manage_search

Chat himalayen

  1. Les races de chat >
  2. Chat himalayen
chat himalayen

En France et alentours, il existe seulement 4 élevages spécialisés dans les himalayens. Non reconnue par la LOOF comme une race de chat distincte, cette variété de persan n’en reste pas moins très appréciée par les connaisseurs. La TICA lui confère un statut à part entière, soulignant son caractère aimable et sa robe unique. Découvrez tous les atouts de ce félin attachant, au tempérament calme, qui convient parfaitement à la vie en intérieur.

Les caractéristiques du chat himalayen

chat himalayen
Affectueux
4.5 / 5
Très câlin, toujours en quête de caresses
Intelligent
4 / 5
Apprécie les jeux de réflexion et les énigmes
Sociable
4.4 / 5
S’entend parfaitement avec les animaux et les enfants
Calme
4.5 / 5
Idéal comme chat d’intérieur, aime se prélasser et se détendre
Indépendant
3 / 5
Supporte de courtes périodes de solitude
Énergique
3 / 5
Besoin modéré de se dépenser

Sa carte de visite

OriginesAngleterre et États-Unis
Espérance de vie12 à 15 ans, voire un peu plus
CaractèreCalme, affectueux et sociable
Coût à l’achatDe 600 à 1500 euros en moyenne
ÉducationFacile
EntretienBrossage régulier, nettoyage des yeux et du nez fréquent
SantéSujet aux maladies rénales et troubles respiratoires

Le prix d’un chat himalayen

Qu’est-ce qui détermine le coût d’un himalayen ?

Les facteurs de fluctuation

L’âge, d’abord, constitue un élément déterminant pour le prix d’un chat himalayen. Les adultes sont vendus beaucoup moins chers que les jeunes chatons tout juste sevrés. La qualité des origines, qui dépend de chaque élevage, sert aussi à déterminer le coût. Le croisement entre deux parents champions de concours s’avère forcément plus onéreux que celui d’un mâle et d’une femelle sans pedigree.

Au-delà de ces aspects, d’autres paramètres entrent en jeu. La couleur de la robe ou des yeux, la robustesse des pattes, la présence d’un motif colorpoint conforme font évoluer le tarif. Un chat qui ne répond pas au standard peut être cédé, s’il est en bonne santé, à un prix inférieur.

Enfin, les chats destinés à la reproduction ou à l’exposition coûtent plus chers. L’acheteur doit en effet payer des frais d’autorisation pour présenter un spécimen en concours.

Prix moyens

Prévoyez autour de 1000 euros si vous souhaitez adopter un chaton aux origines certifiées. Si quelques défauts apparaissent sur les yeux, les oreilles ou les pattes, le prix sera abaissé à 800 euros. Au contraire, un chaton de grande qualité avec une robe de couleur rare coûte plutôt 1500 euros.

Vous envisagez de prendre un chat retraité ou adulte ? Estimez un budget de 400 à 800 euros selon les couleurs de poils et la santé de l’animal.

Tableau récapitulatif

CritèresPrix minimumPrix maximum
Chaton certifié pour la compagnie8001500
Chaton certifié pour la reproduction18002500 et plus
Chat retraité ou adulte400800
Élevage professionnel10001800
Élevage amateur8001500
Chat non conforme au standard4001200

Comment l’avoir moins cher ?

Suivez les conseils suivants pour obtenir un chat himalayen moins cher :

  • recherchez des associations suisses, françaises ou britanniques qui recueillent des himalayens ;
  • déplacez-vous si possible pour trouver des élevages moins chers ou de meilleure qualité ;
  • portez votre dévolu sur les couleurs de poils les moins demandées ;
  • pesez l’idée d’adopter un chat adulte.

Ses particularités physiques

Les chats himalayens sont souvent décrits comme noirs et blancs au poil long. Explorez en détails leurs caractéristiques physiques.

Poids et taille

Avec une taille au garrot de 25 à 30 cm, c’est un chat plutôt grand. La femelle affiche un poids de 3 à 5 kilos. Le mâle, légèrement plus imposant, pèse jusqu’à 6 kilos.

Morphologie

L’allure de l’himalayen ressemble à celle du persan. Trapu, ce chat arbore des pattes de taille réduite, courtes et solides. La queue est également plus courte que la moyenne, mais proportionnelle au reste du corps.

Pelage : couleur et aspect

Appréciez les poils doux et soyeux de l’himalayen. Le sous-poil épais confère beaucoup d’épaisseur à la fourrure. Hérité du siamois, le motif colorpoint se décline sur le pelage en différentes couleurs, dont :

  • seal ;
  • blue ;
  • chocolate ;
  • lilac ;
  • tortie ;
  • red ;
  • cream ;
  • tabby.

Une face reconnaissable entre toutes

Son nez écrasé et retroussé offre une allure inimitable au chat himalayen. L’aspect aplati de la face se remarque encore mieux de profil, signant un ADN persan bien présent. De grands yeux ronds et des oreilles inclinées vers l’avant complètent le tableau.

