Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide complet de l’Épagneul breton

L’Épagneul breton est un chien plein de vitalité qui impressionne par son agilité. Il se distingue avant tout comme chien de chasse et arrêt, mais se montre aussi doué en sport canin. Originaire de Bretagne, il est tout élevé pour pointer et rapporter sur tous types de terrain. Ce sont des épagneuls à longues pattes et dotés d’une queue courte ou longue. Leur pelage orange et blanc champêtre ou foie et blanc fait toute leur réputation esthétique, y compris dans certaines forêts où leur robe leur permet de se dissimuler lors de la chasse. En dehors de la chasse, il s’agit d’une race très affectueuse qui aime passer du temps avec sa famille. C’est un chien d’intérieur comme d’extérieur qui peut s’épanouir aussi bien dans une maison avec jardin que dans un appartement de moyenne superficie. Les Bretons sont cependant énergiques et demandent à sortir souvent. Ils peuvent être faciles à entraîner si l’humain à leurs côtés sait parfaitement comment s’y prendre. Gare à la fugue ! Il est très porté sur la promenade à la dérobade. Pour contrecarrer cette tendance, un entraînement adapté et des activités physiques seront la meilleure solution.


Origines et caractéristiques de l’Épagneul breton

Il appartient aux races de chiens originaires de l’Ouest de la France, en Bretagne. Son nom signifierait « position accroupie », chose que le chien fait à merveille lors de ses épisodes de chasse. Il s’agit de l’une des races d’Épagneuls les plus anciennes.
En 1907, le standard de la race existait déjà dans les registres nantais. Le Club des Épagneuls Bretons naissait cette même année. La race canine est issue du croisement de plusieurs races d’Épagneuls. On pense aux Springers ou aux Setters anglais. La portée telle qu’elle existe aujourd’hui a vu le jour dans les années 1890.
C’était à Fougères, dans la demeure du vicomte Du Pontavice connu pour ses élevages de chiens Terrier et de Setters. Aujourd’hui, l’Épagneul breton est apprécié aussi bien des chasseurs que des familles avec enfants. Il affiche une espérance de vie de 12-15 ans et une taille intermédiaire de 47-50 cm pour 13-16 kg.

Son caractère

Il se caractérise par une grande adaptabilité à tout type de situation. Cette adaptabilité peut être physique comme comportementale. Il peut se développer et s’épanouir au sein d’un environnement urbain, dans un appartement standard comme en milieu rural, dans une ferme, à jouer, dans un potager.
La constante est qu’il s’agit d’un chien actif qui nécessite sa catharsis journalière, en libérant son énergie à travers des jeux, des promenades, du sport et de la stimulation mentale. C’est un chien intelligent, attentif et très perspicace. Il est du type à s’attacher à sa meute humaine et aux personnes auxquelles il est lié en général de par sa sociabilité. Il aime recevoir de l’attention de leur part. Il se montre également affectueux et très tendre avec les enfants. Pour des raisons évidentes, il ne fait pas bon chien de garde.

L’entretien de l’Epagneul breton

Le Breton est un chien facile à entretenir. Il a besoin d’un brossage sur une base régulière, soit tous les trois jours environ, afin d’éliminer les potentielles saletés, les poils lâches et morts ou encore démêler la surface. Il n’est pas nécessaire de lui faire prendre un bain tous les mois à moins qu’il ne soit sale. Une grande toilette tous les trois mois suffit à le nettoyer en profondeur à l’aide d’un shampoing spécifique pour chiens. Il est aussi très important de nettoyer ses oreilles avec un nettoyant doux spécialement élaboré pour les races canines. Pensez à nettoyer une fois par jour le mucus accumulé aux coins des yeux. Il peut se faire le refuge des bactéries et autres débris. Un simple mouchoir humide ou un petit gant de toilette suffit. Enfin, n’attendez pas de remarquer des rayures sur son parquet pour lui couper les ongles. Si vous entendez un claquement d’ongles lorsqu’il se déplace, cela signifie qu’il est grand temps de lui octroyer des soins de pédicure.

