Logo Conseils-animaux.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-animaux.fr, 2022

La prise de poids après la castration du chien

  1. Le poids des animaux >
  2. Poids du chien >
  3. Prise de poids après castration du chien
La prise de poids après la castration du chien

Bien que les avantages à la castration du chien ne manquent pas pour son comportement et sa santé, il y a certains points négatifs dont un en particulier qui reste à éclaircir, celui de la prise de poids. Le poids du chien se trouve déjà être très souvent au cœur des débats concernant les procédures médicales de l’animal ou encore de son alimentation. Il s’avère que c’est aussi l’un des aspects les plus couramment impactés par la stérilisation. Mais peut-on dire que la procédure de castration fait grossir en tant que telle ? Entraîne-t-elle irrémédiablement une prise de kilos ? Une étude récente du monde vétérinaire affirme tout du moins que les animaux se trouvent environ trois fois plus exposés au surpoids voire à l’obésité après intervention chirurgicale. Il est important de préciser que le lien immédiat qui peut exister entre castration et prise de kilos reste néanmoins déterminé dans le temps. Celle-ci a tendance à ne s’établir qu’au cours des deux premières années qui suivent la stérilisation. Le chien ne devrait ainsi pas souffrir des conséquences de la procédure sur son poids à long terme. Seulement, la gestion du poids du chien devra être un aspect auquel vous devrez prêter attention et vous préparer peu de temps avant l’opération de votre chien.

Castration et prise de kilos : observations des effets sur l’organisme

La castration ne se résume pas à une simple ablation des testicules ou la pose d’implant résorbable. Elle modifie l’équilibre hormonal qui régissait le chien. Quel effet pour le métabolisme ? On observe un ralentissement conséquent du métabolisme, signifiant que les calories qu’il consomme dès lors sont transformées plus lentement. Le raisonnement logique appellerait ainsi à en ingérer moins pour éviter de stocker les calories qui ne sont pas encore absorbées. L’animal de compagnie perd une majeure partie de sa testostérone, son hormone de reproduction. Plus important encore, castrer modifie la leptine, une hormone en charge du contrôle de l’insuline (glycémie) et de l’appétit. En d’autres termes, les hormones reproductrices ont une incidence non seulement sur la reproduction elle-même, mais aussi sur la gestion alimentaire et le principe de métabolisme dans son ensemble.

Les différents changements métaboliques peuvent ainsi limiter les besoins énergétiques d’un tiers. En parallèle, les changements cette fois-ci hormonaux augmentent l’appétit à hauteur de 25 % tandis que l’envie d’activité physique diminue également, contraignant le chien à se dépenser moins tout en consommant plus.

La prise de poids après la castration du chien

Dans une récente étude transversale des facteurs de risque de surpoids liés à l’action de stériliser un chien, Bjørnvad et all. affirme qu’il existe bel et bien un rapport complexe entre le statut de stérilisation et le risque d’obésité. Seulement, ce risque existe uniquement en fonction des pratiques alimentaires qui l’accompagnent. L’échantillon de population canine a révélé 20,5 % de participants atteints d’excès pondéral et tous stérilisés. De plus, il a aussi été noté que le risque est vécu différemment entre les mâles et les femelles.

Tandis que le phénomène de risque de kilos peut être clairement défini par le changement de statut de stérilisation chez le mâle, la femelle ne se trouve pas davantage à risque après qu’avant la stérilisation. Elle le serait constamment et d’autant plus en avançant en âge, qu’elle subisse ses chaleurs ou non. Ainsi, la castration exposerait bien le mâle à la prise de poids éventuelle. Cependant, et contrairement aux chiennes, le risque diminue considérablement deux ans après l’opération.

Comment éviter l’obésité de son chien suite à la castration ?

Les mêmes études ont mis en exergue une donnée essentielle : il n’existerait pas de déterminisme dans la prise de poids suite à la castration. Moyennant une gestion adéquate des attitudes alimentaires post-opératoires, le maintien d’un poids quasi-idéal ou la réduction de kilos superflus peuvent être réalisés. Outre l’adaptation du régime alimentaire au nouveau statut physiologique, on note deux autres stratégies :

  • établir un plan d’exercices et d’activités physiques adaptés à la nouvelle situation temporaire
  • surveiller la courbe de poids

Grâce à la mise en place de ces stratégies avec rigueur, le chien devrait pouvoir rester en pleine forme en dépit de son changement de situation.

