Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

Le guide complet du Saint-Bernard

Beaucoup se demandent pour quelle raison la race canine porte le nom d’un Saint. Quand les gens entendent le nom du Saint-Bernard, ils l’associent automatiquement aux énormes chiens baveux des grands classiques du cinéma hollywoodien ou de Disney. Pourtant, le plus célèbre d’entre eux n’a pas grand-chose à voir avec le grand écran. Il s’agit de Barry, un chien suisse, qui aurait sauvé jusqu’à 40 individus dans les montagnes Alpines de la région. Il aurait vécu 14 ans et serait décédé en 1814 à Berne en Suisse après de bons et loyaux services. Le Saint-Bernard est un chien fidèle, réputé pour sa fourrure tendre et douce qui fait penser à la surface d’une énorme peluche. Mais c’est surtout un chien courageux, légendaire sauveteur et archétype du meilleur ami de l’homme. Il adore les humains, les familles et les enfants qui savent parfaitement se tenir. Il n’est pas forcément le plus actif, ce qui existe ses besoins alimentaires inférieurs à ceux de chiens d’autres races de la même taille. Découvrons ensemble cet adorable chien placide.


Histoire et caractéristiques du Saint-Bernard

L’image du Saint-Bernard avec ses tonnelets autour du cou visant à sauver les hommes victimes d’avalanches a fait le tour du monde. Il y a cependant du vrai dans cette représentation. Tout commence en Suisse, plus précisément dans un hospice des Alpes, en montagne, situé sur le Grand Saint-Bernard. Les premiers chiens de la race y vivent alors en tant que races de travail auprès des moines. À l’époque, le chien n’excède pas les 50 kg et peut vivre un peu plus de 10 ans. Aujourd’hui, son espérance de vie s’étend de 8 à 10 ans. Les premiers du genre ne sont alors que des hirondelles comparées aux colosses affectueux d’aujourd’hui. Contrairement à de nombreuses races, il n’est donc pas victime de miniaturisation et deviennent de plus en plus imposants jusqu’à mesurer de 65 à 90 cm au garrot pour un poids pouvant aller jusqu’à 82 kg pour un mâle. Cela n’est cependant pas sans conséquences sur sa santé. C’est d’ailleurs à ce titre que la Fondation Barry, une institution qui lutte pour la préservation du Saint-Bernard original, ouvre ses portes au cours du 20ᵉ siècle. Le Saint-Bernard est par ailleurs officiellement reconnu par la Fédération Cynologique International au milieu du siècle, en 1954.

Son tempérament et caractère

Son caractère se caractérise probablement le mieux par la bienveillance de son être. Se sentant très à l’aise en famille, la petite meute composée d’enfants comme adultes l’adore. Il s’agit d’une race calme et équilibrée. Il est d’ailleurs très difficile à déstabiliser. Cela ne le rend pas insensible pour autant. C’est la raison pour laquelle il est enclin à des liens étroits et très forts avec autrui. Il est doté d’un instinct protecteur très développé et il sait aussi se montrer vigilant et responsable. En dépit de son physique colossal, il n’est absolument pas agressif. Attention cependant à sa force. Étant joueur et amateur de câlins, il n’est pas à l’abri d’une erreur et de heurter un enfant en bas-âge. C’est pourquoi il est important de bien l’éduquer, afin de lui apprendre à maîtriser son corps et sa force. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un chien de chasse ou de gibier comme la famille du terrier anglais.

L’éducation du Saint-Bernard

Pour bien dresser son chien, l’éducation doit être cohérente pour être sécurisante et efficace, d’autant plus que le Saint-Bernard est un chien d’une constitution plus forte encore qu’un homme. C’est une donnée à garder à l’esprit. Tout entraînement débute par un lien profond entre le chien et son maître. Ce lien doit être basé sur le respect et sur l’affection. Faites attention à ce que vous faites durant les sessions. Le Saint-Bernard, comme les autres chiens, apprendront rapidement la notion de cause à effet. Lorsqu’il accomplit correctement une tache, félicitez-le donc immédiatement en le caressant. Il associera les bonnes taches aux compliments et voudra recommencer.

