Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Les croquettes pour chien riche en protéines : le guide complet

  1. L'alimentation des animaux domestiques >
  2. Nourriture pour chien >
  3. Croquette pour chien >
  4. Croquettes pour chien riche en protéines
croquette pour chien riche en protéine

Les protéines sont sans équivoque le nutriment le plus important de la diet du chien. Il en convient de discuter des différents types de protéines que l’on peut rencontrer dans son alimentation et de les évaluer en fonction de leur charge nutritionnelle. Il faut dire que les sources protéinées couvrent entre 25 % et 75 % de la composition totale de sa gamelle. Il est ainsi essentiel de s’enquérir de la qualité des croquettes pour chien riches en sources protéinées. Quelles sont les différences entre les sources protéinées végétales et animales ? Qu’entend-on par croquettes hyperprotéinées ? Nous vous aidons à mieux appréhender et faire le bon choix parmi les différentes sources protéinées disponibles.

L’importance des sources protéinées chez le chien

Les sources protéinées doivent être incluses dans la diet de votre chien si celle-ci est équilibrée. Elles fonctionnent en symbiose avec les vitamines et les minéraux afin de construire et réparer les tissus nécessaires aux réactions biologiques et physiologiques de l’animal.

Elles jouent également un rôle essentiel dans le fonctionnement de ses articulations. Suite à la domestication, les chiens se ressourcent en charge protéique et en matières grasses pour l’énergie.

Les bienfaits des sources protéinées

Globalement, leur tâche consiste à fournir les acides aminés dont votre animal a besoin pour le développement capillaire, de sa peau, de ses ongles, ainsi que le développement musculaire, ses ligaments, ses tendons, ainsi que le cartilage. Elles participent également à la production de ses hormones.

On compte 22 acides aminés dont une dizaine qui sont essentiels pour la condition du chien dans la mesure où il ne peut pas en produire lui-même ou trop peu pour assurer les fonctions basiques de son organisme. Ces 22 éléments doivent ainsi être transmis par son alimentation. Les acides aminés s’organisent en dominos. Ils sont interdépendants et si l’un d’entre eux manque, les autres ne peuvent fonctionner de façon optimale. Les 10 constituants essentiels au chien sont :

  • l’arginine
  • l’histidine
  • l’isoleucine
  • la leucine
  • la lysine
  • la méthionine
  • la phénylalanine
  • la thréonine
  • la tryptophane
  • la valine

Bien que les acides aminés soient interdépendants, ils jouent tous un rôle différent et bien défini. Par exemple, l’histidine constitue l’un des socles du système immunitaire du chien. Il est l’acide qui permet au corps de générer l’histamine dont l’objectif est de protéger l’organisme des allergènes et bactéries. Sans cet élément, votre chien serait sans défense face à l’infection et la maladie.

C’est également cet acide qui participe à la fabrication de l’hémoglobine, en charge de transport d’oxygène dans le sang. La lysine, pour sa part, supervise la fabrication de carnitine, elle-même en charge de la régulation des matières grasses et du développement musculaire dans le corps du chien. Chaque acide se focalise sur une fonction, la plupart étant liée au fonctionnement du système digestif, la régulation des hormones et la fonction cognitive.

Les exigences en sources protéinées

Les besoins diffèrent en fonction des races, de l’âge de l’animal. Les habitudes de vie et le niveau d’activité peuvent également déterminer la quantité de sources protéinées dont votre chien a besoin. Le chiot, en dessous de 14 semaines et la chienne allaitante, ont besoin d’un minimum de 25 % de sources protéinées sur l’ensemble de leur régime sec. Le jeune chien et le stérilisé, entre ses 14 semaines et l’âge adulte, nécessite 20 %.

Les chiffres diffèrent légèrement pour votre animal une fois à l’âge adulte. L’animal dont l’activité est considérée comme étant faible, a besoin de 18 % de charge protéiné, tandis que l’animal à l’activité modérée a besoin d’un minimum de 21 %. Le chien d’extérieur avoisine 30 % minimum.

Nos recommandations

Sachez que la source protéinée ne peut être stockée dans l’organisme de l’animal. Ce dernier la décompose afin de pouvoir l’utiliser en tant qu’énergie selon la charge calorique de votre animal. Si elle n’est pas utilisée, les contenus sont expulsés de l’organisme à travers l’urine.

