manage_search

Singapura

  1. Les races de chat >
  2. Singapura
Singapura

Avec sa toute petite taille et sa robe sépia agouti, le singapura séduit autant qu’il intrigue. Il ne figure pas dans le livre des records, la place étant attribuée à Tinker Toy pour ses 19 cm au garrot. Mais le singapura reste une race de chat unique qui mérite bien des égards. Attachant, dynamique, il fait un compagnon parfait pour une vie en appartement avec son gabarit réduit. Connaissez-vous tous les secrets de ce chat élégant aux origines mystérieuses et aux grands yeux attendrissants ?

Les caractéristiques du singapura

Singapura race de chat
Affectueux
4.5 / 5
Il se love contre ses maîtres, cherche les caresses et adore le contact.
Sociable
4.5 / 5
Le singapura apprécie fortement la compagnie. Il accueille volontiers les invités et s’entend bien avec les autres animaux.
Intelligent
4 / 5
Qu’il explore son environnement, apprenne des tours ou s’amuse avec ses maîtres, le singapura fait preuve d’une grande intelligence.
Curieux
4 / 5
Toujours au cœur de l’action, il s’intéresse à tout ce qui l’entoure.
Énergique
4 / 5
C’est un petit chat vif qui déborde d’énergie.
Vocal
3 / 5
Il dispose d’une petite voix douce agréable qu’il utilise de temps en temps.
Loyal
5 / 5
Le singapura reconnait ses propriétaires et leur témoigne son attachement.

Sa carte de visite

OriginesControversées : chats vivants en Asie du Sud mais peut-être originaires des États-Unis.
Espérance de vieEntre 12 et 15 ans
Prix moyenDe 800 à plus de 2000 euros
Poids et tailleDimensions réduites qui en font le plus petit chat du monde
CaractèreAffectueux, joueur, intelligent
ÉducationFacile, apprentissage rapide
EntretienFaible : brossage hebdomadaire de la fourrure, soins des oreilles et des dents

Le prix d’un singapura

Le coût d’un chat singapura varie selon son âge, son sexe ou ses origines. Découvrez les prix moyens pratiqués par les élevages en France et ailleurs.

Facteurs à considérer

Entre un singapura issu d’une lignée professionnelle prestigieuse et un chat élevé par des amateurs, la différence de prix s’avère marquante. Mais ce n’est pas l’unique élément qui influence le tarif de l’animal. Son âge, son sexe, sa conformité au standard modifient aussi l’attrait qu’il exerce sur les acheteurs. Plus précisément en France, l’offre étant rare, le prix du singapura s’aligne sur la demande.

Achetez un singapura dans un élevage respectueux, et vous n’aurez aucun doute sur sa bonne santé. Ce qui influence le coût général, en revanche, réside dans les frais vétérinaires déboursés par l’éleveur et les accessoires fournis. En refuge ou auprès d’un particulier, vous payerez moins cher un singapura déjà stérilisé et vacciné. Prêtez cependant attention aux frais nécessaires pour un entretien particulier, si le chat a des problèmes de santé.

Prix moyens

Les singapuras utilisés pour la compagnie et vendus dès le sevrage coûtent autour de 1200 à 1800 euros. Vous portez votre dévolu sur des chats de concours retraités, des jeunes adultes ? Comptez plutôt entre 800 et 1200 euros pour leur achat.

Si c’est la reproduction qui vous intéresse, sachez que l’éleveur facture des droits pour un félin non stérilisé. Le budget dépasse alors les 2000 euros.

Tableau récapitulatif

CritèrePrix minimumPrix maximum
Chaton singapura pour la compagnie, avec pedigree12001800
Chaton singapura pour la compagnie, sans pedigree8001200
Chaton singapura pour la reproduction15002500 et plus
Chat retraité ou jeune adulte6001200
Origines prestigieuses15003000
Élevage amateur, refuge6001500

Comment avoir un chat pas cher ?

