manage_search

British Shorthair

  1. Les races de chat >
  2. British Shorthair
British Shorthair

En 1871, le British Shorthair est officiellement présenté à l’exposition féline de la capitale londonienne, en Angleterre. Techniquement, il s’agit d’une race de chat émanant de l’élevage sélectif des chats anglais les plus élégants. Malheureusement, les deux guerres mondiales ont raison de son éclosion et la race évite de justesse l’extinction. C’est là que les éleveurs ont l’idée d’introduire le chat Persan dans sa nouvelle génération génétique afin de relancer la catégorie féline. À la fin des années 1940, d’autres races sont ajoutées au patrimoine génétique, notamment le Burmese, le Chartreux et le Bleu Russe. Depuis, il présente une taille moyenne à grande et un corps puissant, massif et légèrement rond de nature. Il possède une queue épaisse et courte. Il doit sa réputation à son apparence d’ours en peluche, mais aussi à la couleur de ses yeux et les 300 combinaisons de couleur qu’il peut revêtir.

Les caractéristiques du British Shorthair

British Shorthair
Joueur
3.5 / 5
Le British Shorthair est un chat qui aime certes s’amuser, mais sans se montrer excessif dans l’exercice ludique. Il sait se contenter de quelques jouets calmes, seul ou accompagné.
Intelligent
4.5 / 5
Il est connu pour posséder de grandes capacités d’apprentissage. Il observe et reproduit sans difficulté, en raison d’une grande compréhension des règles et de ce que l’on attend de lui.
Sociable
4 / 5
Ce chat connaît une très bonne entente avec les autres animaux comme avec les humains, car il est facile vivre, convivial, et aucunement agressif.
Fidèle
5 / 5
Il adore se trouver aux côtés de son maître, sans être envahissant. Contrairement à d’autres races, son attachement lui permet d’aller jusqu’à tolérer plus facilement le changement de routine ou d’environnement.
Affectueux
4.5 / 5
Il s’agit d’une race très affectueuse qui n’a aucun mal à renvoyer toute l’attention et l’affection qu’il reçoit. Il est doux, adore les caresses et les câlins, mais n’aime pas être porté.
Bavard
2 / 5
De manière générale, il ne s’inscrit pas comme étant un félidé très bavard et préfère se faire discret. Ses moyens de communication sont les mimiques faciales ainsi que le langage corporel.
Miaulement
2 / 5
Son miaulement est peu audible et n’est utilisé, en général, que pour faire part d’une requête ou partager ses émotions avec son parent.

La carte de visite du British Shorthair

Caractéristiques
Informations
Origine
Royaume-Uni
Poil
Court, doux, touffu
Poids
Entre 3 et 8 kg
Taille
Moyenne à grande
Gabarit
Musclé, large
Silhouette
Elégante et ronde
Couleur
Le bleu, le noir, le roux, le blanc, le lilas, le crème, le chocolat, entre autres
Autres appellations
British, British Blue (pour les bleus)
Espérance de vie
Entre 10 et 18 ans
Durée de gestation
Entre 63 et 68 jours
Perte de poils
Modérée
Reconnu par le LOOF
Oui

Prix moyen à l’achat d’un British Shorthair

Le tarif moyen d’un British Shorthair oscille entre 400 et 2 880 €. Les coûts varient selon l’élevage. Les mâles et femelles ne présentent pas non plus les mêmes tarifs.

  • Une femelle coûte en effet entre 400 et 1 700 €.
  • Le mâle requiert, quant à lui, un budget entre 450 et 2 880 €.

Le poids idéal du British Shorthair : sa courbe de poids

Le poids du British Shorthair de 3 mois affiche en moyenne 1,5 kg. Six mois plus tard, il pèse entre 2 et 3 kg.
Lorsqu’il atteint 1 an, son poids est attendu osciller entre 3 kg et 4 kg.

Le poids de l’adulte de cette race s’étend de 4 à 7 kg pour la femelle et de 5 à 8 kg pour le mâle.

