manage_search

Biewer yorkshire

  1. Les races de chien >
  2. Biewer yorkshire
Biewer Yorkshire

Le biewer yorkshire est un petit chien similaire au Yorkshire terrier ; cependant, il est peu répandu et méconnu dans notre pays. On compte en France 14 élevages de biewer yorkshire seulement. Il est le plus petit représentant des chiens de type terrier. Créé en 1984 en Allemagne, il a été reconnu par la SCC en mars 2024. Les chiens de cette race ont une originalité, ils sont tricolores. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette race de chiens très rare.

Les caractéristiques du biewer yorkshire

Ce qui interpelle, au premier abord, c’est sa petite taille et son comportement très expressif : il a un air vif et intelligent.

Biewer yorkshire
Affectueux
5 / 5
Il déborde d’affection pour son maître et adore les câlins
Intelligent
5 / 5
Très vif, il comprend tout et très vite
Sociable
5 / 5
C’est une race reconnue spécialement pour son amabilité et sa sociabilité
Joueur
4 / 5
Il a un côté joueur et enfantin qui fait de lui un compagnon très vivant
Facile à dresser
4 / 5
Un peu têtu, mais il réagit bien à une éducation simple et intelligente
Calme
4 / 5
Il peut être doux et calme, mais il a un grand besoin de se dépenser à l’extérieur

Sa carte de visite

Caractéristique
OrigineAllemagne
ÉducationUn peu têtu
CaractèreAffectueux, énergique et intelligent
Prix moyenEntre 1 200 et 1 700 €
Espérance de vie13 à 15 ans
EntretienBrossage quotidien de ses longs poils

Le prix d’un biewer yorkshire

Le biewer se vend entre 1 200 et 1 700 euros en moyenne. Cependant, plusieurs facteurs peuvent faire évoluer ce prix.

Les facteurs de variation

Le sérieux de l’élevage

Un chiot qui sort d’un élevage renommé possède un pedigree, une copie de l’identification génétique des parents, il est immatriculé, pucé, a reçu tous les vaccins et possède un certificat de bonne santé. Tous ces éléments expliquent les prix parfois très élevés des chiots.

Le sexe et l’âge

La femelle est vendue un peu plus cher que le mâle, car elle pourra donner d’autres chiots qui seront eux-mêmes vendus. Les jeunes chiots sont souvent plus coûteux, les chiots plus âgés peuvent être proposés à des tarifs plus attractifs.

La conformité au standard

La conformité parfaite au standard détermine un prix élevé. Si le chiot n’est pas tout à fait conforme, en particulier au niveau des couleurs, il sera vendu moins cher.

La destination du chien

Un chien vendu pour la compagnie a un prix moyen, ceux qui sont réservés pour la reproduction ou pour participer à des concours ont des prix qui peuvent monter très haut.

Les origines et le pedigree

La qualité du pedigree et des lignées parentales influence, elle aussi, le prix. Si le chiot descend d’une lignée exceptionnelle, avec des parents qui ont gagné des concours, le prix sera supérieur et peut atteindre des sommes très élevées.

Les prix moyens d’un biewer

Un biewer yorkshire est vendu en moyenne 1 500 euros. Un peu moins s’il s’agit d’un mâle, un peu plus s’il s’agit d’une femelle. Les prix pour un biewer de haute lignée peuvent monter jusqu’à 3 000 euros.

CaractéristiquePrix
Biewer mâle chiot1 200 €
Biewer femelle chiot1 700 €
Biewer chiot pour concours2 000 à 3 000 €
Biewer retraité d’élevage500 €

Comment avoir un Biewer moins cher

Nous venons de voir les prix pratiqués par les éleveurs spécialisés dans cette race. Ce sont bien sûr des chiots dont le pedigree et le standard sont sûrs. Mais si vous voulez vraiment acquérir cette race de chiens et que vous n’en avez pas les moyens, voici quelques options qui s’offrent à vous. Vous pouvez :

  • acheter un chien dont le standard n’est pas parfait, ou qui est déjà adulte ;
  • visiter des SPA : beaucoup de propriétaires abandonnent leur chien et le portent dans un refuge, parce qu’ils ne peuvent plus s’en occuper. Il peut se trouver un Biewer à adopter près de chez vous ;
  • appeler des associations ou des vétérinaires pour leur soumettre votre désir d’adopter un biewer, ils pourront peut-être vous aider ;
  • regarder sur Internet des petites annonces de particuliers qui doivent placer les chiots d’une portée.

