manage_search

Bengal

  1. Les races de chat >
  2. Bengal
Bengal

Le Bengal est un chat domestique descendant d’un ancêtre sauvage, le Felis Bengalensis aussi appelé Léopard asiatique. Originaire des États-Unis où il naît d’un croisement imprévu entre une femelle léopard asiatique et un mâle à poils courts noirs, il n’obtient pleine reconnaissance que récemment, au cours des années 1990. On reconnaît le Bengal à sa robe singulière aux motifs et couleurs du chat sauvage se faisant l’incarnation domestique de l’animal de la jungle. Court et épais, son beau pelage est soyeux aussi bien au toucher qu’à la simple vue. Physiquement, il s’agit d’une race de chat athlétique, élancé et puissant. Comparé à d’autres chats, le Bengal possède une tête de petit diamètre, semblable à la représentation des chats de l’Égypte ancienne. Ses yeux peuvent être de couleur or, verte, bleue comme algue. En dépit de ses nombreux atouts, le Bengal nécessite par ailleurs plus d’entretien et d’attention de la part de son propriétaire et des enfants que bon nombre d’animaux de compagnie. Ainsi, il en convient d’en apprendre davantage sur le félin avant de se décider à l’accueillir dans votre humble demeure.

Logo conseils-animaux.fr
Guides, conseils, bons plans, … inscrivez-vous à la newsletter de Conseils-Animaux.fr

Les caractéristiques du Bengal

Bengal
Affectueux
3.5 / 5
Ce chat a besoin de beaucoup d’attention, mais il ne demandera pas des câlins à toute heure. Il apprécie toutefois des moments d’affection avec ses humain-es.
Joueur
5 / 5
Le Bengal est un chat très joueur, qui viendra vous réclamer de jouer avec lui plusieurs fois par jour !
Indépendant
4.5 / 5
Le Bengal supporte très bien la solitude et peut tout à fait s’occuper par lui-même, tant que vous lui donnez des activités suffisamment stimulantes comme des jeux et jouets physiquement et intellectuellement un peu ardus.
Intelligent
5 / 5
Très intelligent, ce chat ne cessera de vous étonner. Ainsi, prévoyez de lui trouver très régulièrement de nouvelles occupations avant qu’il ne le fasse par lui-même !
Calme
2.5 / 5
Ce chat est plutôt actif ; après tout, son physique athlétique doit s’entretenir !

Le Bengal : carte de visite

Apprenez-en un peu plus sur ce joli félin aux allures sauvages !

Origine
Descend du chat sauvage asiatique croisé avec un félin domestique
Espérance de vie
14-16 ans
Éducation
En chat brillant, le Bengal est capable d’assimiler très rapidement beaucoup de choses.
Entretien
Facile
Caractère
Très actif, malin et plutôt indépendant.

Les particularités physiques du Bengal

Des lignes puissantes et gracieuses à la fois

Le chat Bengal est un chat très athlétique et leste. Il se déplace d’une manière qui rappelle tout à fait la panthère et vous étonnera par sa discrétion. Cependant, c’est aussi un animal d’une belle puissance ! La femelle, sensiblement plus légère et avec une constitution plus délicate que le mâle, n’a pourtant pas grand-chose à lui envier.

De longues pattes de chat sauvage

Bien sûr, ce chat a largement hérité de traits du chat léopard, même en génération F4 ou F5. Les pattes postérieures longues et bien appuyées sur des pieds arrondis participent à donner à ce félin son allure typique.

Les robes du Bengal

Trois couleurs de base sont considérées comme standards pour la race : le brun, l’argenté et la couleur neige.
Il existe en tout six couleurs de chats Bengal selon la TICA, l’Association Internationale du Chat, divisée en deux catégories : standards et non standards. Parmi les couleurs non reconnues, nous avons le charbon, le bleu et le noir.

Le brun

ll constitue la couleur la plus répandue chez la race et la première à être reconnue par l’Association Internationale en 1983. Les yeux d’un Bengal brun sont de couleur dorée ou verte. La couleur de base du pelage peut osciller entre gris-fauve et or-orange vif.