Le miaulement du British Shorthair

On le considère comme étant un chat discret, calme et doux, qui n’a de surcroît pas nécessairement besoin de miauler audiblement pour faire passer des messages. Il ne dispose pas d’un miaulement dans le but d’être particulièrement démonstratif ou d’attirer l’attention. Il ne l’utilise qu’à dessein utilitaire, pour partager une opinion, une émotion, un besoin. Il est davantage porté sur l’expression faciale et comportementale, notamment pour exprimer son affection. Etant donné qu’il apprécie tout particulièrement le calme et la tranquillité, il en attendra de même de la part de son parent.

Les robes du British Shorthair

La race compte environ 300 variétés de tons et sous-tons différents. Il peut être par ailleurs bringé. Voici une synthèse non exhaustive des options les plus courantes.

Colorpoint

Cette robe implique plusieurs couleurs. Les pointes situées aux oreilles, au visage, à la queue et aux parties génitales des mâles sont les seules zones concernées par les couleurs de base.

Chinchilla

Il s’agit d’une combinaison originale. En détails, 1/8 du pelage comporte une des couleurs foncées de base. Le reste des poils est de couleur argentée.

Arlequin

Sur la totalité du pelage, seul 1/6 comporte une couleur.

Tabby

Le chat tabby possède une robe tigrée de type léopard sauvage à points, rayures, à motifs tourbillonnants ou rosettes. La robe inclut généralement une sorte de marque qui forme un M sur le front de l’animal.

Tortie

Il s’agit d’une robe tricolore qui fait penser à une écaille de tortue. Dans une grande majorité de cas, elle concerne les femelles pour des raisons génétiques.

Torbie

Le torbie se trouve être la combinaison du tortie et du tabby.

Van

Le chat Van peut être blanc en intégralité ou principalement blanc avec des taches ambrées au niveau des oreilles et autour de la queue.

Galerie photo de chat British Shorthair

L’entretien du British Shorthair

De manière générale, le British Shorthair n’appelle pas à des soins très appuyés, ce qui en fait une race peu chronophage en matière d’entretien.

Bain et brossage du poil

Le British Shorthair qui n’a que peu besoin d’un entretien de pelage conséquent étant donné qu’il reste naturellement propre. Le brossage de ses poils peut être hebdomadaire afin d’ôter les poils morts et lui éviter les risques d’ingestion de boules de poils. Bien sûr, la fréquence de brossage sera sensiblement supérieure en période de mue. De la même façon, les bains seront épisodiques et effectués à l’aide d’un shampoing parfaitement adapté à son pH. Pensez à toujours le sécher à température ambiante ou basse.

Yeux, nez et oreilles

Le chat possède la particularité de posséder un nez et des yeux relativement proches, ce qui augmente la rapidité avec laquelle ils se salissent ou développent des chutes et des croûtes. C’est pourquoi il est important de bien nettoyer les zones en question de manière régulière. Il en sera de même pour les oreilles qui peuvent être infectées par des parasites, mais surtout accumuler du cérumen. Pour tout nettoyage doux, un linge ou une lingette imbibée d’un produit nettoyant adapté ou d’huile de coco, sera l’idéal.

Le caractère du British Shorthair

De manière générale, le British Shorthair est une race indépendante, doux, calme et foncièrement attachée à son foyer.

Il aime la tranquillité

Le British Shorthair est tout sauf un félidé hyperactif et débordant d’intérêt pour le jeu incessant. Il aime la tranquillité, se reposer, profiter de la présence de son parent dans tout le confort et la sérénité possibles. Bien qu’il aime énormément sa famille, il ne se montrera jamais envahissant, s’adaptant à son environnement si nécessaire afin de trouver sa quiétude et paisibilité.

Il est très fidèle

Le British est très attaché à son cercle restreint de personnes de confiance. Sa grande affection l’amène à préférer la présence de sa famille ou d’autres animaux du foyer, lorsqu’il joue ou qu’il se repose, plutôt qu’être seul. Les personnes qui l’entourent participent, à leur façon, à sa sensation de bien-être et de sécurité. Lorsqu’il se sent à l’aise, il le fait savoir par des câlins, des ronronnements ou encore des expressions faciales qui font part de son attachement.