Le prix moyen à l’achat

Le tarif moyen à l’achat pour un Épagneul breton inscrit au registre du LOF est de 1 000-1 500 €. Le canidé coûte plus cher lorsqu’il provient d’un élevage reconnu et de bon calibre.
Les coûts d’entretien s’élèvent à 1 050-1 100 €, établissant un budget un peu plus élevé que la plupart des autres races de cette taille.

L’éducation d’un Épagneul breton

Il est doté d’une bonne intelligence et d’une très grande perspicacité. Ainsi, son éducation s’avère relativement facile. Avant son arrivée dans la maison, mettez-vous d’accord avec les autres membres du logis pour lui octroyer des endroits bien à lui. Son éducation se basera essentiellement sur la reconnaissance des lieux, savoir où il doit uriner et s’amuser, les zones de la maison qu’il peut atteindre.
N’oubliez jamais qu’une bonne éducation passe toujours par la méthode de la récompense, le fameux renforcement positif. Il permet au chien de mieux assimiler les règles de vie et de les appliquer avec bon cœur. Le renforcement booste également la volonté du chien à bien agir. Plus qu’une simple astuce, le renforcement positif est gage d’équilibre dans les relations que vous entretenez avec votre chien.

Dresser l’Épagneul breton

Bien qu’orienter la race ne soit pas d’une grande difficulté, le dressage peut amener à un résultat des plus déplorables en cas d’erreurs pédagogiques. Si vous vous y prenez mal, il y aura de fortes chances pour que le canidé s’adonne deux fois plus à la fugue.

La durée des séances

Le temps est un facteur important. Il est essentiel de trouver un bon équilibre au sujet de la durée des sessions. Quinze à vingt minutes par jour suffisent à enseigner l’essentiel à votre chien. Gardez à l’esprit que le Breton est doté d’une capacité de concentration limitée. Il s’ennuie aussi rapidement, à l’instar d’un petit enfant.

La méthode positive

L’éducation de votre Breton doit être amusante et récréative. Un chien qui s’amuse est un chien enclin à apprendre. Ne surjouez pas face à votre animal de compagnie.
Il saura bien assez qu’il a besoin de vous obéir. Baser davantage votre éducation sur la communication plutôt que la coercition ou la domination.

Terminer la séance avec le sourire

Qu’il ait accompli toutes ses tâches ou non, il est essentiel de toujours terminer sur une bonne note. Cela laisse un souvenir intarissable au chien et surtout l’envie de revenir. Il ne faut pas qu’il ait l’impression de terminer sur un échec.

Si votre chien est fugueur, le défi sera de lui donner l’envie de rester sur ses terres. Pour cela, vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous :

  • si vous possédez un jardin, sortez-le souvent pour jouer avec lui sur la pelouse. Il se sentira utile et associera ainsi le jardin à une expérience agréable.
  • la fugue est généralement la conséquence de l’ennui. Laissez-lui suffisamment de jouets avec lesquels s’amuser. Pensez à investir dans certains jouets qui font travailler la logique et l’intelligence. Ce sont habituellement de longs casse-têtes à résoudre, mais agréables pour le chien.
  • la castration peut aider à calmer ses ardeurs comportementales s’il s’agit de fugues pour rejoindre des femelles qui souhaitent s’accoupler.

Les robes de l’Épagneul breton

On compte cinq couleurs de robes chez le canidé, bringé.

Orange et blanc

Elle est sans équivoque la couleur la plus répandue aujourd’hui. Elle se définit par du fauve accompagné d’orange à panachure blanche. L’orange en question peut se présenter sous différents tons dont le jaune.

Marron et blanc

On l’appelle également « foie et blanc » et plus rarement « chocolat ». Très répandue par le passé, la couleur a perdu de sa superbe avec les années, car le nombre de parents porteurs de ce gène n’a cessé de diminuer.

Le noir et blanc

Elle fait partie des couleurs d’origine. Cela ne l’a pas empêchée d’être considérée comme étant impropre dans certains pays et notamment aux Etats-Unis, entre 1908 et 1956.

Tricolore noir, blanc et orange

La robe du chien est de couleur noire et blanche, agrémentée de marques de couleur fauve. Ces taches sont généralement situées sous la queue, à l’extrémité des membres ou encore au niveau de l’arcade sourcilière.