Si, au contraire, votre Saint ne s’est pas montré à la hauteur, corrigez-le de suite pour l’aider à se rendre compte de son erreur. Il lui faut des repères que seul vous êtes capable de lui fournir. Les commandes doivent toujours se montrer simples et directes. Ne laissez pas votre chien dans le doute et l’attente. Aidez-le à comprendre et à déchiffrer ce que vous attendez exactement de lui. Les réprimandes ne doivent pas faire l’objet d’un haussement de ton. Mais elles doivent être fermes pour enseigner l’obéissance dans le respect mutuel. N’hésitez pas à recourir à quelques friandises de temps à autre pour le féliciter.

Son entretien

Le tout commence par l’entretien du poil. Un brossage quotidien est de mise. Optez pour une carde, une petite brosse plate dotée de picots métalliques afin de ne pas emmêler son sous-poil. Vous pourrez séparer le dessus des poils au doigt avant de brosser depuis la racine vers l’extérieur. Terminez, si nécessaire, avec une brosse douce en poils de sanglier pour un lissage subtil du pelage. Il est inutile de donner trop souvent des bains à votre chien, deux étant à l’année étant suffisant. Bien évidemment, il est possible de le mettre à laver s’il sent mauvais ou qu’il s’est Sali dehors.

Les yeux

Les Saints sont réputés pour leurs troubles oculaires. Il est donc nécessaire de savoir prendre soin de leurs yeux. L’essentiel de nettoyage se trouve être le sérum physiologique et les compresses, plutôt que les ronds de coton. Vous pouvez aussi utiliser une lotion adaptée au besoin.

Les oreilles

Comme vous l’avez sans doute remarqué, les oreilles du Saint-Bernard. Les oreilles tombantes sont davantage susceptibles de collecter de la saleté et de l’humidité. Il est ainsi important de s’assurer chaque semaine qu’elles sont propres et de l’absence d’affections.

Les dents

Les chiens ont souvent du mal avec l’usage de la brosse à dents à moins qu’il y soit familiarisé très tôt. Il est ainsi essentiel de l’habituer à la brosse à dents dès son plus jeune âge. Il en est de même au sujet du dentifrice, à choisir avec soin pour éviter les substances nocives de certains produits. Un brossage tous les trois jours est suffisant. Vous pourrez par ailleurs avoir recours à des os à mâcher pour l’entretien de ses dents et ce, facilement.

Les ongles

Tailler les ongles est primordial si vous ne voulez pas qu’il se blesse et vous avec. Vous avez la possibilité d’utiliser un coupe-griffe ou une lime électrique en fonction de la praticité. Ne coupez jamais dans la partie légèrement rosée de l’ongle, il s’agit d’une partie vivante et dotée de nerfs.

Les soins vétérinaires

Sur un autre plan, il vous incombera de suivre de près l’agenda vétérinaire de votre chien. Prenez chaque année un rendez-vous pour un bilan de santé ainsi qu’une autre consultation pour les antiparasitaires et les vermifuges.

Son prix moyen à l’achat

Le tarif à l’achat pour un chien inscrit au LOF se situe entre 900 et 1 200 € suivant l’élevage. C’est cependant le coût de l’entretien qui représente le plus grand budget avec une fourchette de 2 200 à 2 250 €.

Les robes du Saint-Bernard

La couleur du chien ne se décline pas sous pléthore de couleurs. Seul le blanc peut être une couleur fédérant plusieurs combinaisons, tout comme le brun dans une moindre mesure. Il peut être bringé.

Le blanc

Le fond blanc est avec des étendues de couleur brune ou rouge de dimensions différentes est la robe de référence. On appelle cela une robe panachée. Les plages de brun peuvent aller qu’à former une étendue discontinue sur les flancs et le dos.

Le brun

Sans être référentielle, il s’agit d’une couleur admise. Plus précisément, nous parlons de rouge-brun, parfois avec une trace noire sur le tronc. La couleur jaune-brun est également admise.

En revanche, les marques blanches sur les pieds, la nuque, le chanfrein se prolongeant jusqu’à la tête, sur la bande que l’on trouve autour du museau ou encore à l’extrémité de la queue ne sont pas reconnues. Le poil peut être court ou long.

Les catégories de Saint-Bernard

Il n’existe que deux variétés de Saint-Bernard : celui à poils longs (aussi appelé à poil double) et celui à poils courts.