Il s’agit d’un éternel observateur curieux

Il est animé par la curiosité du monde qui l’entoure, que ce monde soit extérieur ou le sien, généralement bien au chaud, à l’intérieur. Il se montre curieux, sans être un grand aventurier animé par la témérité et préfère rester observateur, sans se montrer déraisonnable. Il est rarement imprudent et préfère s’en tenir à ce qu’il connaît, de manière à toujours rester conforme aux bonnes règles du foyer.

Comment éduquer un chat British Shorthair ?

Bien s’occuper d’un British Shorthair passe avant tout par son équilibre physique et mental. Pour ce faire, il est nécessaire de lui fournir des moments de jeux et de détente qui correspondent à ses besoins de stimulation.

Un chat facile à éduquer

Compte tenu de son niveau d’intelligence, il intègre sans difficultés les règles de base. Ajouté à cela, il aime plaire à son parent et fera de son mieux pour se comporter de façon à lui donner la meilleure image de lui. Par conséquent, il se montre facile à éduquer, même lorsqu’il s’agit d’appliquer des règles plus compliquées et plus strictes.

Il est aussi l’un des chats les plus obéissants. Il est tout aussi facile à vivre pour les humains autres que son maître ainsi qu’en présence d’autres animaux. Il s’entend à merveille avec les chiens et accueille les bras ouverts un nouveau venu poilu dans son foyer. Il n’est pas le type de chat à créer le conflit.

L’utilité des exercices de simulation

Les jeux de simulation qui lui sont nécessaires doivent être intégrés à la routine quotidienne afin de créer l’émulation en lui et lui donner le sentiment de toujours avoir une activité significative pour rythmer ses journées. Munissez-vous d’une petite canne à pêche pour jouer avec lui en attachant un jouet au bout d’une ficelle. Il s’amusera à l’écraser ou l’intercepter.

Vous pouvez aussi opter pour une balle douce à jeter, car les chats raffolent des jeux en mouvement. Les jeux de stimulation contrent l’ennui et contribuent à la santé digestive, musculaire et psychologique en maintenant le cerveau du chat actif.

Les maladies du British shorthair

Comme la plupart des chats, le trouble de santé le plus courant de la race reste le surpoids et l’obésité. Si votre chat a tendance à passer une majeure partie de la journée sur votre couche une fois adulte, donnez-lui de l’activité.
Il pourra se montrer quelque peu réticent par moments, surtout au début, mais en prendra l’habitude. Si votre chat affiche d’ores et déjà les signes de l’obésité, rendez-vous chez votre vétérinaire pour un examen plus complet et un changement de régime.

A l’issue de cet examen, deux autres maladies pourraient inopinément être détectées.

La cardiomyopathie hypertrophique (CMH)

De manière générale, le British Shorthair est un chat qui profite d’une bonne santé. Cependant, un certain nombre de ces beaux félins peuvent révéler une forme courante de la maladie cardiaque, la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Elle est souvent accompagnée de l’hémophilie B, une forme de coagulation héréditaire. Il s’agit de deux troubles qui devraient être connus de l’éleveur et partagés lors des discussions sur l’héritage médical de votre chat.

La polykystose rénale

C’est principalement en raison du croisement avec le Persan que les chats British Shorthair désormais hybrides peuvent présenter une polykystose rénale. Cette dernière engendre des problèmes rénaux après l’apparition de trous regorgeant de liquide et de kystes.
Un examen génétique peut facilement permettre de mettre en lumière le gène responsable en question. Il s’agit encore une fois d’une information de santé qui devrait être connue de l’éleveur.

L’alimentation du British Shorthair

Comme l’ensemble des félidés, l’alimentation du British Shorthair s’articulera, tout d’abord, autour de protéines animales de qualité qui répondent à ses exigences d’animal carnivore.

Profil du chat et critères alimentaires

S’ensuit ensuite un profil alimentaire qui s’inspire à la fois de son gabarit, de son caractère ou niveau d’activité et de ses prédispositions médicales et génétiques :

Des chondroprotecteurs pour ses faiblesses articulaires

Il est sujet aux problèmes articulaires qui peuvent toutefois être soulagés ou résorbés, en fonction de la sévérité, grâce à la supplémentation en chondroïtine, glucosamine, ainsi que grâce à l’oméga 3 et ses qualités anti-inflammatoires. La vitamine E est très efficace dans la protection des muscles et des jointures en aidant contre le stress oxydatif causé par les différents radicaux libres. Des légumes verts sont ainsi conseillés, tout comme les abats nobles et les huiles végétales comme l’huile de colza.