Tricolore marron, blanc et orange

Robe la plus rare du panel de couleurs du Breton, elle définit le marron en remplacement du noir habituel. La teinte est transmise par le gène récessif. Ainsi, seuls des parents de robe tricolore marron peuvent donner naissance à des tricolores marrons agrémentés d’autres couleurs.

Le rouannais

Le terme fait référence au « rouan », un mélange de poils de teintes différentes. Il englobe généralement la mixture de fauve (ou marron) avec du blanc ou avec du noir et du blanc. Il existe aujourd’hui un abus de langage autour du terme, pour désigner ce que l’on devrait en réalité appeler « moucheté », c’est-à-dire les robes à taches.

Les différentes catégories d’Epagneul breton

Le Breton représente déjà, lui-même, une catégorie de la race plus générale des Épagneuls qui comprennent par exemple l’Épagneul français, picard, japonais, tibétain ou encore pékinois. Il ne connaît cependant pas de déclinaison spécifique, si ce n’est l’épagneul breton nain, relativement rare. Il ne s’agit pas d’une véritable race, mais de l’expression d’un nanisme.
L’hormone somatotrope est l’hormone de croissance, responsable d développement physique d’un chien. Elle est générée par l’hypophyse, une zone du cerveau qui tient un rôle important dans divers systèmes de développement.
Lorsque le Breton enregistre un déficit en STH, il développe un nanisme relativement harmonieux. Cependant, sachez que le nanisme s’accompagne toujours de problèmes de santé plus ou moins sévères.

Le poids idéal de l’Épagneul breton : sa courbe de poids

Encore chiot, le poids de l’Épagneul breton mâle comme femelle se situe entre 5,8 et 7,3 kg à 3 mois. A 6 mois, il pèse entre 10,7 et 13,4 kg.
Au bout d’un an, il atteint enfin 13,8-17.5 kg.
Sa croissance prend fin aux alentours de l’âge de 14 mois, mais les plus tardifs devront attendre 16 mois.

L’Épagneul breton et la chasse

Pas très grand, fort et trapu, il possède le profil parfait pour l’activité de la chasse. Il a le poil court et se montre résistant. Cette panoplie permet d’obtenir un chien qui allie bon physique et excellente fonction. Il est opiniâtre et volontaire.
Il est le genre de chiens que vous verriez à la chasse dès le petit matin. Il franchit ronces et eau sans froncer les sourcils et ne recule devant aucun obstacle et aucun marais. Il a été hérité du talent et du sérieux des pointeurs anglais. Il bénéficie d’un nez très développé, ce qui l’aide lors de ses chasses au petit gibier.

Les maladies les plus courantes de l’Épagneul breton

En dépit de sa solidité, sa génétique fait en sorte qu’il soit concerné par un certain nombre de symptômes dont il aurait pu se passer. Parmi ses maladies, on note le glaucome, l’épilepsie, la Persistance du canal artériel ainsi que les dysplasies de la hanche (dysplasie coxo fémorale) et du coude.

Le glaucome

C’est une affection oculaire fréquente dans la race qui peut se montrer très douloureuse. Si elle n’est pas traitée, elle peut conduire à la cécité. Les symptômes incluent le larmoiement, le strabisme ou encore la rougeur dans le coin des yeux. Il peut également être touché par la luxation primaire du cristallin également héréditaire.
Au lieu d’un traitement traditionnel, certains chiens peuvent bénéficier d’une opération chirurgicale.

L’épilepsie

Elle est devenue l’une des préoccupations de la race. A priori, il n’existerait pas de cause connue à cette maladie d’ordre neurologique. Bon nombre de raisons peuvent causer l’épilepsie comme le traumatisme crânien ou encore un cancer. L’extrait de chanvre est un remède naturel à la condition.

La Persistance du canal artériel

Anomalie congénitale répandue chez l’Epagneul, elle a comme conséquence le souffle cardiaque systolodiastolique. Elle est détectable lors d’un examen échographique.

La dysplasie de la hanche et du coude

La dysplasie de la hanche est un trouble orthopédique très courant chez les chiens. Des études révèlent que près de 15 % des Épagneuls en sont touchés. Elle se définit par des difficultés pour la rotule de s’emboîter correctement dans la cavité de l’articulation.
L’animal peut également être touché par son équivalent, mais au niveau du coude.