Si votre chien consomme des croquettes riches en sources protéinées, donnez-lui de bonnes rations d’eau, car elles requièrent une teneur importante en eau pour leur synthétisation. Complétez son régime sec par des fruits ou des légumes chargés en eau, comme la courgette, ou de la nourriture humide en alternance.

Les limites des sources protéinées pour la nutrition et la santé du chien

Les chiens ne sont pas tous égaux face à la source protéinée. Certains digèrent certains mets mieux que d’autres. Votre vétérinaire peut être amené à vous conseiller d’abandonner la volaille pour le boeuf ou le canard pour les œufs si son estomac est sensible. Il n’existerait cependant pas de danger flagrant à la consommation de sources protéinées si elle reste raisonnable et justifiée. La source protéinée présente de nombreux atouts pour certaines catégories de chien telles que le sénior âgé de 7 ans et plus, le chiot, la chienne en gestation ou encore le chien de performance (dont sports canins) dont l’activité demande un niveau énergétique conséquent.

Bien que certains acides aminés essentiels contribuent au bon fonctionnement du système digestif et à la circulation globale dans le corps, ils échouent à améliorer le sort des complications hépatiques et rénales. Lorsque l’animal souffre d’une pathologie qui sollicite les reins, le vétérinaire est généralement amené à réduire la teneur recommandée en sources protéinées pour alléger la digestion du chien. Paradoxalement, un taux trop faible peut être plus préjudiciable encore. Le défi pour le spécialiste est de trouver la quantité idéale à administrer.

Les croquettes riches en sources protéinées : faits, mythes et mises en garde

Les vétérinaires s’accordent à dire que l’insuffisance peut potentiellement causer des problèmes d’ordre divers, tels que la perte de masse musculaire, la perte de poids, l’effet de fatigue chronique, les troubles de la digestion, entre autres. De nos jours, la tendance est aux produits hyperprotéinés aussi bien pour l’homme que pour l’animal. Sont-ils véritablement efficaces, nécessaires ou au contraire, vains ?

Le mythe de la croquette hyperprotéinée

Le marketing autour des croquettes sans céréales affichant jusqu’à 80 % de sources protéinées d’origine sauvage inonde aujourd’hui les médias et les rayons des magasins spécialisés. Il s’agit pourtant d’un taux bien supérieur aux besoins réels du chien. Fournir une quantité résolument excessive peut néanmoins être inutile. Mais qu’en est-il de sa dangerosité ?

Les chiens ne sont plus des loups

La plupart des marques actuelles tentent de justifier la surcharge protéinée de certains produits en rappelant que le chien est un descendant du loup. Certes, le chien a toujours nécessité des viandes dans sa diet mais il a également connu une évolution nutritive indéniable. Si les loups continuent de vivre dans des conditions extrêmes qui les obligent à s’alimenter exclusivement de viandes crues, il n’en est pas de même pour votre chien qui passe une majeure partie de la journée à l’intérieur, autour de deux repas bien copieux.

La différence de dépense énergétique est telle qu’un régime basé sur une teneur en sources protéinées supérieure à 30 % peut être synonyme d’excès et l’exposer à des risques d’obésité. Il est ainsi primordial de faire attention à ne pas aller au-delà d’une certaine limite. En cas de doute, rapprochez-vous de votre vétérinaire.

L’encombrement des organes

L’organisme étant incapable de stocker les sources protéinées présentes en excès, vous risquez de surcharger le processus d’élimination métabolique si vous donnez à votre chien plus de matières protéinées qu’il ne doit en consommer. Lorsqu’il ingère des sources protéinées en quantités excessives, ces dernières exercent une pression à la fois sur les reins et sur le foie lors de son élimination sous la forme d’ammoniac.

Les allergies dues aux sources protéinées

Les sources céréalières et le gluten sont les traditionnelles données coupables pour les allergies chez le chien. Bien que certains chiens éprouvent des difficultés à digérer les céréales, tout comme certains fruits et légumes, les spécialistes n’enregistrent que peu de cas de véritables allergies alimentaires conséquentes liées aux sources céréalières. En revanche, les vétérinaires répertorient régulièrement des cas d’intolérances directement en lien avec la consommation de poulet et de bœuf.