Ses compatibilités

Avec…NoteRemarque
Les autres chats4/5Apprécie la compagnie de ses semblables
Les chiens4/5Cohabitation possible et agréable avec les chiens éduqués ou socialisés
Les séniors5/5Caractère tempéré idéal pour une personne peu active
Les enfants4/5Bonne interaction avec les enfants tant qu’ils se montrent doux et respectueux
Les petits animaux3/5Instinct de chasse moins présent que chez d’autres chats, mais à surveiller

Son style de vie

Vivre seulL’himalayen préfère la compagnie. Il supporte d’être laissé seul quelques heures en y ayant été habitué.
VoyagerC’est un chat de nature calme capable de suivre ses maîtres en déplacement.
Vivre en appartementL’environnement idéal pour ce chat est une maison ou un appartement, même sans jardin.
SortirLe pelage long s’abime vite à l’extérieur. Le tempérament de l’himalayen ne le prédispose pas à vivre dehors.
Se dépenserQuelques moments de jeux quotidiens suffisent à satisfaire ses besoins d’activité physique.

Son caractère

L’himalayen présente un tempérament proche de celui du persan, bien que légèrement plus actif.

Affectueux

Demandeur de contact physique, ce félin aime la compagnie humaine. Il se blottit volontiers sur les genoux de ses maîtres et quémande des caresses.

Calme

Appréciez l’allure posée de l’himalayen, connu pour son calme olympien. Il préfère se détendre sur le canapé plutôt que de courir dans la maison.

Sociable

La douceur de l’himalayen est propice à sa sociabilité. Avec les enfants, les autres chats, les chiens ou les adultes, il se montre patient et tolérant.

Intelligent

Utilisez l’intelligence naturelle de ce chat pour lui apprendre quelques tours simples ou le dresser aux ordres de base.

Curieux

Plus observateur qu’acteur, il n’en reste pas moins très curieux. Les choses inhabituelles ou en mouvement éveillent vite son intérêt.

Loyal

Le chat himalayen s’attache profondément à ses maîtres. Il les suit durant leurs activités dans la maison. Il se montre même parfois protecteur.

Son éducation

L’éducation d’un chat himalayen passe par plusieurs axes importants pour son bien-être.

Des stimuli variés dès le plus jeune âge

Le naturel sociable de l’himalayen s’alimente très tôt. Variez les situations en l’exposant à des lieux, personnes et animaux différents. Associez ces expériences à du positif comme une friandise ou des caresses.

Habituation au transport

Que ce soit pour se rendre chez le vétérinaire ou en vacances, votre chat a besoin de se sentir à l’aise en déplacement. Procédez graduellement à des voyages à pied ou en voiture avec la cage de transport. Équipez confortablement cette dernière et laissez-la ouverte à disposition de votre chat pour qu’il s’y habitue.

Propreté et comportement indésirables

Comme il vit surtout en intérieur, le chat himalayen doit bénéficier d’une éducation rigoureuse. L’utilisation de la litière est généralement enseignée par la femelle à ses chatons. Mais si des accidents arrivent, nettoyez simplement les dégâts sans accorder d’attention majeure à l’évènement.

L’himalayen n’est pas un chat destructeur. Cependant, s’il s’ennuie ou reste seul longtemps, il exprime son angoisse par des comportements inadaptés. S’il miaule de façon excessive ou grimpe sur la table sans autorisation, ignorez-le. En revanche, renforcez toutes les attitudes positives avec des friandises et de l’affection.

Son entretien : répondre à ses besoins

Maintenez son espérance de vie confortable en assurant des soins adaptés à votre chat himalayen.

Toilettage

Les poils soyeux et longs de l’himalayen nécessitent un brossage quasi quotidien. En ce qui concerne le bain, une échéance mensuelle est suffisante pour un animal qui ne sort pas. Taillez aussi les griffes si nécessaire toutes les 2 à 3 semaines, ou demandez au vétérinaire de le faire.

Dents

Pour éviter toute infection des gencives ou des dents, brossez la bouche de votre chat régulièrement. Utilisez pour cela une brosse et un dentifrice adaptés aux chats.

Yeux, nez et oreilles

Le nez écrasé du chat himalayen amplifie les risques d’accumulation de sécrétions. Ce risque s’étend aussi aux yeux, proches du nez et très grands. Les oreilles, retroussées vers l’avant, peuvent également générer des infections. Nettoyez dès que nécessaire ces différents orifices avec un coton humide.

Environnement stimulant

En tant que chat d’intérieur, l’himalayen a besoin de stimulation. Installez des griffoirs, des arbres à chat et des perchoirs. Laissez plusieurs jouets à sa disposition. Aménagez également un coin confortable où il puisse se reposer sans être dérangé.

