manage_search

Le chat balinais

  1. Les races de chat >
  2. Balinais
Balinais

Si vous ne le connaissez pas, c’est normal. Seuls 4 balinais ont été enregistrés par la LOOF en 2021. Ils sont un peu plus de 300 à vivre en France. Rare, donc, mais pétri de qualités, ce félin à l’élégance innée descend du plus populaire siamois. Son poil mi-long lui confère encore plus de grâce. D’un tempérament joueur, intelligent et affectueux, le balinais est un excellent chat de compagnie. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cette race de chat pour lui prodiguer les meilleurs soins.

Les caractéristiques du balinais

Quels sont les éléments qui distinguent le balinais des autres chats ?
balinais
Intelligent
4.5 / 5
Le balinais est un chat très perspicace, capable de résoudre des problèmes et d’apprendre des tours.
Sociable
4.5 / 5
Tant avec les humains qu’avec les autres animaux, le balinais se montre particulièrement sociable.
Attachant
4 / 5
Le balinais s’attache profondément à ses maîtres. Il sollicite régulièrement leur compagnie.
Dynamique
4 / 5
De nature active, le balinais a besoin de se dépenser et d’explorer.
Joueur
4 / 5
Préparez-vous à de longues heures d’amusement avec ce chat au caractère très joueur !
Acrobate
4 / 5
En intérieur comme en extérieur, le balinais aime escalader, sauter et se livrer à toutes sortes d’acrobaties.
Bavard
3 / 5
Moins bavard que le siamois, le balinais aime tout de même communiquer avec une voix plus douce et agréable à l’oreille que celle de son cousin.

La carte de visite du balinais

Ce chat élégant et relativement moderne partage un certain nombre de caractéristiques avec les autres chats orientaux.

Spécificités du balinais
Origine
Asie pour ses ancêtres siamois, mais le balinais a été créé aux Etats-unis
Poids
Gabarit plutôt léger, de 2 à 5 kilos
Taille
Moyenne, de 20 à 30 cm
Caractère
Intelligent, affectueux, joueur
Éducation
Facile avec un entrainement axé sur les récompenses et la stimulation
Entretien
Assez facile malgré son poil long
Espérance de vie
Bonne, de 12 à 20 ans avec les bons soins
Prix
Environ 800 à 1500 euros pour un chaton de race
Santé
Assez saine, il faut prêter attention aux maladies héritées du siamois notamment au niveau oculaire
Voix
Plus douce que celle du siamois, mais comme lui, le balinais aime communiquer vocalement
Dynamisme
Actif avec des périodes de calme
Environnement de prédilection
Plutôt en intérieur

Le prix d’un balinais

Combien devez-vous prévoir pour l’achat d’un balinais ? Son prix dépend de différents critères.

Les facteurs qui influencent le prix

D’abord, les origines du félin jouent beaucoup dans le tarif appliqué. Visitez un élevage officiel qui produit des animaux champions de concours. Vous comprendrez, au vu des conditions mises en place pour le bien-être des animaux, que l’excellence a un prix. Un chat sans pedigree, sans papier, sans ascendance connue sera vendu bien moins cher que son équivalent dont on peut retracer avec exactitude les ancêtres.

L’âge et le sexe du balinais exercent une influence sur son prix de vente. Plus le chat est jeune, plus il est cher et vice-versa. Un champion à la retraite coûtera probablement moins cher qu’un chaton issu d’un élevage classique. Le sexe du félin tend a modifier légèrement son coût. La stérilisation d’une femelle est en effet plus complexe, donc plus onéreuse.

Les robes les plus rares, plus recherchées, donnent lieu à un coût supérieur. Vous craquez sur un chaton mâle à la robe couleur lilas ? Il vous sera sans doute facturé plus cher qu’un plus traditionnel seal.

Enfin, gardez à l’esprit que les chats stérilisés, vendus pour la compagnie, coûtent moins cher que les chats destinés à la reproduction. En effet, si vous cherchez un mâle ou une femelle pour l’élevage, vous devrez payer des droits qui doublent le tarif initial.