Ses particularités physiques

Biewer yorkshire chiot

Avec sa petite tête et ses longs poils, le biewer yorkshire ressemble en de nombreux points à son cousin le yorkshire terrier, mais découvrons ce qui le différencie.

Ses mensurations

Qu’il soit mâle ou femelle, le biewer a une taille comprise entre 17 et 27 cm et pèse de 1 à 3 kg, ce qui est très peu. On comprend qu’il soit considéré comme un des plus petits chiens du monde.

Son corps

Son corps est compact et bien proportionné, ses pattes sont droites. Il révèle une robustesse surprenante pour une si petite taille. Son dos est droit et les côtes légèrement courbées.

Sa tête

Sa tête est petite et plate avec un museau court et une truffe bien noire. Ses oreilles sont petites et pointues, en forme de V inversé. Ses yeux sont de taille moyenne, de couleur foncée, avec une réelle expression d’intelligence.

Son pelage

Ses poils sont longs et pendent de part et d’autre du corps, avec une raie au milieu du dos. Le biewer est un chien tricolore ; les couleurs retenues sont le blanc, le bleu acier et l’or, ou le blanc, le noir et l’or. L’or se trouve sur la tête, mais pas sur le corps. La couleur blanche est sous le ventre, la poitrine et sur les pattes.

Sa queue

Sa queue est légèrement portée au-dessus de la ligne du dos. Elle est recouverte d’un poil abondant.

Ses compatibilités

Vous avez décidé d’adopter cet adorable petit chien. Mais savez-vous s’il va s’entendre avec votre famille, vos enfants, vos autres animaux domestiques.

En fait, rassurez-vous ; le biewer est très sociable et s’entend avec la plupart des gens de votre entourage, sauf peut-être les étrangers avec lesquels il est un peu hargneux.

Compatibilité
EnfantsBonne, mais les enfants doivent être délicats avec lui
Personnes âgéesS’entend très bien avec les personnes âgées
ÉtrangersSe méfie des étrangers et n’hésite pas à aboyer contre eux
ChiensS’entend bien avec les autres chiens, surtout s’ils sont socialisés tôt
ChatsS’entend bien avec les chats

Son style de vie

Vous devez aussi, avant de l’adopter, vous demander si vous lui offrirez le style de vie qui lui convient. Le biewer est un chien qui s’adapte à tous les styles de vie, que vous viviez en appartement ou dans une maison avec un jardin. Cependant, même si ce n’est pas un grand sportif, il a besoin d’activités physiques régulières, proportionnées à sa taille.

Style de vie
Activités physiquesA besoin de se promener et de pratiquer des activités physiques
Vie en appartementIdéal pour une vie en appartement, mais avec suffisamment de promenades dans la journée
DéplacementsVoyage très facilement, en raison de sa petite taille

Son caractère

Biewer yorkshire

On a tendance à considérer ce petit chien tout mignon comme une petite chose fragile. Or, c’est un chien énergique, vif, intrépide et pas toujours patient.

Un chien affectueux

Une de ses principales qualités, c’est l’affection qu’il porte à son maître. Il est très attentif à tout ce qu’il fait, et comprend très vite ce qu’il ressent.

Un chien plein de vie

Très vif et démonstratif, il met beaucoup de joie de vivre autour de lui, ce qui plaiît spécialement aux dames âgées qui en possèdent un. Son caractère enjoué et sa vitalité débordante transmettent une belle énergie positive.

Un chien très sociable

Toujours désireux de plaire, il s’efforce de créer des liens avec son entourage, non seulement avec son maître, les membres de la famille, mais aussi les chiens et les chats qui vivent dans la même maison.

Un chien très loyal envers sa famille

Le biewer, bien que tout petit, est toujours prêt à défendre sa famille. Il est de ce fait un bon chien de garde, qui aboie au moindre bruit suspect. Mais cet attachement peut conduire à de l’anxiété de séparation. En effet, le biewer ne supporte pas de rester seul très longtemps.

Son éducation

Comme tous les chiens, le biewer doit bénéficier d’une bonne éducation pour qu’il puisse établir des relations saines avec son entourage et qu’il s’adapte le mieux possible à sa famille et à son environnement.