Le neige

Ces chats se déclinent sous tout un panel de couleurs, mais les principaux restent de couleurs ivoire et crème accompagnés d’un certain albinisme. Cet albinisme s’explique par une ascendance des chats birmans et siamois. Sur le plan génétique, la catégorie « Snow » connaît trois autres sous-catégories que sont le Seal Lynx, le Seal Mink et le Seal Sepia.

L’argenté

Plus que de contenir une teinte particulière, le Bengal dit « Silver » en manque. Le gène responsable en question inhibe tous les tons et procure une couche de base proche du blanc. La couleur n’est officiellement reconnue qu’en 2004 lors des Championnats de la TICA. Elle se dévoile sous une couleur allant du blanc plus pur au gris acier foncé. Il faut savoir que l’argenté peut se combiner avec différentes couleurs de pelage.

Le charbon

Il s’agit du ton le plus foncé que l’on puisse rencontrer chez le Bengal. Il est composé de noir fumé comme c’était habituellement le cas lors des premières générations de la race. La couleur peut également se trouver en combinaisons avec d’autres tons.

Le bleu

Couleur très rare chez les éleveurs, elle est pourtant appréciée et promue afin de la légitimer en championnat. Elle se présente sous la forme d’une robe bleu-grise comportant des sous-tons crème. Lorsque le chat est de type tacheté ou marbré, le motif peut être de couleur gris métallique ou bleu plus sombre. Le bleu en question est issu d’un gène récessif.

Le noir

Il est le résultat d’un gène agouti qui donne le résultat d’une couleur mélanistique proche de celle de la panthère, du jaguar ou encore du léopard. Le Bengal noir possède des taches fantômes, c’est-à-dire que son poil de base comme ses motifs sont de même couleur, envahissant les taches qui deviennent invisibles.

Le poids idéal : sa courbe de poids

Le poids du Bengal chaton de 3 mois se situe autour de 1,2 kg en moyenne, mais peut atteindre 2,8 kg.
À 6 mois, il pèse entre 2,2 kg et 5 kg.
Il faut attendre 1 an, voire 2 ans pour qu’il pèse entre 3,5 kg et 5 kg.

Le poids du Bengal adulte femelle varie entre 4 et 6 kg tandis que le mâle peut atteindre 7 kg.

Les différentes catégories de Bengal

Il existe, chez le Bengal, deux catégories liées aux motifs de couleur : le Bengal tacheté et le Bengal marbré.

Le Bengal tacheté

Reconnu en 1991, le motif se distingue par des taches de taille petite à intermédiaire sur l’intégralité du corps du félin.
Le modèle le plus répandu reste les rosettes aléatoires à deux couleurs afin de lui procurer cette couleur léopard si recherchée. Depuis, d’autres modèles de taches existent : les taches pleines, les rosettes en pointes de flèche, donut, en empreintes de patte, en nuage, en chaînes et en grappes.

Le Bengal marbré

Il représente un motif plus asymétrique à rayures torsadées ou tigrées composées d’au moins deux couleurs non sans rappeler le bringé d’autres races de chats. Quatre sous-catégories de chats marbrés sont disponibles en élevage sélectif : le flux horizontal, le flux horizontal modéré, en plaques de marbre et aléatoire. Sachez qu’il existe aussi le « sparble » , une combinaison de marbré et de tacheté. Ce motif est cependant considéré comme tacheté à rosettes et non marbré.

Le prix moyen à l’achat

Le tarif moyen d’un Bengal se situe autour de 1 200 €. Les coûts varieront en fonction de l’élevage.

Quelques facteurs de variation du prix d’un Bengal

Ce prix moyen peut varier très largement selon de nombreux paramètres ; certains choix tarifaires restent à l’appréciation de l’éleveur ou éleveuse.

L’âge du chat

Comme pour la plupart des chats de race, les chatons seront plus chers que les chats adultes.