En moyenne, les jeunes balinais certifiés pure race et issus d’élevages connus se négocient entre 1200 et 2000 euros. Consultez les annonces de particuliers si vous ne souhaitez pas faire de la compétition. Vous trouverez sans doute des chatons répondant aux critères du balinais pour une somme inférieure. Demandez cependant toujours les papiers attestant des origines et du pedigree de l’animal.

Tableau récapitulatif

Caractéristiques du balinais
Prix moyen constaté
Origine de l’animal
Chat de race sans papier
Entre 300 et 600 euros
Chat de race avec papiers d’un élevage reconnu
Entre 800 et 1500 euros
Ascendance
Sans pedigree confirmé
Entre 300 et 600 euros
Avec un pedigree confirmé, par exemple issu d’une lignée de champions
À partir de 1200 euros et jusqu’à plus de 2500 euros
Âge
Chaton de moins de 6 mois
De 800 à 1500 euros
Chat adulte
De 500 à 1200 euros
Chat sénior ou en retraite
Moins de 500 euros
Sexe
Mâle
De 800 à 1500 euros
Femelle
Un peu plus chère, notamment si elle est destinée à l’élevage
Couleurs de la robe
Communes (seal, chocolat)
De 800 à 1500 euros
Rares (lilas, crème, roux)
De 1000 à 2000 euros
Notoriété de l’élevage
Confidentiel
Moins de 1200 euros
Réputé
Plus de 1500 euros
Usage
Compagnie (chat stérilisé)
Entre 800 et 1500 euros
Reproduction
Au-delà de 1500 euros

Comment obtenir un chat balinais moins cher ?

Suivez ces pistes si vous voulez acheter un balinais à un prix inférieur à celui du marché.

  • Adoptez un balinais recueilli par une association ou un refuge.
  • Faites le tour des annonces de particuliers.
  • Envisagez d’acquérir un adulte plutôt qu’un chaton.
  • Tournez-vous vers un chat de deuxième voix, présentant des défauts esthétiques mais tout aussi agréable d’un point de vue du tempérament.
  • Négociez le prix d’achat avec l’éleveur, en faisant valoir votre expertise, la qualité de votre logement.
  • Achetez votre chat en dehors des périodes de forte demande.
  • Soyez prêt à adopter un chat mâle ou femelle, sans à priori.

Les particularités physiques

D’apparence générale, le balinais est un chat svelte et musclé. Son allure élégante se caractérise par des mouvements fluides.

Taille et poids

De taille relativement moyenne, entre 20 et 30 cm au garrot, il dispose d’une ossature fine lui conférant une certaine grâce. Un mâle balinais pèse de 4 à 6 kilos. Une femelle, plus petite, pèse habituellement entre 3 et 5 kilos.

Tête

La tête du balinais forme un triangle reconnaissable. Admirez son museau fin, son profil droit et son port altier. Les oreilles, particulièrement grandes, poursuivent le triangle de la tête. Elles sont larges à leur base et évoluent en pointe.

Pour être reconnu comme tel en compétition, un balinais se doit d’avoir les yeux de couleur bleue. Ces derniers, toujours en amande et de taille moyenne, s’avèrent très expressifs. Ils prennent une teinte qui s’approche du bleu vif, plus ou moins foncée.

Pelage et couleurs de robe

La fourrure du balinais, mi-longue et fine, vous donnera envie de le caresser toute la journée. Soyeuse, elle adhère au corps du chat à cause de l’absence de sous-poil. Au niveau des oreilles et de la queue, les poils sont longs. Les motifs arborés par le balinais, dits colourpoint, s’apparentent à ceux du siamois, dont il découle. Remarquez les points de couleur sur les oreilles, les pattes, la queue et le museau, qui s’opposent au reste du corps plus clair. Les couleurs autorisées pour la race en France sont multiples, les plus courantes étant :

  • le seal ;
  • le bleu ;
  • le chocolat ;
  • le lilas ;
  • le roux ;
  • le crème.

