Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide ultime du British Shorthair

En 1871, le British Shorthair est officiellement présenté à l’exposition féline de la capitale londonienne, en Angleterre. Techniquement, il s’agit d’une race émanant de l’élevage sélectif des chats anglais les plus élégants. Malheureusement, les deux guerres mondiales ont raison de son éclosion et la race évite de justesse l’extinction. C’est là que les éleveurs ont l’idée d’introduire le chat Persan dans sa nouvelle génération génétique afin de relancer la catégorie féline. À la fin des années 1940, d’autres races sont ajoutées au patrimoine génétique, notamment le Burmese, le Chartreux et le Bleu Russe. Depuis, il présente une taille moyenne à grande et un corps puissant, massif et légèrement rond de nature. Il possède une queue épaisse et courte. Il doit sa réputation à son apparence d’ours en peluche, mais aussi à la couleur de ses yeux et les 300 combinaisons de couleur qu’il peut revêtir.


Origines et caractéristiques du British Shorthair

Le British Shorthair est, selon les spécialistes, l’une des races de chats anglais les plus anciennes. Considéré à l’origine comme chats sauvages de gouttières à poils courts, les chats de la race n’ont été raffinés, voire standardisés qu’avec le temps. Lors de sa première exposition en Angleterre, le British apparaissait sous le nom de British Blue car le bleu était répandu chez les chats de cette race en ces temps. Les bleus n’ont pas disparu, mais la race s’est peu à peu déclinée sous toute une multitude d’autres couleurs. Aujourd’hui, toutes les couleurs et sous-tons sont admises par le LOOF (Livre des Origines Félines). Ce chat de 30 cm de long environ peut peser jusqu’à 8 kg. Son espérance de vie est évaluée à 15-20 ans.

Entretien du British Shorthair

Le British Shorthair bénéficie, comme son nom l’indique, d’un poil court qui n’appelle pas à un toilettage régulier et des soins très appuyés. Un brossage par semaine à l’aide d’une brosse lisse et douce suffit.
Vous aurez probablement besoin de le brosser plus souvent durant les épisodes de mue saisonnière afin d’éliminer les quelques poils morts.
Coupez-lui les ongles toutes les deux semaines environ. Brossez-lui les dents une fois par semaine pour lui éviter la formation de la plaque dentaire. Ses oreilles et ses yeux devront aussi être vérifiées.
Si vous observez des saletés dans l’orifice de son oreille, utilisez un nettoyant adapté et une boule de coton. Le bain ne doit être qu’occasionnel, donné deux fois par an.

Prix moyen à l’achat d’un British Shorthair

Le tarif moyen d’un British Shorthair oscille entre 400 et 2 880 €. Les coûts varient selon l’élevage. Les mâles et femelles ne présentent pas non plus les mêmes tarifs.
Une femelle coûte en effet entre 400 et 1 700 €.
Le mâle requiert, quant à lui, un budget entre 450 et 2 880 €.

Le caractère du British Shorthair

Globalement, il s’agit d’un chat indépendant, calme et très attaché à son doux foyer. Il est joueur et apprécie énormément la compagnie de ses maîtres et des enfants sans envahir leur espace.

Lui octroyer des promenades en votre compagnie est un de ses petits péchés mignons. Il n’est pas particulièrement difficile à vivre dans la mesure où sa seule exigence est de vivre au sein d’un environnement sécurisant. Il faut savoir qu’il s’adapte à bon nombre de situations.
Il peut vivre aussi bien dans une maison avec jardin à la campagne que dans un appartement avec son lot de vie citadine. Petit amateur de chasse, il pourra vous faire cadeau d’un petit insecte en guise de trophée de temps à autre.

Comment éduquer un chat British Shorthair ?

Compte tenu de son niveau d’intelligence, il intègre sans difficultés les règles de base. Ajouté à cela, il aime plaire à son maître et fera de son mieux pour se comporter de façon à vous donner la meilleure image de lui.
Par conséquent, il se montre facile à éduquer, même lorsqu’il s’agit d’appliquer des règles plus compliquées et plus strictes. Il est aussi l’un des chats les plus obéissants. Il est tout aussi facile à vivre pour les humains autres que son maître ainsi qu’en présence d’autres animaux. Il s’entend à merveille avec les chiens et accueille les bras ouverts un nouveau venu poilu dans son foyer. Il n’est pas le type de chat à créer le conflit.

Comment bien s’occuper d’un British Shorthair ?

