manage_search

Les races de chiens tibétains

  1. Les races de chien >
  2. Races de chiens tibétains 
Chien tibétain sur fond noir

Depuis 1965, le Tibet est l’une des cinq régions autonomes de la République populaire de Chine. Célèbre pour ses immenses sommets et abritant une partie du mont Everest, il est également connu pour la diversité de ses races canines. Bien qu’elles soient encore séculaires en Occident, les races de chiens tibétains sont relativement anciennes. D’après Jean-Claude Métans, le précédent président du club des chiens tibétains de France, celles-ci sont encore préservées des phénomènes de mode qui nuisent à la qualité du cheptel.
Vous prévoyez d’acquérir un spécimen originaire du Tibet ? Quelles sont les modalités d’entretien de l’animal de compagnie ? Nous apportons quelques éléments de réponse dans les lignes qui suivent.

Quelles sont les particularités d’un chien du Tibet ?

Un chien tibétain est, comme son nom l’indique, un animal de compagnie qui vient du Tibet. À l’origine, les Tibétains et les Chinois classaient les chiens en deux catégories, à savoir ceux qui ressemblent aux lions et ceux qui ne le sont pas. Outre le dogue du Tibet, les séparations en Shih Tzu, Lhassa Apso, terrier du Tibet et épagneul tibétain sont donc purement occidentales.

Une grande résistance au froid

Présent dans les régions montagneuses, le chien tibétain se présente avec un pelage long destiné à le protéger du froid. Le Tibet se situe, en effet, à une altitude de 3 500 à 5 000 mètres. Les hivers sont donc particulièrement longs et glaciaux.

Des origines monastiques

La plupart des chiens originaires du Tibet faisaient office de chien de garde. Installés à des points élevés en tant que veilleurs, ils se chargent d’annoncer l’arrivée des étrangers. En cas de besoin, ils sont même amenés à alarmer les grands Do-Khyi qui assuraient la fonction de protecteurs. Les races canines élevées par les nomades servaient aussi à protéger le bétail des bergers et les troupeaux des monastères.
Puissants et courageux, ils étaient en mesure de repousser les prédateurs comme les ours, les loups et les panthères des neiges.

Des races « sacrées »

Au Tibet, le chien occupe un rôle important dans la religion bouddhiste de type lamaïque. Une légende indique que Bouddha était souvent accompagné de plusieurs petits chiens. En cas de danger, ces derniers se transformaient en lions, afin de lui permettre de s’échapper.
D’après une autre légende, les moines qui rompaient un vœu pendant son existence terrestre se réincarneraient en une forme inférieure, dont celle d’un animal.
Pour les moines tibétains, la réincarnation porte sur l’un des petits chiens lions gardés dans les temples et qui sont considérés comme sacrés.

Des échanges de présents

Auparavant, les races de chiens tibétains étaient offertes en guise de présent à d’autres pays ; ce qui a contribué à leur expansion à travers le monde.
En tant que vassal, le Tibet payait régulièrement un tribut à la Chine, son suzerain. Un couple de chiens lions figurait alors parmi les présents les plus onéreux et les plus appréciés par les empereurs chinois des dynasties mandchoues. Depuis le XVIIIe siècle, le Tibet offrait également des chiens lions à la Russie.

Historique des races de chiens tibétains

L’histoire des races de chiens du Tibet reste à peu près le même, à quelques détails près.
Certaines hypothèses indiquent que le terrier du Tibet proviendrait de ce qu’on appelle la « Vallée perdue » qui a été coupée du monde jusqu’au XIVe siècle. La race a ensuite été élevée et préservée jalousement par les Lamas dans les monastères tibétains. Dans son pays d’origine, c’est-à-dire dans la province Tsang qui se trouve à l’ouest du Tibet, le terrier tibétain est connu sous l’appellation de Tsang Apso.
Jusqu’à ce jour, son ascendance reste encore un mystère, mais il est fort probable qui descende du chien de Mongolie-Intérieure et du chien de Montagne du nord du Kunlun.

Les traces de l’épagneul tibétain remontent à 200 ans avant Jésus-Christ. Auparavant connue sous l’appellation de Gya Kyi, cette race canine s’est surtout fait connaître au début du commerce de la soie entre la Chine, la Rome antique et la Grèce.
Lors de son voyage en Orient, Marco Polo avait évoqué des « petits chiens dorés et agiles ». Les premiers épagneuls tibétains arrivent en Europe, et plus précisément en Angleterre vers les années 1880. Le standard de la race a été établi pour la première fois en 1934.