Particularité du balinais

Identifiez aussi le balinais à sa queue, beaucoup plus fournie que le reste de son pelage. Fine, longue, elle aboutit en pointe.

Les compatibilités

Vérifiez toujours la compatibilité entre le balinais et les occupants du foyer avant d’adopter un chaton mâle ou femelle.

Compatibilités du balinais
Détails
Avec les enfants
Excellente
Patient, joueur, le balinais est idéal dans une famille avec des enfants. Veillez à enseigner aux plus jeunes les bonnes pratiques pour éviter de stresser votre animal.
Avec les personnes âgées
Excellente
Bien qu’actif, le balinais n’a pas besoin d’autant d’exercice que les chats d’extérieur. Affectueux, il convient à merveille comme compagnon des séniors.
Avec un autre chat, mâle ou femelle
Très bonne
S’ils ont bénéficié d’une socialisation précoce, les balinais apprécient évoluer avec d’autres chats de tout sexe. Prenez le temps de bien faire les présentations.
Avec un chien
Très bonne
Confiant, sociable, curieux, le balinais s’entendra généralement bien avec un chien calme.
Avec d’autres animaux
À tester
Le balinais pourrait cohabiter avec un lapin ou un autre petit animal s’il y est habitué très tôt. Supervisez cependant toutes les interactions initiales, car le chat reste soumis à des instincts de prédation.

Le style de vie

Intérieur ou extérieur, voyage ou gardiennage : quels sont les environnements les plus adaptés au balinais ?

L’environnement et l’activité du balinais
Détails
Activité physique
Moyenne à élevée
Le balinais a besoin de se dépenser. Curieux, il aime explorer et se livrer à quelques acrobaties sur un arbre à chats. Son environnement doit lui permettre d’être stimulé.
Accès à l’extérieur
Non indispensable
Chat d’intérieur en priorité, le balinais apprécie un petit jardin clôturé ou un balcon sécurisé pour prendre l’air. Un extérieur adapté contribue à développer sa curiosité.
Tolérance aux déplacements
Bonne
Entrainez votre balinais à voyager dès le plus jeune âge. Il vous suivra volontiers dans vos déplacements.
Tolérance à la solitude
Basse
Chat sociable et attaché à ses propriétaires, le balinais peut rester seul quelques heures au maximum. Pour une journée entière ou un week-end, sollicitez un service de gardiennage.

Le caractère du balinais

Les origines du balinais, étroitement liées à celles du siamois, lui confèrent un caractère proche de son cousin asiatique.

Sociable

Vous cherchez un chat qui vous suive de pièce en pièce ? Vous aimeriez un animal de compagnie qui sollicite votre attention et communique avec vous ? Le balinais est l’une des races félines les plus sociables. Comme le siamois, il use de sa voix pour commenter vos actions ou ses propres découvertes. Il apprécie les humains, mais aussi ses congénères.

Affectueux

Obtenez des câlins à profusion ! Le balinais recherche le contact physique. Il aime se frotter aux jambes, grimper sur les genoux et recevoir des caresses. Il s’attache fortement à ses propriétaires.

Joueur

Qu’il soit chaton ou adulte, le balinais aime jouer. Sa curiosité naturelle lui permet de déclencher des jeux à partir des moindres objets. Il va ouvrir des placards, renifler de nouveaux arrivants, chercher dans vos tiroirs. Participez à ses activités et vous ferez de lui le plus heureux des chats.

Dynamique

Vous le verrez escalader son arbre à chats de long en large, sauter de meubles en meubles ou réaliser des figures acrobatiques impressionnantes. Le balinais est un chat actif. Pour sa santé, il a besoin d’utiliser ses muscles de différentes façons au cours de la journée.

