à l’American Shorthair.

Le Bobtail américain

Le Bobtail américain est une race de chat très athlétique dont l’intelligence est supposée supérieure à la moyenne féline. C’est un excellent chat de compagnie, mais aussi un être très sociable.
Il existe dans une myriade de couleurs et son poil peut être court ou long. La variété à poil noir possède un pelage dense et soyeux. À savoir que les coussinets peuvent être soit bruns, soit noirs.

Le Chantilly-Tiffany

Bien qu’il puisse être de couleur lilas, cannelle ou encore chocolat, le Chantilly-Tiffany est plus souvent noir. Ce chat exigeant, mais affectueux possède un signe distinctif : ses yeux dorés. La couleur de ces derniers s’intensifie les années passant, faisant d’autant plus ressortir son pelage noir brillant et soyeux.

Les races de chat sauvage

Étant donné que le chat provient du chat sauvage, on pourrait s’attendre à rencontrer pléthore d’espèces félines par-delà les savanes et les déserts. En réalité, les types de chat sauvage ne sont pas si nombreux et il faut ajouter à cela la difficulté de les observer dans leur environnement naturel. Il en existe même certains dont nous ne connaissons toujours pas le mode de vie.

Le Serval

Empereur de l’Afrique sub-saharienne, le Serval (Leptailurus serval) arbore de grandes pattes et de très larges oreilles rondes qui font sa grandeur. Il aime traquer ses proies, tapi dans les longs feuillages des prairies africaines avant de bondir tel un jaguar jusqu’à plus de 3 m de haut pour les attraper. Il est probablement le seul chat sauvage qu’une grande majorité de personnes connaît aujourd’hui. Cela est principalement dû au fait qu’il puisse être facilement domestiqué et qu’il a donné naissance à une nouvelle espèce, le Savannah, suite à son croisement avec un chat domestique.

Le Chat Bai

On l’appelle le Chat doré de Bornéo en raison de son pelage roux. Le Chat Bai est une espèce qui sévit sur l’île de Bornéo. C’est un félin très discret qui a amené les chercheurs à l’étudier sans jamais l’avoir rencontré durant plus d’un siècle. Ce n’est qu’en 1992 qu’ils réussissent enfin à se trouver face-à-face avec le chat mystérieux. Cependant, ils ignorent toujours tout de son mode de vie et de ses habitudes.

Le Leopardus guttulus

Ce chat n’a pas encore hérité de nom autre que son appellation scientifique en raison de sa récente découverte. Le chat n’a été découvert qu’en 2013 à la suite de comparaisons de séquences ADN qui ont permis sa localisation.
Il s’agit d’un chat sauvage de la forêt tropicale brésilienne, ce qui a tout d’abord amené les scientifiques à penser, à tort, qu’il s’agissait peut-être de chats tigres oncilles (Leopardus tigrinus). Mais c’est finalement l’ADN du Leopardus guttulus qui l’a trahi.

Les races de chat à éviter

Lorsqu’on fait l’acquisition d’un chat, on s’attend à ce qu’il soit avenant et gentil. Tous les chats ont un caractère unique, indépendamment de la race et selon leur propre histoire personnelle. Mais il ne reste pas moins vrai que certaines races possèdent un caractère plus limpide que d’autres dans certaines circonstances. On pense, par exemple, au Turc Van qui est un chat très intelligent et qui adore jouer, mais qui n’en est pas moins un des félins les plus agressifs.

L’Angora Turc

L’Angora est un chat très actif, pour ne pas dire hyperactif et doté d’une grande agilité. Son instinct félin ne correspond cependant pas aux appartements et aux petits espaces. S’il se sent à l’étroit, il ne manquera pas de le faire savoir en faisant le plus de dégâts possibles dans votre demeure.