Le mastiff tibétain ou Do Khyi aurait vu le jour dans la chaîne de l’Himalaya. Il a été mentionné dans les écrits d’Aristote dans l’Antiquité. Dans le cadre de ses expéditions en Chine, Marco Polo n’a pas manqué d’exprimer son admiration pour cette race canine. Il met surtout un accent sur la puissance, la personnalité et la fidélité à toute épreuve de l’animal. Le mastiff tibétain arrive en Occident au XIXe siècle, lorsque le roi des Indes a décidé d’offrir un dogue tibétain à la Reine Victoria d’Angleterre.

Figurant dans la catégorie des races de chien les plus anciennes au monde, le Lhassa Apso aurait vu le jour dans les monastères bouddhistes situés aux alentours de la ville de Lhassa. Il serait issu du croisement entre le terrier et l’épagneul tibétains. La race de chien arrive en Europe en 1920.

Le Shih Tzu a aussi des origines très anciennes. Le chien est le résultat du croisement entre un Lhassa Apso et un pékinois. Ancien animal de compagnie de l’impératrice, il ne sera popularisé à travers la Chine, et tout particulièrement dans la Cité interdite de Pékin, que dans le courant du XIXe siècle. Son arrivée en Angleterre remonte en 1930.

Pour quels types de propriétaires ?

En général, les races canines tibétaines conviennent à tous les profils de maître.

Le Lhassa Apso, l’épagneul tibétain, le terrier du Tibet aux couleurs variées et le Shih Tzu sont de très bons chiens de famille. Ils savent s’adapter aussi bien avec les enfants et les personnes âgées qu’avec les autres animaux de compagnie de la maison. De petites tailles, ils peuvent parfaitement vivre en milieu urbain, dans un appartement, comme le spitz allemand, à condition que leurs propriétaires prévoient des sorties régulières.

Bien entendu, certaines races présentent des exigences particulières qui dépendent du caractère du compagnon à quatre pattes.
Imprévisible, le mastiff tibétain ne convient pas aux familles avec de jeunes enfants. La race s’adresse surtout aux personnes qui ont une grande patience et qui vivent à la campagne, de préférence dans une grande maison avec jardin.

Les races de chiens tibétains

Élevées il y a plus de 2 000 ans, les races de chiens tibétains continuent de susciter la curiosité des cynophiles.

Le mastiff du Tibet

Surnommé Do-khyi, dont la signification est « chien de porte » en tibétain, le mastiff du Tibet est à l’origine un chien de travail utilisé par les bergers nomades de l’Himalaya. Il avait, en effet, pour rôle de protéger les troupeaux de yacks, de chèvres et de moutons des éventuels prédateurs. Il assurait également la garder des monastères tibétains.

Caractéristiques physiques

Le mastiff tibétain est un chien de grande taille imposant à la tête large et à l’ossature massive. Il figure dans la catégorie des grands chiens de type mâtin, molosse et molossoïde. Sa taille peut aller jusqu’à 66 cm, pour un poids compris entre 55 et 82 kg. Le mastiff tibétain a un pelage abondant et épais.

Caractère

Le dogue du Tibet est plutôt indépendant. Même s’il n’est pas trop démonstratif, il est tout de même affectueux. Relativement calme, ce chien apprécie la tranquillité. À l’âge adulte, il n’est pas réellement joueur. En tant que chien de chasse, le mastiff tibétain est tout à fait capable de montrer des signes d’agressivité lorsqu’un intrus vient s’aventurer sur son territoire.

Notre avis

Le mastiff tibétain est un chien de garde puissant. De plus, avec son côté imprévisible, il est fortement déconseillé de le faire cohabiter avec des enfants ou des personnes âgées.

Le Lhassa apso

Lhassa Apso

Le nom de Lhassa apso fait avant tout référence à la capitale du Tibet, Lhassa. Le terme « apso », qui est la contraction de « rapso » indique une espèce de chèvre à poil long.
En Chine, cette race de chien est considérée comme un porte-bonheur.

Caractéristiques physiques

Le Lhassa apso est un chien de petite taille comme le spitz. Sa hauteur au garrot varie de 22 à 27 cm, pour un poids de 6 à 8 kg. Il se distingue par ses poils longs, abondants, bien droits et qui traînent jusqu’au sol. Il peut survivre à des températures relativement basses et à des altitudes extrêmement élevées grâce à son pelage dense et à poils durs. En ce qui concerne sa morphologie, le corps du Lhassa apso est compact et bien proportionné.