Des antioxydants et de l’oméga 3 contre les problèmes cardiaques

Il arrive qu’il développe la cardiomyopathie hypertrophique, auquel cas, son alimentation devra être riche en acides gras essentiels, en taurine, en carnitine ainsi qu’en antioxydants pour éviter le stress cardiaque. Il arrive, en effet, que le chat sujet aux problèmes de cœur soient en carences d’acides gras oméga 3. Ces derniers, que l’on retrouve dans l’huile de poisson ou encore dans les graines oléagineuses, sont efficaces contre la tension artérielle ou encore pour la régulation des triglycérides.

Un meilleur contrôle des minéraux pour ralentir les éventuels problèmes rénaux

Il est bien connu que les troubles rénaux et de l’urine chez le chat sont souvent liés à la cristallisation et l’accumulation des minéraux dans les zones concernées. L’alimentation doit pouvoir se passer un peu plus de ces éléments afin d’éviter la calcification vasculaire qui aggrave la pathologie.

Une alimentation anti-diurétique et des antioxydants contre les troubles de la coagulation sanguine

Il est susceptible de développer l’hémophilie B, un trouble de la coagulation sanguine qui pourra être aidé par une bonne teneur en fer et des antioxydants. Ces derniers auront pour action de protéger l’animal contre le développement du trouble, tandis qu’ils pourront être associés à des aliments anti-diurétiques pour ralentir les effets de la coagulation.

Les croquettes idéales du British Shorthair

La marque doit être de qualité Premium afin de s’assurer qu’il s’agit de repas complets et équilibrés. Les croquettes pour British Shorthair doivent bénéficier d’une composition à base de 50 % de viande entière (pas d’abats de mauvaise facture, mais du poulet ou du poisson de source traçable), 20 % de légumes verts cuits, 20 % de céréales maximum ainsi que 10 % d’huiles et compléments alimentaires (carnitine, chondroprotecteurs, lutéine, vitamines) en cas de prescription médicale.
En cas de surpoids, il sera nécessaire de lui fournir une diet allégée dite « light ».

Notre sélection : Ultra Premium Direct – Croquettes Sans Céréales pour Chat Adulte Stérilisé ou d’intérieur

Ultra Premium Direct chat adulte stérilisé ou intérieur

La croquette se base tout d’abord sur le poulet, probablement la source de protéines la plus répandue dans l’univers alimentaire pour chat. Il est cependant léger, appétent et rassasiant. Compte tenu de sa qualité, il ne présente pas de potentiel allergique. La recette elle-même s’aligne parfaitement sur les besoins de l’animal en recourant à plus de 70 % d’ingrédients d’origine animale tout en s’assurant d’écarter les grains et les éléments hypercaloriques afin de convenir aux chats stérilisés ou casaniers.

Prix

La marque propose ses croquettes à 6,41 €/kg sur son site avec un code de remise Ultra Premium Direct, disponible sur notre site, pour 6 € de moins sur votre panier.

Avis

Pour renforcer sa démarche anti-prise pondérale, la croquette Ultra Premium Direct contient des enzymes digestifs efficaces, ainsi que protéines entières pour booster le métabolisme. En cas de silhouette ronde qui exerce une pression sur les jointures, la British pourra s’appuyer sur l’apport en chondroprotecteurs. Les glucides complexes ou non sont également réduits tandis que la composition comprend de la pomme pour l’action antioxydante, mais aussi renforcer le transit.

