manage_search

Chat Somali

  1. Les races de chat >
  2. Chat Somali
chat somali

Avec une moyenne de 150 naissances par an recensées dans le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), le chat Somali jouit d’une modeste popularité en France. Ce descendant de l’Abyssin est pourtant doté de nombreuses qualités, qui en font un animal de compagnie rêvé. Prix, particularités physiques, style de vie ou caractère : apprenez tout ce qu’il faut savoir sur cette race de chat aussi élégante qu’attachante.

Les caractéristiques du chat Somali

somali chat
Sociable
5 / 5
Une fois qu’il est en confiance, le Somali est un excellent compagnon. Il s’entend bien avec toute la famille et les autres animaux.
Affectueux
5 / 5
Ce chat très câlin, doux et parfois un peu pot-de-colle, adore les caresses qu’il ne se lasse pas de réclamer.
Joueur
5 / 5
Curieux, mais jamais trop nerveux, le Somali fait preuve d’une grande vivacité. Il a besoin de jouer chaque jour, seul et avec son maître.
Intelligent
5 / 5
Son intérêt pour tout ce qui l’entoure fait du Somali un félin très éveillé, qui appréhende rapidement son environnement et s’éduque facilement.
Gourmand
4 / 5
Le Somali est un gentil petit glouton, qui ne modère pas toujours son appétit. Une surveillance est donc de mise pour qu’il garde un poids équilibré.
Indépendant
3 / 5
S’il fait souvent preuve d’une grande autonomie, ce greffier supporte mal de rester seul longtemps.
Bavard
2 / 5
Généralement discret, le Somali s’exprime de manière modérée. Ses miaulements mélodieux sont plaisants et peu dérangeants.

Sa carte de visite

Variété de l’Abyssin, le Somali en tire une grande partie de son profil félin. Il s’agit néanmoins d’une race à part entière.

OrigineÉtats-Unis
Autres nomsChat-renard, fox cat
VariétéPoil mi-long à long
MorphologieForeign (structure fine et élégante)
GabaritMoyen
Couleur principaleRoux
CaractèreAffectueux, intelligent, dynamique
EntretienTrès facile
Espérance de vie12 à 16 ans
Race reconnue par le LOOFOui
Prix moyen1 200 €

Le prix d’un chat Somali

Le prix d’un Somali se situe entre 350 et 1 850 €, avec une moyenne de 1 200 €. Comme pour toutes les races de chat, ce montant varie selon certains critères.

Les facteurs de fluctuation

Plusieurs éléments exercent une influence sur le coût d’un Somali et peuvent le faire passer du simple au triple :

  • le pedigree, preuve du prestige de la lignée du Somali,
  • la réputation de l’éleveur, reconnu pour la qualité de ses méthodes d’élevage,
  • la qualité de la robe et sa conformité aux critères du LOOF,
  • la future fonction du chat.

Prix moyens actuels

Somali de race pour compagnie1 350 € à 1 500 €
Somali de race de qualité exposition1 550 € à 1 800 €
Somali de race pour reproduction1 600 € à 1 850 €
Somali de race retraité d’élevage350 € à 600 €

Comment acheter moins cher un Somali ?

Mettez toutes les chances de votre côté pour adopter votre Somali à un prix plus bas grâce à ces conseils :

  • prenez le temps de comparer les tarifs des différents éleveurs de votre région ;
  • adoptez un Somali adulte, dont le coût est souvent moins élevé ;
  • consultez les sites d’annonces de particuliers qui vendent des chats de race ;
  • contactez des associations et des refuges d’animaux, qui ne font souvent payer que le prix des frais médicaux (vaccination, stérilisation ou castration).

Ses particularités physiques

Somali roux et blanc

Avec une apparence oscillant entre celle du renard et de l’écureuil, le Somali fascine par son élégance.
Souple comme une panthère, il est considéré par certains comme un animal d’allure royale.

Découvrez en détail les spécificités physiques de ce félin hors du commun !

La taille

De taille moyenne, le Somali mesure entre 30 et 35 cm au garrot. Le mâle est plus grand que la femelle.