Le poil long

Si l’on retourne aux origines du Saint-Bernard, tous les chiens de la race bénéficient du poil court. Ce n’est qu’au fil des années et des croisements avec des Terre-Neuviens autour des années 1830 que le poil s’est allongé. Il est aujourd’hui largement dominant. La longueur de ses poils est modérée et de texture lisse à très légèrement ondulée.

Le poil court

Le pelage à poil court se montre plus épais, brillant et possède une adhérence accrue. Il est aujourd’hui plus marginal. Dans un pays tel que l’Italie, par exemple, seuls 20 % du nombre total de chiens Saint-Bernard ont le poil court.

Le poids idéal du Saint-Bernard : sa courbe de poids

Le poids du Saint-Bernard varie en fonction de deux données de profil : l’âge et le genre de l’animal. A 3 mois, le mâle pèse entre 22 et 25,5 kg tandis que la femelle pèse un peu moins, oscillant entre 17,1 et 22 kg seulement. Bien sûr, cela représente déjà un poids adulte chez certaines autres races. A 6 mois, le mâle affiche un peu plus de 40 kg minimum et 46,8 kg maximum. Quant à elle, la femelle présentera un poids allant de 31,5 kg à 40 kg. Ce même écart se poursuit à 1 an lorsque le mâle passe la barre des 62 kg minimum jusqu’à pouvoir atteindre 75,4 kg en moyenne (et 90 cm dans les cas les plus exceptionnels une fois mâture) alors que la femelle oscille toujours entre 46,3 et 62 kg.

Les maladies du Saint-Bernard ?

Comme mentionné plus tôt, les problèmes oculaires sont un des problèmes de santé les plus courants. Mais ce ne sont pas les seuls. Voici quelques problèmes récurrents que l’on retrouve chez la race géante.

La dysplasie de la hanche

Le Saint-Bernard est un chien de grande race. C’est donc sans surprise qu’on le voit touché par la maladie articulaire, à l’instar de la luxation latérale de la rotule. Il s’agit d’une difficulté pour le fémur à entrer dans la cavité de la hanche, ayant pour conséquences des douleurs durant les déplacements ou encore lorsque le chien tente de se mettre sur ses pattes. C’est une maladie très répandue chez le chien que le duo glucosamine-chondroïtine peut aider à soulager.

La dysplasie du coude

La dysplasie peut se décliner sous différentes versions. Quand elle touche le coude, elle se définit par la malformation de l’articulation. Elle est héréditaire et plus commune chez le Saint-Bernard que chez certaines autres grandes races. Elle apparaît généralement à partir de 4 mois et avant 1 an.

L’entropion et l’ectropion

L’entropion est un syndrome oculaire responsable du retournement du bord de la paupière vers l’intérieur. Habituellement, on l’observe en paupière inférieure. Bien que le trouble soit oculaire, les signes de la maladie peuvent se localiser ailleurs également. Les yeux de l’animal de compagnie sont souvent rouges, voire purulents. Une intervention chirurgicale peut cependant venir à bout de cette maladie irréversible naturellement. L’ectropion est le même phénomène, mais tourné vers l’extérieur.

Le glaucome

Autre maladie oculaire, le glaucome est une maladie sévère dégénérative qui s’attaque au nerf optique. On distingue trois types de glaucome : la première, la secondaire et la congénitale. La secondaire reste cependant la plus répandue chez le chien. Dans près de la moitié des cas, elle peut causer la perte subite de la vision une fois les deux yeux touchés.

L’atrophie rétinienne progressive

Autre maladie dégénérative, elle s’attaque quant à elle à la rétine. Le Saint-Bernard se retrouve, une fois encore confronté au risque de perdre la vue. Les études ont démontré que la condition pouvait apparaitre autour de 3 mois. Il faut cependant attendre un peu plus de deux ans et demi pour voir le cas s’aggraver.

La persistance du canal artériel

Elle désigne une malformation cardiaque qui entrave l’irrigation du sang des poumons. Elle concerne le tout-petit et se trouve être une condition sévère dans la mesure où le décès touche six chiens atteints sur dix lorsque le problème n’est pas traité à temps, c’est-à-dire avant les 18 mois du petit canidé juvénile.