Ultra-premium-Direct
Exclusivité Conseils-animaux.fr
6€ de réduction pour toute première commande dès 15€ d’achat avec ce code exclusif Ultra Premium Direct
VOIR LE CODE

La nourriture interdite à donner au British Shorthair

Gardez à l’esprit que votre chat est incapable de se nourrir comme vous. Ne lui donnez pas de restes de table humaine.
Les aliments et les ingrédients de la cuisine humaine sont généralement trop sucrés ou trop salés. Ils détruisent l’équilibre nutritionnel du félin. Voici le résumé des principaux éléments à ne pas donner à votre félin :

  • les agrumes (maux d’estomac)
  • l’oignon, l’échalote, le poireau et l’ail (thiosulfate)
  • l’avocat (persine)
  • la pomme de terre crue (solanine)
  • la banane (diarrhées)
  • les raisins (problèmes rénaux)

Le British Shorthair chaton

Si vous venez d’accueillir un beau British Shorthair chaton, félicitations ! Désormais, il vous faudra savoir en prendre soin. Aussitôt arrivé chez vous, le chaton devra se rendre chez le vétérinaire afin d’y subir un bilan de santé global. De là, le spécialiste sera en mesure de vous fournir quelques conseils précieux sur sa santé comme sur son comportement.
Il vous partagera les informations essentielles au sujet des vaccins, des vermifuges et du chat stérilisé. Deux autres aspects importants seront discutés : l’éducation et la nutrition.

Son éducation

Le chaton apprend selon deux méthodes consécutives et bien distinctes. La première étape pour lui est d’imiter les actions basiques de sa mère en tentant d’apprendre par lui-même via l’expérience mentale, tactile ou encore sensorielle. Cette méthode n’est pas sans rappeler les étapes du développement humain.
Quelques semaines plus tard, il faudra lui montrer le bon comportement à adopter en présence d’humains ou d’animaux. On parle cette fois-ci de socialisation. Celle-ci doit s’effectuer dès son plus jeune âge afin d’annihiler toute naissance de comportement indésirable.

Son alimentation

Les croquettes pour chatons British Shorthair se doivent d’inclure des protéines animales à raison d’une valeur énergétique deux fois plus importante que les sachets de croquettes d’entretien pour adultes. Il en sera de même pour les acides gras riches en DHA et EPA. »

Des acides gras en plus grande quantité pour son énergie

Le chaton a des besoins nettement plus importants que celui de l’adulte en raison de sa croissance, alors que l’adulte, quant à lui, ne se contente plus qu’une alimentation de maintien. De ce fait, le jeune chat doit pouvoir recevoir une plus grande concentration en protéines et en acides aminés, de même qu’en énergie à travers les acides gras essentiels. Autrement dit, des viandes et des poissons plus riches seront de rigueur pour l’aider à synthétiser ses éléments constitutifs.

Une couverture calcique pour la construction des os

Le calcium comme le phosphore, se trouve être le minéral le plus central dans la minéralisation du squelette. L’alimentation d’un chaton devra par ailleurs garantir un rapport phospho-calcique entre 2 et 2,5. Attention toutefois, car il est commun de noter les premières esquisses de la polykystose rénale, pour laquelle il faudra contrôler l’apport tout en privilégiant, en parallèle, les protéines animales de qualité.

Notre sélection : Ultra Premium Direct – Croquettes pour chaton sans céréales

Ultra Premium Direct croquettes chaton sans céréales

Comme requis chez l’espèce comme chez le jeune sujet, la dose de protéines animales est très élevée. Car, rappelons que le produit fait face à deux problématiques. Non seulement, les protéines doivent être présentes afin de répondre aux besoins accrus de l’animal hypercarnivore qu’est le chat, mais aussi aux doses nécessaires à la bonne croissance des chatons. En termes de proportion, on ne trouvera donc que 30 % d’ingrédients d’origine végétale, majoritairement pour fournir des fibres solubles pour le transit et l’élimination.

Prix

Les croquettes pour chaton affichent le prix de 9,63 €/kg.

Avis

La formule inclut tout le nécessaire à un très bon développement, comme des vitamines A, C, E, du calcium, du phosphore ou encore l’ensemble des acides aminés essentiels. On y retrouve aussi des chondroproteteurs pour prévenir toute malformation osseuse potentielle. Le tout-en-un format économique de 7 kg qui permet de faire des économies sur le tarif au kilogramme.