Intelligent

Apprenez-lui des tours ou éduquez-le à résoudre des problèmes : le balinais sera ravi de mettre son intelligence à contribution. Il s’ennuie rapidement s’il manque de stimulation cognitive.

Sensible

Lorsque son propriétaire a un coup de mou, le balinais vient le réconforter. Ce chat sensible se montre empathique et capable de réagir aux émotions des humains.

Comment éduquer un balinais ?

Ce chat intelligent est réceptif à une éducation bien menée.

Le dressage

Le renforcement positif est l’une des meilleures techniques pour éduquer votre balinais. Misez sur les récompenses avec des friandises, de l’attention, des caresses pour encourager les comportements souhaités. Désireux de plaire, le balinais répond bien à ces méthodes.

Établissez des règles strictes et cohérentes. Ne pas griffer les meubles, ne pas monter sur la table sont autant d’éléments que le balinais va intégrer à force de répétitions.

En contrepartie des limites, procurez une grande variété de jouets à votre balinais. Cela l’empêchera d’attaquer le mobilier et satisfera sa soif de découvertes. Les arbres à chats, les jouets interactifs ou les casse-têtes remplis de croquettes sont de bons outils.

La socialisation

La socialisation précoce est essentielle pour que le balinais se sente à l’aise partout. Développez sa confiance en lui présentant diverses personnes et situations. Si possible, confrontez-le aussi à d’autres animaux.

D’autre part, accordez un maximum d’attention à votre chat. Prenez le temps de le câliner et de jouer avec lui pour remplir sa jauge de besoin social.

Le balinais en appartement : conseils pour son éducation

En intérieur, il est encore plus important de fournir un environnement riche et stimulant. Installez des perchoirs en hauteur et faites tourner les jouets laissés à disposition pour éviter l’ennui. Pensez à sécuriser fenêtres et balcons, car le balinais étant curieux, il risque de faire une chute en explorant ces endroits.

Incitez votre chat à se dépenser en jouant avec lui. Si vous vous absentez, vous pouvez lui proposer des casse-têtes à résoudre seul. Lorsque l’extérieur le permet, laissez votre balinais sortir dans le jardin ou sur le balcon après l’avoir entièrement sécurisé.

Comment entretenir un balinais ?

Retrouvez tous nos conseils pour prendre soin de la santé de votre balinais.

Le toilettage

Le poil long ou mi-long du balinais nécessite un brossage hebdomadaire pour éviter les noeuds. Malgré ce pelage soyeux, la toilette est plutôt facile car le balinais n’a presque pas de sous-poil. Il ne présente donc que peu de poils morts et quasiment pas de mue. Utilisez une brosse douce ou un peigne doté de larges dents pour ne pas tirer sur la peau.

Le bain est superflu. Il ne sera réalisé que si le pelage est très sale, avec un produit adapté à la fourrure du balinais.

Hygiène des yeux et des oreilles

Les balinais aux taches foncées ont tendance à avoir les yeux qui coulent. Nettoyez délicatement le coin des yeux avec un coton humide si c’est le cas. Au niveau des oreilles, il peut être utile de nettoyer le pavillon à l’aide d’un coton-tige ou d’une lingette de temps en temps. Cela évite l’accumulation de cire dans le conduit.

Hygiène dentaire

Afin de prévenir la maladie parodontale, brossez les dents de votre chat avec un dentifrice recommandé par le vétérinaire.

Contrôles et surveillance

Gardez toujours un oeil sur le poids de votre balinais. Un début d’obésité engendre souvent des douleurs articulaires aux pattes. Un poids trop faible affecte son espérance de vie. Maintenez également des visites fréquentes chez les vétérinaire pour la mise à jour des vaccins et des traitements vermifuges.

Quelles sont les maladies fréquentes des chat balinais ?

De santé plutôt robuste, le balinais contracte parfois certaines maladies propres aux félins ou aux descendants des siamois.