Les sources protéinées à éviter

Certaines sources protéinées ne contiennent pas les acides aminés adaptés au chien. D’autres ont été modifiés. La charge protéinée des aliments bon marché sont habituellement susceptibles de contenir des sous-produits, de farine de viande et d’os sans aucun descriptif dont le taux de cendres brutes est élevé. Non seulement il s’agit d’ingrédients difficiles à digérer, mais il s’agit par ailleurs de sous-produits origine inconnue, provenant d’animaux morts, handicapés ou malades, des animaux renversés par des voitures ou des viandes avariées anciennement destinées à la consommation humaine.

Les meilleures sources protéinées

Le premier critère d’une bonne source protéinée est sa valeur biologique élevée. Voici la liste des ingrédients contenant les 10 acides aminés par ordre de valeur biologique.

Les œufs entiers

Très digestes, les œufs entiers ont une valeur protéique optimale tout en restant un ingrédient bon marché. C’est une des raisons pour lesquelles on les trouve dans de nombreuses recettes de croquettes.

Les volailles

Le poulet et la dinde sont les deux viandes blanches qui contiennent le plus de charge protéique. Cependant, le poulet constitue par la même occasion l’un des ingrédients les plus allergènes du régime alimentaire canin. Afin de contourner cet obstacle, pensez à changer de source primaire tous les trois mois en introduisant, par exemple, le canard. Si vous nourrissez un chiot, habituez-le à différentes viandes dès son plus jeune âge pour réduire au mieux sa sensibilité allergique. Vous pouvez également opter pour des recettes à base de sources protéinées d’insectes.

Le saumon

Le poisson présente des atouts non négligeables. Riche en oméga 3 et 6, il contribue par ailleurs au traitement de l’atopie et apporte l’hydratation nécessaire aux peaux sèches. Musculairement, il participe à la réparation des tissus. Cela étant dit, le poisson est aussi vulnérable aux toxines (notamment le thon). Il est alors important de ne pas nourrir votre chien exclusivement de poisson, mais d’alterner les sources.

Les ruminants

Très digestes également, le bœuf, l’agneau ou encore le mouton apporte les acides aminés requis. Du point de vue du budget, le bœuf est relativement bon marché. En revanche, les autres viandes de la catégorie peuvent être plus onéreuses.

Les meilleures marques de croquettes riches en sources protéinées

La majorité des croquettes s’en tiennent à une valeur protéique qui varie entre 20 % et 30 %. Cependant, des fournisseurs comme Carnilove, Crave ou encore Ownat ont opté pour des complexes hyperprotéinés qui sont dits répondre aux besoins physiologiques du chien carnivore.

Carnilove

La firme européenne commercialise des croquettes conçues pour le descendant direct du loup. Forte de ses 70 % d’ingrédients d’origine animale et sauvage, elle ne laisse que peu de places à la verdure. Les croquettes sont garanties sans céréales.

Crave

La marque s’est imposée grâce à un marketing basé sur la promotion de « l’alimentation primitive » . Ses croquettes contiennent 60 % de viandes minimum (volaille) et ne comptent aucune céréale.

Nature’s Variety (anciennement True Instinct)

Il s’agit d’une marque spécialisée dans la nutrition naturelle, organiquement adaptée aux chiens extérieurs et actifs. La gamme High Meat, hyperprotéinée, contient environ 75 % d’ingrédients issus de la volaille, de l’agneau et du saumon.

Ownat

Ses croquettes hautement protéinées et sans sources céréalières se composent de 70 % de sources animales et quelques 30 % de fruits et de légumes. L’apport en glucides reste faible. Vous trouverez par ailleurs une gamme hypoallergénique spécialement conçue pour les animaux allergiques.

Taste of the Wild

En dépit de son taux de cendres brutes conséquent, Taste of The Wild distribue des croquettes hyperprotéinées d’envergure. Chaque sac contient 80 % de viande. Les ingrédients sont sans OGM, sans sources céréalières ni additifs.

Les meilleurs produits de croquettes riches en sources protéinées

Carnilove – Fresh Ostrich and Lamb

Carnilove réussit le pari d’associer des sources protéinées fraîches, des baies et des herbes. La composition est équilibrée et facile à digérer. Le sac comprend 30 % de sources protéinées. Côté verdure, l’aliment s’appuie sur les petits pois, les pois chiches ou encore les algues.