La robe

Les Bengal ont trois coloris acceptés par la TICA ; le Brown, le Silver et le Snow qui contient trois teintes distinctes. Le paramètre le plus important relativement au prix du chat sera cependant le motif, marbled ou spotted, avec une possibilité de rosettes pour les spécimens tachetés. Ces rosettes, qui sont de deux couleurs contrastées, différentes de la couleur de base, sont très recherchées pour leur look exotique.

La génération

En fonction du nombre de générations séparant le parent sauvage de l’animal proposé à l’achat, les qualités du chat diffèrent. En effet, un animal de génération F1, c’est à dire avec un parent étant un Chat léopard et l’autre étant un chat domestique, tiendra bien moins du chat domestique que l’on connaît qu’un animal F5, c’est à dire avec cinq générations d’écart.

Il faut cependant savoir qu’il est presque impossible de trouver des chats de générations F1 ou F2, et que seuls les chats de générations F4 ou plus sont autorisés à concourir. De nos jours, la plupart des chats sont de générations 10 ou 20+.

L’élevage et le prestige de la lignée

Les élevages peuvent se construire de belles réputations en vendant des animaux d’excellente qualité, en s’entourant d’une clientèle connue ou en gagnant de nombreux prix. Ces élevages ont donc souvent des reproducteurs venant de lignées historiquement qualitatives, avec parfois même des descendants des spécimens ayant établi le standard.

L’emploi du chat

Les chats de compagnie seront généralement bien moins cher que des spécimens de qualité exposition destinés à des shows, et bien sûr moins coûteux que des spécimens destinés à la reproduction !

Tarifs moyens observés

Chaton de moins de 6 mois
1300€+
Chat adulte
400-500€
Bengal tacheté (variations possibles selon les couleurs)
1800€+
Bengal marbré (variations possibles selon les couleurs)
1300-1700€
Générations F1 à F3
Quasiment introuvables, la plupart des Bengal en vente sont des générations 10+
Générations F4+
1300€+
Élevage connu, lignée primée
2000€+
Chat de compagnie
1500-2000€
Chat d’exposition
2500-3000€
Chat de reproduction
3000€+, uniquement sur présentation d’un numéro SIRET

Trouver un Bengal moins cher

Si vous n’avez pas quelques milliers d’euros à débourser pour l’acquisition d’un chat, des solutions existent afin de le trouver moins cher ! Attention cependant, l’adoption de n’importe quel chat occasionne des frais, et les coûts vétérinaires en cas de maladie ou de blessure peuvent vite peser sur votre budget.

  • Trouver un Bengal non LOOF ;
  • Adopter un chat retraité d’élevage ;
  • Adopter un Bengal en refuge ou en association ;
  • Acquérir un chat Bengal que sa famille ne peut ou ne souhaite garder.

Galerie photo de chats Bengal

Le caractère du Bengal

Le Bengal n’est, au cours de son histoire, considéré comme étant domestique qu’à partir de la quatrième génération suivant le croisement. Dès lors, il obtient les qualités du chat Bengal standard, intelligent, vif, mais également plus sociable que certains autres chats.

Il faut toutefois noter qu’il s’agit d’un chat au caractère bien trempé, qu’il faudra apprendre à apprivoiser, et prendre en compte lors des rencontres avec d’autres animaux, ou avec des enfants. En effet, ce chat est loin d’être une peluche, et n’est pas toujours très patient !

Une vraie boule d’énergie

Il est joueur, affectionne les jouets et aime l’eau. Il est à l’aise en compagnie des humains comme des autres animaux (chats, chiens, autres). Il ne faut toutefois pas s’y méprendre, le Bengal possède un fort caractère qui peut le rendre dominant avec certains animaux et surtout les autres chats. Enfin, c’est un petit curieux qu’il vaut mieux surveiller, car il peut être facilement tenté par la fugue.

La sociabilité du chat domestique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser pour un chat avec une ascendance sauvage, le Bengal n’est ni très craintif, ni naturellement agressif. « Il est à l’aise en compagnie des humains comme des autres animaux (chats, chiens, autres). Il ne faut toutefois pas s’y méprendre, le Bengal possède un fort caractère qui peut le rendre dominant avec certains animaux et surtout les autres chats. » Il faut, de plus, faire bien attention aux jeunes enfants qui pourraient ne pas comprendre ses signaux.