L’alimentation de l’Épagneul breton

L’alimentation de l’Épagneul breton idéale doit contenir des protéines animales de haute facture, soit Premium. Des graisses non saturées viendront s’ajouter, mais de manière contrôlée, car il s’agit d’une race sujette aux problèmes de surpoids et obésité.
Les graisses, à travers notamment l’oméga, permettent un maintien idéal de la qualité oculaire, cérébrale et nerveuse ainsi qu’un beau pelage et une peau saine.
L’oméga est une solution alimentaire à la protection des organes internes, des os et des articulations difficiles. Une bonne alimentation peut incorporer des glucides bien que les glucides ne soient pas nécessaires à proprement parlé. Auquel cas, les sources de glucides devront être de nature lente et contenir des fibres qui amélioreront la digestion de l’animal.
Des légumes peuvent fournir ces fibres, mais ne constituent pas le premier choix dans la mesure où leur consommation provoque de nombreux gaz. Les vitamines, les minéraux et l’eau sont trois autres éléments essentiels à un chien en bonne santé.

Les meilleures croquettes pour cette race de chien

Compte tenu de ses activités et de ses besoins nutritionnels, les croquettes pour l’Épagneul breton se révèlent être le meilleur type d’alimentation. Celles-ci doivent contenir des protéines capables de lui apporter les acides aminés essentiels dont il a besoin.
On trouve ces acides aminés dans le saumon, le poulet, le bœuf, l’agneau ou encore la dinde. Le poulet doit être désossé. Les viandes trop grasses doivent être écartées de son menu.
Les huiles et les autres graisses essentielles peuvent, elles aussi, être trouvées dans ces sources de protéines, mais aussi dans l’huile de foie de morue. Si vous tenez à ajouter de bons glucides, choisissez-les à libération lente comme le riz, les flocons d’avoine et l’orge.
Si vous souhaitez une alternative moins risquée sur le plan allergique, optez pour de la betterave ou de la citrouille. Une ou deux cuillères suffisent. Enfin, les suppléments pourront aider à soutenir l’effort articulaire ou encore oculaire. La L-carnitine se chargera de la combustion des graisses non seulement dans une optique de perte de kilos, mais aussi d’allègement sur les articulations. La glucosamine et la chondroïtine, des chondroprotecteurs, joueront également un rôle primordial dans la gestion des problèmes de jointures.
Les caroténoïdes que sont la lutéine et le lycopène aideront en qualité d’antioxydants des cellules des yeux et de la peau.

Les aliments à bannir

Ce n’est pas parce que votre chien fait partie de la famille qu’il doit se nourrir exactement comme sa famille.
Certains aliments ou ingrédients tout à fait admissibles pour les humains peuvent être extrêmement dangereux pour le chien, voire mortels.

L’alcool

Qu’il s’agisse de la bière, du vin ou de tout autre alcool, il agit comme dépresseur et provoque une réaction négative de la part du système nerveux. Il engendre chez les animaux plusieurs problèmes dont les troubles respiratoires, cardiaques et le coma.

Les pommes, les prunes, les pêches et les kakis

Les graines de ces fruits contiennent du cyanure, toxique pour les animaux comme pour les humains.
Le problème réside ainsi dans les noyaux ou les graines et non la chair. Les graines de kakis, par exemple, peuvent provoquer une inflammation intestinale, voire une occlusion. Les éviter reste la meilleure solution.

L’os

Les os sont souvent donnés aux chiens afin qu’ils travaillent leur dentition. À long terme, cependant, ils peuvent endommager l’émail dentaire et ses morceaux, lorsqu’il s’agit d’os cuit, présenter un grand danger pour les parois gastriques comme intestinales.

L’avocat

Malgré sa réputation de superfruit, l’avocat n’en est rien pour le chien. Il contient du Persin, une substance très toxique pour le canidé, pourtant sans aucun danger pour l’homme.

La caféine

On parle généralement de chocolat, de thé ou de café. Mais, en réalité, tout ingrédient contenant de la caféine est dangereux. Cela est dû à une concentration élevée en méthylxanthines qui a pour habitude de provoquer chez le chien des tremblements, des palpitations et des convulsions. Le pronostic vital est alors en jeu.