L’amyloïdose

Il s’agit d’une maladie qui attaque les organes et provoque une insuffisance rénale ou hépatique. Les symptômes caractéristiques sont l’anémie, la diarrhée, la perte d’appétit mais aussi des inflammations chroniques.

La cardiomyopathie hypertrophique

La CMH est courante chez les balinais génétiquement prédisposés. Elle se caractérise par l’épaississement du muscle cardiaque. L’évolution est variable, pouvant aller vers la guérison comme vers le décès rapide et prématuré.

Atrophie progressive de la rétine

33% des chats orientaux présentent un allèle responsable de l’APR. Parmi cette proportion, 10% des animaux déclarent la maladie (http://www.info-chat-siamois.fr/sante-atrophie-progressive-retine-details.htm). L’atrophie de la rétine conduit à la baisse de la vision et, parfois, à la cécité.

Strabisme et nystagamus

Du fait de leur parenté génétique avec les siamois, les balinais peuvent présenter des troubles héréditaires au niveau des yeux. Le strabisme se manifeste par un regard convergent ou divergent. Identifiez le nystagamus par des mouvements des yeux rapides et involontaires. Ces deux maladies n’ont pas d’impact sur la santé au long terme du balinais.

Quels accessoires sont essentiels pour un chat balinais ?

Équipez-vous pour accueillir votre balinais avec confort et sécurité.

Le griffoir et l’arbre à chats

Il existe des arbres à chats avec griffoir intégré, ou bien des griffoirs individuels à placer dans les pièces. Ces accessoires sont indispensables pour la santé des pattes de votre félin, qui y fera ses griffes. Installez des perchoirs en hauteur pour que votre balinais puisse escalader et observer son environnement.

Le bac à litière

Qu’il vive en intérieur ou partiellement en extérieur, votre balinais a besoin d’un bac à litière confortable et placé dans un lieu calme. Investissez dans une litière de qualité pour son bien-être et sa santé.

Les jouets

Privilégiez des jouets interactifs comme les pointeurs lasers, les plumeaux ou les jouets avec de la nourriture cachée. Ils stimulent le balinais et l’aident à conserver un bon niveau d’activité.

Le couchage

Votre chat aimera sans doute dormir sur le canapé, sur votre lit ou dans un carton. Prévoyez tout de même un coussin douillet avec une couverture qu’il puisse investir quand il le souhaite. Les félins ont généralement besoin d’avoir plusieurs lieux destinés au repos dans le logement.

Les gamelles

Stables, faciles à nettoyer, les gamelles serviront à l’alimentation du balinais. Pour s’hydrater, votre chat préfèrera peut-être le robinet, un récipient posé près du lavabo ou une fontaine à eau.

La brosse ou le peigne

Utilisez toujours un accessoire spécifique pour les chats lorsque vous brossez votre balinais à poil long.

Le collier avec médaille

Si votre balinais a accès à l’extérieur, prévoyez de l’équiper d’un collier vous identifiant comme son propriétaire.

Les habits

Sous les climats froids, le balinais qui sort peut avoir besoin d’un pull ou d’un manteau car son absence de sous-poil le rend sensible au froid. Choisissez un costume léger et confortable pour une séance photo originale.

Autres conseils pour bien entretenir son chat balinais

Voici quelques conseils supplémentaires pour que votre balinais se sente parfaitement bien chez vous.

Ne lésinez pas sur l’environnement

Le balinais a besoin de découvrir, d’explorer, d’être stimulé. Laissez des portes entrouvertes, dégagez les embrasures des fenêtres pour qu’il puisse chercher et observer autant qu’il le veut. Vous pouvez placer les jouets dans des bacs et les faire tourner chaque semaine afin de renouveler son intérêt pour eux.

Consacrez du temps à votre balinais

Son tempérament proche de celui d’un chien requiert beaucoup d’attention. Accordez du temps à votre chat, et vous en serez récompensé par la qualité du lien qui vous unira. Vous pouvez lui apprendre des tours, l’éduquer ou le stimuler avec des jeux de chasse et de réflexion.