L’alimentation du Saint-Bernard

Un Saint-Bernard nécessite tout d’abord une alimentation de haute qualité. En quoi consiste-t-elle ? La nourriture du Saint-Bernard doit avoir l’allure d’une combinaison de sources protéinées entières, de graisses non saturées, de glucides complexes, d’antioxydants, de vitamines et de minéraux. L’idée central d’une bonne alimentation est l’équilibre. Seule une diet stable et saine peut constituer un socle solide pour une excellente santé. Lorsqu’il s’agit d’alimentation industrielle, privilégiez les marques de renom, qui utilisent des matières premières traçables et dont les croquettes bénéficient de la cuisson lente.

Les meilleures croquettes pour un Saint-Bernard

Les protéines doivent être à l’origine animales et émaner de sources Premium. Parmi les ingrédients plébiscités, on retrouve : le saumon, le bœuf, l’agneau, le poulet et toutes les sources considérées comme maigres.
Les sous-produits d’animaux doivent être évitées, car elles n’offrent pas assez de nutriments ni même de garantie quant à la provenance. Les glucides ne sont, quant à eux, pas à négliger.
Les complexes sont utiles à une partie de l’énergie sans avoir à subir une montée de la glycémie. La majeure partie de l’énergie sera fourni par les matières grasses et notamment l’oméga 3 et 6 à travers l’huile de poisson, de lin ou encore l’Isio4 en tant que complexe cutané, pour la construction cérébrale ou encore nerveuse. Les fruits et les légumes doivent correspondre aux besoins du chien. Compte tenu du niveau d’activité modéré du Saint, on optera davantage pour des myrtilles que pour des bananes.
Enfin, un complexe intelligent de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments, d’antioxydants, de glucosamine et de chondroïtine sont de rigueur. La L-carnitine s’ajoutera à ce panel si besoin, en cas de surpoids ou de besoin de renfort sur le plan de la performance.

Les aliments à éviter et interdits au Saint-Bernard

Comme évoque plus tôt, la qualité doit s’imposer comme la priorité lors du choix alimentaire. Il est essentiel d’éviter tout ingrédient chimique comme les charges bon marché que l’on retrouve dans la plupart des produits d’entrée de gamme et gamme intermédiaire. Ces charges, aussi appelées « fillers » servent principalement à augmenter le volume des recettes sans aucune valeur nutritive impliquée.
Autrement dit, c’est une façon de minimiser les coûts, en utilisant moins d’ingrédients entiers et augmenter les profits sur des croquettes pour Saint-Bernard à calories zéros. Le maïs et le soja sont une de ces charges de mauvaise qualité que le chiot, l’adulte comme le sénior doivent contourner.

Viennent ensuite les aliments à bannir par leur toxicité. On pense notamment au chocolat, à la famille des oignons, aux édulcorants, l’alcool, les noix ainsi que les plats trop salés ou trop sucrés.
Évitez par la même occasion de donner à votre Saint des restes de repas pour humains, notamment ceux qui regorgent de matières grasses. Autrement dit, la frite bien salée sera toujours mieux dans votre bouche que dans la sienne !

Le chiot Saint-Bernard

L’arrivée d’un petit Saint-Bernard relève d’une plus grande responsabilité. Non seulement il s’agit d’un être vivant, mais il est aussi question d’un chien de très grande taille qui requiert plus d’efforts en aménagement.
Quels éléments sont à prendre en compte dans la prise en charge d’un tout-petit Saint ?

Les premières nuits

Il est tout à fait normal que votre petit chiot pleure les premières nuits. Il a été séparé non seulement de sa mère, mais aussi, pour la plupart, de ses frères et sœurs. Il est important de prendre le temps de le faire sentir bien, de le rassurer et de donner tout votre amour en lui faisant des caresses et des câlins tout en le couchant dans son petit panier.
Cependant, apprenez à votre petit Saint à aller dans son panier, il finira par s’habituer et cessera de pleurer. La transition se fait très rapidement s’il se sent à l’aise. Installez ce panier dans un coin de la maison sans passage et calme avec un doudou. N’oubliez pas que le chiot a besoin de douceur et de tranquillité.