Bien s’occuper d’un British Shorthair passe avant tout par son équilibre physique et mental. Pour ce faire, il est nécessaire de lui fournir des moments de jeux et de détente qui correspondent à ses besoins de stimulation.
Ces jeux doivent être intégrés à la routine quotidienne afin de créer l’émulation en lui et lui donner le sentiment de toujours avoir une activité significative pour rythmer ses journées.
Munissez-vous d’une petite canne à pêche pour jouer avec lui en attachant un jouet au bout d’une ficelle. Il s’amusera à l’écraser ou l’intercepter. Vous pouvez aussi opter pour une balle douce à jeter, car les chats raffolent des jeux en mouvement. Les jeux de stimulation contrent l’ennui et contribuent à la santé digestive, musculaire et psychologique en maintenant le cerveau du chat actif.

Les robes du British Shorthair

La race compte environ 300 variétés de tons et sous-tons différents. Il peut être par ailleurs bringé. Voici une synthèse non exhaustive des options les plus courantes.

Colorpoint

Cette robe implique plusieurs couleurs. Les pointes situées aux oreilles, au visage, à la queue et aux parties génitales des mâles sont les seules zones concernées par les couleurs de base.

Chinchilla

Il s’agit d’une combinaison originale. En détails, 1/8 du pelage comporte une des couleurs foncées de base. Le reste des poils est de couleur argentée.

Arlequin

Sur la totalité du pelage, seul 1/6 comporte une couleur.

Tabby

Le chat tabby possède une robe tigrée de type léopard sauvage à points, rayures, à motifs tourbillonnants ou rosettes. La robe inclut généralement une sorte de marque qui forme un M sur le front de l’animal.

Tortie

Il s’agit d’une robe tricolore qui fait penser à une écaille de tortue. Dans une grande majorité de cas, elle concerne les femelles pour des raisons génétiques.

Torbie

Le torbie se trouve être la combinaison du tortie et du tabby.

Van

Le chat Van peut être blanc en intégralité ou principalement blanc avec des taches ambrées au niveau des oreilles et autour de la queue.

Les différentes catégories du British Shorthair

Le British Shorthair possède un frère, le British longhair souvent appelé Highlander, qui se trouve être sa variante avec des poils plus longs. Les deux races partagent toutes les caractéristiques les plus importantes et ne se distinguent que par leur pelage unique.

Le British longhair

Possédant la même élégance que le Shorthair, le British longhair est réputé pour son poil plus long et soyeux. Il existe cependant deux longueurs de poils. La première, et de loin la plus répandue, est mi-longue.
Cette fourrure provient de la lignée des félins aux yeux couleur or. La seconde est longue. Celle-ci est la résultante de croisements avec des chats aux yeux verts comme le Chinchilla, le Silver ou encore le Golden shaded. À savoir que le longhair à fourrure reste relativement rare.

Le poids idéal du British Shorthair : sa courbe de poids

Le poids du British Shorthair de 3 mois affiche en moyenne 1,5 kg. Six mois plus tard, il pèse entre 2 et 3 kg.
Lorsqu’il atteint 1 an, son poids est attendu osciller entre 3 kg et 4 kg.

Le poids de l’adulte de cette race s’étend de 4 à 7 kg pour la femelle et de 5 à 8 kg pour le mâle.

Les maladies du British shorthair

Comme la plupart des chats, le trouble de santé le plus courant de la race reste le surpoids et l’obésité. Si votre chat a tendance à passer une majeure partie de la journée sur votre couche une fois adulte, donnez-lui de l’activité.
Il pourra se montrer quelque peu réticent par moments, surtout au début, mais en prendra l’habitude. Si votre chat affiche d’ores et déjà les signes de l’obésité, rendez-vous chez votre vétérinaire pour un examen plus complet et un changement de régime.

A l’issue de cet examen, deux autres maladies pourraient inopinément être détectées.

La cardiomyopathie hypertrophique (CMH)

De manière générale, le British Shorthair est un chat qui profite d’une bonne santé. Cependant, un certain nombre de ces beaux félins peuvent révéler une forme courante de la maladie cardiaque, la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Elle est souvent accompagnée de l’hémophilie B, une forme de coagulation héréditaire. Il s’agit de deux troubles qui devraient être connus de l’éleveur et partagés lors des discussions sur l’héritage médical de votre chat.

La polykystose rénale

C’est principalement en raison du croisement avec le Persan que les chats British Shorthair désormais hybrides peuvent présenter une polykystose rénale. Cette dernière engendre des problèmes rénaux après l’apparition de trous regorgeant de liquide et de kystes.
Un examen génétique peut facilement permettre de mettre en lumière le gène responsable en question. Il s’agit encore une fois d’une information de santé qui devrait être connue de l’éleveur.