Le chiot Épagneul breton

Les petits Bretons sont d’adorables chiens qui recherchent l’attention de leur propriétaire avec beaucoup d’affection à donner en retour. Bien sûr, il faudra s’attendre à des comportements moins glorieux si vous ne lui portez pas l’attention qu’il espère.
Ce sont des chiens faciles à vivre et amicaux, mais ils peuvent aussi se montrer jaloux en cas de partage de territoire avec un nouveau venu. Si vous comptez accueillir un nouvel animal de compagnie chez vous, vous devez veiller à les présenter comme il se doit.

L’éducation du chiot

La priorité d’une bonne éducation d’un chiot est d’affronter les problèmes de comportement dès qu’ils se présentent. Cherchez à comprendre les raisons derrière des échecs et un comportement potentiel négatif.
Si votre Breton aboie trop souvent ou exprime des envies de fugue, vous devez tenter de créer des liens plus forts qui l’inciteront à se montrer à la hauteur de vos attentes. Félicitez-le lorsqu’il vous écoute ou qu’il comprend vos intentions. Ne le grondez jamais et ne le mettez jamais dans une position telle qu’il préfèrera être loin de vous.

L’alimentation du chiot

Ne négligez pas la qualité de ses croquettes. Une croquette entrée de gamme est susceptible de contenir un taux de sucres et de graisses saturées bien supérieur à la moyenne recommandée. Les protéines proviendront de sources non identifiées et impropres à la consommation.
Pour ne pas risquer la santé de votre tout-petit Breton, optez pour des croquettes Premium spécialement formulées pour les chiots. Le sac doit contenir des aliments deux fois plus riches en protéines animales que les adultes, de sources traçables.
Le menu doit être complet et équilibré. Les croquettes doivent être dépourvues de charges céréales à valeur zéro, c’est-à-dire à sans aucune valeur nutritive, mais très calorique.
En cas de problèmes de santé précoces, vous pourrez d’ores et déjà vous tourner vers des suppléments ou demander des conseils à votre nutritionniste canin.

La vitesse de l’Épagneul breton

Lorsque l’Épagneul est un chien actif et très bien entraîné, il peut courir jusqu’à 72 km/h.

Les vêtements pour un Épagneul breton

Il s’agit d’une race qui supporte mal le froid. En revanche, l’été ne constitue pas un obstacle en dessous de 35 °C. Un sweatshirt est une bonne option pour les intérieurs et semi-intérieurs touchés par les courants d’air et le froid en hiver. Il peut s’agir des étables ou des hangars par exemple.
En zone totalement découverte et par un temps hivernal dont les températures descendent en dessous de 5 °C, il lui faudra un véritable manteau d’hiver. Son pelage n’est ni dense, ni épais. Il ne lui permet pas de se sentir protégé face au froid. Le manteau devra couvrir son dos, son ventre, ses articulations et laisser ses pattes dégagées pour plus d’aisance et de flexibilité.
L’Épagneul breton supporte parfaitement les temps pluvieux. Toutefois, vous pouvez être tenté de garder votre demeure propre et ainsi lui demander de bien vouloir enfiler un petit imperméable-poncho qui lui évitera de charrier toutes les poussières et la boue extérieures.

Les accessoires pour un Épagneul breton

Besoin de sortir ? Vous ne devriez pas envisager de laisser votre chien seul sans quelques jouets. Les accessoires sont aussi essentiels au chien qu’ils le sont aux humains.

La caisse pour chien

Dès tout petit, habituez votre chiot à rester et à regagner sa caisse lorsque vous ne pouvez pas le surveiller. Choisissez les dimensions de la caisse en fonction de la taille de l’animal. Il doit avoir la place de se lever, s’étirer, bouger, se retourner ou encore se coucher entièrement.

Les jouets

Vous avez d’un côté les jouets de dentition et les jouets ludiques de l’autre. Les deux ne présentent pas les mêmes caractéristiques, car le jouet de dentition est de nature plus molle.
Il est élaboré de manière à être mastiqué. Le jouet ludique, en revanche, est solide et a pour objectif d’occuper ludiquement le chien lorsque vous ne semblez pas disponible et qu’il est seul. Il peut aussi lui permettre de se tester sur le plan de la mémoire ou encore de la logique.