Adaptez l’alimentation

Pour sa santé, il est important que votre balinais reçoive une alimentation adaptée. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire en cas de symptômes d’intolérance ou de difficultés digestives.

Sécurisez l’environnement

Bannissez les plantes toxiques que votre balinais risque de mâchouiller. Fermez à clé les placards avec des produits d’hygiène ou des objets fragiles. Condamnez les passages qui pourraient mettre en danger votre chat, avide de découvertes.

Misez sur la routine

Même s’il est capable de vous suivre en déplacement, le balinais apprécie la routine. Essayez de lui offrir un quotidien rassurant, sans stress majeur. En cas de changement de domicile ou d’arrivée d’un nouvel occupant, prenez le temps de le préparer avec des étapes progressives.

L’historique de la race

Le balinais vient-il d’Asie ? Puise-t-il ses racines dans d’élégants chats orientaux originaires de Bali ? Découvrez les différentes étapes qui ont mené à la création du standard en France.

Un parcours commun avec le siamois

La véritable origine du balinais, c’est le siamois. Ce chat prisé par les Anglais au 19ème siècle a été importé d’Asie, peut-être de Thaïlande. Les européens privilégient alors la couleur seal comme base. Ils étendent ensuite le standard à d’autres robes telles que le lilas ou le chocolat. Les premiers chatons à poil longs nés dans les élevages britanniques étaient systématiquement écartés. Les éleveurs tenaient à conserver des lignées à poils courts. Cependant, le cas se produisait régulièrement et naturellement, sans doute par suite de mutations de l’ADN du siamois. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que l’histoire du balinais débuta réellement.

La sélection des premiers balinais

Après 1945, lorsque les échanges internationaux se multiplient, le siamois se fait une belle renommée aux Etats-unis. Deux éleveuses américaines, séduites par les chatons à poils mi-longs de certaines portées, décident d’établir un nouveau standard. Elles choisissent le nom de balinais en référence à l’élégance naturelle du chat, qui leur fait penser aux danseuses orientales. Les associations internationales reconnaissent le balinais à partir de 1970. En France, ce n’est qu’en 1983 que la LOOF procède à l’inscription de la race au registre.

Un chat particulièrement rare en France

Comme le siamois, le balinais bénéficie de plusieurs ajustements pour atteindre un standard svelte et gracieux. Il reste relativement rare sur le continent européen, concurrencé par des chats plus imposants comme le maine coon, le ragdoll ou le sacré de Birmanie.

Notre avis sur les chat balinais

Vous adorez les chats mais vous êtes sensibles aux allergènes ? Faites le test avec le balinais ! Malgré sa fourrure abondante, il perd très peu ses poils, ce qui le rend souvent hypoallergénique. Son comportement, à mi-chemin entre le chien et le chat, exige que vous lui accordiez de l’attention régulière. Chat d’intérieur, mais adapté à l’extérieur, le balinais aime être stimulé physiquement et mentalement. Il vous procurera une présence constante. Femme ou mâle, c’est le compagnon parfait pour une famille avec des enfants ou un foyer comportant d’autres animaux.

FAQ

Quelle est la différence entre le siamois et le balinais ?

Très semblable au siamois, le balinais présente un poil long, surtout au niveau de la queue. Le siamois, lui, a un poil court et brillant, avec des couleurs de robe similaires. Bien que cela varie d’un individu à l’autre, le balinais est souvent présenté comme plus calme et moins vocal que le siamois.

Quelles sont les origines du chat balinais ?

Le balinais est issu de la descendance d’élevages américains de siamois. Certains chatons au poil long ont été sélectionnés pour donner naissance à une sous-catégorie de race, le balinais.

Quand faire stériliser un balinais ?

Contactez votre vétérinaire pour prévoir une stérilisation entre les 6 et 8 mois du chaton. Parfois, c’est l’éleveur qui se charge d’organiser l’opération, afin d’éviter que le balinais ne serve à des fins reproductives.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024