L’alimentation du British Shorthair

Les chats de race n’ont habituellement pas besoin de régime spécifique, sauf exception. Dans le cas de la nourriture du British Shorthair, en tout cas, il n’y a pas lieu à l’exception. Il n’a besoin que d’une diet adaptée aux besoins nutritionnels du chat carnivore strict.
Des produits de grande qualité sont un prérequis.
Ils doivent contenir un taux élevé en protéines, des graisses contrôlées et une teneur en sels minéraux tout à fait ciblée afin de contourner le risque de calculs rénaux. Attention, il n’est pas conseillé d’ajouter des compléments alimentaires dans la gamelle de votre British, sauf avis vétérinaire contraire.

Les croquettes idéales du British Shorthair

La marque doit être de qualité Premium afin de s’assurer qu’il s’agit de repas complets et équilibrés. Les croquettes pour British Shorthair doivent bénéficier d’une composition à base de 50 % de viande entière (pas d’abats de mauvaise facture, mais du poulet ou du poisson de source traçable), 20 % de légumes verts cuits, 20 % de céréales maximum ainsi que 10 % d’huiles et compléments alimentaires (carnitine, chondroprotecteurs, lutéine, vitamines) en cas de prescription médicale.
En cas de surpoids, il sera nécessaire de lui fournir une diet allégée dite « light ».

La nourriture interdite à donner au British Shorthair

Gardez à l’esprit que votre chat est incapable de se nourrir comme vous. Ne lui donnez pas de restes de table humaine.
Les aliments et les ingrédients de la cuisine humaine sont généralement trop sucrés ou trop salés. Ils détruisent l’équilibre nutritionnel du félin. Voici le résumé des principaux éléments à ne pas donner à votre félin :

  • les agrumes (maux d’estomac)
  • l’oignon, l’échalote, le poireau et l’ail (thiosulfate)
  • l’avocat (persine)
  • la pomme de terre crue (solanine)
  • la banane (diarrhées)
  • les raisins (problèmes rénaux)

Le British Shorthair chaton

Si vous venez d’accueillir un beau British Shorthair chaton, félicitations ! Désormais, il vous faudra savoir en prendre soin. Aussitôt arrivé chez vous, le chaton devra se rendre chez le vétérinaire afin d’y subir un bilan de santé global. De là, le spécialiste sera en mesure de vous fournir quelques conseils précieux sur sa santé comme sur son comportement.
Il vous partagera les informations essentielles au sujet des vaccins, des vermifuges et du chat stérilisé. Deux autres aspects importants seront discutés : l’éducation et la nutrition.

Son éducation

Le chaton apprend selon deux méthodes consécutives et bien distinctes. La première étape pour lui est d’imiter les actions basiques de sa mère en tentant d’apprendre par lui-même via l’expérience mentale, tactile ou encore sensorielle. Cette méthode n’est pas sans rappeler les étapes du développement humain.
Quelques semaines plus tard, il faudra lui montrer le bon comportement à adopter en présence d’humains ou d’animaux. On parle cette fois-ci de socialisation. Celle-ci doit s’effectuer dès son plus jeune âge afin d’annihiler toute naissance de comportement indésirable.

Son alimentation

Les croquettes pour chatons British Shorthair se doivent d’inclure des protéines animales à raison d’une valeur énergétique deux fois plus importante que les sachets de croquettes d’entretien pour adultes. Il en sera de même pour les acides gras riches en DHA et EPA, toutefois contrôlés pour éviter la prise de poids rapide. Les glucides et les fibres doivent être limités et ne pas dépasser la limite autorisée de 3 %.
La diet du chaton doit inclure des ingrédients riches en taurine, en vitamine A, B, D et E, tous essentiels à sa croissance.

Quels vêtements choisir pour un British Shorthair ?

Le British Shorthair possède un pelage certes court, mais très épais. Il craint ainsi moins le froid que certaines autres races. Toutefois, il n’est pas à l’ordre du jour de le couvrir même par temps très hivernal dans la mesure où, comme tout chat, il abhorre les vêtements. Se sentant trop confinés à l’intérieur d’un tissu, le chat peut perdre son équilibre si vous l’habillez et stresser en raison de l’inconfort insoutenable.

Quels accessoires choisir pour un British Shorthair ?

Lorsqu’il sera question de préparer votre budget chat, vous devrez nécessairement songer à ces quelques accessoires utiles.