Pour obtenir un singapura à moindre coût, pensez aux options suivantes :

  • choisir un chat d’apparence, qui n’a pas de reconnaissance officielle du LOOF ;
  • adopter un chat recueilli par une association ou cédé par des particuliers ;
  • se tourner vers un chat déjà adulte, par exemple retraité des concours ;
  • se rendre dans des expositions pour faire le tour des éleveurs et profiter de promotions ;
  • voyager afin de trouver des élevages plus accessibles dans d’autres régions ou pays.

Ses particularités physiques

chats Singapura

S’il ne manque pas d’attirer l’attention, c’est que le singapura se démarque par son physique semi-cobby et son pelage uniforme.

Un poids plume pour une taille réduite

Le mâle singapura affiche un poids maximum de 3,6 kilos. Sachez, à titre de comparaison, que le chat domestique pèse entre 4 et 6 kilos. La femelle singapura est encore plus légère : elle pèse moins de 2,7 kilos.

Sans être court sur patte, le singapura reste un félin de petite taille. Comptez de 15 à 20 cm au garrot en moyenne.

Une allure robuste

Admirez l’aspect aussi compact que musclé du singapura. Il parait parfois court sur patte à cause de ses membres inférieurs assez forts, terminés par des pieds de forme ovale.

La queue, fine et effilée, mesure moins long que le corps.

Une tête expressive

La tête du singapura est bien ronde, avec de grands yeux qui rappellent la forme des noix. De couleur verte, jaune ou noisette, ces derniers s’inclinent légèrement vers l’avant.

Les oreilles, grandes et larges, espacées, soulignent l’expression attentive du félin. De profil, observez le nez court et arrondi doté d’une truffe brique au bord foncé.

Un pelage inimitable

Tous les singapuras arborent la même robe. La couleur s’appelle sépia agouti, et se caractérise par un ventre clair. Les poils alternent une teinte ivoire ou beige et une coloration marron foncé.

De loin, le pelage du singapura semble tacheté. Très doux sous la main, il ne comporte pas de sous-poil. Il est toujours court, fin et semblable à une matière satinée.

Ses compatibilités

Compatible avec…Note et remarque
Les autres chats5/5 : excellente entente avec ses congénères
Les chiens4/5 : cohabitation idéale avec des chiens calmes et amicaux
Les petits animaux3/5 : instinct naturel présent qui le pousse à les chasser
Les enfants5/5 : patient, doux et joueur avec les enfants
Les séniors5/5 : adaptable, affectueux, petite taille facile à gérer

Son style de vie

Le singapura peut-il…
Vivre en appartement ?Un arbre à chats, des griffoirs et jouets suffisent pour rendre le singapura heureux en appartement.
Rester seul plusieurs heures ?Sociable, il n’aime pas être laissé seul trop longtemps.
Se déplacer avec ses maîtres ?Le singapura préfère le confort de son chez-lui, mais il peut suivre ses maîtres en voyage s’il y a été habitué tôt.
Se dépenser suffisamment en intérieur ?Sa petite taille lui permet d’atteindre son quota d’activité physique dans un appartement ou une maison équipée.
Rester silencieux ?Il dispose d’une voix douce et gêne rarement le voisinage, sauf s’il souffre d’ennui ou de solitude.

Son caractère

Doté d’un excellent caractère, le singapura connait un vrai succès en tant qu’animal de compagnie.

Un chat très affectueux

C’est sans doute ce qui surprend le plus ceux qui ne connaissent pas la race. Le singapura se caractérise par un comportement très proche de ses maîtres. Il demande souvent de l’affection, des caresses ou des câlins.

Loyauté et interaction

Vous recevez de la visite ? Ne soyez pas étonné si votre singapura accueille les nouveaux venus. Ni agressif ni craintif, c’est un chat sociable avec tout le monde. Les personnes âgées comme les enfants ou les adultes bénéficient de ses interactions amicales. Ce comportement s’étend aussi envers les autres animaux, que le singapura apprécie.