Le tapis de propreté

Le tapis de propreté doit comprendre plusieurs couches absorbantes dont une pour le contrôle des odeurs. Le dessous doit inclure une surface antidérapante pour un bon ajustement. Certains tapis offrent une odeur parfumée afin de simuler l’herbe fraîchement coupée. Il faudra néanmoins veiller à la composition chimique qui accompagne de telles options.

La laisse et le collier

Le chiot optera pour un collier et une laisse d’un mètre, en nylon. Une fois adulte, vous pourrez effectuer la transition vers un matériau plus solide. La longueur de la laisse devra également être ajustée jusqu’à atteindre 1,20-1,50 m. Attention à ne pas serrer les colliers trop près du cou du chien, cela risquerait de le stranguler.

Autre conseil pour bien entretenir son Épagneul breton

Étant donné qu’il s’agit d’un chien très actif, voire hyperactif, il sera nécessaire de lui offrir de longues promenades. Ces longues promenades devront lui permettre de prendre son temps, de renifler (c’est un chien de chasse !) comme de faire ses besoins si besoin. Incluez souvent des jeux et des activités sportives et parasportives.
Les jeux d’odeur et d’agilité seront ses préférés. Si vous avez des enfants, n’hésitez pas à organiser des sessions en famille. Dans l’idéal, le chien devra être sorti trois fois par jour avec une quinzaine de minutes sans laisse dans un lieu calme et non peuplé.

Autre info sur cette race de chien

Il existe deux catégories d’Épagneul : le chien de chasse et le chien d’exposition. Les Bretons d’exposition sont exclusivement élevés dans l’objectif de les faire participer à des concours. Ils sont plus uniformes d’apparence et possèdent une corpulence légèrement plus grande.
Ils se révèlent aussi plus minces et d’une belle élégance. Ils se distinguent par un pelage plus luxuriant avec des poils légèrement plus longs que l’Épagneul de chasse.
Le Breton de chasse est quant à lui destiné à un travail de terrain. Il est plus athlétique, doté d’un tempérament porté vers l’action. Les chiens de chasse possèdent une apparence plus diversifiée.

Notre avis sur l’Épagneul breton

C’est sans équivoque une très belle race qui se reflète dans sa nature positive et aimable. Il possède des qualités comportementales appréciables et un bon degré d’intelligence. Il est affectueux avec tout le monde et toujours prêt à s’inclure dans les activités de son maître.
Il est capable de s’adapter à pléthore de situations comme un large panel d’individus. Vous pouvez notamment en acquérir un même en présence de petits enfants.
De plus, c’est un excellent équivalent du Terrier grâce à ses capacités de chien de chasse au petit et moyen gibier.

FAQ

Comment calmer un Épagneul breton ?

Un chien stimulé aussi bien sur le plan physique qu’intellectuel à toutes les chances de se sentir réduit en énergie. Donnez-lui suffisamment d’activité afin qu’il puisse se sentir comblé et finalement épuisé de toutes les activités amusantes de la journée.
Demandez-lui de rapporter des objets, de chercher de la nourriture ou une friandise dans un Kong ou de s’adonner à un jeu de course d’obstacles. Cela va sans dire que son énergie ne pourra être que drainée.

Pourquoi choisir un Épagneul breton ?

Leur taille intermédiaire, leur tempérament et leur pelage pratique à laver font de lui le parfait chien de famille comme de chasse. Ils sont de merveilleux compagnons pour les familles avec enfants, les séniors comme les personnes vivant seules. Ils s’entendent globalement bien avec les autres chiens et se montrent toujours enclins à jouer dans le parc pour chiens.

Münsterländer ou Épagneul breton ?

L’Épagneul de Münster est décrit comme plus polyvalent encore, ce qui peut correspondre à certains des profils recherchés par les chasseurs. Il constituera un meilleur choix pour un chasseur qui procèdent à différents types de chasse : en battue, petit gibier, grand gibier, plume, à la billebaude entre autres.
Le Münster vit tout aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il ne présente pas non plus de désavantages par rapport au Breton sur le plan comportemental.

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022