La litière

La litière est une couche de matériau posée au sol très appréciée des chats qui sert aussi de couchage pour se reposer et de surface sur laquelle uriner au besoin. La litière présente l’avantage d’absorber les odeurs et se présente sous deux options : la litière minérale et végétale. Plus absorbante, la litière végétale constitue un meilleur choix, car elle est biodégradable.

La brosse

Les poils de la brosse doivent être en métal afin de pouvoir débarrasser le sous poil des poils morts, des débris et de la poussière. S’il ne s’agit que d’enlever les poils morts, une brosse synthétique peut suffire. En revanche, choisissez une brosse en soie naturelle si votre British est encore un chaton.

Les jouets

Sans être excessivement hyperactive pour autant, la race est très joueuse jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge adulte. Outre les promenades et les jeux extérieurs, vous pourrez lui offrir des jouets en forme de proie (souris, insectes, poissons, etc.) ou encore des baguettes à plumes pour qu’il ne s’ennuie pas.

Arbre à chat

A-t-il de quoi se dégourdir les pattes ? Une structure sur laquelle se percher, grimper, sauter ? Un arbre à chat ou des étagères pour chats peuvent remplir cette fonction. Ils peuvent s’y exercer comme s’y gratter. Les meilleurs arbres à chat possèdent des grattoirs horizontaux comme verticaux.

Autres conseils pour bien entretenir son British Shorthair

Quand doit-on laver son chat ? Telle est la question de bon nombre de parents d’animaux. Il faut savoir qu’un chat accorde beaucoup de temps à sa toilette de manière quotidienne. Il est ainsi inutile de lui imposer le moindre bain à une fréquence supérieure à deux fois par an, sauf dans les cas suivants :

  • votre chat passe une grande partie de la journée dehors et rentre sale d’escapades champêtres. Brossez-le avec plus de véhémence et accordez-lui une douche si nécessaire.
  • votre chat souffre de problèmes cutanés. Auquel, un lavage plus régulier peut être une bonne idée. Il faut savoir que le bain et la douche peuvent requérir l’utilisation de produits de traitement spécifique en cas de pathologies de la peau.
  • votre chat est un sénior qui souffre de problèmes articulaires et notamment d’arthrose. Il ne peut ainsi pas facilement se toiletter, laissant ses poils se coller entre eux et les bactéries s’y répandre. Vous devez ainsi l’aider pour assainir le tout et repartir sur de bonnes bases.

Autre info sur cette race de chat

Le British Shorthair possède certains traits propres aux animaux britanniques. Il est doté d’une grande dignité et se refuse à passer tout son temps sur les genoux de son maître.
Il préfère se tenir à côté de vous, mais sans interagir avec votre espace personnel.
À savoir que c’est d’autant plus le cas chez les femelles qui adoptent une attitude plus sérieuse et moins spontanée que les mâles.

Notre avis sur le British Shorthair

Oui, le British Shorthair est une formidable race de chat à adopter, et ce, pour trois raisons principales :

  • il est avenant et très sociable aussi bien avec les humains qu’avec les autres animaux. Il se montre notamment ravi d’accueillir une nouvelle tête, synonyme de compagnon de jeu supplémentaire.
  • le chat est affectueux et n’hésite pas à demander de l’affection à son parent humain comme aux membres de la communauté vivant sous le même toit. Il aime les câlins, tant qu’on ne le porte pas à fréquence excessive. Il est d’une excellente compagnie pour les personnes âgées ou les enfants.
  • il est capable d’évoluer au sein de tous les types d’environnement. Sa priorité n’est autre que de recevoir l’amour de sa famille.

FAQ

Le British Shorthair aime-t-il être porté ?

Les chats British Shorthair n’apprécient pas particulièrement être portés et traînés comme des peluches. Ils préfèrent suivre vos pas ou rester à vos côtés lors d’une promenade ou lorsque vous êtes occupé.

Est-il hypoallergénique ?

Tout d’abord, comporter des allergènes ne garantit pas que la personne ressentira la moindre réaction. Les chats British Shorthair ne sont pas des chats hypoallergéniques, mais ne constituent pas nécessairement un problème non plus. Quel que soit votre profil allergique, vous pouvez évoluer à ses côtés et ne rien ressentir du tout.

Photos de British Shorthair

British shorthair sur canapé British shorthair chez veterinaire chat British shorthair avec maître gros chat British shorthair British shorthair mange trois chatons British shorthair chatons British shorthair chat British shorthair avec chien British shorthair male

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022