L’importance de l’exercice

Suite à la castration, votre animal ne se montrera que rarement enclin à la même intensité physique qu’avant. Pourtant, il reste essentiel de l’y encourager progressivement. Cela commence par la mise en place de deux promenades au lieu d’une par jour.

Au lieu d’une marche classique sur route, privilégiez une randonnée, une promenade-course ou encore une marche qui inclut des jeux. Le but est d’augmenter le rythme cardiaque de l’animal et sa dépense calorique. Pour la dépense énergétique en intérieur, investissez dans de nouveaux jouets qui incitent votre chien à bouger au sein de votre aire de jeux.

L’importance de la surveillance du poids

L’une des méthodes les plus infaillibles afin de s’assurer qu’il ne prenne pas de poids est tout simplement de surveiller sa balance. Garder un œil sur la courbe de poids de son animal doit être une habitude, que l’animal de compagnie soit stérilisé, castré ou non.

Cependant, l’action est d’autant plus requise suite à l’opération. Cela permet d’identifier rapidement une prise de poids éventuelle et de réagir en conséquence. La prise de poids Vous pouvez recourir à un système de notation corporelle afin de vous assurer du poids idéal de votre toutou. Si vous n’êtes pas certain de votre matériel de pesée, demandez à votre vétérinaire de le faire pour vous.

L’alimentation à privilégier après la castration : aliment privilégié et attitude à bannir

Comme à chaque fois qu’un chiot ou un chien a de l’embonpoint et a besoin de perdre du poids, la première étape est d’opter pour une nutrition adaptée aux nouveaux besoins énergétiques. Globalement, les animaux canins stérilisés nécessitent entre 75 et 80 % de la ration habituelle destinée aux animaux dits intacts (non stérilisés). De plus, il faudra désormais lui fournir des portions plus petites mais des repas plus fréquents et donner la priorité à des croquettes light (dites allégées) qui contient plus d’eau.

Bannissez l’alimentation à volonté, même s’il vous arrive de le laisser plusieurs heures seul à la maison. Cela favoriserait la suralimentation et le développement de certaines tumeurs cardiaques et respiratoires. À l’inverse, le nourrir de petits menus le fera se sentir rassasié sans besoin de collations et de friandises et ainsi de charges caloriques supplémentaires. Si toutefois, vous vous sentez forcé de lui octroyer une collation, faites le choix d’aliments sains comme les légumes (haricots verts, brocolis, céleri entre autres). Les collations ne doivent pas représenter plus de 10 % de la diet dans son ensemble.

Nos recommandations et conseils

Si toutefois, vous rencontrez des difficultés à maintenir son poids à une moyenne raisonnable, certaines astuces devraient vous aider. Premièrement, il vous sera utile de vous procurer un jouet puzzle afin de l’inciter à chercher sa nourriture dans le jouet. Il mangera alors moins vite, savourera chaque bouchée et se sentira ainsi davantage rassasié.

De plus, mettez de côté un peu de sa nourriture habituelle afin de la lui donner plus tard en guise de friandise. Il s’agit de l’une des astuces les plus efficaces afin d’éviter toute prise de calorie supplémentaire. Enfin, le dernier conseil consiste à offrir plus souvent de l’eau fraîche à votre animal. Sachez que, dans une moindre mesure, l’eau peut remplir l’envie de friandises.

Notre avis sur la prise de poids après la castration du chien

Bien que bon nombre de parents de chiens pensent que l’étape la plus ardue est l’opération, il s’agit en réalité de la récupération. Il existe cependant une solution pour l’aider à récupérer plus rapidement : la supplémentation. Des multivitamines sauront renforcer son système immunitaire. Les compléments multivitaminés les plus efficaces devront contenir des mélanges d’enzymes spécifiques, des vitamines ainsi que de la glucosamine. Si votre chien souffre d’ores et déjà de surpoids, pensez à la L-carnitine qui l’aidera à brûler plus de graisse et ainsi retrouver son poids de forme idéal plus rapidement.

Enfin, la période de récupération peut être vécue comme une période de stress pour l’animal. Des suppléments apaisants sont ainsi toujours bienvenus. Songez au chanvre biologique que vous trouverez en poudre ou en huile de graines. Outre ses vertus antioxydantes, le chanvre facilite la guérison des inflammations, et permet de mieux gérer les convulsions, le stress et l’anxiété.

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Ne manquez aucun conseil animaux

Conseils-animaux.fr, 2022