Un chat singapura s’attache profondément à son foyer. Une fois investi dans la relation, il reconnait ses maîtres et ne s’en sépare plus.

Une intelligence vive

Ouvert au monde, naturellement curieux, le singapura explore son environnement. Il cherche sans cesse à découvrir et comprendre ce qui l’entoure. Son intelligence l’aide à apprendre rapidement. Essayez de lui enseigner des ordres ou des tours et vous serez sûrement surpris de ses réussites.

Petit mais énergique

Ce n’est pas parce qu’il s’adapte bien à la vie en appartement que le singapura se passe d’exercice. Au contraire, il aime engager des jeux avec les autres membres du foyer. Il grimpe et court beaucoup tout au long de la journée.

Son éducation

Comment mettre en place une éducation adaptée pour un singapura ?

Socialisation précoce

Comme tous les chats, le singapura bénéficie d’une socialisation dès l’âge de 4 mois. Multipliez les expériences avec d’autres animaux sous supervision. Invitez des proches à caresser et porter votre chaton pour l’habituer rapidement au contact des étrangers. Exposé tôt à des environnements variés, le singapura se montre plus adaptable à l’âge adulte.

Vie en intérieur

Le singapura est un chat d’intérieur, il doit donc apprendre à vivre selon certaines règles. L’apprentissage de la propreté est essentiel : gardez sa litière propre et félicitez-le pour les bons comportements. Ignorez simplement les accidents. Vous pouvez aussi enseigner quelques ordres à votre compagnon. Se tenir assis, rester en place ou répondre au rappel constituent de bons points de départ. Utilisez les friandises pour motiver le singapura à répondre positivement à vos demandes.

Redirection des comportements inadaptés

Que faire si votre chaton griffe les meubles ou miaule excessivement ? Voici quelques conseils pour améliorer la situation :

  • récompensez toujours les attitudes correctes ;
  • redirigez votre animal vers un arbre à chats ou un griffoir au besoin ;
  • vérifiez que sa gamelle est remplie et sa litière propre ;
  • restez constant dans vos exigences ;
  • fixez des règles claires et peu nombreuses ;
  • prévenez l’ennui avec des jeux et de l’attention envers votre chat.

Entretien et besoins du singapura

Singapura

Le singapura est un chat facile d’entretien. Vérifiez que vous pouvez subvenir à ses besoins avant de l’adopter définitivement.

La toilette

La robe courte et sans sous-poil du singapura requiert un unique brossage hebdomadaire. Vous pouvez baigner votre compagnon deux ou trois fois dans l’année si besoin. Les chats prennent cependant soin d’eux : consultez un vétérinaire si vous constatez que votre singapura ne fait plus sa toilette correctement.

Le nettoyage des yeux et des oreilles

Les grandes oreilles du singapura s’avèrent sensibles. Vérifiez régulièrement qu’elles n’accumulent pas trop de sécrétions. Le cas contraire, procédez à un nettoyage de la partie externe. Pour les yeux, essuyez délicatement les coins des paupières à l’aide d’un chiffon humide afin d’éliminer les saletés.

L’environnement

Votre chat vit en intérieur ? Il a besoin d’être stimulé de la même façon que dans un environnement naturel. Prévoyez des jouets variés et prenez le temps de vous amuser avec votre singapura. Vous pouvez laisser des portes de placard ouvertes, ou cacher des boulettes de papier dans des boîtes. L’idée est de satisfaire la curiosité intellectuelle de votre compagnon.

Les vaccins et traitements

Même si votre singapura ne sort pas, il a besoin d’un suivi vétérinaire régulier. Le professionnel de santé vous recommandera les vaccins qui conviennent. Il pourra aussi s’occuper de prescrire ou d’appliquer les vermifuges et antiparasitaires.

Ses maladies fréquentes

Du fait de son patrimoine génétique peu diversifié, le singapura se montre exposé aux maladies héréditaires. Il reste d’une santé relativement robuste avec une espérance de vie normale pour sa taille.