L’éducation du Bengal

Les chats sont tout à fait à même d’apprendre des commandes et des tours, tant que l’on utilise la bonne méthode !

Un chat très astucieux

Le Bengal est un chat étonnamment vif, autant physiquement que mentalement.
Il est connu pour sa grande intelligence et est souvent comparé au chien pour les rapports affectueux que ce chat domestique peut entretenir avec son maître. Le combo fait du félin un candidat idéal au dressage.
Pour ce faire, vous devrez prendre en compte son besoin accru en stimulation mentale et physique. Un manque d’entraînement sur ce plan peut conduire à un comportement destructeur ou encore à de l’agressivité.

De bonnes méthodes pour des résultats optimaux

Tous les mécanismes d’apprentissage ne fonctionnent pas sur tous les chats. Certains sont plus réceptifs aux jeux, d’autres aux friandises, d’autres encore à l’affection…

De plus, l’entraînement devra s’effectuer à travers un travail sur le lien vous unissant à votre chat.
Plus vous passerez de temps avec lui, plus il lui sera facile de se concentrer sur la tâche puisqu’il appréciera passer ce temps en votre compagnie. Son éducation devra s’articuler autour de deux axes majeurs : les règles de base et l’obéissance.
Avec l’intelligence du chat et sa curiosité naturelle, si vous arrivez à lui donner envie de vous faire plaisir, vous n’aurez aucune difficulté !

L’entretien

Le Bengal possède un poil court qui le rend relativement simple à entretenir. De plus, il perd peu de poils et, comme tous les autres chats, se lave de lui-même. Cela ne vous empêche pas de le toiletter de temps à autre et de le brosser afin de faire une vérification des potentielles infections.
C’est notamment le cas au niveau des griffes, à couper une fois par mois, des yeux et des oreilles. N’oubliez pas de lui brosser les dents une fois par semaine. Le chaton est particulièrement sensible à la douceur de quelques soins. Pensez-y pour renforcer le lien fort qui vous unit.

Peu de toilettage

Lorsque l’on parle d’entretien, on pense essentiellement au toilettage. Gardez à l’esprit que le Bengal ne nécessite que peu de toilettage de votre part. Les chats ont comme tendance de se toiletter plusieurs fois au cours d’une même journée et d’eux-mêmes.
Le Bengal possède, comme ses congénères, une langue rugueuse qui lui permet d’attraper les poils lâches et morts. Cela lui permet de ne perdre que très peu de poils. Un toilettage trop fréquent pourrait par ailleurs, porter atteinte à la belle parure de soie qu’est son pelage. Pour les moments de toilette, quel que soit son âge, choisissez un gant de toilettage spécialement élaboré pour les chats, en caoutchouc.

L’entretien de la face et des griffes

Même si votre chat ne sort pas, ses yeux et ses oreilles peuvent se salir ! Ainsi, il est bien d’apprendre à votre chat, dès son plus jeune âge, à accepter d’être manipulé afin de pouvoir lui administrer les soins nécessaires en cas de besoin.
De la même manière, pour prendre soin de ses dents et de ses griffes, il vous faudra habituer votre petit félin d’ascendance sauvage, et vous équiper des outils adaptés comme un bon coupe-griffes pour chat !

Les maladies fréquentes du Bengal

Étant récent, le Bengal est une race féline plutôt fragile en raison de son instabilité génétique. Néanmoins, c’est aussi cette même mutation qui explique son impassibilité au virus de la leucose féline.

Dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est un trouble commun aux chats et aux chiens qui provoque une boiterie des pattes arrière.
Dans une majorité de cas, il s’agit d’une maladie héréditaire et plus présente chez les races à croissance rapide ou accélérée. L’alimentation peut avoir son rôle à jouer dans le soulagement des symptômes grâce à l’ajout de suppléments comme les chondroprotecteurs et la L-carnitine afin d’éviter tout surpoids qui tend à aggraver considérablement les symptômes physiques de la maladie.