Une socialisation précoce

La socialisation est primordiale pour ce petit chien que tout le monde trouve mignon. Dès qu’il arrive chez vous, présentez-le aux membres de votre famille, aux autres animaux s’il y en a. Exposez-le à votre environnement quotidien, aux bruits et aux odeurs de votre maison pour qu’il n’en éprouve aucune peur ni stress.

Une éducation basée sur le renforcement positif

Pour lui apprendre les règles de vie, utilisez le renforcement positif qui consiste à féliciter et à encourager votre chien lorsqu’il fait de bonnes actions et en ignorant ce qu’il ne fait pas bien ; vous activerez ainsi son apprentissage et renforcerez le lien qui vous unit.

Une éducation cohérente

Vous devez, ainsi que les autres membres de la famille, avoir toujours le même comportement envers votre biewer, et surtout ne jamais rien céder. C’est la fermeté et la répétition qui lui permettront de comprendre comment il faut se comporter.

L’apprentissage de la propreté

L’apprentissage de la propreté chez le Biewer n’est pas quelque chose d’évident, mais avec de la patience et de la persévérance, vous arriverez à vos fins. Définissez à l’intérieur de chez vous un espace propre et bien à lui, douillet et confortable, et retirez immédiatement les petits accidents. Sortez-le à heure fixe après le repas pour qu’il associe les deux choses. Lorsqu’il sort faire ses besoins, félicitez-le ou donnez-lui une petite friandise.

Son entretien

Le biewer est une race qui se caractérise, entre autres, par de longs poils soyeux et brillants. Le toilettage doit faire partie de son entretien quotidien. Pour conserver la beauté de son pelage et lui assurer santé et hygiène, voici quelques gestes à adopter régulièrement.

Le brossage

Selon que votre biewer vit en appartement ou dans une maison avec jardin, vous devrez le brosser et le démêler une fois par semaine ou tous les jours, pour éviter la formation de noeuds, spécialement dans certaines zones comme le cou, les oreilles ou les aisselles.

Le toilettage

Il est recommandé d’emmener votre biewer une fois tous les deux ou trois mois chez un toiletteur pour le rasage des oreilles, la coupe de ses griffes et la tonte du ventre et du haut des pattes.

Le bain

Pour que votre biewer garde son aspect impeccable, vous pouvez lui donner un bain tous les mois avec un shampoing spécial pour poils longs.

Le nettoyage des yeux, des oreilles et des dents

Pour compléter cette toilette, il est bon de vérifier et de nettoyer ses oreilles et ses yeux une fois par semaine. Pensez aussi à lui laver les dents régulièrement, car le biewer, comme tous les terriers, a des dents très serrées avec des problèmes de tartre.

Ses maladies fréquentes

L’espérance de vie du biewer, comme celle de nombreux chiens de petite taille, est assez longue, 13 à 15 ans, c’est un chien qui a une santé relativement robuste. Cela n’empêche pas qu’il puisse être exposé à certaines maladies spécifiques qui nécessitent des traitements donnés par le vétérinaire.

Les maladies cardiaques

Certaines maladies cardiaques sont assez fréquentes chez le biewer :

  • la sténose pulmonaire : il s’agit d’un rétrécissement de la valve pulmonaire qui induit un travail accru du cœur, et entraîne de la fatigue, des malaises ;
  • Le shunt porto-systémique : c’est une anomalie congénitale qui a des conséquences sur le bon fonctionnement du foie, avec diminution de la croissance, léthargie, soif. Dans tous ces cas, consultez rapidement le vétérinaire.

Les cancers

Bien qu’il soit assez peu prédisposé au cancer, le biewer peut être atteint de :

  • lymphomes : tumeurs malignes qui affectent les organes lymphatiques ;
  • mastocytomes : tumeurs cutanées malignes.

Les maladies gastro-intestinales

Le biewer peut être sujet à des troubles digestifs :

  • la pancréatite : inflammation du pancréas qui entraîne des douleurs, des vomissements et des diarrhées ;
  • L’entéropathie inflammatoire : inflammation persistante de l’intestin grêle.

Les maladies oculaires

Le biewer peut, plus que d’autres chiens, être sujet à des maladies oculaires :

  • la cataracte : opacification du cristallin ;
  • la luxation du cristallin : déplacement du cristallin qui provoque des douleurs et la perte de la vision.