L’American Wirehair et l’American Shorthair

Ces deux chats fonctionnent en symbiose et possèdent exactement les mêmes qualités et défauts. Ce sont des chats affectueux et très gentils, mais aussi indépendants et surtout incapables de vivre à l’intérieur sans sortir. Ils ont besoin de grands espaces et de quoi s’exercer, sous peine de devenir incontrôlables.

Le Siamois

En dépit des innombrables qualités des Siamois, il s’agit d’une race difficile en raison de leur tendance à créer des liens excessivement exclusifs avec leur propriétaire. Si une personne ou un animal tiers venait à se placer entre lui et son propriétaire, il saurait se montrer très agressif.
Il n’accepte pas de partager et sollicite énormément son maître pour passer le plus de temps possible avec lui. Il peut s’agir d’heures de jeux, de promenades ou juste de câlins. Il ne s’agit pas d’une race pour laquelle opter en tant que premier chat, ni si vous devez fréquemment vous rendre à l’extérieur, laissant votre chat seul à la maison.

Les meilleures races de chat

La meilleure race sera déterminée par vos besoins et vos préférences. Il s’agit d’une donnée à caractère tout à fait subjectif. Elle rendra davantage compte du profil du chat qui vous correspond le mieux que de qualités félines dans l’absolu. Ce profil vous correspondant devra se baser sur les conditions de vie que vous serez prêt à offrir à votre félin.

  • si vous n’avez jamais eu de chat : le Chartreux, le Chat de gouttière ou encore le Persan
  • si vous vivez en appartement : le Sacré de Birmanie, le Sphynx, le Maine Coon
  • si vous vivez dans une maison avec jardin : le Bombay, l’Européen ou encore l’Ocicat
  • si vous avez ou vivez avec des enfants : le Ragdoll, le Munchkin ou encore le Manx
  • si vous avez un chien : l’Himalayen, le Sibérien ou encore l’American Curl

Les races de chat câlin

Si vous craignez d’être frustré par manque d’interactions chaleureuses avec votre chat ou d’être rejeté par celui-ci lorsque vous voulez le porter, il vous faudra vous tourner vers les races de chats les plus câlins. Ces mignons petits félins ne seront toutefois pas uniquement enclins à être cajolés, ils pourront parfois aller jusqu’à ne plus pouvoir vous lâcher.

Le Somali

Originaire de l’Océan Indien, il partage ses gènes avec l’Abyssin. Il est très sociable, aime jouer, la compagnie des êtres humains et même celle des autres animaux. Il est toujours d’humeur égale. Il est ainsi idéal pour un foyer qui comprend d’autres chats ou des chiens. Il s’entend à merveille avec les enfants et n’est pas avare en amour qu’il donne aux multiples membres de la famille.

Le Manx

Connu sous le nom de chat de l’Île de Man d’où il provient, le Manx est un chat qui s’entend avec tous les profils, quel que soit l’âge ou le caractère de la personne. Il aime passer des heures à suivre ses propriétaires, par curiosité ou par simple préférence. Il peut passer le même temps à se faire câliner, installé confortablement sur un divan.
Comme le Somali, il s’entend très bien avec les autres animaux. Il ne supporte cependant pas la solitude et vivra mal le fait que vous vous absentiez de la maison plus d’une heure ou deux dans la journée.

Le Mau Égyptien

Ce chat à poils courts et tachetés est tout d’abord réputé pour sa robe qui lui confère une esthétique de chat sauvage.
Pourtant, au-delà de son apparence sauvage et très authentique se cache un félin câlin qui demande énormément d’affection de la part de sa famille adoptive et de son maître. Très joueur et enjoué, il reste toutefois en retrait avec les visages qu’il ne connaît pas.

Les races de chat sans queue

Le raccourcissement ou la disparition de la queue chez le chat est dû à une mutation, qui peut être naturelle, du gène M responsable du développement de la colonne vertébrale.
Ce gène est cependant dominant, ce qui signifie que si un des deux allèles du gène domine pour la formation de la queue, alors le chaton pourra naître sans. Le Manx (et ses extensions) est la seule race à être concernée par l’absence totale de queue.