Ownat – Prime sans céréales poulet et dinde

Élaborées à partir de viande fraîche, la marque affiche une couverture protéique de près de 40 %. On retrouve par ailleurs dans la liste des ingrédients de l’huile de poisson, de la levure de bière, des extraits de plantes, des algues ainsi que des prébiotiques.

Nature’s Variety – High Meat

Les croquettes Nature’s Variety se caractérisent par un taux protéique de 38 %. La recette est sans sources céréalières ni gluten. Elle est renforcée en zinc, en sélénium et en vitamines E et C. L’apport en carbs est assuré par les sources végétales que sont les pois chiches, les petits pois et la pomme de terre.

Le budget moyen mensuel des croquettes riches en sources protéinées

Afin de nous rendre compte du budget alimentaire très protéiné à hyperprotéiné, nous allons nous interroger sur les prix au kilogramme de chacune des 5 meilleures marques que nous avons relevées.

|Prix moyen au kg|Contenance du sac|Rapport qualité/prix
|Carnilove6 €6 kg✓✓✓
|Crave7,14 €5 kg (au total)
|Taste of the Wild5,76 €12,2 kg✓✓✓✓
|Ownat5,09 €14 kg✓✓✓✓✓
|Nature’s Variety5,12 €12 €✓✓✓✓

Qu’il s’agisse de la pertinence nutritionnelle ou du budget, les gammes de la marque Ownat s’imposent comme les plus efficaces pour les croquettes protéinées. Il faut dire que les aliments secs sont vendus en sacs de 14 kg, ce qui réduit considérablement le prix au kilogramme. Ainsi, économisez grâce à une contenance plus grande par sac. En revanche, Crave est non seulement la marque qui affiche le moins de sources protéinées (contrairement à ce qu’avancent ses campagnes marketing), mais ses produits ne sont disponibles que sous la forme de sachets d’un kilogramme.

Autres conseils pour bien nourrir son chien avec des croquettes riches en sources protéinées

S’interroger sur le taux de sources protéinées est une chose, se concentrer sur la délicatesse de la croquette en est une autre. Lorsque l’on parle de viandes et de graisses animales, la qualité doit toujours primer sur la quantité. Choisissez toujours la composition à la renommée. Outre les allergies pures dont les symptômes sont la dermatite ou les troubles digestifs, l’ingestion de sources protéinées de mauvaise facture peut exposer votre chien à des insuffisances rénales, des gastrites chroniques ou encore des cancers.

Notre avis sur les croquettes protéinées pour chien

Indépendamment de l’intérêt d’une nutrition hyperprotéinée pour le chien, on note une surmédiatisation des croquettes excessivement riches en sources protéinées qui semble les placer au-dessus des croquettes classiques.

Si Ownat apparaît comme une marque à la composition intéressante pour un chien actif et d’extérieur, Crave est à l’instar de nombreuses firmes qui semblent profiter de l’engouement des marques dites hyperprotéinées pour commercialiser des recettes qui ne contiennent pourtant pas plus de 30 % de sources protéinées.

Quel est le bon taux de sources protéinées dans les croquettes pour chien ?

Comme énoncé plus tôt, le taux idéal se situe entre 15 % et 22 % en fonction des races, de la taille, de l’organisme et des activités du chien.

Quels sont les croquettes pour chien les plus riches en sources protéinées ?

Les croquettes à l’apport protéique le plus élevé sont des marques Ownat et Acana. Acana est une marque peu représentée en France qui, comme Ownat, fabrique des croquettes faites d’ingrédients à 80 % d’origine animale. Le taux protéiné est fixé à 35 %.

Quelles sont les croquettes les plus riches en viande ?

Carnilove et Ownat ont une teneur en viandes supérieure à la moyenne. Leur composition convient notamment aux organismes menus qui se doivent de renforcer leur musculature en peu de temps. Gardez néanmoins à l’esprit qu’il est important d’effecteur la transition vers une alimentation hyperprotéinée en douceur, sur une semaine entière et de manière progressive. Autrement, le changement pourrait être préjudiciable pour la digestion de votre chien.

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022