manage_search

Azawakh

  1. Les races de chien >
  2. Azawakh
Azawakh

Fin, élégant, vif, et affectueux, l’azawakh au port altier est rarissime en France. L’année dernière, on comptait seulement 23 inscriptions au LOF. Qui sont ces lévriers du Sud saharien, superbes compagnons du quotidien et sprinters hors pair ? D’abord utilisés pour la chasse, ils se sont tout autant distingués dans la lutte contre les prédateurs de bétail. Cet intrépide chien africain, également appelé oska, toujours prêt à bondir, se montre aussi méfiant envers les étrangers qu’attaché à ses maîtres.

Les caractéristiques de l’azawakh

Gentil et affectueux, l’azawakh mérite toute notre attention.

Azawakh
Affectueux
4 / 5
L’azawakh, très proche de ses maîtres, leur témoigne beaucoup d’affection.
Sociable
3 / 5
Si l’azawakh est sociable avec ses congénères et les membres de son foyer, il cohabite difficilement avec d’autres animaux et évitera les inconnus.
Indépendant
3.5 / 5
Ce lévrier a besoin d’évoluer au sein d’un groupe social pour s’épanouir, mais sait aussi rester seul.
Protecteur
4.5 / 5
L’oska est né pour protéger les troupeaux nomades des hyènes, chacals, et lions.
Chasseur
4.5 / 5
Le lévrier du Sud saharien possède un très fort instinct de prédation.
Aboyeur
2 / 5
Peu aboyeur, l’azawakh est plutôt discret.

Sa carte de visite

Méconnu en Europe, l’azawakh est pourtant un chien exceptionnel.

OriginesMali
ÉducationPatiente et ferme
CaractèreIntelligent, joueur, sportif
Prix moyen1 500 €
GabaritChien de moyenne taille
CouleursDu sable clair au fauve foncé, acajou, avec ou sans bringeures
PoidsMâle : 20-25 kg Femelle : 15-20 kg
Espérance de vie10 à 12 ans
EntretienFacile
GroupeGroupe 10, lévriers. Section 3, lévriers à poil court

Le prix d’un lévrier du Sud saharien

Trouver un chiot de pure race azawakh dans un élevage français relève du défi. Il faudra compter environ 1 500 € pour acquérir un chien en bonne santé inscrit au LOF.

Son prix peut varier en fonction de :

  • son âge, un chiot coûte plus cher qu’un chien adulte ;
  • son sexe, mâle ou femelle ;
  • la couleur de son pelage ;
  • son état de santé ;
  • son pedigree.

Si vous ne disposez pas du budget nécessaire, vous aurez peut-être la chance d’en repérer un moins cher sur un site de petites annonces entre particuliers. Renseignez-vous également auprès de la SPA ou d’une association de protection animale, au cas où il s’y trouverait un loulou à sauver.

Ses particularités physiques

azawakh

Haut sur pattes, fin, et élégant, le sloughi touareg est paré pour la course. Parfaitement musclé, bien que sec, il fait preuve d’une endurance hors normes.

Pattes et queue

Les membres longs et secs de l’azawakh le propulsent à une vitesse de pointe pouvant dépasser les 60 km/h. Chien né pour bondir après le gibier, il porte bas sa queue mince et longue. Celle-ci, dotée d’un léger pinceau de couleur blanche à son extrémité, se relève dès qu’il est en action.

Tête

Le crâne plat et le museau allongé de l’oska ont les formes typiques des lévriers, avec une protubérance occipitale externe bien marquée. Ses grands yeux en amande, de couleur foncée, brillent d’intelligence. Lorsqu’il est attentif, il relève la base de ses petites oreilles triangulaires attachées haut.

Gabarit, taille et poids standards

Pour entrer dans le standard de la race, un azawakh mâle doit présenter une hauteur au garrot comprise entre 64 et 74 cm, et un poids de 20 à 25 kg. Une femelle mesure quant à elle entre 60 et 70 cm au garrot, et pèse entre 15 et 20 kg.

Robe et pelage

La robe d’un lévrier africain comprend les couleurs allant du fauve foncé, voire de l’acajou, au sable clair. Des bringeures noires, un masque noir, et de légères marques blanches sont tolérées. Son pelage se compose de poils fins et ras sur tout le corps, excepté sur le ventre dont la peau est quasiment dénudée.

Ses compatibilités

Bien qu’il soit doté d’un caractère doux et gentil, l’azawakh n’est pas compatible avec tout le monde.

Compatibilité avec les chatsDifficile en raison de son fort instinct de prédation
Compatibilité avec les autres chiensPossible
Compatibilité avec les enfantsPossible
Compatibilité avec les séniorsDifficile

Son style de vie

Le style de vie du lévrier azawakh correspond-il au vôtre ? Ce chien très actif ne se contentera pas d’un jardin et supporte mal la vie citadine.