Myocardiopathie hypertrophique

Elle décrit une insuffisance cardiaque qui peut être due à une hyperthyroïdie ou à une insuffisance rénale. Auquel cas, elle pourra être prise en charge. Pour tous les autres cas, il n’existe toujours pas de traitement pour en guérir.

Déficience en pyruvate kinase

Il s’agit d’un enzyme nécessaire à la synthèse énergétique par les globules rouges. Une quantité plus restreinte de ces enzymes réduit considérablement la durée de vie des globules rouges, menant à terme à l’anémie. Des transfusions sanguines peuvent être envisagées pour apporter une solution à court et moyen terme.

L’alimentation du Bengal

L’alimentation est une étape importante, menant à la bonne santé de votre animal. Elle doit ainsi être adaptée et ajustée en fonction du profil du félin. Le premier critère est qu’elle doit être de haute qualité et qu’elle prenne soin de la digestion du chat. Sachez que vous pouvez lui offrir ses croquettes à volonté, car le chat ne mange en réalité qu’une fois par jour. Simplement, au lieu de faire un ou deux grands repas, il préfèrera consommer quelques croquettes tout au long de la journée. Ne tentez pas de changer artificiellement ses habitudes, car cela peut mener à des troubles du comportement.

Les meilleures croquettes du Bengal

Sa curiosité, ses petits épisodes de chasse et ses explorations sont la raison pour laquelle le chat a tant besoin d’énergie. Les croquettes pour Bengal ont besoin d’être riches en protéines, lipides, minéraux et vitamines afin de combler ses dépenses énergétiques au jour le jour. Attention toutefois à ne pas brusquer son estomac.
Comme vu précédemment, le Bengal est une race qui possède un faible appareil gastrique. Optez pour des croquettes très digestes, spécialement élaborées pour réduire les maux d’estomac. De plus, des croquettes vétérinaires adaptées pourraient aussi contribuer à ralentir l’évolution de la dysplasie de la hanche grâce à une diet riche en compléments alimentaires et en matières grasses polyinsaturées.

Les aliments interdits du Bengal

Comme tout être vivant, le Bengal connaît des intolérances. Ses intolérances et allergies peuvent conduire à des maux d’estomac ou encore des complications rénales. Parmi ces aliments, on trouve :

  • l’oignon, l’échalote, le poireau et l’ail qui comprennent du thiosulfate.
  • la pomme de terre crue en raison de la toxicité accordée à la solanine.
  • les raisins dans leur ensemble qui peuvent causer des problèmes rénaux.
  • la banane, responsable de diarrhées.
  • l’avocat qui contient de la persine, un élément toxique chez les chats.
  • les agrumes qui peuvent entraîner des maux d’estomac.

Le Bengal chaton

Le caractère du Bengal se forme dès ses premières semaines lorsqu’il affiche une énergie et une curiosité déjà débordante. Ces besoins énergétiques associés à la croissance sont la raison pour laquelle l’alimentation se trouve au cœur de la vie du chaton.
Il sera d’ailleurs nécessaire d’offrir une alimentation spécialement dédiée aux chatons jusqu’à ses 12 mois. L’éducation est un autre secteur essentiel de son développement afin de réduire les potentiels problèmes de comportement à venir.

Son éducation

Votre mission est de toujours rester patient lors de la phase d’apprentissage. De plus, il vous faudra garder à l’esprit que les chats répondent très négativement au concept de punition. Si vous ne tenez pas à ce qu’il s’enfuit, se cache ou pire encore, qu’il vous en veuille durant très longtemps, choisissez la méthode du renforcement positif.
Félicitez les bonnes actions plutôt que d’appuyer sur les mauvaises. Les Bengals ne réagissent correctement au dressage que sur la base de la récompense. Quelques mots agréables et quelques friandises suffiront à le motiver.