Le Rumpy (Manx)

Le Rumpy n’est autre qu’une variété du Manx. Originaire de l’Île britannique de Man, le chat Manx était surtout connu pour ses talents de chasseur de rongeurs dans les fermes.
Ce n’est que plus tard qu’on pût enfin recenser toutes ses variétés qui comprennent : le Rumpy qui ne possède pas de queue, le Rumpy Riser qui possède une queue à une, deux ou trois vertèbres sacrales, le Stumpy à queue courte, mais existante et le Longy, le seul à bénéficier d’une queue mi-longue, mais tordue.

Le Cymric

Le Cymric est un autre chat originaire de l’Île de Man qui possède une queue soit très courte, soit absente. Peu connu du grand public, beaucoup le considèrent comme une variété du Manx car son poil long est en effet la seule caractéristique qui l’en distingue. Il serait donc une extension du Manx, possédant la même spécificité au sujet de sa queue.

Les races de chat pas cher

Si vous êtes sur le point d’adopter un chaton, peut-être voudriez-vous connaître les chats les moins chers du marché.
Il existe désormais toute une panoplie de races de chat, mais certains se révèlent nettement plus onéreux que d’autres. Il faut savoir qu’en moyenne, un chat à l’achat coûte entre 700 et 1 200 € pour une race standard et entre 1 500 et 2 000 € pour une race rare.
À cela, il faudra ajouter les frais d’entretien, d’alimentation ou encore médicaux dont l’assurance animaux.

L’Européen

L’Européen est un chat qui emprunte de nombreux traits au chat de gouttière classique. Il a néanmoins été parfaitement domestiqué depuis de longues décennies. Il serait originaire de l’Afrique du Nord et n’aurait subi aucun croisement connu à ce jour.
Son prix à l’achat débute à 700 € pour un chat inscrit au LOOF. Mais ce n’est pas son seul avantage. En effet, il possède un poil court, facile à entretenir qui n’a besoin que d’un brossage par semaine. De plus, il bénéficie d’une santé de fer tandis qu’il ne se montre pas très exigeant en termes d’alimentation. Les coûts d’entretien ne s’élèvent qu’entre 200 et 400 € à l’année.

Le Chartreux

Pour connaître les origines du Chartreux, il faut remonter au Moyen Âge lorsque son ascendance, les Chats Bleus, arrive en Europe depuis la Syrie avec la Croisade. De taille médium et constitué d’un corps solide, c’est un chat intelligent, vif et à la personnalité affirmée. Il est relativement indépendant même s’il sait se montrer affectueux quand il le faut. Il dispose d’une santé solide. À l’achat, il est possible d’en trouver dès 400 € tandis que le budget pour son entretien oscille entre 500 et 700 €.

L’American Shorthair

Il tient ses origines en Europe et plus spécifiquement en Grande-Bretagne d’où il est importé outre-Atlantique par les colons européens. Comme l’Européen, il descend directement des chats de gouttière européens. Sa tâche principale, une fois sur le territoire étasunien, est de surveiller les grains d’agriculteurs et cultivateurs américains des rongeurs. Depuis, ses caractéristiques de santé notamment n’ont pas changé. Il se révèle toujours aussi solide et résiste parfaitement aussi bien au froid qu’aux intempéries. Son tarif à l’achat s’élève à 800-1 200 € pour des coûts d’entretien modiques, soit entre 250 et 500 €.

Notre avis sur les races de chat

L’intéressant tour d’horizon des races nous démontre que le chat n’a pas radicalement changé de forme ni de physionomie au cours de son histoire, contrairement aux chiens.
Bien sûr, certaines races ont subi des mutations génétiques conséquentes, mais ces cas ne constituent pas un cas d’école. C’est le cas spécialement du Persan qui, sur un laps de temps assez court, a connu de multiples transformations forcées. Le Persan d’antan avait la même forme de nez pointé vers l’avant, tandis que certains spécimens plus récents se sont dévoilés avec un nez renfoncé, exposant les sujets de graves problèmes de santé.