Ultra-premium-Direct
Exclusivité Conseils-animaux.fr
6€ de réduction pour toute première commande dès 15€ d’achat avec ce code exclusif Ultra Premium Direct
VOIR LE CODE

Quels accessoires choisir pour un British Shorthair ?

Lorsqu’il sera question de préparer votre budget chat, vous devrez nécessairement songer à ces quelques accessoires utiles.

La litière

La litière est une couche de matériau posée au sol très appréciée des chats qui sert aussi de couchage pour se reposer et de surface sur laquelle uriner au besoin. La litière présente l’avantage d’absorber les odeurs et se présente sous deux options : la litière minérale et végétale. Plus absorbante, la litière végétale constitue un meilleur choix, car elle est biodégradable.

La brosse

Les poils de la brosse doivent être en métal afin de pouvoir débarrasser le sous poil des poils morts, des débris et de la poussière. S’il ne s’agit que d’enlever les poils morts, une brosse synthétique peut suffire. En revanche, choisissez une brosse en soie naturelle si votre British est encore un chaton.

Les jouets

Sans être excessivement hyperactive pour autant, la race est très joueuse jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge adulte. Outre les promenades et les jeux extérieurs, vous pourrez lui offrir des jouets en forme de proie (souris, insectes, poissons, etc.) ou encore des baguettes à plumes pour qu’il ne s’ennuie pas.

Arbre à chat

A-t-il de quoi se dégourdir les pattes ? Une structure sur laquelle se percher, grimper, sauter ? Un arbre à chat ou des étagères pour chats peuvent remplir cette fonction. Ils peuvent s’y exercer comme s’y gratter. Les meilleurs arbres à chat possèdent des grattoirs horizontaux comme verticaux.

Quels vêtements choisir pour un British Shorthair ?

Le British Shorthair possède un pelage certes court, mais très épais. Il craint ainsi moins le froid que certaines autres races. Toutefois, il n’est pas à l’ordre du jour de le couvrir même par temps très hivernal dans la mesure où, comme tout chat, il abhorre les vêtements. Se sentant trop confinés à l’intérieur d’un tissu, le chat peut perdre son équilibre si vous l’habillez et stresser en raison de l’inconfort insoutenable.

Autres conseils pour bien entretenir son British Shorthair

Bien s’occuper d’un British Shorthair, c’est aussi se montrer attentif à certains détails comme son comportement. En effet, de nature plutôt casanière, il peut rapidement céder à l’ennui si vous ne savez pas comment vous occuper de lui.

Un chat qui a besoin de repos…et de stimulation

Si votre chat a tendance à traîner des pattes durant la journée, à faire les 400 tours dans la maison, ne sachant pas quoi faire, ni où aller, cela peut signifier qu’il s’ennuie. Certes, il ne s’agit pas d’un grand joueur, mais cela ne veut pas dire qu’il n’a besoin d’aucune activité. Comme chez n’importe quel autre chat, l’inactivité totale peut engendrer des problèmes de comportement, de poids ou encore de stabilité émotionnelle ou psychologique.

Tuer l’ennui par des occupations adaptées

Afin d’éviter tout risque d’ennui chez le British, prévoyez toujours un petit budget destiné à l’achat et au renouvellement de petits jouets doux et plaisants, d’un griffoir, de perchoirs, de petites cachettes, etc. Son instinct naturel de chasseur lui fait apprécier les quêtes, les chasses au trésor, etc. Vous pouvez varier les jouets et les activités afin qu’il ne s’en lasse jamais.

Autre info sur cette race de chat

Le British Shorthair possède certains traits propres aux animaux britanniques. Il est doté d’une grande dignité et se refuse à passer tout son temps sur les genoux de son maître.
Il préfère se tenir à côté de vous, mais sans interagir avec votre espace personnel.
À savoir que c’est d’autant plus le cas chez les femelles qui adoptent une attitude plus sérieuse et moins spontanée que les mâles.

Les origines

Le British Shorthair aura connu bon nombre de continents et de mers traversées, depuis l’Égypte ancienne jusqu’à la Grande-Bretagne, en passant par la Grèce. La race n’en a toutefois jamais perdu son caractère paisible et son élégance.