Le poids

Ni gros, ni maigre, ce chat présente un poids équilibré de 3 à 5 kg pour la femelle et de 4 à 6 kg pour le mâle.

Le corps

De moyenne taille, il est fin, souple et gracieux. Bien développée, la musculature du Somali est athlétique et la cage thoracique légèrement arrondie. Le dos est légèrement arqué, ce qui apporte à sa silhouette une tournure sportive.

La robe

C’est elle qui distingue le Somali de l’Abyssin.

Le pelage

Mi-long ou long, le poil est fin, soyeux et brillant. Plus court sur le dos et les épaules, il s’allonge progressivement sur les flancs. La collerette est bien étoffée.

La couleur

Le pelage du Somali affiche de belles couleurs contrastées, lumineuses et intenses, qu’on trouve rarement chez d’autres races. Il se particularise par son aspect tiqueté (appelé « ticking ») : la tête, les pattes et la queue sont ornées de bandes foncées et claires.

Si ce chat est souvent roux et blanc ou à dominante roux clair, les variations sont nombreuses.
Les deux autres teintes prédominantes du Somali sont le Lièvre (ticking brun foncé sur fond abricot chaud) et le Sorrel (ticking chocolat sur fond cuivré).
D’autres couleurs de pelage existent, comme le Blue (ticking bleu-gris sur fond beige), le Fawn (ticking gris rosé sur fond beige) ou le Silver (ticking variable sur fond argenté).

La tête et l’encolure

Le Somali possède une jolie tête triangulaire aux contours délicatement arrondis. Son crâne légèrement rond et son front discrètement bombé lui donnent un profil aux courbes douces. Distinguée, l’encolure est arquée et souple.

Les oreilles

Il s’agit de l’un des attributs qui fonde la ressemblance du Somali avec le renard. Assez grandes et évasées, ses oreilles en forme de coupe ont une base large et sont pointées vers l’avant. Cette caractéristique lui donne l’allure d’un chat à l’affût, sans cesse en éveil.

Les yeux

Avec ses grands yeux en amande, brillants et expressifs, le Somali captive grâce à un regard intense. L’iris est de couleur jaune, or, noisette ou verte.

Le museau

De face comme de profil, il est arrondi et orné d’une truffe chocolat clair. Celle-ci est entourée d’une ligne dont la teinte est en harmonie avec la robe.

Les pattes

Minces, longues et droites, les pattes du Somali possèdent une belle musculature et une ossature parfois plus soulignée que chez l’Abyssin. Elles se terminent par de petits pieds ovales, qui donnent à ce félin une démarche aérienne.

La queue

Avec les oreilles, cette partie du corps vaut au Somali son deuxième nom de « chat-renard ». D’une taille assez longue et épaisse à la base, la magnifique queue soyeuse de ce roux à poil long est fièrement portée en panache. Elle s’affine progressivement jusqu’à l’extrémité.

Ses compatibilités

chat Somali roux à poil long

Extrêmement sociable, le Somali est l’animal de compagnie parfait pour presque tous ! Tant qu’il peut se dépenser et qu’il est chouchouté, il est aussi heureux entouré d’une famille qu’au côté d’une personne seule.

Avec les chats5/5Le Somali accepte très facilement ses semblables après une phase de familiarisation.
Avec les chiens4/5Son entente avec les animaux de la race canine est généralement bonne. Il peut même parfois devenir complice avec eux.
Avec les enfants4/5Énergique et joueur, le Somali aime beaucoup les plus jeunes, à condition que ceux-ci le respectent.
Avec les personnes âgées1/5Un foyer et un maître calmes ne conviennent généralement pas au caractère du Somali, rempli de dynamisme et avide d’activités.

Son style de vie

Le Somali est un chat qui possède une grande faculté d’adaptation. Cependant, son environnement doit être approprié à ses besoins et à son caractère.