Étant donné les risques de santé liés à ces standards aussi dangereux qu’arbitraires, il en convient de se demander s’il ne serait pas mieux de remettre en perspective certaines évolutions de races félines. Est-ce légitime de modifier les races dans un but esthétique au point de mettre la vie des animaux en danger ?
Est-il nécessaire de maintenir le standard nasal du Persan qui présente de plus en plus de complications buccales et respiratoires en raison de ce nez ? Ne faudrait-il mieux pas choisir une autre race lors d’une adoption afin que ces standards délétères ne cessent de perdurer ?

FAQ

Quelle race de chat choisir ?

Il est important de choisir un chat qui vous ressemble afin que la relation soit bénéfique de chaque côté. Vous devez toutefois savoir qu’il existe des astuces pour anticiper le caractère et le tempérament d’un félin. De manière générale, un chat à poils longs doté d’un corps trapu se révélera calme et plutôt indépendant. Si vous souhaitez un chat très actif, voire hyperactif et extraverti, tournez-vous vers un chat au corps élancé doté de poils courts.

Combien y a-t-il de races de chat ?

Actuellement, il y aurait 79 races de chat domestique dans le monde, bien que l’on soupçonne un nombre allant jusqu’à 90. En prenant en compte les races de chats sauvages, ce nombre s’élève à 103-114.

Quelle race de chat ne perd pas ses poils ?

Un certain nombre de chats ont la fourrure plus rustique que d’autres et perdent moins leurs poils. C’est le cas du Siamois, du Cornish Rex, du Bengal, de l’Angora, du Peterbald, du Tonkinois, du Laperm, du Sphinx ou encore de l’Abyssin.

Quelle est la meilleure race de chat en appartement ?

Bien que le chat ait la réputation d’être porté vers l’extérieur et l’indépendance, parfois à raison, certains d’entre eux choisissent une autre voie et préfèrent le confort et la douceur d’un intérieur.
Ces félins, souvent calmes et discrets, s’accommodent parfaitement de quelques demi-heures ici et là de jeu, y compris en votre absence, sur l’arbre à chat ou avec quelques jouets. Parmi eux, on trouve aussi bien l’American Curl, le Bleu Russe, le Chartreux, l’Exotic Shorthair, le Korat, le Norvégien, le Persan, le Ragdoll, le Sacré de Birmanie que le Sphynx.

Quelle race de chat est la plus câline ?

La race la plus câline est incontestablement le Ragdoll. Cet adorable chat aux allures de poupée de chiffon (« ragdoll » en anglais) a la particularité de devenir tout mou une fois qu’on le porte.
Il s’agit non seulement d’un chat affectueux, mais aussi très sensible qui ne supporte ni les conflits ni les cris de la part des humains. Il peut aller jusqu’à se cacher ou déprimer si l’ambiance de son environnement n’est pas à l’entente cordiale.

Quel chat est fait pour moi ?

Compte tenu des options qui s’offrent à vous, il est possible que vous hésitiez encore au sujet de la race qui vous convient le mieux. Pour mettre fin à ces doutes, il est nécessaire de se poser les bonnes questions et d’y répondre avec sincérité afin d’en ressortir les critères évidents de sélection qui vous permettront de reconnaître le profil de votre chat idéal.

  • Quelle qualité recherchez-vous chez un chat ?
  • Quel est votre budget achat et votre budget entretien ?
  • Quelle taille d’animal préférez-vous ?
  • Quelle est la superficie de votre domicile ?
  • Quels traits de personnalité d’animal de compagnie ne supportez-vous pas ?
  • Vivez-vous seul ou à plusieurs ?
  • Combien d’heures par jour passez-vous hors du domicile ?

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022