Des origines égyptiennes

Selon plusieurs sources, le British Shorthair serait un descendant des chats d’Égypte, considérés comme des divinités dans le croissant du Nil et qui auraient fini par attirer l’attention des Romains. Ces derniers en auraient apprécié les qualités de chasseurs de rongeurs et de protecteurs des logis et commerces à l’ère antique. L’ancêtre du Shorthair aurait ainsi été amené au Royaume-Uni où il finit par faire la rencontre de félidés locaux.

D’anti-rongeurs aux premières expositions félines

La nouvelle selon laquelle le British serait efficace contre les rongeurs se répand rapidement, une fois arrivé en Grande-Bretagne. Il est dès lors adopté dans les fermes à la campagne ainsi que dans les maisons de ville. Il devient progressivement un animal de compagnie à part entière. Le 19ᵉ siècle marque toutefois un tournant dans son histoire en Europe dans la mesure où des éleveurs commencent à sélectionner la race selon certains critères, acceptables lors d’expositions félines, qui contribueront à l’apparence de la race telle qu’elle existe aujourd’hui.

Les différentes avec un British longhair

Le British Shorthair possède un frère, le British longhair souvent appelé Highlander, qui se trouve être sa variante avec des poils plus longs. Les deux races partagent toutes les caractéristiques les plus importantes et ne se distinguent que par leur pelage unique.

Possédant la même élégance que le Shorthair, le British longhair est réputé pour son poil plus long et soyeux. Il existe cependant deux longueurs de poils. La première, et de loin la plus répandue, est mi-longue.
Cette fourrure provient de la lignée des félins aux yeux couleur or. La seconde est longue. Celle-ci est la résultante de croisements avec des chats aux yeux verts comme le Chinchilla, le Silver ou encore le Golden shaded. À savoir que le longhair à fourrure reste relativement rare.

Notre avis sur le British Shorthair

Le British Shorthair est une race de chat aujourd’hui bien appréciée des familles comme des personnes seules. Calme, affectueux et surtout facile à vivre, il s’adapte particulièrement bien à tous les environnements, y compris en appartements, faisant de lui une race recommandée pour l’adoption.

Un chat marqué par l’idée de modération

Qu’on se le dise, le British Shorthair n’est pas un chat sportif dans l’âme. Il préfère se reposer et se prélasser non loin de son parent. Il ne se dépense ainsi pas énormément, ce qui peut expliquer ses quantités de ration quotidienne. C’est aussi partiellement pour cette raison qu’il nécessite peu de toilette, d’autant que son poil court s’auto-nettoie facilement. Le nourrir, l’entretenir et tout simplement, s’occuper de lui, ne requiert ainsi pas énormément d’énergie.

Proche de l’humain, mais reste un félin

Une des erreurs les plus courantes est d’en oublier qu’il reste un félin chasseur et carnivore de nature. Ce n’est ainsi pas parce que le chat est paisible, d’activité physique modérée ou encore qu’il est proche de l’humain, que des caractéristiques propres à la race ne façonnent pas ses besoins au quotidien.
Le British Shorthair a besoin de consommer des protéines animales, de jouer, de chasser, de griffer, de sauter, de marquer son territoire, et de stimuler ses sens. Il faut donc lui fournir des jouets, des arbres à chat et des compagnons avec qui socialiser afin de contourner les risques de solitude et d’ennui. Car, bien qu’il soit autonome, il a besoin de partage avec sa famille. .

FAQ

Le British Shorthair aime-t-il être porté ?

Les chats British Shorthair n’apprécient pas particulièrement être portés et traînés comme des peluches. Ils préfèrent suivre vos pas ou rester à vos côtés lors d’une promenade ou lorsque vous êtes occupé.

Est-il hypoallergénique ?

Tout d’abord, comporter des allergènes ne garantit pas que la personne ressentira la moindre réaction. Les chats British Shorthair ne sont pas des chats hypoallergéniques, mais ne constituent pas nécessairement un problème non plus. Quel que soit votre profil allergique, vous pouvez évoluer à ses côtés et ne rien ressentir du tout.

Partager ce contenu

Conseils-animaux.fr, 2024