Vie dans une maisonLe Somali a un besoin fréquent de mouvement. Un lieu de vie spacieux, idéalement avec un jardin clôturé, fait chaque jour son bonheur.
Vie en appartementMême s’il n’est pas recommandé, un domicile clos n’est pas forcément dissuasif pour ce chat. Dans ce cas, l’espace intérieur doit être suffisamment grand. Vous devez l’équiper d’accessoires et de jouets qui permettent à votre Somali de se dépenser.
Vie socialeLe Somali n’apprécie pas la solitude. Chaque jour, une présence humaine est essentielle à son bien-être. Si vous travaillez, un autre chat l’aide à mieux accepter votre absence le jour.
Activité physiqueIl s’agit d’une nécessité absolue pour le Somali, qui contribue pleinement à son équilibre. En plus des éventuelles sorties quotidiennes dans le jardin, jouez régulièrement avec lui pour le combler !
DéplacementsPartir en vacances avec un Somali n’est pas conseillé. Sa grande vitalité et sa curiosité peuvent vite l’entraîner à fuguer sur son lieu de vie temporaire.

Son caractère

Somali roux clair

Faites davantage connaissance avec le chat Somali, une petite boule d’énergie et de douceur.

Une vivacité sans failles

Remuant, joueur et taquin comme un écureuil, le Somali est tout sauf un pantouflard et a du mal à ne rien faire. C’est un chat démonstratif et plein de joie, mais qui ne devient jamais ingérable. Lorsqu’il veut quelque chose, il fait preuve d’une amusante malice pour l’obtenir. Cavalcades, escalade, chasse : avec lui, votre habitat est rempli de vie.

Un chat intelligent et avide de découvertes

L’ardeur du Somali contribue naturellement à en faire un animal curieux, qui s’intéresse à tout. Ses investigations dans la maison ou à l’extérieur le douent de remarquables qualités intellectuelles, comme le sens de l’analyse ou une mémoire sans failles. Ces aptitudes font de lui un animal très facile à éduquer.

Douceur et câlins au rendez-vous

S’il est indépendant, le Somali n’apprécie pas la solitude. Très proche de l’être humain, il ne peut pas se passer de la présence et de l’attention régulière de son maître. Lorsqu’il s’est bien dépensé, ce petit galopin devient très doux et cherche du réconfort. Il réclame alors avec gentillesse, et parfois un peu d’insistance, beaucoup de caresses.

Son éducation

À présent, découvrez quelques conseils spécifiques pour bien dresser le Somali.

La mise en confiance

Afin de développer tout son potentiel affectueux, le Somali doit être certain de l’attachement et du respect de son maître. Soyez proche de lui le plus souvent possible et montrez que vous lui portez de l’intérêt en l’appelant et en le caressant régulièrement.

L’apprentissage basique

Une fois que le Somali ressent un sentiment de sécurité dans son foyer, le rendre obéissant ne pose généralement aucun problème. Ce félin clairvoyant comprend vite les ordres que vous lui donnez, les interdits que vous imposez et ce que vous attendez de lui. Répétez-lui chaque jour des mots simples, comme « Non », « Arrête » ou« Viens » en les accompagnant de son nom.

Le développement de son intelligence

Au-delà des explorations quotidiennes de la maison et de l’extérieur, aiguisez le sens de la réflexion, déjà inné, de votre compagnon en lui proposant des jeux épanouissants. Le Somali raffole des défis mentaux. Des jouets éducatifs et interactifs, comme un labyrinthe à balles ou une mangeoire puzzle, stimulent intensément son esprit logique.

Son entretien

Prenez bien soin de votre Somali en respectant les conseils d’entretien suivants, sans oublier qu’une visite annuelle chez le vétérinaire est essentielle.

Une activité physique soutenue

Vous l’avez lu plus haut : le Somali est un chat bouillonnant d’énergie. Même si vous possédez un jardin où il peut s’ébattre gaiement, les accessoires d’intérieur sont indispensables à son bien-être. Ils lui permettent de se démener en votre absence et le soir, à vos côtés. Un grand arbre à chat, une roue d’exercice, des griffoirs ou de simples balles le font déborder de joie.

Pelage et tête : les gestes d’hygiène

La fourrure mi-longue du Somali, qui perd peu ses poils, n’exige pas beaucoup d’entretien. En outre, son pelage non laineux ne pose pas de problèmes de nœuds. Le toilettage n’est pas nécessaire. Effectuez simplement un brossage une à deux fois par semaine, en insistant sur la collerette et la queue qui sont plus touffus. Complétez cette toilette en nettoyant les yeux et l’intérieur des oreilles avec une lotion adaptée.