Son alimentation

Le Bengal peut être un mangeur difficile ainsi que sujet à quelques allergies qui ne facilitent en rien son alimentation. Décidé à lui procurer un régime sec, il vous faudra choisir des produits Premium. Les croquettes pour chatons Bengal doivent contenir deux fois plus de protéines animales que la ration recommandée chez l’adulte, une dose légèrement plus élevée de graisses animales, des vitamines et des minéraux.
Les protéines doivent représenter un minimum de 50 % de la composition totale contre 20 % maximum de matières grasses. L’ensemble glucides/fibres ne doit pas excéder 3 %. Sa diet doit être composée de vitamines A (foie, poisson), du complexe B (foie, viande), D (foie, huile de poisson, rein) et E (foie, huile de germe de blé).

Les accessoires du Bengal

Si vous êtes sur le point d’accueillir votre premier Bengal, songez à ajouter à votre budget ces quelques accessoires essentiels à son confort.

Le lit

Il est important d’octroyer un lieu spécifique au chat pour qu’il puisse s’y reposer et dormir. De plus, cela vous permettra de l’inciter à rester au sein d’une zone éloignée de votre lit. Le lit pourra se présenter sous forme de grand panier douillet.

La litière

Si vous ne souhaitez pas marcher sur les besoins de votre chat en vous promenant chez vous, pensez à la litière. Vous aurez le choix entre la litière minérale et végétale. Donnez priorité à la litière végétale, très absorbante et surtout biodégradable.

Le harnais et le collier

Contrairement à bon nombre d’autres races de chats, il n’est pas si rare de pouvoir se promener avec son Bengal. Il vous faudra cependant un harnais et un collier, ni trop étroits, ni trop lâches, car ce chat est un expert en évasion.

Les jouets

Le Bengal est un chat très actif et joueur qui apprécie passer du temps avec quelques jouets. Il faut dire qu’il désapprouve avec véhémence l’ennui, vous le faisant savoir. Donnez-lui de l’activité et de l’animation grâce à quelques jouets en forme de proie : oiseaux, insectes, poissons, souris entre autres.

Arbre à chat

Ce qui ne constitue pas une priorité chez les autres chats peut s’avérer essentiel dans le cas du Bengal. C’est le cas de l’arbre à chat sur lequel il pourra grimper, sauter et même aiguiser ses griffes sans avoir à s’en prendre à vos meubles ou vos murs.

Quels vêtements choisir pour un Bengal ?

Contrairement à de nombreux mammifères, le Bengal ne possède qu’une seule couche de pelage. Cela ne l’empêche pas de répondre à la même règle que les autres chats, à savoir qu’il n’aime absolument pas porter de vêtements.
Ils sont une atteinte à sa liberté de mouvement et le fait de s’y prendre les griffes est souvent cause de stress et d’anxiété chez le chat.

Origine du Bengal

Il faut remonter aux années 1960, en Californie, pour comprendre les origines du Bengal. C’est là que Jean Mill, généticienne et fondatrice de la race, conduit des croisements entre les chats domestiques American short hair et les Léopards asiatiques.
C’est au cours d’une tentative plus hasardeuse que le chat Bengal naît. Mais c’est bien plus tard, en 1985, qu’il apparaît sous ses formes, son poids et sa taille actuels. Ses élevages sont alors une inspiration à d’autres tentatives hors de la race, cette fois-ci impliquant l’Abyssin, le Mau Égyptien et le Siamois.

Le piège des générations

Il faut donc aborder avec des précautions toutes particulières les annonces promettant des chats Bengal de générations F1 à F3, qui ne sont pas vus comme des chats domestiques en raison de leur grande proximité avec le Chat Léopard sauvage. Si vous pensez qu’un chat F4+ n’aura plus grand-chose de sauvage, détrompez-vous ! Même dans les générations 10 ou 20+, on retrouve tout à fait les traces du félin asiatique d’origine.