Les problèmes osseux

En raison de sa petite taille, le biewer a les articulations sensibles. On note en particulier :

  • la luxation rotulienne : la rotule sort de sa position et provoque de fortes douleurs et de la boiterie ;
  • l’arthrose : inflammation chronique des articulations, notamment des vertèbres cervicales ;

Les problèmes bucco-dentaires

Les yorkshires en général sont susceptibles de souffrir de gingivite et des problèmes de tartre, dus à leur dentition très serrée.

Un bilan annuel chez le vétérinaire permet de prévenir certaines de ces maladies. Pensez-y.

L’historique de la race

Biewer yorkshire

Le biewer yorkshire descend du yorkshire terrier, chien qui est apparu au 19ᵉ siècle en Angleterre, amené par des ouvriers pour chasser les rats dans les mines et les usines de textiles.

La naissance du Biewer yorkshire

Les origines du biewer remonte à 1984 dans un élevage de Yorkshires en Allemagne, où le couple d’éleveurs Werner et Gertrud Biewer observa qu’un de leurs chiots était né avec trois couleurs, ce qui est inhabituel pour les Yorkshires qui n’en ont généralement que deux. Séduits par ces couleurs insolites, ils tentèrent alors de créer une nouvelle race ayant trois couleurs, dont la couleur blanche en plus de l’or et du bleu ou du noir.

La reconnaissance de la race

Ce n’est qu’en mars 2024 que le biewer fait son entrée à la SCC sous la gestion du Yorkshire Terrier Club et Biewer Terrier. Il peut depuis très peu de temps prétendre au pedigree LOF et concourir dans des expositions officielles.

Notre avis sur cette race

Ce petit chien, assez rare encore sur notre territoire, est, comme le yorkshire, un animal affectueux et plein de vie. Si vous hésitez encore avant de l’adopter, voici quelques réflexions qui pourront vous aider à prendre votre décision.

Ses qualités

C’est vraiment un animal sympathique, très sociable, affectueux et loyal envers sa famille. Il s’entend bien avec tout le monde (ou presque, il n’apprécie pas trop les étrangers), enfants et animaux.

Mâle ou femelle ?

Il est vrai qu’il existe une petite différence entre le tempérament du mâle et celui de la femelle. Celle-ci est plus calme et plus câline, quand le mâle est plus joueur et plus démonstratif.

Famille ou personne seule

Le biewer s’adapte à tous les maîtres. Il s’intègre parfaitement dans une fratrie, joue avec les enfants, les chats et les chiens. Mais il est également parfait pour une personne seule qui saura parfaitement s’en occuper et à qui il donnera beaucoup d’amour et de joie de vivre.

Quelques autres points positifs

Ce petit chien a une espérance de vie assez longue, ce qui est un atout, et ne coûte pas cher pour son entretien quotidien, environ 30 à 40 euros par mois pour son alimentation.

Conclusion

Franchement, si vous aimez les chiens de petite taille, n’hésitez pas, le biewer est un adorable petit toutou qui vous rendra heureux, vous et toute votre famille.

FAQ

Quelle différence existe-t-il entre un biewer et un yorkshire ?

Le biewer descend du Yorkshire. Ils ont les mêmes origines, le biewer étant le résultat d’une mutation génétique. La principale différence entre les deux races est la couleur de leur pelage. Le yorkshire est bicolore, le biewer est tricolore. Le biewer est également plus petit que le yorkshire. Si l’on veut approfondir les différences de caractère, celles-ci sont infimes, le biewer étant décrit comme plus calme que son cousin. À part cela, ce sont deux petits chiens qui se ressemblent beaucoup.

Est-ce que le biewer perd ses poils ?

Le biewer ne mue pas, il ne perd pas ses poils. On dit qu’il est hypoallergénique, c’est-à-dire qu’il ne provoque pas d’allergie.

Où trouver un biewer ?

Il existe en France 14 élevages de biewer yorkshire. Vous pouvez chercher les adresses sur Internet ou vous renseigner auprès du Biewer Club de France.

Partager ce contenu

👉
Pour en savoir plus

Bons plans, conseils, ne manquez aucun conseil !

Conseils-animaux.fr, 2024