Caractère

Le Lhassa apso est un chien très protecteur. Il noue des liens étroits avec son maître. Jovial, vif, joueur, obéissant pendant son éducation et sociable, il convient parfaitement aux enfants. Il peut faire preuve de calme et montrer des signes d’affection envers les personnes âgées. Le Lhassa apso est aussi un chien de garde, avec une éducation facile. Il n’hésite pas à aboyer assez fort et être méfiant lorsque des inconnus s’approchent de son lieu de vie.

Notre avis

Le Lhassa apso est un animal de compagnie idéal aussi bien pour les familles avec enfants que pour les seniors. Capable d’aboyer pour donner l’alerte, il n’est pas agressif.

Le terrier du Tibet

Malgré son appellation, le terrier du Tibet n’est pas un terrier. Il dit son non à sa ressemblance avec d’autres terriers. À l’origine, il faisait office de chien de berger et de garde avant de se transformer en un chien de compagnie.

Caractéristiques physiques

Le terrier du Tibet est un chien de taille moyenne à plusieurs couleurs. Il mesure entre 36 et 41 cm et pèse entre 8 et 13 kg. Particulièrement robuste, il dispose d’un poil long qui lui permet de résister au froid. Bien qu’il soit tout à fait capable de survivre dans des conditions climatiques rudes, le terrier du Tibet est tout à fait adapté à une vie en appartement.

Caractère

Le terrier du Tibet est un chien sociableintelligent et loyal. Sa douceur et son absence d’agressivité font de lui un chien de compagnie idéal pour les familles avec enfants. Affectueux, dévoué et sensible, il est assez proche de son maître. Il a besoin de sentir la présence de son propriétaire.
À l’instar des autres races de chiens tibétains, le terrier du Tibet a tendance à se méfier des étrangers. Malgré sa gentillesse, ce chien est de nature têtue.

Notre avis

Le terrier du Tibet est très bon animal de compagnie. Malgré son caractère têtu et obstiné, il fait preuve de dévouement à son maître. Il peut également donner l’alerte en cas de besoin.

Le Shih Tzu

Shih Tzu

Le Shih Tzu à robe noire ou bringée est un petit chien malicieux aux mimiques presque humaines qui a tout pour plaire. Facile à vivre, il est un animal de compagnie par excellence.

Caractéristiques physiques

Le Shih Tzu est une race de chien de petite taille comme le spitz, à la physionomie longue. Sa hauteur au garrot varie de 20 à 30 cm et il pèse entre 5 et 10 kg.
En ce qui concerne la morphologie en général, le corps du Shih Tzu mâle ou femelle est trapu et compact, et s’accompagne de pattes musclées. Son pelage long et soyeux demande un entretien particulièrement soigné. Malgré la présence d’un sous-poil, ce chien ne perd pas ses poils.

Caractère

Le Shih Tzu est un chien d’intérieur. Il s’adapte à tout lieu de vie, que ce soit en milieu urbain ou à la campagne. Même s’il apprécie la tranquillité, il supporte mal la solitude. La présence de son maître est une condition sine qua non à son bien-être et son confort personnel.
Joueur, sociable et affectueux, il est un excellent chien de compagnie. Derrière sa douceur se cache tout de même un côté têtu. Pour réussir son éducation, il est toutefois nécessaire d’agir par le jeu et l’amusement.

Notre avis

Le Shih Tzu présente tous les critères d’un bon chien de compagnie. Malgré son côté obstiné, il reste particulièrement affectueux. Il s’attache facilement à son maître.

L’épagneul tibétain

Au même titre que le Lhassa apso, l’épagneul tibétain est un chien destiné à la garde des monastères du Tibet. Malgré son appellation, il ne figure pas dans la catégorie des épagneuls, étant donné qu’il n’est pas dédié à la chasse. Aujourd’hui, il est surnommé tibbie.

Caractéristiques physiques

L’épagneul tibétain est un chien de petite taille comme le spitz, et à la silhouette harmonieuse. La longueur de son corps est nettement plus élevée que sa hauteur au garrot. Il mesure en moyenne 26 cm et pèse moins de 7 kg. La race canine a un cou court couvert d’un châle de poils longs. En ce qui concerne le pelage, l’épagneul tibétain présente un double poil. Le poil de couverture est court sur la face et relativement soyeux. Le sous-poil est plus fin et dense.

Caractère

L’épagneul tibétain est un chien affectueux et sensible. Il aime passer du temps à jouer avec les enfants et se promener en compagnie de son maître. Il a également un caractère indépendant, entier et têtu. De nature curieuse et intelligente, il ressent toujours le besoin de tout voir et tout savoir.
L’épagneul tibétain est un très bon chien d’alerte. Il se montre souvent méfiant envers les étrangers. Doté d’une grande capacité d’observation, il est tout à fait capable de s’adapter au tempérament et à l’attitude la personne avec laquelle il interagit ; ce qui est idéal pour son éducation.