Autre info sur cette race de chat

Certains propriétaires se montrent parfois confus quant à l’appellation « hybride » derrière le nom du Bengal. Qu’est-ce qu’un Bengal hybride ? Il s’agit tout simplement du descendant direct du Felis Bengalensis, le Léopard d’Asie. Autrement dit, le croisement d’un Léopard d’Asie et d’un Bengal domestique femelle de basse génération donne naissance à des hybrides dits de première génération, aussi appelés F1. Il faut savoir que les mâles F1 ne sont pas en mesure de donner des chatons, car stériles, de même qu’une femelle hybride donnera naissance à un hybride de deuxième génération et ainsi de suite. Au-delà de la quatrième génération (F4), nous parlons de Bengal domestique.

Notre avis sur le Bengal

Découvrez l’avis de notre équipe sur ce bel hybride de chat sauvage.

Des origines sauvages à prendre en compte

Aussi charmant que le Bengal puisse être, il est essentiel de réfléchir à deux fois avant de se lancer dans l’aventure de l’adoption d’un chat d’une telle envergure. Pour quelles raisons ?
Des études ont démontré qu’une part importante des acheteurs de Bengals se laissaient tenter essentiellement pour des raisons esthétiques. Ces derniers omettent les conseils comportementaux des vétérinaires au sujet de l’importance de critères basés sur le caractère du chat. Cela conduit souvent à des abandons, une fois que le propriétaire se rend compte de la difficulté à l’élever.

De ce fait, le Bengal est un chat plus indiqué pour des personnes ayant déjà de l’expérience avec les félins. Pour une personne prête à investir le temps et les efforts dans l’éducation du Bengal, c’est une superbe aventure qui s’annonce !

Choisir un chat à qui vous pourrez apporter ce dont il a besoin

Pour assurer une belle compatibilité entre vous-même et votre animal de compagnie, il est important de bien connaître ses besoins et de savoir ce que vous pourrez lui apporter en termes de temps, d’attention, d’affection, de jeu, d’enrichissement intellectuel…

Il est important de donner priorité à la cohérence entre le profil du chat et la personnalité et le style de vie du propriétaire. Il faut savoir que le chat du Bengal peut connaître des problèmes non seulement de santé, mais aussi de comportement en raison de ses gènes sauvages et de la jeunesse de sa mutation génétique.
C’est pourquoi, même après une ou deux dizaines de générations de chats Bengal, il faut comprendre qu’on ne sait pas encore toujours à quoi s’attendre !

FAQ

Est-ce que le Bengal peut vivre en appartement ?

Le Bengal peut tout à fait évoluer au sein d’un espace relativement petit si seulement il dispose d’heures de sorties suffisantes à son bien-être et que l’espace en question est parfaitement aménagé en fonction de sa présence. Le chat aime avoir des zones personnelles. Il aime s’approprier les lieux, en faire son territoire, afin de s’y sentir en sécurité.

Pourquoi le Bengal miaule-t-il tout le temps ?

Globalement, le miaulement signifie qu’il demande ou souhaite quelque chose en particulier. Il peut miauler parce qu’il a faim, qu’il a soif, qu’il souhaite sortir dans le jardin, qu’il désire un câlin ou encore son jouet.
Dans d’autres cas, il peut demander de l’aide grâce à un miaulement ou encore pour signifier qu’il s’ennuie et qu’il veut jouer, notamment la nuit.

Que choisir entre un Toyger et un Bengal ?

Les deux chats d’apparence sauvage se distinguent cependant par une fourrure tachetée pour le Bengal et des rayures verticales chez le Toyger.
Ils se ressemblent toutefois sur la texture de leur pelage et la brillance de leur poil. C’est néanmoins sur le plan comportemental qu’ils présentent un profil différent.
Sans remettre en perspective l’affection que le Bengal peut avoir pour l’être humain, le Toyger se montre clairement plus expressif en termes d’affect et de convivialité envers sa famille humaine.

Logo conseils-animaux.fr
Guides, conseils, bons plans, … inscrivez-vous à la newsletter de Conseils-Animaux.fr

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Bons plans, conseils, ne manquez aucun conseil !

Conseils-animaux.fr, 2024