L’alimentation du chiot

Il devra bénéficier d’une diet parfaitement adaptée à son âge. Bien sûr, la composition ne diffère finalement pas de celle des adultes, mais la répartition des composants est quant à elle bien différente. Il lui faudra plus de protéines et de graisses que l’adulte en raison de sa phase de croissance et de ses nouvelles activités.
Une nutrition allégée n’est, par ailleurs, jamais recommandée chez un chiot pour les mêmes raisons : la croissance. Vous pourrez opter pour des croquettes qui incluent les premiers soupçons de chondroprotecteurs dans la mesure où ce futur chien géant peut présenter des troubles osseux de par un développement rapide.

L’éducation du chiot

La formation de votre petit chien passera par les premiers exercices d’obéissance qui consistent en l’association de certaines commandes à des actions, tout aussi simples, de type « Assis », « Viens », « Ne bouge pas », « Lâche ». Vous devrez passer par le renforcement positif pour l’inciter à s’améliorer et le féliciter pour son bon comportement.
La socialisation sera l’étape parallèle pour lui apprendre à gérer les situations et les différents interlocuteurs, qu’ils soient humains ou animaux. À l’issue de cet apprentissage, il pourra être fin prêt à la grande aventure qu’est la vie.

À quelle vitesse se déplace un Saint-Bernard ?

Il s’agit d’un chien lent qui pourrait courir jusqu’à 31 km/h s’il courait en continu, ce qu’il ne fait pas. Sa vitesse n’a cependant que peu d’importance compte tenu de sa grande corpulence et son poids conséquent.

Les vêtements chez le Saint-Bernard

Le Saint-Bernard est l’un des chiens qui possède le manteau le plus épais. Un chien de son envergure n’est pas attendu porter un vêtement dans la mesure où il capitalise énormément la chaleur.
Qu’il vive dans un pays tempéré ou dans un pays froid, il n’est pas recommandé de le couvrir. Si vous souhaitez garder votre maison propre, vous pourrez exceptionnellement prévoir un imperméable parfaitement adapté à sa taille.

Les accessoires pour un Saint-Bernard

Nous avons vu que son arrivée signait le début d’un grand changement. Ce grand changement se matérialise aussi par l’achat de nouveaux accessoires pour l’aménagement de votre chez-vous, mais aussi pour son bien-être personnel.

Le panier de chiot et le coussin d’adulte

Le chiot Saint-Bernard est bien plus facile à manipuler que l’adulte. Etant donné son état affectif, le petit panier bien douillet est toujours la meilleure solution pour qu’il se sente en sécurité et doté du plus grand confort. Le panier devrait être suffisamment épais car, même petit, le tout-petit de cette race se distingue déjà par un poids conséquent pour son âge. Une fois plus âgé, il pourra bénéficier d’un grand coussin bien agréable. Gardez à l’esprit que vous aurez besoin de place, beaucoup de place.

La laisse et le collier

Comme tous les petits chiens, une simple laisse en nylon suffira à contrôler les ardeurs de l’adorable chiot.
Une fois adulte, une matière toute aussi douce, mais plus solide fera l’affaire. Évitez les colliers désagréables et trop serrés. Quant à la longueur, 1,50 m pour la ville et 2,30 m voire 3 m pour les zones inhabitées sont des données envisageables. Le collier devra être d’une taille extra-large et la laisse se montrer d’une stabilité optimale.

La gamelle

L’hygiène est l’un des critères de sélection pour un bol ou une gamelle. C’est à ce titre que l’inox s’impose quasi instantanément comme meilleur choix. Prévoyez une gamelle plutôt qu’un bol étant donné la taille du chien. Une matière antidérapante pour le dessous du récipient est bienvenue pour éviter que les croquettes ne s’éparpillent plus sur le tapis sur dans son estomac.

Les jouets

Les premiers jours, un petit doudou l’aidera à se sentir à sa place dans son panier et la maison. Il lui permettra de s’adapter convenablement à son nouvel environnement. Dès les semaines suivantes, il sera nécessaire qu’il puisse s’appuyer sur des jouets ludiques en caoutchouc pour s’amuser que vous soyez à côté et absent. L’investissement dans des jouets à mâcher sera inévitable. Ils lui éviteront aussi bien de mâchouiller vos propres affaires que d’exercer ses dents. Lorsqu’il en sera capable, quelques jeux de logique lui donneront l’envie de se tester sans trop se fatiguer. De quoi l’occuper pendant quelques heures avant qu’il ne retrouve le repos.