Activité physiqueIntense
Dépense mentaleForte
Vie en appartementDifficile
MobilitéPossible
NourritureRiche et équilibrée
Maître idéalActif, responsable, cohérent

Son caractère

Dynamique, sensible et attachant, l’azawakh est toujours de bonne humeur.

Intelligent

Ce type de lévrier possède une grande intelligence. Il aime la mettre à l’épreuve avec des jeux de stimulation mentale, du pistage, ou lorsqu’il travaille. Chien sélectionné pendant des siècles pour ses aptitudes de chasseur et de protecteur, il reste vigilant en toutes circonstances.

Joueur

Naturellement habitué à être en permanence sur le qui-vive, l’oska est friand d’occupations ludiques. À vous de trouver celles qui sauront le stimuler autant qu’une ruée dans le désert ! Agility, lancer de frisbee, culbuto rempli de friandises ? La course sur leurre est sans doute l’activité la plus adaptée à son tempérament et sa morphologie.

Sportif

Le lévrier du Sud saharien est un grand sportif avant tout. Il a donc besoin de se dépenser quotidiennement lors de balades en liberté, l’occasion d’atteindre sa vitesse de pointe. Cet incroyable chien peut tenir plusieurs centaines de mètres à 60 km/h. Vous êtes amateur de footing et de vélo ? Votre toutou vous suivra où que vous alliez, ravi de pouvoir courir tout son soûl.

Son éducation

Le sloughi touareg a prospéré pendant des dizaines de siècles malgré le rude climat du Sahara. Son éducation doit être à la hauteur de sa robustesse.

Avec patience et tolérance

Laissez à votre lévrier azawakh le temps nécessaire pour comprendre les règles de vie de votre foyer. Enseignez-lui doucement les bonnes manières, en le récompensant lorsqu’il a bien agi. Il ne faut pas le punir pour ses erreurs, car il a encore tout à apprendre. Le renforcement positif représente la meilleure méthode pour lui faire adopter les bons comportements.

En respectant sa nature et ses instincts

Ce chien est par nature habitué aux grands espaces et à la vie en extérieur. Faites-le se dépenser physiquement autant que possible, et il vous remerciera plus tard par son calme et sa sagesse au sein de votre foyer.

En restant constant et cohérent pour qu’il nous fasse confiance

Pour gagner l’estime de votre chien et créer une relation harmonieuse avec lui, il doit pouvoir vous faire confiance. Pour cela, restez toujours cohérent, ferme et assidu dans vos demandes. Ne dérogez pas aux règles établies et répondez de façon constante aux différents comportements de votre compagnon à quatre pattes. Ainsi, il apprendra vite à distinguer ce qui vous fait plaisir de ce qui est indésirable.

Son entretien

Azawakh en course

Chien rustique, l’azawakh ne nécessite pas de longues séances de toilettage.

Entretien du pelage, des yeux et des oreilles

Les poils fins et ras du lévrier africain ne demandent qu’un léger brossage hebdomadaire. Cela permet d’évacuer les squames et les poils morts, tout en lustrant son pelage aux couleurs du désert. Les bains lui sont inutiles, sauf en cas de salissure excessive.

Faites bien attention à ses yeux et à ses oreilles. Celles d’un chien qui passe la majeure partie de son temps dehors peuvent accumuler des saletés. Si besoin, nettoyez-les avec une lotion spécifique conseillée par votre vétérinaire ou du sérum physiologique.

Antiparasites et vermifuge

À chaque changement de saison, soit 4 fois par an, pensez à vermifuger votre chien. Il sera alors protégé d’éventuels vers intestinaux et autres problèmes de santé. Les antiparasitaires sous forme de pipettes, colliers, ou cachets, éradiquent les puces et les tiques sources de maladies graves.

Vaccins

Les vaccins obligatoires, à renouveler tous les ans, préservent votre meilleur ami de pathologies telles que la maladie de Carré et l’hépatite de Rubarth. N’oubliez pas de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire pour les rappels, afin que la vaccination reste efficace.

Ce sera aussi l’occasion de faire manipuler votre chien par un professionnel de la santé canine afin de vérifier son état de santé.

A-t-il des problèmes aux articulations ? Son alimentation est-elle adaptée ? Ses dents sont-elles tachées de tartre ? Est-il à son poids de forme ? Un vétérinaire répondra à toutes vos questions lors de cette visite annuelle et vous indiquera les soins à effectuer.

Ses besoins essentiels

L’Azawakh

Le sloughi touareg, en complément d’une éducation assidue dès son plus jeune âge, a besoin d’exprimer ses instincts et de se dépenser physiquement au quotidien.