Notre avis

L’épagneul tibétain est particulièrement intelligent. Il réunit tous les critères d’un chien de compagnie agréable, aussi bien pour les adultes que pour les enfants.

Classement des races de chien tibétaines

Race de chienCaractéristiques physiquesCaractèreNotre avis
Le mastiff du Tibet– Chien de grande taille

– Entre dans la catégorie des grands chiens de type mâtin, molosse et molossoïde

– Taille : 66 cm

– Poids : 55 à 82 kg

– Pelage abondant et épais
– Indépendant

– Affectueux

– Calme, ce chien apprécie la tranquillité

– Peut montrer des signes d’agressivité lorsqu’un intrus entre dans son territoire
– Chien de garde puissant

– Imprévisible, il ne convient pas aux enfants
Le Lhassa apso– Chien de petite taille

– Hauteur au garrot : 22 à 27 cm

– Poids : 6 à 8 kg

– Poils longs, abondants, bien droits et qui traînent jusqu’au sol

– Corps compact et bien proportionné
– Chien très protecteur

– Noue des liens étroits avec son maître

– Chien de garde
– Animal de compagnie idéal

– Convient aux familles avec enfants et aux seniors
Le Terrier tibétain– Chien de taille moyenne

– Taille : 36 à 41 cm

– Poids : 8 à 13 kg

– Poil long qui lui permet de résister au froid
– Sociable, intelligent et loyal

– Doux et non agressif

– Affectueux, dévoué et sensible

– Se méfie des étrangers

– Têtu
– Très bon animal de compagnie et excellent chien de garde

– Se dévoue à son maître
Le Shih Tzu– Chien de petite taille à la physionomie longue

– Taille : 20 à 30 cm

– Poids : entre 5 et 10 kg

– Corps trapu et compact, avec des pattes musclées

– Pelage long et soyeux
– S’adapte à tout lieu de vie

– Joueur, sociable et affectueux

– La présence de son maître est une condition sine qua non à son bien-être et son confort personnel

– Têtu
Le chien présente tous les critères d’un bon chien de compagnie
L’épagneul tibétain– Chien de petite taille à la silhouette harmonieuse

– Taille : environ 26 cm

– Poids : moins de 7 kg

– Pelage à double poil
– Affectueux et sensible

– Indépendant, entier et têtu

– Curieux et intelligent

– Méfiant envers les étrangers
Il réunit tous les critères d’un chien de compagnie agréable

Quel entretien particulier pour un chien tibétain ?

De manière générale, les chiens originaires du Tibet sont faciles à entretenir. Certaines races demandent toutefois une attention particulière.

Le toilettage

Le pelage des chiens tibétains ne demande pas d’entretien poussé. Dans la majorité des cas, un brossage hebdomadaire est nécessaire pour éviter la formation de nœuds. Les conseils des experts indiquent une augmentation de cette fréquence pendant les périodes de mue.
Chez certaines races de chien comme le terrier tibétaindeux à trois brossages par semaine sont requis, car le pelage s’accompagne d’un sous-poil fin et laineux et d’un poil de couverture long qui a tendance à retenir les saletés. Il ne faut pas non plus oublier d’inspecter régulièrement les oreilles et les yeux, afin de détecter d’éventuelles infections et garantir sa santé.

La fréquence du bain

Il n’est pas utile de donner régulièrement le bain aux chiens tibétains. Un à deux bains par an suffisent pour bien entretenir le pelage de votre animal de compagnie. En revanche, vous aurez besoin de donner le bain toutes les deux semaines au terrier tibétain, surtout après les promenades.

Notre avis sur les races de chiens tibétains

Les races de chiens tibétains sont très appréciées partout dans le monde. Dédiées à la chasse ainsi qu’à la garde des monastères, elles ont réussi à se transformer en des animaux de compagnie doux et agréables. Leurs qualités sont nombreuses.
En général, ces compagnons à quatre pattes sont doux, calme et affectueux, et ont parfois du mal à se détacher de leurs maîtres. En tant qu’anciens chiens de garde, ils sont tout à fait capables de donner l’alerte quand des inconnus s’introduisent dans leur territoire. Malgré leurs longs poils, les races de chiens tibétains sont faciles à entretenir.

Est-ce que l’épagneul tibétain perd ses poils ?

L’épagneul tibétain perd naturellement ses poils.

Quel est le prix d’un chien du Tibet ?

Le prix d’un chien du Tibet démarre aux alentours de 1 000 €

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus
Conseils-animaux.fr, 2024