Ses maladies fréquentes

Quelles sont les affections courantes chez le chat himalayen ?

Maladie rénale polykystique

C’est un trouble fréquent chez l’himalayen. Le système urinaire défaillant entraine des mictions très régulières, une soif intense et une perte d’appétit.

Cardiomyopathie hypertrophique

Cette insuffisance cardiaque d’origine génétique génère de l’essoufflement et de la fatigue. Les cas graves aboutissent à une paralysie des membres inférieurs.

Troubles respiratoires

Avec son nez aplati, l’himalayen est prédisposé aux troubles de la respiration. Consultez le vétérinaire si votre animal éternue, présente des écoulements du nez ou respire bruyamment.

Dermatite

Des médicaments antihistaminiques peuvent venir à bout d’une allergie générant des lésions cutanées. Surveillez les pertes de poils de votre chat et l’état de sa peau pour anticiper la dermatite.

L’historique de la race

Race récente, le chat himalayen résulte d’un croisement entre persans et siamois. L’idée est de créer un félin au pelage long et soyeux, arborant aussi les marques colorpoint et les yeux des siamois.

Premiers travaux

Éleveuse et généticienne américaine, Virginia Cobb développe les premiers spécimens à partir de 1930. Elle expérimente en croisant des persans avec des siamois pour obtenir les traits souhaités. En collaboration avec Clyde Keeler, un autre généticien issu d’Harvard, elle affine progressivement la race.

Succès et reconnaissance

Plusieurs générations se succèdent. Finalement, Virginia Cobb et ses collègues parviennent à produire des chats aux poils long et épais, avec des yeux bleus et des motifs colorpoint. En 1957, le premier chat himalayen est enregistré auprès de l’association des éleveurs de chats américains, l’ACA. La race gagne en popularité, notamment grâce à son apparence unique et à son tempérament doux.

Le standard

Pour établir le standard, les éleveurs américains continuent d’affiner les caractéristiques, travaillant de concert avec des éleveurs britanniques. Les traits recherchés incluent alors un corps robuste et trapu, une tête bien ronde, une face aplatie et de grands yeux ronds bleus.

Expansion de la race

La beauté exotique de l’himalayen, son caractère posé en font un compagnon très apprécié. La race excelle en exposition et en concours, et commence à se faire connaitre au-delà des frontières américaines. Les programmes de reproduction travaillent désormais sur la santé génétique de l’himalayen. L’objectif est de conserver les traits caractéristiques tout en limitant les maladies héréditaires.

Notre avis sur les chats himalayens

Pourquoi choisir un chat himalayen plutôt qu’une autre race ? Découvrez notre avis sur ce félin aux nombreux atouts.

Tempérament et comportement

Contrairement à ce que l’on pense habituellement des chats, l’himalayen s’avère extrêmement affectueux et loyal. Il construit un lien puissant avec sa famille. En quête constante de caresses et d’affection, c’est un chat qui s’apparente parfois à un chien dans son caractère. Il est également calme et tranquille, un point bénéfique pour les habitants d’appartement ou les foyers avec des enfants.

Un entretien à ne pas négliger

Si vous cherchez un chat indépendant ou sans entretien, passez votre chemin. En plus de sa dose d’attention quotidienne, le chat himalayen a besoin de soins réguliers. Brosser son pelage s’avère essentiel pour éviter les noeuds et les boules de poils. Il faut aussi prévoir des contrôles chez le vétérinaire, car la race se montre sujette aux maladies héréditaires. Estimez bien le coût et le temps à allouer à ce chat avant de l’adopter.

Attention au choix de l’élevage

Comme il s’agit d’une race récente et étrangère, l’himalayen reste rare en France. Évitez pour autant de vous jeter sur la moindre occasion. Prenez le temps de vérifier la qualité de vie des chatons proposés à l’adoption. Les éleveurs sérieux fournissent le tracé précis des origines de leurs animaux. Ils procèdent à des contrôles ADN sur les géniteurs pour exclure les risques de maladies génétiques.

Le contexte de vie du chaton influence le développement de son caractère. Recherchez un élevage qui sociabilise les nouveaux-nés rapidement, qui les habitue à être portés et câlinés avec respect.

FAQ

Comment s’appellent les chats himalayens blancs ?

Un chat himalayen entièrement blanc n’a pas de dénomination précise. S’il présente des pointes crème, c’est un himalayen cream point. S’il présente des pointes rouges, c’est un himalayen flame point.

Où trouver un chat himalayen ?

Quelques rares éleveurs français proposent des chats himalayens. Sinon, cherchez un élevage en Suisse ou en Angleterre. D’autres races proches de celle-ci s’avèrent plus faciles à trouver en France. Le persan dispose d’un caractère identique, avec des couleurs de robe différentes. Le siamois, plus énergique et fin, arbore les motifs de l’himalayen sur un pelage court

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Bons plans, conseils, ne manquez aucun conseil !

Conseils-animaux.fr, 2024