Des repères et des référents fiables

Il est important que votre chien puisse se référer à vous en toutes occasions. Nomade dans l’âme, il a tendance à se fier à ceux avec qui il vit, et à se montrer méfiant envers ceux qu’il ne connaît pas. Soyez juste et constant dans vos attitudes, et vous établirez une relation harmonieuse et sereine avec votre azawakh.

Pratiquer un ou des sports régulièrement

Rien de tel que la pratique régulière d’une activité sportive pour un azawakh. Né dans les grands espaces désertiques du sud du Sahara, il porte la course dans ses gènes. Impossible de poursuivre des gazelles ou des autruches dans sa vie contemporaine ? D’autres types de dépenses physiques similaires lui sont accessibles, comme la course sur leurre. Courir, surtout après un objectif, s’avère indispensable à son bien-être.

La présence des membres de son foyer

Même s’il n’est pas enclin aux caresses et aux câlins, l’azawakh a besoin d’être entouré pour s’épanouir. Son caractère naturel grégaire lui fait apprécier la présence des membres de son foyer, humains comme animaux. S’il reste trop souvent et trop longtemps seul, il risque de se laisser dépérir, de fuguer, ou de manifester de l’anxiété.

Ses maladies fréquentes

L’azawakh n’est pas une race fragile touchée par des maladies fréquentes.

Une excellente santé générale

Bien que d’apparence malingre et fragile, le lévrier du Sud saharien a survécu dans des conditions climatiques rudes durant des siècles. Ce chien rustique et robuste craint peu les maladies et on ne lui connaît aucune pathologie héréditaire.

Une certaine intolérance au froid

Il supporte très bien les grosses chaleurs, mais souffre en revanche des basses températures. Il convient donc de le garder en intérieur l’hiver, et de le couvrir d’un manteau ajusté lors des sorties en extérieur.

Une bonne espérance de vie

Grâce à sa composition robuste, l’azawakh a en général une bonne espérance de vie : entre 10 et 12 ans.

Historique et origines de la race

Originaire du Sahel, l’azawakh accompagne les Touaregs de campement en campement depuis des millénaires.

Origines de l’azawakh

L’azawakh tient son nom de celui d’une vallée sahélienne située entre le Mali, l’Algérie, le Niger et le Burkina Faso. En langue touareg, on l’appelle “oska”. Les nomades l’ont d’abord élevé et utilisé comme chien de chasse. Ce chien réputé pour sa capacité à courir sur de longues distances a aussi servi à protéger les troupeaux des prédateurs endémiques, lions, hyènes et chacals.

On a retrouvé des traces de sa présence il y a plus de 1 500 ans. Des représentations rupestres ainsi que des ossements canins mêlés à des os humains dans des sépultures attestent de son rang élevé auprès des hommes qu’il côtoyait jadis.

L’oska aujourd’hui

L’azawakh fait son entrée en Europe dans les années 1970, importé par l’ethnologue Gervais Coppé. Les premiers individus sont d’abord enregistrés sous le nom d’un autre lévrier, le sloughi. La race n’a été reconnue officiellement par la FCI qu’en 1981.

Bien moins répandue hors de leur région d’origine que d’autres types de lévriers, la race oska conserve ses caractéristiques ancestrales.

Notre avis

Les lévriers du Sud saharien seront les meilleurs compagnons de vie pour les maîtres avertis de ses capacités. Un chien très intelligent, digne et altier, dévoué et fidèle. Bien éduqué, il mérite sa place dans un foyer bienveillant. Comme tous les chiens, ils possèdent une bonne nature qui ne demande qu’à être comprise et respectée par les humains.

Ses instincts restent toutefois très ancrés. Il s’avère primordial de les satisfaire avec la pratique régulière d’un sport ou d’une activité canine. Vous avez craqué pour cette race ? Vous pensez disposer d’assez de temps et de la forme physique nécessaire ? L’adoption d’un azawakh ne posera aucun problème. Le cas échéant, il risquerait de fuguer pour pouvoir explorer et se dépenser à son rythme.

FAQ

Quel est le plus grand des lévriers ?

Le plus grand des lévriers est le lévrier irlandais, aussi appelé Irish wolfhound. Il peut atteindre une taille de 90 cm au garrot.

Qui est le chien le plus bête au monde ?

Rantanplan ! Pourtant, il ne ressemble pas au lévrier afghan, réputé pour être la race de chien la plus bête au monde.

Combien existe-t-il de races de lévriers ?

La Société Centrale Canine recense 13 races de lévriers.

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Bons plans, conseils, ne manquez aucun conseil !

Conseils-animaux.fr, 2024