L’insuffisance en pyruvate kinase

Ce trouble se manifeste par une destruction précoce des globules rouges. Le singapura présente des risques d’en souffrir du fait de sa proximité génétique avec l’abyssin. Les symptômes incluent de la fatigue, de l’amaigrissement et des troubles digestifs.

La faiblesse musculaire utérine

Les premières femelles singapuras souffraient déjà de cette affection. Les muscles de l’utérus étant trop faibles, ils ne parviennent pas à expulser le fœtus. Envisagez la possibilité d’une césarienne d’urgence si votre femelle doit mettre bas.

La malformation de la queue

Certains chatons singapuras présentent une queue tordue ou nouée. Il est préférable de ne pas faire reproduire ces individus pour éviter la propagation de la tare.

L’historique de la race

L’on doit à Hal et Tommy Meadow les tout premiers chats singapura, importés aux États-Unis en 1975. La race est découverte dans les rues de Singapour. Mais les spécimens importés pourraient en fait provenir de chats américains eux-mêmes rapportés en Asie du Sud par des voyageurs. Quelles que soient les origines exactes de la race, elle concerne des chats de petite taille, au pelage sépia agouti court et fin.

Programme d’élevage

L’idée de Hal et Tommy Meadow est donc de stabiliser les caractéristiques des chats repérés. Le couple souhaite aussi améliorer la santé et le tempérament de ces félins qui vivaient surtout à l’extérieur. En 1982, la Cat Fanciers’ Association reconnait le singapura comme race officielle. Concrètement, cela signifie que les éleveurs peuvent participer à des expositions. La race connait ainsi une popularité croissante.

Renforcement de la race

Les controverses sur les origines du singapura mettent en péril son statut de race naturelle. En effet, l’ADN du singapura s’avère très proche de celui du burmese ou de l’abyssin. Il pourrait donc provenir de croisements entre individus de ces races. La CFA conforte pour le moment l’hypothèse d’une race naturelle originaire de Singapour. Les éleveurs travaillent désormais à la préservation du standard et à la prévention des maladies inhérentes aux races entretenues par l’homme.

Notre avis

Parmi les chats de race présents en France, le singapura ne se place qu’en 32ème position. Pourtant, c’est un félin très attachant aux multiples qualités.

Un compagnon fidèle et affectueux

Il vous accueille au pas de la porte, vous suit gaiement dans la maison, vous répond de sa voix discrète. Le singapura est un compagnon en or, loyal et empathique. Il grimpe sur vos genoux, apprécie vos caresses et vous écoute attentivement. Il se montre aussi patient avec les personnes âgées qu’avec les enfants.

Un petit gabarit adapté à la vie en appartement

Du haut de ses 20 cm, le singapura prend peu de place. Il s’avère certes très dynamique, mais se contente parfaitement d’un appartement pour vivre. Pensez simplement à équiper votre logement de protections au niveau des fenêtres et des balcons.

Peu d’entretien mais beaucoup de temps

Du côté de l’entretien, le singapura se montre peu exigeant. En revanche, il a besoin d’attention et de présence. Il n’aime pas rester seul, et préfère même suivre ses maîtres en voyage plutôt que de rester à la maison. Considérez bien ce point si vous vous déplacez souvent ou que vous êtes absent toute la journée.

FAQ

Où trouver un chat singapura ?

Adressez-vous à un élevage sérieux et réputé pour acheter un singapura. Il y en a peu en France, vous devrez sûrement vous déplacer plus loin. Vérifiez que le chaton est bien inscrit au LOOF ou dans un registre international équivalent.

Quel est le plus petit chat du monde ?

Le singapura fait partie des races de chats de très petite taille. Court sur pattes, le munchkin présente une taille au garrot inférieure malgré une longueur sensiblement identique. Le skookum et le korat ne dépassent pas non plus les 25 cm de hauteur

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Bons plans, conseils, ne manquez aucun conseil !

Conseils-animaux.fr, 2024