Autres conseils sur l’entretien du Saint-Bernard

Lors de l’entretien de votre Saint, il est important de savoir avec quels produits le laver. Dans le cas du bain, la question est de savoir s’il est possible d’utiliser un gel douche ou un shampoing pour humains. La réponse est simple : non. Il est absolument interdit de recourir à des produits pour humains pour deux raisons : les composants et le pH. Les chiens et les humains ne partagent pas la même sensibilité et donc pas le même pH. Il est primordial de choisir un shampoing spécialement destiné aux chiens, doux et dont le pH est de 7 environ. Etant donné la taille du Saint-Bernard adulte, le faire rentrer dans une baignoire classique peut présenter un obstacle. Il est alors possible de lui faire un bain dehors, dans le jardin. Il sera néanmoins nécessaire que l’arrivée d’eau possède un mitigeur. L’eau ne doit être ni froide ni trop chaude, la température idéale étant entre 35 et 37 degrés Celsius. Lorsque le chien a enfin terminé son bain, il faut le sécher en intégralité car l’humidité est l’ennemi de son pelage comme de ses oreilles.

Autre info sur la race de chien

Comme toutes les races de chien, le Saint-Bernard devra faire l’objet d’une première visite chez le vétérinaire dès l’âge de 2 mois. Il s’agit d’établir un bilan de santé afin que le spécialiste vous donne des conseils dans les secteurs de l’éducation, de la nutrition ou encore de la stérilisation. C’est également au cœur de cette première consultation que votre chien subira sa première vaccination. En réalité, le vaccin en question se fait en deux injections, pas le même jour et à une poignée de semaines d’intervalles. Il s’agit d’un vaccin à rappel tous les ans. La vaccination de votre chien permettra son identification obligatoire.

Notre avis sur le Saint-Bernard

L’éducation est d’une primauté essentielle. Un Saint-Bernard bien élevé est un chien calme et responsable. Sachant que l’équilibre psychologique est une de leurs grandes forces, leur donner une éducation qui va à l’encontre de leur nature peut être préjudiciable. Chiots, ils peuvent être toutefois bruyants et remuants. Le Saint-Bernard n’est clairement pas un chien d’appartement. Prévoyez une maison bien spacieuse avec un jardin suffisamment vaste pour lui offrir l’espace qu’il nécessite. C’est ainsi un chien qui demande des moyens, mais aussi un peu de temps, car il doit être sans cesse motivé à l’exercice. La majorité des Saints adore jouer avec des luges ou des traineaux dans la neige, mais ne se voit pas toujours faire de l’exercice tous les jours. Il est également important de le laisser seul le moins souvent possible. Il peut se sentir découragé et las. Un état d’esprit qui peut porter atteinte à son bonheur.

FAQ

Quelle quantité mange un Saint-Bernard ?

Le chiot mange 200 g de croquettes entre 2 et 3 mois étalés sur trois rations, mais sa quantité double entre 4 et 5 mois. Entre 6 et 8 mois, il consommera 600 g d’aliments secs, toujours sur trois repas. À partir du 9ᵉ mois, il pourra passer à deux repas avec une quantité de 800 g, comme chez l’adulte. La quantité pour adulte recommandée est donc de 800 g par jour. La différence entre le chiot et l’adulte est la nature de la diet, en ce sens que le petit chien se basera sur une nutrition de croissance et l’adulte sur une alimentation d’entretien. Seul le chien de travail intensif pourra aller jusqu’à 1 040 g d’aliments secs par jour. En revanche, le sénior aura droit à une quantité de 700 g et le chien stérilisé ou en surpoids et obésité ne pourra excéder environ 640 g par jour, toujours en deux repas.

Photos de Saint-Bernard

chiot Saint-Bernard triste Saint-Bernard tonneau montagne chiot Saint-Bernard jardin Saint-Bernard couche meute Saint-Bernard montagne Saint-Bernard niche Saint-Bernard maison chiot Saint-Bernard vieux Saint-Bernard Saint-Bernard agé Saint-Bernard jardin

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022