Ses maladies fréquentes

Comme l’Abyssin, le Somali est un chat à la santé solide, mais qui peut naturellement présenter les mêmes pathologies que ses congénères. En outre, deux maladies spécifiques sont susceptibles d’atteindre cette race.

L’amyloïdose ou amylose

Assez rare, cette maladie peut être fatale pour la santé du chat si elle n’est pas très rapidement traitée. Une amyloïdose provoque la mauvaise assimilation des protéines par l’organisme. Les dépôts créés, appelés amyloïdes, attaquent notamment les reins et provoquent une insuffisance rénale irréversible. Un traitement quotidien et un suivi régulier chez le vétérinaire sont impératifs, car le chat garde la maladie à vie.

La PKdef ou déficit en pyruvate kinase

Il s’agit d’une maladie génétique, caractérisée par une affection des globules rouges qui provoque une anémie. Progressive, la PKdef n’est pas immédiatement détectable. De petits signaux donnent l’alerte au fil du temps, comme un éclaircissement des gencives, de la fatigue ou une respiration plus rapide. Le traitement dépend de l’importance des symptômes.

L’historique de la race

chaton Somali

Les origines du Somali sont mystérieuses. Il n’en demeure pas moins que ce félin est devenu un animal extrêmement apprécié, malgré sa modeste notoriété.

La naissance de la lignée

Les premiers chats Somali seraient issus de portées d’Abyssins à poils longs. En 1963, l’éleveuse canadienne Mary Mailling présente un de ces chats à l’exposition féline de Calgary. Surnommé « poils longs », le petit greffier séduit immédiatement le juge.

Durant la même période, une autre éleveuse, Evelyne Mague, porte aussi beaucoup d’intérêt à ces félins. Elle crée une portée d’Abyssins à poils mi-longs, donnant naissance à la race qu’elle baptise Somali. Ce nom est une référence à la Somalie, pays voisin du royaume d’Abyssinie, qui est le lieu d’origine du premier Abyssin importé en Europe.

Une reconnaissance progressive de la race

Les éleveurs de l’époque considéraient que cette variété avait des origines « impures ». Ils ne voulaient pas l’inclure dans leurs lignées parce qu’elle ne correspondait pas aux standards des élevages. Finalement, après l’intervention d’Evelyne Mague, la race est reconnue par la Cat Fanciers’ Association en 1978, puis en Europe au cours de l’année 1982.

Notre avis

Terminez votre découverte du Somali en consultant notre opinion sur ce chat aux couleurs éblouissantes.

Un excellent animal de compagnie

Si vous aimez les compagnons amusants et expressifs, le Somali répondra sans doute à vos attentes. Ce joyeux drille, qui a souvent la bougeotte, apporte de la bonne humeur au sein du foyer. Les maîtres d’un Somali créent une complicité très rapide et tendre avec ce félin, qui bénéficie en outre d’une bonne espérance de vie.

Un chat facile à vivre

Une fois que vous mettez à sa disposition tous les accessoires nécessaires à son bien-être, le Somali est docile et respectueux. Les deux seuls inconvénients de cet animal résident dans son besoin constant d’une présence quotidienne et sa tendance à flâner parfois un peu trop loin, hors des limites de la maison.

FAQ

Où acheter un chat Somali ?

Il est recommandé d’acquérir votre Somali mâle ou femelle dans un élevage réputé. Vous êtes certain d’acheter un chat de pure race et en bonne santé.

Comment assurer la sécurité d’un Somali ?

Si vous possédez un jardin, entourez-le d’une palissade afin de limiter les déplacements de votre chat. Ce conseil est particulièrement indiqué si vous vivez à la campagne, car le Somali peut être confondu avec du petit gibier en période de chasse.

Le Somali peut-il sortir en toute saison ?

Oui, sauf en cas d’hiver rigoureux. Le Somali supporte parfois mal les basses températures. Une toux ou des éternuements doivent donner lieu à une consultation chez le vétérinaire

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Bons plans, conseils, ne manquez aucun conseil !

Conseils-animaux.fr, 2024